Paon, panne et panneau

Proposé par
le
dans

Vous connaissez surement le paon (l'oiseau qui fait la roue) et sa prononciation (pan) mais connaissiez-vous toute la famille et sa prononciation ? La femelle, qui est la paonne, se prononce comme une panne, et le petit est le paonneau et se prononce comme un panneau !

Il y a aussi le verbe paonner (prononcé comme du poisson pané) qui désigne le fait, pour le paon de faire la roue ou de pousser son fameux cri (Léon !) et qui, au sens figuré, veut dire faire le beau. Quand il pousse son cri, on peut dire aussi qu'il braille ou qu'il criaille.


Commentaires préférés (3)

Ne connaissant pas la paonne, je ne cesse de paonner

Me vient l'envie de citer de M.Tournier : "Parce qu'il «fait la roue», le paon a une réputation de vanité. C'est doublemennt faux. Le paon ne fait pas la roue. Il n'est pas vaniteux, il est exhibitionniste. Car en fait de roue, le paon se déculotte et montre son cul."

a écrit : Je ne vois qu'une seule façon de prononcer, c'est simplement d'ignorer le o lorsqu'il est précède d'un a (idem pour faon) et dans l'anecdote il y a plusieurs séries de lettres (ça s'appelle des syllabes ou des mots d'ailleurs), et non pas une.
Bref c'est tout l'inverse que ce que tu décris, merci pour l'embrouille :)
Ok, donc prononcez pharan pour les rois d’Égypte antique. Ou lycan pour le mammifère d'Afrique qui a fait l'objet d'une anecdote il y a peu içi même. Elle est où l'embrouille ? :)


Tous les commentaires (15)

Ne connaissant pas la paonne, je ne cesse de paonner

Ah, le français, une langue si riche, si diverse...
Tellement diverse que tu as quatre façons de prononcer une même série de lettres.

Me vient l'envie de citer de M.Tournier : "Parce qu'il «fait la roue», le paon a une réputation de vanité. C'est doublemennt faux. Le paon ne fait pas la roue. Il n'est pas vaniteux, il est exhibitionniste. Car en fait de roue, le paon se déculotte et montre son cul."

a écrit : Ah, le français, une langue si riche, si diverse...
Tellement diverse que tu as quatre façons de prononcer une même série de lettres.
Check un peu la suite "ough" en Anglais

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Ah, le français, une langue si riche, si diverse...
Tellement diverse que tu as quatre façons de prononcer une même série de lettres.
Je ne vois qu'une seule façon de prononcer, c'est simplement d'ignorer le o lorsqu'il est précède d'un a (idem pour faon) et dans l'anecdote il y a plusieurs séries de lettres (ça s'appelle des syllabes ou des mots d'ailleurs), et non pas une.
Bref c'est tout l'inverse que ce que tu décris, merci pour l'embrouille :)

Posté le

android

(1)

Répondre

Deux choses:
1) Est-ce que le nom de l'animal a quelque chose à voir avec les mots "pan" et "panneau", puisque sa queue fait un panneau?

2) Le cri du paon est "Leon", mais on prononce "Len".

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne vois qu'une seule façon de prononcer, c'est simplement d'ignorer le o lorsqu'il est précède d'un a (idem pour faon) et dans l'anecdote il y a plusieurs séries de lettres (ça s'appelle des syllabes ou des mots d'ailleurs), et non pas une.
Bref c'est tout l'inverse que ce que tu décris, merci pour l'embrouille :)
Ok, donc prononcez pharan pour les rois d’Égypte antique. Ou lycan pour le mammifère d'Afrique qui a fait l'objet d'une anecdote il y a peu içi même. Elle est où l'embrouille ? :)

a écrit : Ok, donc prononcez pharan pour les rois d’Égypte antique. Ou lycan pour le mammifère d'Afrique qui a fait l'objet d'une anecdote il y a peu içi même. Elle est où l'embrouille ? :) Bien vu ! Je parlais des mots de l'anecdote, qui ont une racine et donc une prononciation communes, et non pas d'une règle. S'il en existe une je suis preneur.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien vu ! Je parlais des mots de l'anecdote, qui ont une racine et donc une prononciation communes, et non pas d'une règle. S'il en existe une je suis preneur. Je ne pense pas qu'il y en ait une. Peu de nom en "aon" en français, on trouve quand même des noms propres, de ville ou village. Mais je ne m'aventurerai pas sur le terrain ô combien glissant des susceptibilités régionales quant à la prononciation de ces noms de ville.

Pour ceux que ça intéresse voici une liste non exhaustive d'animaux avec leur femelle et leur petit.

www.espacefrancais.com/les-animaux-le-male-la-femelle-le-petit-et-leur-cri/

Pas de règle (c'est ça le français) à part peut-être une seule : si le nom du mâle est féminin (la taupe, la marmotte, la panthère, la chauve-souris...), la femelle sera le même mot que le mâle. Il se peut qu'il y ait des exceptions.
Mais sinon, certains ont un nom féminisé pour la femelle (renard, renarde), d'autres ont un nom radicalement différent pour la femelle (le lièvre, la hase), certains ont le même nom mais au féminin (un aigle, une aigle), certains ont le même nom avec le même genre (le crocodile, le crocodile) et enfin un d'entre eux partage le nom de sa femelle avec son concurrent (le dromadaire et le chameau, la chamelle).

Posté le

android

(30)

Répondre

Après on se demande pourquoi les étrangers trouvent la langue française difficile.
On a créé des mots qui se prononce complètement différemment.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pour ceux que ça intéresse voici une liste non exhaustive d'animaux avec leur femelle et leur petit.

www.espacefrancais.com/les-animaux-le-male-la-femelle-le-petit-et-leur-cri/

Pas de règle (c'est ça le français) à part peut-être une seule : si le nom du mâle est féminin (la
taupe, la marmotte, la panthère, la chauve-souris...), la femelle sera le même mot que le mâle. Il se peut qu'il y ait des exceptions.
Mais sinon, certains ont un nom féminisé pour la femelle (renard, renarde), d'autres ont un nom radicalement différent pour la femelle (le lièvre, la hase), certains ont le même nom mais au féminin (un aigle, une aigle), certains ont le même nom avec le même genre (le crocodile, le crocodile) et enfin un d'entre eux partage le nom de sa femelle avec son concurrent (le dromadaire et le chameau, la chamelle).
Afficher tout
Il manque girafon dans cette liste : pour le petit de la girafe, il est indiqué girafeau, alors que girafon me semble plus courant.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il manque girafon dans cette liste : pour le petit de la girafe, il est indiqué girafeau, alors que girafon me semble plus courant. La magie de la langue française et ces variantes :
Girafeau (1874) - sur le modèle de lionceau, louveteau, baleineau, requineau
Girafon (1958) - sur le modèle de chaton, dromelon, caneton, zébron

On a aussi le petit de la carpe qui se dit "carpeau" ou "carpillon" ou le petit d'un oiseau qui se dit "oisillon" ou "oiselet". Parfois c'est encore plus compliqué : pour le petit du tigre, on dit "tigreau" et non "tigron", qui est le petit d'un tigre et d'une lionne.

a écrit : La magie de la langue française et ces variantes :
Girafeau (1874) - sur le modèle de lionceau, louveteau, baleineau, requineau
Girafon (1958) - sur le modèle de chaton, dromelon, caneton, zébron

On a aussi le petit de la carpe qui se dit "carpeau" ou "carpillon" ou le
petit d'un oiseau qui se dit "oisillon" ou "oiselet". Parfois c'est encore plus compliqué : pour le petit du tigre, on dit "tigreau" et non "tigron", qui est le petit d'un tigre et d'une lionne. Afficher tout
Mon préféré dans les hybrides ça reste le grolar

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : La magie de la langue française et ces variantes :
Girafeau (1874) - sur le modèle de lionceau, louveteau, baleineau, requineau
Girafon (1958) - sur le modèle de chaton, dromelon, caneton, zébron

On a aussi le petit de la carpe qui se dit "carpeau" ou "carpillon" ou le
petit d'un oiseau qui se dit "oisillon" ou "oiselet". Parfois c'est encore plus compliqué : pour le petit du tigre, on dit "tigreau" et non "tigron", qui est le petit d'un tigre et d'une lionne. Afficher tout
Ça doit être ça l'explication : cette page web date d'avant 1958 ! ;-)

Posté le

android

(0)

Répondre