La fourmi d'Argentine forme une super colonie en Europe

Proposé par
le
dans

Très commune, la fourmi d'Argentine forme sur chaque continent une seule super-colonie, c'est-à-dire que ses zones de nidification sont interconnectées. En Europe, la colonie de fourmis d'Argentine s'étend sur environ 6000 km. Introduite au XIXe siècle, cette espèce invasive extermine les espèces déjà en place et bouleverse l'écosystème.

Les fourmis qui "élèvent" les pucerons sur vos plantes dans les jardins ? Ce sont elles. Les fourmis qui viennent chercher le sucre dans vos placards ? Ce sont certainement elles également. Elles ont un comportement destructeur envers de nombreux fruitiers. Au-delà du bouleversement de l'écosystème, elles sont également accusées de véhiculer des maladies nosocomiales. Néanmoins, elles peuvent aussi être bénéfiques : Elles protègent nos charpentes en luttant efficacement contre la prolifération des termites.


Commentaires préférés (3)

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les grosses fourmis noires de jais avec les grosses mandibules très costauds que l'on pouvait voir partout dans la nature avant. Celles qui bâtissent les fameuses immenses fourmilières en aiguilles de pin. Et bien elles disparaissent depuis l'introduction de la fourmi d'argentine. Car la fourmi d'Argentine (elles sont toutes petites et noires) attaque systématiquement toutes les autres espèces tout en restant pacifique au sein de son espèce.
J'ai vu dernièrement en allant aux champignons, une ancienne immense fourmilière en aiguille de pin qui était là depuis que je suis tout petit complètement morte et vide, elle devait avoir au moins une vingtaine d'année. Elle a survécut à la tempête de 99, aux tracteurs de débardage, à moi qui gamin ait tapé dessus avec un bâton et ces fourmis d'Argentine auront eu raison d'elle.
Aussi con que ça puisse paraitre, ça m'a fendu le coeur.

Impressionnant.
Cependant, il faut mettre un peu d'eau dans le vin car les sources relativisent l'invasion de ces fourmis.

A priori, on ne les trouve que dans les régions de la méditerranée (Espagne, Italie et sud de la France) et elles perdent tous leurs affrontements contre les fourmis de types Tapinoma nigerrimum (fourmis noir), voir se font bouffer entièrement par ces dernières, qui reprennent du territoire. Les fourmis noir sont de formidables protectrices contre la fourmi d'Argentine et des recherches seraient en cours pour utiliser la fourmi noir afin de repousser et d'éradiquer la fourmi d'Argentine dans certaines zones.

Enfin le complément, désolé, est plutot faux. Il n'y a pas que la fourmi d'Argentine qui envahit vos maisons : la fourmi noir aussi. Et cette dernière élève aussi des "pucerons" (plus précisement des aphides).

Donc si vous habitez dans le sud de la France, oui, vous avez de fortes chances de voir des fourmis d'Argentine ou des fourmis noirs. Ailleurs non.

a écrit : Impressionnant.
Cependant, il faut mettre un peu d'eau dans le vin car les sources relativisent l'invasion de ces fourmis.

A priori, on ne les trouve que dans les régions de la méditerranée (Espagne, Italie et sud de la France) et elles perdent tous leurs affrontements contre les fourmi
s de types Tapinoma nigerrimum (fourmis noir), voir se font bouffer entièrement par ces dernières, qui reprennent du territoire. Les fourmis noir sont de formidables protectrices contre la fourmi d'Argentine et des recherches seraient en cours pour utiliser la fourmi noir afin de repousser et d'éradiquer la fourmi d'Argentine dans certaines zones.

Enfin le complément, désolé, est plutot faux. Il n'y a pas que la fourmi d'Argentine qui envahit vos maisons : la fourmi noir aussi. Et cette dernière élève aussi des "pucerons" (plus précisement des aphides).

Donc si vous habitez dans le sud de la France, oui, vous avez de fortes chances de voir des fourmis d'Argentine ou des fourmis noirs. Ailleurs non.
Afficher tout
Pour compléter ton propos, on croit parfois que les fourmis élèvent des pucerons pour les manger mais ce n'est pas réellement le cas.
Elles les protègent car elles se nourrissent des excrétions de pucerons appelés miellat (riche en sucres) et provenant de la digestion de la sève des plantes.
Il arrivent bien entendu que les pucerons soient mangé au bout d'un moment mais ce n'est pas l'objectif premier. Au contraire, les pucerons vivent bien plus longtemps au contact des fourmis.


Tous les commentaires (35)

Quelqu'un a vu la dernière vidéo de Kurzgesagt on dirait :)

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les grosses fourmis noires de jais avec les grosses mandibules très costauds que l'on pouvait voir partout dans la nature avant. Celles qui bâtissent les fameuses immenses fourmilières en aiguilles de pin. Et bien elles disparaissent depuis l'introduction de la fourmi d'argentine. Car la fourmi d'Argentine (elles sont toutes petites et noires) attaque systématiquement toutes les autres espèces tout en restant pacifique au sein de son espèce.
J'ai vu dernièrement en allant aux champignons, une ancienne immense fourmilière en aiguille de pin qui était là depuis que je suis tout petit complètement morte et vide, elle devait avoir au moins une vingtaine d'année. Elle a survécut à la tempête de 99, aux tracteurs de débardage, à moi qui gamin ait tapé dessus avec un bâton et ces fourmis d'Argentine auront eu raison d'elle.
Aussi con que ça puisse paraitre, ça m'a fendu le coeur.

Impressionnant.
Cependant, il faut mettre un peu d'eau dans le vin car les sources relativisent l'invasion de ces fourmis.

A priori, on ne les trouve que dans les régions de la méditerranée (Espagne, Italie et sud de la France) et elles perdent tous leurs affrontements contre les fourmis de types Tapinoma nigerrimum (fourmis noir), voir se font bouffer entièrement par ces dernières, qui reprennent du territoire. Les fourmis noir sont de formidables protectrices contre la fourmi d'Argentine et des recherches seraient en cours pour utiliser la fourmi noir afin de repousser et d'éradiquer la fourmi d'Argentine dans certaines zones.

Enfin le complément, désolé, est plutot faux. Il n'y a pas que la fourmi d'Argentine qui envahit vos maisons : la fourmi noir aussi. Et cette dernière élève aussi des "pucerons" (plus précisement des aphides).

Donc si vous habitez dans le sud de la France, oui, vous avez de fortes chances de voir des fourmis d'Argentine ou des fourmis noirs. Ailleurs non.

a écrit : Impressionnant.
Cependant, il faut mettre un peu d'eau dans le vin car les sources relativisent l'invasion de ces fourmis.

A priori, on ne les trouve que dans les régions de la méditerranée (Espagne, Italie et sud de la France) et elles perdent tous leurs affrontements contre les fourmi
s de types Tapinoma nigerrimum (fourmis noir), voir se font bouffer entièrement par ces dernières, qui reprennent du territoire. Les fourmis noir sont de formidables protectrices contre la fourmi d'Argentine et des recherches seraient en cours pour utiliser la fourmi noir afin de repousser et d'éradiquer la fourmi d'Argentine dans certaines zones.

Enfin le complément, désolé, est plutot faux. Il n'y a pas que la fourmi d'Argentine qui envahit vos maisons : la fourmi noir aussi. Et cette dernière élève aussi des "pucerons" (plus précisement des aphides).

Donc si vous habitez dans le sud de la France, oui, vous avez de fortes chances de voir des fourmis d'Argentine ou des fourmis noirs. Ailleurs non.
Afficher tout
Pour compléter ton propos, on croit parfois que les fourmis élèvent des pucerons pour les manger mais ce n'est pas réellement le cas.
Elles les protègent car elles se nourrissent des excrétions de pucerons appelés miellat (riche en sucres) et provenant de la digestion de la sève des plantes.
Il arrivent bien entendu que les pucerons soient mangé au bout d'un moment mais ce n'est pas l'objectif premier. Au contraire, les pucerons vivent bien plus longtemps au contact des fourmis.

a écrit : Impressionnant.
Cependant, il faut mettre un peu d'eau dans le vin car les sources relativisent l'invasion de ces fourmis.

A priori, on ne les trouve que dans les régions de la méditerranée (Espagne, Italie et sud de la France) et elles perdent tous leurs affrontements contre les fourmi
s de types Tapinoma nigerrimum (fourmis noir), voir se font bouffer entièrement par ces dernières, qui reprennent du territoire. Les fourmis noir sont de formidables protectrices contre la fourmi d'Argentine et des recherches seraient en cours pour utiliser la fourmi noir afin de repousser et d'éradiquer la fourmi d'Argentine dans certaines zones.

Enfin le complément, désolé, est plutot faux. Il n'y a pas que la fourmi d'Argentine qui envahit vos maisons : la fourmi noir aussi. Et cette dernière élève aussi des "pucerons" (plus précisement des aphides).

Donc si vous habitez dans le sud de la France, oui, vous avez de fortes chances de voir des fourmis d'Argentine ou des fourmis noirs. Ailleurs non.
Afficher tout
Il y a aussi la prétendue propagation des maladies nosocomiales qui me paraît fausse. Les maladies nosocomiales sont des maladies contractées à l'hôpital et uniquement à l'hôpital, c'est synonyme de maladie hospitalière. Or, même dans l'hôpital le moins bien entretenu, il n'y a pas de colonies de fourmis ! Alors elle propagent peut être des maladies mais pas des maladies nosocomiales !

Posté le

android

(22)

Répondre

Mmm les fourmis pot de miel. Ça doit être succulent. La fourmi d'Argentine a ne pas confondre avec la fourmi argentée, la plus rapide du monde, 1 m par seconde . une fois des scientifique on bétonné des galeries abandonnées. Une fois le sable autour évacué c'était une
métropole. Elle d'Orient avec des feromones mais voient très bien aussi.

C’est tjs gênant de parler d’une espèce invasive et destructrice quand tu sais à côté ce que fait l’espèce humaine et les conséquences de son invasion ...

a écrit : Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les grosses fourmis noires de jais avec les grosses mandibules très costauds que l'on pouvait voir partout dans la nature avant. Celles qui bâtissent les fameuses immenses fourmilières en aiguilles de pin. Et bien elles disparaissent depuis l'introduction de la fourmi d'argentine. Car la fourmi d'Argentine (elles sont toutes petites et noires) attaque systématiquement toutes les autres espèces tout en restant pacifique au sein de son espèce.
J'ai vu dernièrement en allant aux champignons, une ancienne immense fourmilière en aiguille de pin qui était là depuis que je suis tout petit complètement morte et vide, elle devait avoir au moins une vingtaine d'année. Elle a survécut à la tempête de 99, aux tracteurs de débardage, à moi qui gamin ait tapé dessus avec un bâton et ces fourmis d'Argentine auront eu raison d'elle.
Aussi con que ça puisse paraitre, ça m'a fendu le coeur.
Afficher tout
Les fourmis noires de l'espèce Tapinoma nigerrimum savent contenir et repousser les invasions des fourmis d'Argentine. Il a été montré que les affrontements entre L. humile et Tapinoma nigerrimum tournaient toujours en défaveur des fourmis d'Argentine, quelle que soit l'espèce résidente, et que les fourmis noires Tapinoma nigerrimum reconquièrent progressivement les zones envahies. Ces fourmis, autochtones de nombreuses régions de l'ouest de la Méditerranée, pourraient devenir des agents de résistance biotique efficaces contre les invasions de L. humile.


Elles résistent les grosses fourmis noires de notre enfance ;)

Posté le

android

(14)

Répondre

Véhiculer des maladies nosocomiales ? Donc elles contractent les maladies rencontrées en milieu hospitalier ? Car si elles contaminent un humain en dehors d’un milieu hospitalier ce n’est plus une maladie nosocomiale ...

Pareil j’ai tiqué sur le terme « nosocomiale » qui n’est pas à propos du tout dans cette anecdote. J’ai même
eu peur de lire le complément qui dirait qu’on est envahis à l’hôpital haha !

J'ajoute mon grain de sel:
Les fourmis d'argentine ne sont pas toujours noires, par contre,elles sont effectivement minuscules (3mm).
Elles n'exterminent pas systématiquement les autres population de fourmis, par contre, elles se reproduisent beaucoup plus vite ,il y a presque toujours plusieurs reines par nid et les autres fourmis ont donc un mal fou à détruire complètement leurs nids.
Elles sont très rapides, très actives en plein jour... à condition qu'il fasse chaud, dans le cas contraire ce sont les autres fourmis qui ont l'avantage.
Une petite précision aussi, s'il est vrai que ces fourmis forment des super-colonies, elles sont loin d'être les seules. Avez-vous déjà vu deux nids de grosses noires, pourtant à 1 mètre l'un de l'autre se faire la guerre? Si vous répondez "oui", c'est que vous n'avez pas bien regardé, car même si ça ressemble à des invasions, cela n'en est pas, c'est plus une compétition où les nids les plus efficaces absorbent les plus petits, leur population leur territoire et leurs ressources.

Elles ne sont pas si invasives que ça d'ailleurs, il n'est nullement fait mention que des zones ont été colonisées à 100%, mais comme toute espèce introduite dans un nouveau milieu, elle prennent forcément de la place et les population d'origine diminuent, sans disparaître pour autant.

@fuust, la grosse fourmilière dont tu parle, as tu des preuves de la culpabilité des fourmis d'argentine? Je ne dis pas que ce ne peux pas êtres elles les responsables, mais il y a d'autre facteurs qui peuvent expliquer le phénomène: maladie, changement environnemental trop brusque, où tout simplement déménagement vers un lieu moins humide où mieux protégé/camouflé, où plus abondant en ressources. Regarde autour, jusqu'à environ 20 mètres si elles n'ont pas emménagé plus loin, ça arrive de temps en temps.

a écrit : Pour compléter ton propos, on croit parfois que les fourmis élèvent des pucerons pour les manger mais ce n'est pas réellement le cas.
Elles les protègent car elles se nourrissent des excrétions de pucerons appelés miellat (riche en sucres) et provenant de la digestion de la sève des plantes.
Il arri
vent bien entendu que les pucerons soient mangé au bout d'un moment mais ce n'est pas l'objectif premier. Au contraire, les pucerons vivent bien plus longtemps au contact des fourmis. Afficher tout
Quelqu'un a lu Bernard Werber ? ... ;-)

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Quelqu'un a lu Bernard Werber ? ... ;-) Oui il y a 15 ans ;) j’imagine que c’est des restes ;)

a écrit : Oui il y a 15 ans ;) j’imagine que c’est des restes ;) Pareil, avant Werber, c'est à peine si je les voyais, maintenant, j'aime bien interagir avec elles.
J'ai apprivoisé une fourmilière, au début, quand je mettais mon doigt(^^) à l'entrée, elles s'affolaient, et quand une me grimait dessus elle paniquait, maintenant, ben... je pense qu'elles ont associé mon odeur à un "doigt" inoffensif, voir amical, vu que je leur donne un peu à manger de temps en temps, les grosses noires adorent les steaks de macdo, elles en sont dingues, elles se jettent dessus comme un banquier sur une valise de fric!
Elles me grimpent dessus sans hésiter, font un petit tour et retournent à leurs affaires comme si de rien était. ;)

a écrit : C’est tjs gênant de parler d’une espèce invasive et destructrice quand tu sais à côté ce que fait l’espèce humaine et les conséquences de son invasion ... C'est toujours gênant d'avoir, sur n'importe quel sujet lié a la nature un commentaire du type "cé l'homme il est mechant !"

Posté le

android

(12)

Répondre

J'ai une question sur les fourmis dans les maisons : j'habite dans le sud et chaque été c'est la petite invasion de fourmis. Mais cette année c'était une véritable catastrophe : des nids limite dans chaque pièce et je vous raconte pas les visions d'horreur chaque jour au levé (un soir, ça m'a colonisé mes plaques de cuisson !). Pendant 4 mois, vérif intensive, je suis devenue tarée à force.
On dit qu'il y a des années à fourmis mais là c'était digne d'un film d'horreur. Comment ça se fait ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : J'ai une question sur les fourmis dans les maisons : j'habite dans le sud et chaque été c'est la petite invasion de fourmis. Mais cette année c'était une véritable catastrophe : des nids limite dans chaque pièce et je vous raconte pas les visions d'horreur chaque jour au levé (un soir, ça m9;a colonisé mes plaques de cuisson !). Pendant 4 mois, vérif intensive, je suis devenue tarée à force.
On dit qu'il y a des années à fourmis mais là c'était digne d'un film d'horreur. Comment ça se fait ?
Afficher tout
J'ai le même problème chaque été (pas à ce niveau quand même mais la petite invasion de fourmis) pourtant j'habite au 4ème étage d'un immeuble. Et après l'été c'est les punaises

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Pour compléter ton propos, on croit parfois que les fourmis élèvent des pucerons pour les manger mais ce n'est pas réellement le cas.
Elles les protègent car elles se nourrissent des excrétions de pucerons appelés miellat (riche en sucres) et provenant de la digestion de la sève des plantes.
Il arri
vent bien entendu que les pucerons soient mangé au bout d'un moment mais ce n'est pas l'objectif premier. Au contraire, les pucerons vivent bien plus longtemps au contact des fourmis. Afficher tout
On mange bien nos vaches laitières^^

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'est toujours gênant d'avoir, sur n'importe quel sujet lié a la nature un commentaire du type "cé l'homme il est mechant !" Oui, c'est gênant, la vérité dérange l'homo sapiens, particulièrement lorsqu'elle le met en cause. Ce petit animal primitif est un grand adepte du déni, merci de nous le rappeler.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai une question sur les fourmis dans les maisons : j'habite dans le sud et chaque été c'est la petite invasion de fourmis. Mais cette année c'était une véritable catastrophe : des nids limite dans chaque pièce et je vous raconte pas les visions d'horreur chaque jour au levé (un soir, ça m9;a colonisé mes plaques de cuisson !). Pendant 4 mois, vérif intensive, je suis devenue tarée à force.
On dit qu'il y a des années à fourmis mais là c'était digne d'un film d'horreur. Comment ça se fait ?
Afficher tout
Alors là... je serai tenté de dire que si elles viennent en nombre, c'est qu'elles trouvent de la nourriture, mais j'imagine qu'il y a autre chose parce que chez moi c'est loin d'être un modèle de propreté et j'en vois jamais dedans (par contre, y'a des araignées un peu partout, celles avec des longues pattes^^)
Ce que je peux te conseiller, c'est de faire pousser des herbes aromatiques un peu partout où c'est possible chez toi, dehors un peu partout autour de la maison si possible, et dedans sur chaque fenêtre si possible, il paraît qu'elles détestent le basilic, mais essaies en plusieurs sortes et voit ce qui marche le mieux. Sinon si vraiment rien ne marche, il y a des produits modernes qui contaminent toute la fourmilière,ca contamine les exploratrices mais ca les tue pas tout de suite, la fourmi rentre au nid, contamine les autres et surtout la reine, et en une semaine..., c'est bourrin, extrême, mais ça marche aussi (pauvres bêtes)
Pour les années à fourmis... je sais pas, des fois y'en a plus c'est vrai mais la différence est minime.

Edit: Ca serait pas des fourmis à tête rouge par hasard?