Un président mexicain fit faire une cérémonie pour l'enterrement de sa jambe

Proposé par
le

En 1838, le président mexicain Antonio Lopez de Santa Anna se fit amputer d'une jambe à la suite du broyage de sa cheville par un tir de canon. L'homme organisa plus tard un enterrement militaire en grande pompe uniquement pour rendre hommage à sa jambe perdue : tirs de canons, discours d'hommage et prières furent au programme d'une cérémonie où la jambe fut enterrée sous un immense monument.


Tous les commentaires (22)

Les discours d'hommage à la jambe, ça a vraiment dû être quelque chose de poignant...!
Merci à la jambe pour bons et loyaux services rendus !
Ils ont peut être même rendu hommage à chaque orteils, avec des petites anecdotes :-)

Posté le

android

(3)

Répondre