Le violoncelliste du Titanic fut déserteur deux ans plus tard

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

N'empêche ce n'est pas une raison valable pour déserter. Titanic ou pas Titanic.

Posté le

android

(181)

Répondre

a écrit : Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...
Tu es quelqu'un de très intelligent et talentueux.

a écrit : Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...
Le second degré n'est pas une température...

Posté le

android

(147)

Répondre


Tous les commentaires (45)

N'empêche ce n'est pas une raison valable pour déserter. Titanic ou pas Titanic.

Posté le

android

(181)

Répondre

J'ai toujours été bluffé de voir, dans tous les films sur le Titanic, cette histoire de l'orchestre qui continue de jouer jusqu'à la mort... Alors bien sûr, on peut se dire que tout cela a été romancé dans les films, mais les témoignages des survivants en ont parlé comme une réalité : ils ont bien entendu l'orchestre jusqu'à la fin.
Comment, dans ces moments là qu'on imagine de panique générale, ces gars là n'ont pas eu, comme tout homme normalement constitué, "l'instinct de survie" ?
Comment ont-ils pu accepter comme ça leur mort imminente sans tenter l'impossible pour vivre ? Quelle mouche les a piqués pour reprendre leurs instruments et jouer ? Tout cela est assez, comment dire, "irrationnel"... Je dirais même "inhumain" :)

a écrit : N'empêche ce n'est pas une raison valable pour déserter. Titanic ou pas Titanic. Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...
Tu es quelqu'un de très intelligent et talentueux.

a écrit : N'empêche ce n'est pas une raison valable pour déserter. Titanic ou pas Titanic. C’est clair. Il aurait pu faire un effort.

a écrit : Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...
Le second degré n'est pas une température...

Posté le

android

(147)

Répondre

a écrit : J'ai toujours été bluffé de voir, dans tous les films sur le Titanic, cette histoire de l'orchestre qui continue de jouer jusqu'à la mort... Alors bien sûr, on peut se dire que tout cela a été romancé dans les films, mais les témoignages des survivants en ont parlé comme une réalité : ils ont bien entendu l'orchestre jusqu'à la fin.
Comment, dans ces moments là qu'on imagine de panique générale, ces gars là n'ont pas eu, comme tout homme normalement constitué, "l'instinct de survie" ?
Comment ont-ils pu accepter comme ça leur mort imminente sans tenter l'impossible pour vivre ? Quelle mouche les a piqués pour reprendre leurs instruments et jouer ? Tout cela est assez, comment dire, "irrationnel"... Je dirais même "inhumain" :)
Afficher tout
De la même façon que les machinistes restant à leur poste jusqu'au bout pour maintenir le navire à flot le plus longtemps possible, l'orchestre avait comme objectif en jouant sur le pont de calmer la foule et d'éviter le plus possible un mouvement de panique qui aurait été catastrophique pour l'évacuation du bateau. Ils se sont sacrifiés pour que les passagers puissent survivre, je dirais plus héroïque que irrationnel ;)

Ajout: voici une anecdote en parlant, disant même que l'effet était un peut trop "fort" secouchermoinsbete.fr/24148-un-orchestre-du-titanic-trop-rassurant

Posté le

android

(35)

Répondre

a écrit : De la même façon que les machinistes restant à leur poste jusqu'au bout pour maintenir le navire à flot le plus longtemps possible, l'orchestre avait comme objectif en jouant sur le pont de calmer la foule et d'éviter le plus possible un mouvement de panique qui aurait été catastrophique pour l'évacuation du bateau. Ils se sont sacrifiés pour que les passagers puissent survivre, je dirais plus héroïque que irrationnel ;)

Ajout: voici une anecdote en parlant, disant même que l'effet était un peut trop "fort" secouchermoinsbete.fr/24148-un-orchestre-du-titanic-trop-rassurant
Afficher tout
Je comprends tout ça pour les machinistes, les membres d'équipage, dont le métier doit les conduire à tout essayer pour sauver le naufrage ou au moins le plus de gens. C'était leur formation, leur job... Un peu comme un pilote qui, si son avion pique au sol, va tout faire pour tenter de le redresser jusqu'au bout.
Là, les musiciens ne font pas partie de l'équipage ; ils sont payés comme "extras" par la compagnie (demain ils auront peut-être d'autres contrats ailleurs), et leur job n'est pas de rassurer les gens ou d'éviter la panique. Est-ce qu'on a vu tous les autres artistes du bateau continuer de faire le clown ou de la magie, ou chanter, ou animer la soirée ?... Non... Alors pourquoi eux ? Je reste assez bluffé. Tu parles d'héroïsme ; sûrement oui, un peu ; mais mêlé à une sorte d'acceptation presque dépressive de leur mort imminente.

Mort de froid dans l’Atlantique Nord et déserteur de l’armée française pour WWI... VDM

a écrit : Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...
En effet, comme tu l'as envisagé, avant d'écarter cette idée, c'était censé être une plaisanterie. Je suppose que tu t'es dit que s'il avait vraiment voulu faire une blague, il l'aurait mieux tournée pour qu'elle soit vraiment drole. C'est parfois plus drôle de voir les efforts laborieux des gens qui ne savent pas raconter les blagues, que les blagues elles-mêmes.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En effet, comme tu l'as envisagé, avant d'écarter cette idée, c'était censé être une plaisanterie. Je suppose que tu t'es dit que s'il avait vraiment voulu faire une blague, il l'aurait mieux tournée pour qu'elle soit vraiment drole. C'est parfois plus drôle de voir les efforts laborieux des gens qui ne savent pas raconter les blagues, que les blagues elles-mêmes. Afficher tout Tout le monde semble penser que c'était une plaisanterie, mais peut-être pas. Seul l'auteur du commentaire pourrait en toute honnêteté nous le dire. Un petit Smiley aurait suffit.
Mais peu importe... ;-)

Pour en revenir au sujet de l'anecdote, la famille du violoncelliste n'a donc jamais pu "enterrer" le défunt et faire leur deuil. Juste pour un oubli administratif. C'est triste...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je comprends tout ça pour les machinistes, les membres d'équipage, dont le métier doit les conduire à tout essayer pour sauver le naufrage ou au moins le plus de gens. C'était leur formation, leur job... Un peu comme un pilote qui, si son avion pique au sol, va tout faire pour tenter de le redresser jusqu9;au bout.
Là, les musiciens ne font pas partie de l'équipage ; ils sont payés comme "extras" par la compagnie (demain ils auront peut-être d'autres contrats ailleurs), et leur job n'est pas de rassurer les gens ou d'éviter la panique. Est-ce qu'on a vu tous les autres artistes du bateau continuer de faire le clown ou de la magie, ou chanter, ou animer la soirée ?... Non... Alors pourquoi eux ? Je reste assez bluffé. Tu parles d'héroïsme ; sûrement oui, un peu ; mais mêlé à une sorte d'acceptation presque dépressive de leur mort imminente.
Afficher tout
Ce que tu dis me rappelle le naufrage du Concordia, et bien, les passagers ont tous racontés que les "extras" ont fait bien plus que leur travail, guider les passagers, les rassurer, les aider... comme si le simple fait de travailler pour le bien être des passagers donnait un sentiment de responsabilité vis à vis d'eux car ils connaissent le navire, contrairement aux clients.

C'est pas si insensé que ça, après tout!

a écrit : J'ai toujours été bluffé de voir, dans tous les films sur le Titanic, cette histoire de l'orchestre qui continue de jouer jusqu'à la mort... Alors bien sûr, on peut se dire que tout cela a été romancé dans les films, mais les témoignages des survivants en ont parlé comme une réalité : ils ont bien entendu l'orchestre jusqu'à la fin.
Comment, dans ces moments là qu'on imagine de panique générale, ces gars là n'ont pas eu, comme tout homme normalement constitué, "l'instinct de survie" ?
Comment ont-ils pu accepter comme ça leur mort imminente sans tenter l'impossible pour vivre ? Quelle mouche les a piqués pour reprendre leurs instruments et jouer ? Tout cela est assez, comment dire, "irrationnel"... Je dirais même "inhumain" :)
Afficher tout
D ailleurs le dernier morceau joué par l orchestre n est pas " plus près de toi , mon Dieu " comme on le raconte svt , mais un morceau de jazz , intitulé "Automn " et c est d ailleurs le dernier morceau sur un dvd consacré à l orchestre du Titanic !!!

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Ce que tu dis me rappelle le naufrage du Concordia, et bien, les passagers ont tous racontés que les "extras" ont fait bien plus que leur travail, guider les passagers, les rassurer, les aider... comme si le simple fait de travailler pour le bien être des passagers donnait un sentiment de responsabilité vis à vis d'eux car ils connaissent le navire, contrairement aux clients.

C'est pas si insensé que ça, après tout!
Afficher tout
Il y a une différence entre l'équipage et les artistes en contrat. Le philippin ou l'indien de l'équipage de base appliquera aveuglément les consignes de leurs supérieurs, et dans le cas du Concordia je pense que le management était dépassé. Les artistes ou autres intervenants en contrat, beaucoup plus indépendants ont certainement utilisé leur bon sens et leur connaissance du navire pour aider l'évacuation des passagers qui avaient embarqués la veille pour certains.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Il y a une différence entre l'équipage et les artistes en contrat. Le philippin ou l'indien de l'équipage de base appliquera aveuglément les consignes de leurs supérieurs, et dans le cas du Concordia je pense que le management était dépassé. Les artistes ou autres intervenants en contrat, beaucoup plus indépendants ont certainement utilisé leur bon sens et leur connaissance du navire pour aider l'évacuation des passagers qui avaient embarqués la veille pour certains. Afficher tout Ben je sais pas, ils auraient aussi pu utiliser leur bon sens pour sauver leurs fesses!

Tout ce que je voulais dire, c'est que les deux histoires se ressemblent.

a écrit : En effet, comme tu l'as envisagé, avant d'écarter cette idée, c'était censé être une plaisanterie. Je suppose que tu t'es dit que s'il avait vraiment voulu faire une blague, il l'aurait mieux tournée pour qu'elle soit vraiment drole. C'est parfois plus drôle de voir les efforts laborieux des gens qui ne savent pas raconter les blagues, que les blagues elles-mêmes. Afficher tout Moi j’ai trouvé cela hilarant. Et encore plus votre premier degré à tous les deux.

a écrit : Moi j’ai trouvé cela hilarant. Et encore plus votre premier degré à tous les deux. Sérieux? Il a réussi à dégommer 2 types dans un seul commentaire en traitant le premier d'idiot et le second de mauvais en tournure de phrase humoristique et tu trouves ça marrant? Pas moi.

Par contre là où il a progressé de manière significative c'est en langue de p***, je pense même qu'en persévérant un peu il pourrait aller très très loin.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai toujours été bluffé de voir, dans tous les films sur le Titanic, cette histoire de l'orchestre qui continue de jouer jusqu'à la mort... Alors bien sûr, on peut se dire que tout cela a été romancé dans les films, mais les témoignages des survivants en ont parlé comme une réalité : ils ont bien entendu l'orchestre jusqu'à la fin.
Comment, dans ces moments là qu'on imagine de panique générale, ces gars là n'ont pas eu, comme tout homme normalement constitué, "l'instinct de survie" ?
Comment ont-ils pu accepter comme ça leur mort imminente sans tenter l'impossible pour vivre ? Quelle mouche les a piqués pour reprendre leurs instruments et jouer ? Tout cela est assez, comment dire, "irrationnel"... Je dirais même "inhumain" :)
Afficher tout
Je ne sais pas si on peut qualifier d'inhumain le fait de lutter contre l'instinct de survie. Sinon des gens ne pourraient tenter de se suicider. Aucun acte héroïque ne serait possible, conditionné par l'instinct de survie, on ne pourrait risquer sa vie pour une autre.
Je crois que dans une situation comme le Titanic, certains paniquent et font n'importe quoi, d'autres essayent de tout faire pour s'en sortir et même de façons très intelligente/méthodique alors que vu la situation c'est tout sauf évident, d'autres vont essayer de sauver des gens notamment les enfants et enfin d'autres sont carrément résignés. Mais tout ça finalement c'est très humain comme comportement.

Mais il a dû y avoir des chrétiens qui voyant la mort arriver n'ont même pas essayé d'aller dans un bateau mais ont surtout prié pour leur âme comme si c'est c'était le déluge. Ils n'étaient pas spécialement suicidaires mais juste défaitistes, probablement à juste titre pour beaucoup.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Sauf si c'était une plaisanterie, je crois que tu n'as pas compris l'anecdote.

Le violoncelliste à coulé avec le paquebot et est décédé. C'est parce que la France n'a pas été mise officiellement au courrant qu'il a été, de facto, déclaré déserteur...
Pas de dispute les enfants. Quant à shaeGal, oui c'est du second degré fahrenheit.

Désolé je rajoute les smileys. Je ne veux pas empêché à quiconque de dormir cette nuit.
:-) ;-)

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Sérieux? Il a réussi à dégommer 2 types dans un seul commentaire en traitant le premier d'idiot et le second de mauvais en tournure de phrase humoristique et tu trouves ça marrant? Pas moi.

Par contre là où il a progressé de manière significative c'est en langue de p***, je pense même qu'e
n persévérant un peu il pourrait aller très très loin. Afficher tout
Et moi je parlais du tout premier commentaire.