Une grenouille pouvait arrêter sa digestion pour abriter ses oeufs

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Encore une espèce aujourd'hui disparu, nous sommes dans la 6e instinction de masse. Si nous ne changeons pas radicalement notre façon de vivre, la planète va finir par nous mettre dehors ... Pour cette grenouille, l'Humain n'est pas "directement" responsable.

Un champignon, le chytride mortel, provoque depuis les années 1990, une véritable hécatombe chez les grenouilles du monde entier. 40% des 7.000 espèces connues sont menacées d’extinction directement à cause de ce champignon qui continue de proliférer dans le monde entier et qui provoque une maladie infectieuse chez les amphibiens - la chytridiomycose.

Par contre, il est fort probable que les dérèglements climatiques (supposé en partie due à l'activité anthropique) favorise la prolifération de ce champignon.

www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/11/05/01030-20091105ARTFIG00501-un-champignon-parasite-decime-les-amphibiens-.php

a écrit : Tu peux pas dire supposé en partie quand le consensus scientifique est clair. Ce n'est pas supposé, c'est établi. Ce n'est pas en partie, c'est totalement. Un consensus n'est pas une certitude et encore moins pour ce qui est de savoir si le climat se serait légèrement réchauffé ou refroidi en l'absence d'activité humaine. Ça fait partie de la démarche scientifique de ne pas être péremptoire.

Posté le

android

(13)

Répondre

Entre le commentaire de Giac et celui de BigBroz3r, je crois qu'on atteint les extrêmes de la fourchette de pensée sur la question climatique.

Donc pour répondre au deux :
- OUI, il y a de très fortes présomptions concernant le rôle de l'être humain dans les changements climatiques et plus précisément dans l'accélération de ces changements que nous mesurons actuellement.
- NON, il n'est pas certain du tout que l'Humain soit à 100% responsable de ces changements et la question de savoir quelle part est due à l'activité humaine est très loin d'être tranchée. Tant que la question est en suspens, la mise en cause est donc supposée.
- OUI, des espèces disparaissent tous les jours depuis le début de l'apparition de la vie et ces disparitions ne sont pas dues à l'Humain.
- NON, personne ne dira jamais que la crise survenue au Crétacé est due à l'Humain sauf toi.
- NON, la sélection naturelle ne permet certainement pas à un champignon de proliférer si rapidement sur un continent (en moins de 30 ans) dont il n'est pas originaire sans intervention humaine et sans une modification des lieux d'habitats. Ce champignon est une des causes de la disparition rapide des batraciens mais elle est à mettre en parallèle avec la réduction de leur habitats, la pollution des milieux aquatiques et notamment l'utilisation massive de produits phytosanitaires en milieu naturel.


Tous les commentaires (21)

Encore une espèce aujourd'hui disparu, nous sommes dans la 6e instinction de masse. Si nous ne changeons pas radicalement notre façon de vivre, la planète va finir par nous mettre dehors ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Encore une espèce aujourd'hui disparu, nous sommes dans la 6e instinction de masse. Si nous ne changeons pas radicalement notre façon de vivre, la planète va finir par nous mettre dehors ... Pour cette grenouille, l'Humain n'est pas "directement" responsable.

Un champignon, le chytride mortel, provoque depuis les années 1990, une véritable hécatombe chez les grenouilles du monde entier. 40% des 7.000 espèces connues sont menacées d’extinction directement à cause de ce champignon qui continue de proliférer dans le monde entier et qui provoque une maladie infectieuse chez les amphibiens - la chytridiomycose.

Par contre, il est fort probable que les dérèglements climatiques (supposé en partie due à l'activité anthropique) favorise la prolifération de ce champignon.

www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/11/05/01030-20091105ARTFIG00501-un-champignon-parasite-decime-les-amphibiens-.php

a écrit : Pour cette grenouille, l'Humain n'est pas "directement" responsable.

Un champignon, le chytride mortel, provoque depuis les années 1990, une véritable hécatombe chez les grenouilles du monde entier. 40% des 7.000 espèces connues sont menacées d’extinction directement à cause de ce champ
ignon qui continue de proliférer dans le monde entier et qui provoque une maladie infectieuse chez les amphibiens - la chytridiomycose.

Par contre, il est fort probable que les dérèglements climatiques (supposé en partie due à l'activité anthropique) favorise la prolifération de ce champignon.

www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/11/05/01030-20091105ARTFIG00501-un-champignon-parasite-decime-les-amphibiens-.php
Afficher tout
Tu peux pas dire supposé en partie quand le consensus scientifique est clair. Ce n'est pas supposé, c'est établi. Ce n'est pas en partie, c'est totalement.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Encore une espèce aujourd'hui disparu, nous sommes dans la 6e instinction de masse. Si nous ne changeons pas radicalement notre façon de vivre, la planète va finir par nous mettre dehors ... Tu fais bien de le dire sur ce site, c'est complètement pertinent et personne n'était au courant, c'est une info bien utile et pas du tout creuse. J'ajouterai par ailleurs que la guerre c'est pas bien, et que manger des grenouilles non plus.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu peux pas dire supposé en partie quand le consensus scientifique est clair. Ce n'est pas supposé, c'est établi. Ce n'est pas en partie, c'est totalement. Un consensus n'est pas une certitude et encore moins pour ce qui est de savoir si le climat se serait légèrement réchauffé ou refroidi en l'absence d'activité humaine. Ça fait partie de la démarche scientifique de ne pas être péremptoire.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Tu fais bien de le dire sur ce site, c'est complètement pertinent et personne n'était au courant, c'est une info bien utile et pas du tout creuse. J'ajouterai par ailleurs que la guerre c'est pas bien, et que manger des grenouilles non plus. Peut être que tout le monde est courant. Je ne vois pas l'intérêt d'être si ironique avec un contributeur qui énonce peut être une évidence mais qui constate qu'il n'y a pas réellement de prise de conscience de cette info si commune. Elle commence, à mon sens, par la solidarité pas par l'attaque personnelle.

a écrit : Pour cette grenouille, l'Humain n'est pas "directement" responsable.

Un champignon, le chytride mortel, provoque depuis les années 1990, une véritable hécatombe chez les grenouilles du monde entier. 40% des 7.000 espèces connues sont menacées d’extinction directement à cause de ce champ
ignon qui continue de proliférer dans le monde entier et qui provoque une maladie infectieuse chez les amphibiens - la chytridiomycose.

Par contre, il est fort probable que les dérèglements climatiques (supposé en partie due à l'activité anthropique) favorise la prolifération de ce champignon.

www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/11/05/01030-20091105ARTFIG00501-un-champignon-parasite-decime-les-amphibiens-.php
Afficher tout
Dans quelques années on nous dira que la crise cretace/tertiaire est d'origine anthropique.
Faut arrêter un petit peu, c'est la sélection naturelle sur terre depuis au moins 3,5milliards d'années , des espèces disparaissent d'autres aparaissent , tout n'est pas la faute de l'être humain.

a écrit : Pour cette grenouille, l'Humain n'est pas "directement" responsable.

Un champignon, le chytride mortel, provoque depuis les années 1990, une véritable hécatombe chez les grenouilles du monde entier. 40% des 7.000 espèces connues sont menacées d’extinction directement à cause de ce champ
ignon qui continue de proliférer dans le monde entier et qui provoque une maladie infectieuse chez les amphibiens - la chytridiomycose.

Par contre, il est fort probable que les dérèglements climatiques (supposé en partie due à l'activité anthropique) favorise la prolifération de ce champignon.

www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/11/05/01030-20091105ARTFIG00501-un-champignon-parasite-decime-les-amphibiens-.php
Afficher tout
Finalement, on serait donc tout aussi responsable de leur disparition que de celle d'animaux qui voient disparaître leur habitat naturel à cause de la pollution ou du réchauffement climatique, et encore, sans parler de la déforestation.
Le premier exemple qui me vient en tête, c'est celui de nombreux animaux polaires directement mis en danger par la réduction progressive de la banquise.

Posté le

android

(4)

Répondre

Entre le commentaire de Giac et celui de BigBroz3r, je crois qu'on atteint les extrêmes de la fourchette de pensée sur la question climatique.

Donc pour répondre au deux :
- OUI, il y a de très fortes présomptions concernant le rôle de l'être humain dans les changements climatiques et plus précisément dans l'accélération de ces changements que nous mesurons actuellement.
- NON, il n'est pas certain du tout que l'Humain soit à 100% responsable de ces changements et la question de savoir quelle part est due à l'activité humaine est très loin d'être tranchée. Tant que la question est en suspens, la mise en cause est donc supposée.
- OUI, des espèces disparaissent tous les jours depuis le début de l'apparition de la vie et ces disparitions ne sont pas dues à l'Humain.
- NON, personne ne dira jamais que la crise survenue au Crétacé est due à l'Humain sauf toi.
- NON, la sélection naturelle ne permet certainement pas à un champignon de proliférer si rapidement sur un continent (en moins de 30 ans) dont il n'est pas originaire sans intervention humaine et sans une modification des lieux d'habitats. Ce champignon est une des causes de la disparition rapide des batraciens mais elle est à mettre en parallèle avec la réduction de leur habitats, la pollution des milieux aquatiques et notamment l'utilisation massive de produits phytosanitaires en milieu naturel.

a écrit : Pour cette grenouille, l'Humain n'est pas "directement" responsable.

Un champignon, le chytride mortel, provoque depuis les années 1990, une véritable hécatombe chez les grenouilles du monde entier. 40% des 7.000 espèces connues sont menacées d’extinction directement à cause de ce champ
ignon qui continue de proliférer dans le monde entier et qui provoque une maladie infectieuse chez les amphibiens - la chytridiomycose.

Par contre, il est fort probable que les dérèglements climatiques (supposé en partie due à l'activité anthropique) favorise la prolifération de ce champignon.

www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/11/05/01030-20091105ARTFIG00501-un-champignon-parasite-decime-les-amphibiens-.php
Afficher tout
C’est ce genre de commentaire que j’aime ! Et point apart, mais les champignons sont des organismes incroyables..

a écrit : Dans quelques années on nous dira que la crise cretace/tertiaire est d'origine anthropique.
Faut arrêter un petit peu, c'est la sélection naturelle sur terre depuis au moins 3,5milliards d'années , des espèces disparaissent d'autres aparaissent , tout n'est pas la faute de l'être humain.
Donald, sors de ce corps !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Tu peux pas dire supposé en partie quand le consensus scientifique est clair. Ce n'est pas supposé, c'est établi. Ce n'est pas en partie, c'est totalement. Non .

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Entre le commentaire de Giac et celui de BigBroz3r, je crois qu'on atteint les extrêmes de la fourchette de pensée sur la question climatique.

Donc pour répondre au deux :
- OUI, il y a de très fortes présomptions concernant le rôle de l'être humain dans les changements climatiques et
plus précisément dans l'accélération de ces changements que nous mesurons actuellement.
- NON, il n'est pas certain du tout que l'Humain soit à 100% responsable de ces changements et la question de savoir quelle part est due à l'activité humaine est très loin d'être tranchée. Tant que la question est en suspens, la mise en cause est donc supposée.
- OUI, des espèces disparaissent tous les jours depuis le début de l'apparition de la vie et ces disparitions ne sont pas dues à l'Humain.
- NON, personne ne dira jamais que la crise survenue au Crétacé est due à l'Humain sauf toi.
- NON, la sélection naturelle ne permet certainement pas à un champignon de proliférer si rapidement sur un continent (en moins de 30 ans) dont il n'est pas originaire sans intervention humaine et sans une modification des lieux d'habitats. Ce champignon est une des causes de la disparition rapide des batraciens mais elle est à mettre en parallèle avec la réduction de leur habitats, la pollution des milieux aquatiques et notamment l'utilisation massive de produits phytosanitaires en milieu naturel.
Afficher tout
Certes, mais ça n’est pas le sujet.
On s’en fout de savoir si l’être humain est responsable de 80, 90 ou 100% du dérèglement climatique et si dans un passé lointain , d’autres dérèglements climatiques ont eu lieu qui n’étaient pas attribuable à l’homme.
Il est CERTAIN que l’activité humaine est le premier responsable, et vu qu’on ne peut pas à priori influer sur les éventuelles autres causes, il faut se bouger le cul, et vite.
Trop de personnes, je ne dis pas que c’est ton cas, prennent comme argument qu’on ne peut pas impliquer l’être humain à 100% pour se dédouaner et ne rien faire.

a écrit : Certes, mais ça n’est pas le sujet.
On s’en fout de savoir si l’être humain est responsable de 80, 90 ou 100% du dérèglement climatique et si dans un passé lointain , d’autres dérèglements climatiques ont eu lieu qui n’étaient pas attribuable à l’homme.
Il est CERTAIN que l’activité humaine est le premier
responsable, et vu qu’on ne peut pas à priori influer sur les éventuelles autres causes, il faut se bouger le cul, et vite.
Trop de personnes, je ne dis pas que c’est ton cas, prennent comme argument qu’on ne peut pas impliquer l’être humain à 100% pour se dédouaner et ne rien faire.
Afficher tout
Effectivement. Peut-être que sans l'activité humaine les températures auraient un peu augmenté, certes. N'empêche qu'avec, elles ont beaucoup augmenté et c'est un fait.

La science est un système qui permet d'expliquer ce qu'on constate et de prévoir ce qui peut se passer. Il y a un processus formel derrière qui fait que ce n'est pas un système de pensée auquel ont peut choisir d'adhérer ou non. Un consensus scientifique sur une question aussi importante et étudiée que le changement climatique (consensus réel, malgré ce que tu as l'air de dire) ne laisse guère de place au doute.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Certes, mais ça n’est pas le sujet.
On s’en fout de savoir si l’être humain est responsable de 80, 90 ou 100% du dérèglement climatique et si dans un passé lointain , d’autres dérèglements climatiques ont eu lieu qui n’étaient pas attribuable à l’homme.
Il est CERTAIN que l’activité humaine est le premier
responsable, et vu qu’on ne peut pas à priori influer sur les éventuelles autres causes, il faut se bouger le cul, et vite.
Trop de personnes, je ne dis pas que c’est ton cas, prennent comme argument qu’on ne peut pas impliquer l’être humain à 100% pour se dédouaner et ne rien faire.
Afficher tout
Mettons les choses au clair, je suis effectivement persuadé que l’Humain est responsable des dérèglements climatiques et que l’on court certainement vers une extinction de l’humanité à court ou moyen terme.

Cela dit, c’est une opinion étayée par de nombreux faits, de nombreuses études et de nombreuses mesures mais rien ne permet d’affirmer que nous sommes les seuls responsables ni que ce qui se produit ne serait pas tout de même arrivé sur une échelle de temps beaucoup plus longue.

Et connaître la part de l’humain dans le problème ou son éventuelle implication à certains niveaux a de l’importance et non des moindres car elle permet de conditionner notre action global. C’est tout le problème de la question climatique, c’est l’action sans réflexion.

C’est faire des éoliennes qui ont un cycle de vie plus polluant que l’énergie électrique économisée. C’est arrêter le nucléaire pour allumer des centrales à charbon. C’est manger des produit bio dans des emballages en plastiques. C’est remplacer le glyphosate par des produits dont les effets sont inconnus. C’est croire que le lithium des batteries est tout aussi inépuisable que le pétrole. Etc.

Si on ne connaît pas notre périmètre d’action et les leviers sur lequel on a un potentiel d’amélioration alors on va continuer d’aller dans le mur. Être efficace pour les mauvais problèmes, c’est être inefficace sur le problème global.

a écrit : Certes, mais ça n’est pas le sujet.
On s’en fout de savoir si l’être humain est responsable de 80, 90 ou 100% du dérèglement climatique et si dans un passé lointain , d’autres dérèglements climatiques ont eu lieu qui n’étaient pas attribuable à l’homme.
Il est CERTAIN que l’activité humaine est le premier
responsable, et vu qu’on ne peut pas à priori influer sur les éventuelles autres causes, il faut se bouger le cul, et vite.
Trop de personnes, je ne dis pas que c’est ton cas, prennent comme argument qu’on ne peut pas impliquer l’être humain à 100% pour se dédouaner et ne rien faire.
Afficher tout
Deuxième élément.
Pour contrer les arguments des climatosceptiques, il faut les étudier et souvent ils ne disent pas de bêtises.
Oui il est fort probable que la Terre connaît des cycles de température et oui elle se réchauffe toute seule. Dire qu’ils ont tort est faux et ne permet pas d’argumenter contre eux.
Par contre leur démontrer que la Terre se réchauffe 100 a 1000 fois plus vite qu’un cycle normal est plus efficace.


On peut revenir à notre grenouille ? Qui reste la seule espèce connue à incuber ces œufs dans son estomac et ça franchement c’est extraordinaire. Réussir à stopper son appareil digestif c’est plutôt rare comme phénomène.
On peut aussi se demander d’où peut bien venir cette évolution.

a écrit : Deuxième élément.
Pour contrer les arguments des climatosceptiques, il faut les étudier et souvent ils ne disent pas de bêtises.
Oui il est fort probable que la Terre connaît des cycles de température et oui elle se réchauffe toute seule. Dire qu’ils ont tort est faux et ne permet pas d’argumenter contre
eux.
Par contre leur démontrer que la Terre se réchauffe 100 a 1000 fois plus vite qu’un cycle normal est plus efficace.


On peut revenir à notre grenouille ? Qui reste la seule espèce connue à incuber ces œufs dans son estomac et ça franchement c’est extraordinaire. Réussir à stopper son appareil digestif c’est plutôt rare comme phénomène.
On peut aussi se demander d’où peut bien venir cette évolution.
Afficher tout
Elle avait peut être du mal à digérer les champignons ?

a écrit : Encore une espèce aujourd'hui disparu, nous sommes dans la 6e instinction de masse. Si nous ne changeons pas radicalement notre façon de vivre, la planète va finir par nous mettre dehors ... Ou comment passer de la vie d'une simple grenouille à « On va tous mourir ! La fin du monde est proche ! » Misère ! Triste époque !

À part ça, je me suis pris à imaginer une scène où les femmes auraient les mêmes facultés. Imaginez la situation : « chéri j'ai des contractions ! – Tiens une bassine ! – Beurk ! – C'est bien chérie, continue ! – Beuuuurk ! – Ho, bravo chérie ! C'est un garçon ! – 'u 'eux 'ouper le cor'on om'ili'al 'arrive p'us à 'espirer ! – Ho oui, pardon, voilà ! – Merci, ça va mieux ! J'espère que t'as pensé à faire les courses parce que j'ai une faim de loup ! »

a écrit : Tu fais bien de le dire sur ce site, c'est complètement pertinent et personne n'était au courant, c'est une info bien utile et pas du tout creuse. J'ajouterai par ailleurs que la guerre c'est pas bien, et que manger des grenouilles non plus. Manger les grenouilles... LOL !!!

a écrit : Dans quelques années on nous dira que la crise cretace/tertiaire est d'origine anthropique.
Faut arrêter un petit peu, c'est la sélection naturelle sur terre depuis au moins 3,5milliards d'années , des espèces disparaissent d'autres aparaissent , tout n'est pas la faute de l'être humain.
Bonjour les Trumpistes climatoseptiques, laissez nous donc tranquille loin de vos reflexions je vous pris.