Le météorologiste qui a découvert les courants-jet n'a pas utilisé la bonne langue

Proposé par
le
dans

Les courants-jet sont des vents d'altitude utilisés par les avions de ligne pour économiser du carburant. Ils furent découverts par le météorologiste japonais Ōishi Wasaburō en 1923 mais ses parutions, faites en espéranto pour être mieux diffusées, passèrent au contraire inaperçues à cause du faible nombre de scientifiques comprenant la langue. Par la suite, l'armée japonaise les utilisa pour envoyer des ballons explosifs vers les Etats-Unis dans le cadre du projet Fugo.


Tous les commentaires (22)

La première fois que j'ai entendu parler de l'espéranto, j'ai trouvé l'idée particulièrement excentrique, voire stupide. La seconde fois, j'avais entre-temps regardé avec plaisir des vidéos youtube parlant d'esprit critique, dont la chaîne "Hygiène mentale" et notamment une vidéo qui m'a fait prendre conscience que pour réellement critiquer quelque chose, il fallait d'abord s'y intéresser (vidéo sur l'astrologie dont voici le lien www.youtube.com/watch?v=uG2PcA3Ynt0 ).

Alors c'est ce que j'ai fait, je me suis intéressé à la langue, au pourquoi du comment, et j'ai même fait quelques leçons en ligne, eh bien en conclusion, j'ai été très étonné de ne pas trouver de raisons objectives de rejeter l'espéranto.

Je vous conseille en premier de regarder une série de vidéo qui date un peu, faite par Claude Piron, (lien de la première vidéo : www.youtube.com/watch?v=taLXSe4c498&t=5s )qui ne parle pas d'espéranto, mais des problèmes relatifs à l'apprentissage des langues, des soucis existants dans le domaine de la traduction, et des problèmes qu'implique le fait que l'anglais soit la langue internationalle du moment (mais ce serait le même problème avec n'importe quelle autre langue naturelle).

Bien sûr à la fin il propose l'espéranto comme solution, mais pour vraiment comprendre pourquoi et avoir tous les éléments en main, je vous conseille ensuite de jeter un oeil sur le site espéranto-france dans la rubrique "pourquoi l'espéranto ?", et pourquoi passer une petite heure à faire la première leçon.

Personnellement, après avoir été jusque là, eh bien je pense que l'espéranto est une idée intelligente et belle, et que les seules choses qui l'empêche de s'imposer naturellement sont la non-connaissance de son existence pour la plupart des gens, et les réactions comme la première que j'ai eu, à savoir que "ça serait quand même vachement bizarre".

Voilà, j'espère que ce n'était pas trop hors-sujet, et que j'aurais permis à quelques personnes de découvrir des choses :)

a écrit : Non je disais que d'un point de vue égalité justement tous peuples ne sont pas le même pied, puisque c'est plus facile pour un occidental d'apprendre l'espéranto ou l'anglais qu'un asiatique. Même si la grammaire est facile la prononciation est un calvaire pour ceux dont la langue maternelle est éloigné. Le U, le ON, le AN sont difficiles à prononcer pour beaucoup de populations. Mais c'est bien évidemment vrai aussi pour l'anglais.

De plus, aujourd'hui, à l'heure où la mondialisation est à un stade plus qu'avancé, à moins d'un boycott massif et international de l'anglais, je ne vois pas comment l'espéranto pourrait le détrôner. À une certaine époque je ne dis pas, avoir une langue indépendante qui facilite les échanges entre les peuples aurait eu du sens. Mais n'ayant pas fait son petit bonhomme de chemin, de nos jours, elle ne sert qu'aux personnes qui y trouvent un intérêt. Et tant mieux pour eux à chacun ses centres d'intérêt.
D'où mon premier commentaire qui stipulait bien "aujourd'hui".
Afficher tout
En effet ça devient beaucoup plus clair après que tu as expliqué qu'il fallait comprendre "aujourd'hui" dans le sens "pour détrôner l'anglais" et que l'intérêt d'une langue se mesure à sa capacité à détrôner l'anglais !

Posté le

android

(2)

Répondre