Chez les lycaons d'Afrique, on vote pour la chasse

Proposé par
le
dans

Le vote n'est pas qu'une invention humaine. Les lycaons d'Afrique, une espèce de canidés, se réunissent et "votent" le choix de partir ou non a la chasse en produisant un éternuement. Si le couple dominant vote, il faudra 2 ou 3 autres votes pour partir à la chasse, mais s'ils s'abstiennent, il faudra une dizaine de votes pour faire bouger la meute.

Ils ont également mis au point une technique de chasse redoutable : ils se séparent en deux groupes, le premier épuisant la proie et la talonnant de près, tandis que l'autre groupe économise son énergie en suivant la chasse de loin. Les deux groupes échangent leurs positions jusqu'à ce que la proie s'effondre. C'est également une des seules espèces où les enfants mangent avant les adultes et où ce sont les femelles qui partent fonder leurs propres clans.


Commentaires préférés (3)

Ça doit être sympa quand celui qui est malade éternue par accident.

Posté le

android

(86)

Répondre

Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait trop chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.

a écrit : Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait tro
p chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.
Afficher tout
Je ne pouvais pas éditer à temps donc je rajoute : quand le soleil se couche, c'est pendant le moment où ils jouent, se calinent et autre qu'ils vont voter pour la chasse.

Et vu que je dois refaire un commentaire je vais rajouter une autre ruse des lycaons.

Ils ont peur de l'eau à cause des crocodiles. Mais s'ils sont forcés de traverser, les lycaons vont jeter des cailloux dans l'eau pour attirer les crocodiles à un point précis. Le temps que les gros lézards comprennent, ils sont déjà passés.

Enfin, c'est parce que leur mise à mort est impressionnante qu'ils ont mauvaise réputation. Ca se voit dans un commentaires d'ailleurs. On pense qu'ils sont cruels et sadiques. Dans les faits c'est le prédateur qui tue ses proies le plus rapidement (20s à 2 minutes).

Les autres, comme les lions ou guépards, étouffent leur cible. Donc forcement, il n'y a pas de cri. Mais souvenez vous bien que les gros félins griffent la proie pendant qu'ils l'étouffent. De plus les autres qui n'étouffent pas la proie commencent à la manger... vivante, mais pas aussi rapidement que les lycaons. La proie ne meurt pas aussi vite et souffre beaucoup plus.
Il y a beaucoup d'éducateurs en Afrique qui tentent de "tuer" cette idée reçue sur les lycaons.

Je me suis encore emporté sur cet animal des plus captivant donc voici une autre caractéristique drôle : leur caca est rempli de protéines et est un mets de choix pour les autes carnivores (hyènes, vautours, lions etc.). Mais ça bizarrement, Bear Grylls il n'en mange jamais.


Tous les commentaires (29)

Ça doit être sympa quand celui qui est malade éternue par accident.

Posté le

android

(86)

Répondre

Le terme lycaon aurait suffit. Il n'y en a qu'en Afrique. En plus ça fait économiser des caractères.

a écrit : Le terme lycaon aurait suffit. Il n'y en a qu'en Afrique. En plus ça fait économiser des caractères. Yen a dans l'Underworld aussi

Posté le

android

(23)

Répondre

Les lycaons ont aussi cette particularité de n'avoir que 4 phalanges aux pattes et 40 dents contre 42 pour tous les autres canidés. Ils sont sans pitié car ils dévorent leurs proies vivantes.

La source en anglais les appelle "wild dogs", mais on peut dire aussi, et j'avais plutôt entendu dire, "painted dogs", c'est une expression très imagée !

Posté le

android

(4)

Répondre

Il est dit dans l'anecdote que les petits mangent en premier mais en fait les lycaons mangent tous ensemble et très vite sans distinction d'âge ou de statut social. Certainement parce qu'ils se font souvent voler leurs proies par de plus gros prédateurs comme les hyènes et les Lions.
Quand les petits sont trop jeunes pour participer à la chasse, les adultes avalent de la viande qu'ils régurgitent une fois de retour au terrier pour les nourrir.

Posté le

android

(8)

Répondre

Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait trop chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.

a écrit : Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait tro
p chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.
Afficher tout
Wahou! Vraiment merci pour ce commentaire très très instructif!

Malheureusement c'est un animal de second rôle dans les reportages animaliers, je n'aurai jamais imaginé son mode de vie aussi complexe.

Merci!

Posté le

android

(41)

Répondre

a écrit : Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait tro
p chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.
Afficher tout
Je ne pouvais pas éditer à temps donc je rajoute : quand le soleil se couche, c'est pendant le moment où ils jouent, se calinent et autre qu'ils vont voter pour la chasse.

Et vu que je dois refaire un commentaire je vais rajouter une autre ruse des lycaons.

Ils ont peur de l'eau à cause des crocodiles. Mais s'ils sont forcés de traverser, les lycaons vont jeter des cailloux dans l'eau pour attirer les crocodiles à un point précis. Le temps que les gros lézards comprennent, ils sont déjà passés.

Enfin, c'est parce que leur mise à mort est impressionnante qu'ils ont mauvaise réputation. Ca se voit dans un commentaires d'ailleurs. On pense qu'ils sont cruels et sadiques. Dans les faits c'est le prédateur qui tue ses proies le plus rapidement (20s à 2 minutes).

Les autres, comme les lions ou guépards, étouffent leur cible. Donc forcement, il n'y a pas de cri. Mais souvenez vous bien que les gros félins griffent la proie pendant qu'ils l'étouffent. De plus les autres qui n'étouffent pas la proie commencent à la manger... vivante, mais pas aussi rapidement que les lycaons. La proie ne meurt pas aussi vite et souffre beaucoup plus.
Il y a beaucoup d'éducateurs en Afrique qui tentent de "tuer" cette idée reçue sur les lycaons.

Je me suis encore emporté sur cet animal des plus captivant donc voici une autre caractéristique drôle : leur caca est rempli de protéines et est un mets de choix pour les autes carnivores (hyènes, vautours, lions etc.). Mais ça bizarrement, Bear Grylls il n'en mange jamais.

Eux , au moins , écoutent la grogne du peuple...

a écrit : Je ne pouvais pas éditer à temps donc je rajoute : quand le soleil se couche, c'est pendant le moment où ils jouent, se calinent et autre qu'ils vont voter pour la chasse.

Et vu que je dois refaire un commentaire je vais rajouter une autre ruse des lycaons.

Ils ont peur de l'eau
à cause des crocodiles. Mais s'ils sont forcés de traverser, les lycaons vont jeter des cailloux dans l'eau pour attirer les crocodiles à un point précis. Le temps que les gros lézards comprennent, ils sont déjà passés.

Enfin, c'est parce que leur mise à mort est impressionnante qu'ils ont mauvaise réputation. Ca se voit dans un commentaires d'ailleurs. On pense qu'ils sont cruels et sadiques. Dans les faits c'est le prédateur qui tue ses proies le plus rapidement (20s à 2 minutes).

Les autres, comme les lions ou guépards, étouffent leur cible. Donc forcement, il n'y a pas de cri. Mais souvenez vous bien que les gros félins griffent la proie pendant qu'ils l'étouffent. De plus les autres qui n'étouffent pas la proie commencent à la manger... vivante, mais pas aussi rapidement que les lycaons. La proie ne meurt pas aussi vite et souffre beaucoup plus.
Il y a beaucoup d'éducateurs en Afrique qui tentent de "tuer" cette idée reçue sur les lycaons.

Je me suis encore emporté sur cet animal des plus captivant donc voici une autre caractéristique drôle : leur caca est rempli de protéines et est un mets de choix pour les autes carnivores (hyènes, vautours, lions etc.). Mais ça bizarrement, Bear Grylls il n'en mange jamais.
Afficher tout
Passionnant. Ca fait réfléchir sur notre condition "d'animal supérieur". On vote, on râle, on se bouffe le foie, on est super doué pour tuer son prochain dans les pires souffrances, on tue les autres animaux et on gaspille ce qu'on a sacrifié, etc.

a écrit : Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait tro
p chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.
Afficher tout
Ton paragraphe sur les portées pourrait expliquer le fait que ce sont les femelles qui partent fonder leur propre clan peut-être par instinct maternel

Posté le

android

(2)

Répondre

Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu

a écrit : Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait tro
p chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.
Afficher tout
damn, et moi qui étais fier de mon anecdote ^_^

a écrit : Les lycaons sont une des espèces de prédateur les plus intéressante d'Afrique.

Leur structure social est incroyablement développée, à l'image du droit de vote :)
On peut les observer des heures et des heures, ils interagissent continuellement entre eux.

En journée, il fait tro
p chaud pour chasser, ils se reposent à l'ombre ou dans le terrier. Lorsque le soleil se couche ils vont se lever, se répartir en deux lignes, comme si il y allait avoir un affrontement, puis, au final, vont jouer et se caliner tous ensemble. Le couple dominant se joint à ce rituel peu après. Tout le monde s'arrête, les regarde, puis interagit avec eux (calins, jouer, renifler...)
C'est un moment où ils se sociabilisent et développent les contacts entre eux. Ils se parlent, apprennent à mieux se connaitre avec les plus jeunes pour voir s'ils vont bien, leur point fort du moment, quel rôle ils pourront jouer dans la chasse...
Ils se reconnaissent grâce à leurs tâches (l'étymologie de leur nom veut dire "Loup taché"), en effet chaque individu à des motifs qui lui sont propres et qui le distingue des autres.

Ils jouent énormement avec les chiots, pour les éduquer ( sur la structure, les rôles, l'entraide, le succès de la chasse se faisant surtout grâce à leur grande coopération ) mais aussi les sociabiliser avec le reste du groupe.
Toutes la meute est dévoué à élever les chiots du couple dominant, qui est le seul à s'accoupler. Tout le monde va jouer et les protéger comme si c'était leurs enfants. Si une lycaon non dominante a une portée, il y a 3 options : suffisament de gibier => elle les garde, pas assez de gibier => la femelle dominante va tuer tout les petits qui ne sont pas à elle, et enfin la dominante tue tout les petits à l'exception des plus forts qu'elle va adopter et élever comme si c'était ses enfants. A noter que les femelles lycaons n'ont que 8 tétines mais des portées de 6 à 16 (record de 22). Donc elle va être aidée par d'autres femelles qui vont aussi produire du lait pour les chiots.
Quand les groupes atteignent la taille de 50 individu (environ), une ou des femelles vont partir fonder un nouveau groupe, ce qui est l'occasion pour des individus de devenir à leur tour le couple dominant.

Mais ils ne protègent pas que les chiots. Les lyacons s'occupent des blessés et des vieux incapables de chasser. C'est une des très rares espèces à ne pas rejetter les membres "inutiles" au groupe.

La chasse est aussi très impressionnante. Ils se rapprochent de proies potentielles, puis s'arrêtent. Le mâle dominant analyse la situation puis va choisir la proie à traquer. A son signal tout le monde s'élance. Animal rusé et intelligent, ils ont le ratio de réussite à la chasse le plus élevé d'Afrique : 80 à 90% ! Le lion n'est lui que à 40%. Ils sont capables de mettre en place des stratégies poussés. Par exemple ils peuvent pousser la proie à se retrouver dans un "cul de sac" ou bien encore traquer une antilope mère pour la séparer de ses enfants... qui sont eux la vraie cible.
La mise est mort est spectaculaire et rapide : un attrape le museau et un autre une jambe arrière. Puis ils couchent la cible au sol et le reste va venir littéralement éventrer la cible et la manger. Cela parait cruelle mais c'est une des morts les plus rapides. La proie meurt d'un choc d'adrénaline ou simplement de l'énorme hémorragie. C'est une affaire de seconde ou de 1 à 2 min. Si on doit comparer avec un lion ou un guépard, ces derniers étrangle leur cible et tout en la lacérant. Cela prend 10 à 20 min, 40 min pour les cas les plus extrêmes. C'est bien pire niveau douleur.

Par contre c'est une idée reçue la technique du "un groupe poursuit et l'autre se repose". En fait cela provient de la technique de fuite de certaines antilopes : elles font de grands cercles. De très grands cercles, cetes, mais étant territoriales elles reviennent à leur point de départ. Les lycaons sont très intelligents et l'ont compris, ils coupent donc le cercle et rattrape plus vite leur cible. Donc un groupe suit la cible, l'autre coupe pour aller plus vite.

Une fois la cible attrapée, se sont de vrais aspirateurs à viande. Ils mangent TOUTE la carcasse en moins de 30min. Ils repartent le ventre bien rempli et régurgitent tout à la tanière pour nourrir les petits, blessés, vieux, maman et les gardiens de tout ce petit monde.
C'est un vrai moment de partage où les interactions sont les plus fortes. Les petits se mettent autour d'un adulte assis, bien sagement et dès qu'il vomit ... ils passent à table. Il n'y a aucune dispute, tout le monde mange à sa convenance. Les disputes sont très rares et dans la majorité des cas c'est juste un grognement.

Je finis sur le contenu de l'anecdote par une petite précision. Le vote existe mais est très variable. Les groupes allant de 4 à 50, voir plus au moment de la reproduction de leur mets favoris : l'impala.
Afficher tout
Toi, tu dois être soigneur dans un zoo car tu sembles en connaître un rayon sur les animaux. La dernière fois, c’était sur les éléphants que tu nous instruisais de ton savoir. Passionnant. Merci.

a écrit : damn, et moi qui étais fier de mon anecdote ^_^ Soit fier, c est une des plus belles anecdotes que j'ai vues en 5 ans. Non seulement par le sujet très surprenant et intéressantissime mais egalement par la qualité des comm qu il suscite. Scmb c est un taf d'équipe même sans vouloir! Merci à toi et dis moi comment se prononce le nom de cet animal qui serait beaucoup plus connu sans sa sale touche de hyène, qui l'aura remarque peut-être bien sauvé de l'extinction..

a écrit : Soit fier, c est une des plus belles anecdotes que j'ai vues en 5 ans. Non seulement par le sujet très surprenant et intéressantissime mais egalement par la qualité des comm qu il suscite. Scmb c est un taf d'équipe même sans vouloir! Merci à toi et dis moi comment se prononce le nom de cet animal qui serait beaucoup plus connu sans sa sale touche de hyène, qui l'aura remarque peut-être bien sauvé de l'extinction.. Afficher tout Bonne question ! Il se prononce comme il s'écrit : li-ka-on, contrairement à paon, faon et taon !

Dans le Messak, en Libye les chasseurs du Ve millénaire représentaient souvent des hommes à tête de lycaon. Ils devaient un peu s'identifier a eux dans la structure sociale et la façon de chasser. Les khoisans en Namibie pratiquaient la chasse a l'épuisement en plein cagnard. Au Mexique les tarahumaras ...

a écrit : Toi, tu dois être soigneur dans un zoo car tu sembles en connaître un rayon sur les animaux. La dernière fois, c’était sur les éléphants que tu nous instruisais de ton savoir. Passionnant. Merci. Non du tout, je suis passionné de photographie animalière et j'ai eu la chance de suivre pendant plusieurs jours une meute de lycaon au cours de mes séjours en Afrique du Sud.

a écrit : damn, et moi qui étais fier de mon anecdote ^_^ Loin de moi l'envie de te ridiculiser :)

C'est un animal super et j'ai sauté l'occasion pour en parler. J'ai moi même fait l'erreur de croire, comme beaucoup, qu'ils ont une tactique où ils se relaient. Mais en fait c'est à cause de la fuite en forme d'un très grand cercle de certaines antilopes (impala, élan, dik-dik...).
Bref, j'adore ce gros chien sauvage tout mignon. Il est super captivant et je peux en parler longtemps. Et ton anecdote est une super occasion pour intriguer beaucoup de gens et leur faire connaitre le lycaon. Parce que le droit de vote chez les animaux, c'est tout sauf anodin !