Dans Pac-Man, chaque fantôme a sa propre personnalité

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (39)

a écrit : Je pense qu'il vous manque des informations concernant ce secteur précis de l'industrie du jeu-vidéo.

La volonté ne peut pas forcément réussir à faire changer la balance.
L'IA reste un domaine pointu, il y a des IA très très élaborés qui ont été produit par des studios. Lors du dévelo
ppement d'un second opus du même titre, mais par un studio différent, l'équipe a été totalement incapable d'assimiler le code de l'IA, c'est pas faute d'avoir eu de la volonté.

Ce que je viens de raconter là n'est qu'un exemple.
Afficher tout
Qu’on me dise qu’il est difficile de retourner sur la Lune aujourd’hui car les ingénieurs qui ont permis d’y aller sont soit décédé soit à la retraite et que la transmission de connaissance s’est mal faite, je veux bien le croire.

Par contre, qu’un jeu comme FEAR par exemple dont le premier opus date de 2005 surclasse tous les jeux d’aujourd’hui (FPS du moins) en terme d’IA et qu’il est impossible de réécrire un code équivalent, je dis que c’est un manque de compétences liées à un manque de volonté. Je ne suis pas d’accord pour dire que c’est insurmontable.
Si les PNJ aujourd’hui ont le QI d’un bulot c’est bien pour faire des économies d’argent et parce qu’il est plus facile de coder des éponges à PV qu’un semblant de code imitant une pseudo réflexion.
C’est surtout une histoire d’argent ou les jeux « beaux » se vendront mieux que les jeux ayant des IA développées.

Juste par curiosité, j'aimerai bien savoir quel fantôme a le plus attrapé packman

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Qu’on me dise qu’il est difficile de retourner sur la Lune aujourd’hui car les ingénieurs qui ont permis d’y aller sont soit décédé soit à la retraite et que la transmission de connaissance s’est mal faite, je veux bien le croire.

Par contre, qu’un jeu comme FEAR par exemple dont le premier opus date de
2005 surclasse tous les jeux d’aujourd’hui (FPS du moins) en terme d’IA et qu’il est impossible de réécrire un code équivalent, je dis que c’est un manque de compétences liées à un manque de volonté. Je ne suis pas d’accord pour dire que c’est insurmontable.
Si les PNJ aujourd’hui ont le QI d’un bulot c’est bien pour faire des économies d’argent et parce qu’il est plus facile de coder des éponges à PV qu’un semblant de code imitant une pseudo réflexion.
C’est surtout une histoire d’argent ou les jeux « beaux » se vendront mieux que les jeux ayant des IA développées.
Afficher tout
C'est vrai mais c'est justement parce que les développeurs cherchent à donner une "pseudo" intelligence aux coéquipiers I.A qu'on se retrouve avec un équipier I.A qui fait que des conneries (déjà que les coéquipiers humains c'est pas la joie...) ^^

Par contre, pour les ennemis, je trouve qu'ils ont fait des efforts, dans Fallout4 je les trouvais un peu plus prudents et imprévisibles que dans Fallout New Vegas! ^^ (dsl c'est le dernier FPS auquel j'ai joué)

Pour Pacman... c'était une autre époque, l'époque des jeux impossibles à terminer si on est pas autiste! ^^

a écrit : Qu’on me dise qu’il est difficile de retourner sur la Lune aujourd’hui car les ingénieurs qui ont permis d’y aller sont soit décédé soit à la retraite et que la transmission de connaissance s’est mal faite, je veux bien le croire.

Par contre, qu’un jeu comme FEAR par exemple dont le premier opus date de
2005 surclasse tous les jeux d’aujourd’hui (FPS du moins) en terme d’IA et qu’il est impossible de réécrire un code équivalent, je dis que c’est un manque de compétences liées à un manque de volonté. Je ne suis pas d’accord pour dire que c’est insurmontable.
Si les PNJ aujourd’hui ont le QI d’un bulot c’est bien pour faire des économies d’argent et parce qu’il est plus facile de coder des éponges à PV qu’un semblant de code imitant une pseudo réflexion.
C’est surtout une histoire d’argent ou les jeux « beaux » se vendront mieux que les jeux ayant des IA développées.
Afficher tout
Et c'est là où l'on se rend compte que cette IA bête est parfois volontaire.

Prenons l'exemple d'un combat.
Si l'IA était trop forte, c'est le joueur qui en pâtirait, perte de fun, perte du joueur.
Nous parlons d'un jeu lambda visant un public large.

Les experts en IA courent pas les rues non plus, et ne sont pas forcément dans l'industrie du JV.
Peut-être que ceci explique cela.

Il y a eu des tentatives (pour le jeu RUSE, un RTS très axé tactique) de rendre l'IA intelligente via du machine-learning. Ça a foiré, mais io y a eu de la volonté là encore.
Et j'imagine que ce n'est pas le seul cas.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et c'est là où l'on se rend compte que cette IA bête est parfois volontaire.

Prenons l'exemple d'un combat.
Si l'IA était trop forte, c'est le joueur qui en pâtirait, perte de fun, perte du joueur.
Nous parlons d'un jeu lambda visant un public large.
r /> Les experts en IA courent pas les rues non plus, et ne sont pas forcément dans l'industrie du JV.
Peut-être que ceci explique cela.

Il y a eu des tentatives (pour le jeu RUSE, un RTS très axé tactique) de rendre l'IA intelligente via du machine-learning. Ça a foiré, mais io y a eu de la volonté là encore.
Et j'imagine que ce n'est pas le seul cas.
Afficher tout
C’est l’erreur que font les éditeurs de jeux. Croire que le fun pour le joueur réside dans la facilité, les jeux couloirs et les ennemis stupides alors que c’est tout l’inverse.
J’ai bien plus de fun quand je joue à Dark Soul, cuphead, hollow knight, castlevania etc. qui sont tous des jeux exigeants. Le fun vient de la Fierté de réussir un niveau, de ne pas être mort et d’avoir excellé. La facilité des jeux actuels me donne un piètre sentiment de satisfaction quasi inexistant. Mais on s’éloigne du sujet initial ;)

a écrit : C’est l’erreur que font les éditeurs de jeux. Croire que le fun pour le joueur réside dans la facilité, les jeux couloirs et les ennemis stupides alors que c’est tout l’inverse.
J’ai bien plus de fun quand je joue à Dark Soul, cuphead, hollow knight, castlevania etc. qui sont tous des jeux exigeants. Le fun vie
nt de la Fierté de réussir un niveau, de ne pas être mort et d’avoir excellé. La facilité des jeux actuels me donne un piètre sentiment de satisfaction quasi inexistant. Mais on s’éloigne du sujet initial ;) Afficher tout
Je partage en partie ton avis, mais il est important pour l'éditeur de prendre l'avis dominant du marché... Et je pense que s'ils font ainsi c'est que la majorité des consommateurs de jeux vidéo se contente de jeux couloirs

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je partage en partie ton avis, mais il est important pour l'éditeur de prendre l'avis dominant du marché... Et je pense que s'ils font ainsi c'est que la majorité des consommateurs de jeux vidéo se contente de jeux couloirs Personnellement étant fan justement de jeux couloir, la raison dr ce qui me plaît la dedans ce n'est pas la facilité mais c'est le côté interminable par exemple dun jeu comme the witcher ou autre jeux du genre. Ou des fallout ou il faut des plombes et des plombes d'heure de jeux. J'adore jouer, mais jai pas forcément beaucoup de temps . Donc un bon vieux gears of war bien bourrin bien couloir bien fun me plaira plus pour des raisons pratique par exemple.
Pas le temps de faire 338 quête annexe plus les 658 principale pour le finir .

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Personnellement étant fan justement de jeux couloir, la raison dr ce qui me plaît la dedans ce n'est pas la facilité mais c'est le côté interminable par exemple dun jeu comme the witcher ou autre jeux du genre. Ou des fallout ou il faut des plombes et des plombes d'heure de jeux. J'adore jouer, mais jai pas forcément beaucoup de temps . Donc un bon vieux gears of war bien bourrin bien couloir bien fun me plaira plus pour des raisons pratique par exemple.
Pas le temps de faire 338 quête annexe plus les 658 principale pour le finir .
Afficher tout
Pourtant ça semble contradictoire c'que tu dis : 658 quêtes principales et 338 quêtes annexes ça rend le jeu interminable. Je suis pas sûr de comprendre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pourtant ça semble contradictoire c'que tu dis : 658 quêtes principales et 338 quêtes annexes ça rend le jeu interminable. Je suis pas sûr de comprendre. Je pense qu'il voulait dire "ce qui ne me plaît pas"

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je crois qu’outre le biais du survivant qui fausse notre avis, il y a je crois ce que j’appellerais le « biais du souvenir nostalgique ».
Je vois les dessins animés de mon fils qui en soit ne sont pas plus bêtes que ceux que je regardais enfant et pourtant je les trouves nuls car dans mon souvenir ceux de mon
enfance plaisait à l’enfant que j’étais.
Si je trouve les jeux vidéos mieux avant c’est aussi parce que j’ai des souvenirs d’enfants avec eux. C’est pareil je crois avec la musique, les lieux de vacances, les parcs d’attraction et fête foraine et tout un tas de choses qui nous rappellent que nous vieillissons. ;)
Afficher tout
Alors je ne suis pas immunisé au sarcasme mais taper sur les jeux triple A, c’est un peu facile je trouve.
Sous couvert d’humour, votre commentaire renferme quand même un tacle, une critique.

En étant premier degré, je trouve que cette blague est complètement de mauvaise foi quand on compare les jeux vidéos d’avant aux jeux vidéos maintenant.
Il n’y a pas que le biais du survivant pour expliquer l’attachement des gens à un vieux jeu rétro : chaque génération se croit plus intelligente que celle qui précède et plus sage que celle qui suit, ce qui est souvent à l’origine de conflit entre ancienne et nouvelle génération. On a inventé un mot pour ça : la juvenoïa, contraction entre « juvénile » et « paranoïa ».

On est tous victime de nos biais. Ils nous amènent à prendre parfois certains raccourcis ou adopter des réponses automatiques.
Mais on peut bien évidemment lutter contre nos biais. En prendre conscience est la première étape.

Par exemple depuis que je sais ce qu’est le point Godwin, lorsqu’il me vient l’envie d’évoquer un argument relatif à la WWII, je me demande si c’est pertinent et si le débat ne tourne pas en rond (95% du temps la réponse est « non et oui »).
A chaque fois que j’ai envie de dire « c’était mieux avant » je me demande si je ne suis pas biaisé par la nostalgie ou par une hostilité à l’encontre de la génération suivante (« ils sont plus feignant, plus bête, plus assistés »).

a écrit : Alors je ne suis pas immunisé au sarcasme mais taper sur les jeux triple A, c’est un peu facile je trouve.
Sous couvert d’humour, votre commentaire renferme quand même un tacle, une critique.

En étant premier degré, je trouve que cette blague est complètement de mauvaise foi quand on compare les j
eux vidéos d’avant aux jeux vidéos maintenant.
Il n’y a pas que le biais du survivant pour expliquer l’attachement des gens à un vieux jeu rétro : chaque génération se croit plus intelligente que celle qui précède et plus sage que celle qui suit, ce qui est souvent à l’origine de conflit entre ancienne et nouvelle génération. On a inventé un mot pour ça : la juvenoïa, contraction entre « juvénile » et « paranoïa ».

On est tous victime de nos biais. Ils nous amènent à prendre parfois certains raccourcis ou adopter des réponses automatiques.
Mais on peut bien évidemment lutter contre nos biais. En prendre conscience est la première étape.

Par exemple depuis que je sais ce qu’est le point Godwin, lorsqu’il me vient l’envie d’évoquer un argument relatif à la WWII, je me demande si c’est pertinent et si le débat ne tourne pas en rond (95% du temps la réponse est « non et oui »).
A chaque fois que j’ai envie de dire « c’était mieux avant » je me demande si je ne suis pas biaisé par la nostalgie ou par une hostilité à l’encontre de la génération suivante (« ils sont plus feignant, plus bête, plus assistés »).
Afficher tout
Je me suis mal exprimer ce qui est pénible cest justement le coter interminable pardon. Simplement car j'aimerais jouer au jeux vidéo mais je n'est pas autant de temps a y consacrer !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Alors je ne suis pas immunisé au sarcasme mais taper sur les jeux triple A, c’est un peu facile je trouve.
Sous couvert d’humour, votre commentaire renferme quand même un tacle, une critique.

En étant premier degré, je trouve que cette blague est complètement de mauvaise foi quand on compare les j
eux vidéos d’avant aux jeux vidéos maintenant.
Il n’y a pas que le biais du survivant pour expliquer l’attachement des gens à un vieux jeu rétro : chaque génération se croit plus intelligente que celle qui précède et plus sage que celle qui suit, ce qui est souvent à l’origine de conflit entre ancienne et nouvelle génération. On a inventé un mot pour ça : la juvenoïa, contraction entre « juvénile » et « paranoïa ».

On est tous victime de nos biais. Ils nous amènent à prendre parfois certains raccourcis ou adopter des réponses automatiques.
Mais on peut bien évidemment lutter contre nos biais. En prendre conscience est la première étape.

Par exemple depuis que je sais ce qu’est le point Godwin, lorsqu’il me vient l’envie d’évoquer un argument relatif à la WWII, je me demande si c’est pertinent et si le débat ne tourne pas en rond (95% du temps la réponse est « non et oui »).
A chaque fois que j’ai envie de dire « c’était mieux avant » je me demande si je ne suis pas biaisé par la nostalgie ou par une hostilité à l’encontre de la génération suivante (« ils sont plus feignant, plus bête, plus assistés »).
Afficher tout
Mais je ne le cache pas. Je trouve que pas mal de jeux AAA sont peut être très beaux mais complètement naze en tant que jeux vidéos.
Certains sont très bons certes mais la grande majorité a un gameplay médiocre et des scénarios désastreux. Je ne compare pas forcement avec le passé mais les jeux d’aujourd’hui entre eux.
C’est pareil avec les films. Pas mal de films à gros budget aujourd’hui sont de gros navets scenaristiques pour plaire au plus grand monde. Mais ce n’est que mon avis.

a écrit : C’est l’erreur que font les éditeurs de jeux. Croire que le fun pour le joueur réside dans la facilité, les jeux couloirs et les ennemis stupides alors que c’est tout l’inverse.
J’ai bien plus de fun quand je joue à Dark Soul, cuphead, hollow knight, castlevania etc. qui sont tous des jeux exigeants. Le fun vie
nt de la Fierté de réussir un niveau, de ne pas être mort et d’avoir excellé. La facilité des jeux actuels me donne un piètre sentiment de satisfaction quasi inexistant. Mais on s’éloigne du sujet initial ;) Afficher tout
Il même étrange des critiquer les "jeux actuelles" en citant d'autres jeux de la même époque comme contre exemple.

Bien que je partage vos goûts et votre approche des jeux vidéos, on devrait plutôt être ravis de la diversité actuelle, permettant de contenter divers goûts, qui ne sont pas forcément les nôtres, plutôt que de s'en plaindre.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mais je ne le cache pas. Je trouve que pas mal de jeux AAA sont peut être très beaux mais complètement naze en tant que jeux vidéos.
Certains sont très bons certes mais la grande majorité a un gameplay médiocre et des scénarios désastreux. Je ne compare pas forcement avec le passé mais les jeux d’aujourd’hui e
ntre eux.
C’est pareil avec les films. Pas mal de films à gros budget aujourd’hui sont de gros navets scenaristiques pour plaire au plus grand monde. Mais ce n’est que mon avis.
Afficher tout
Dans ce cas, pas de grand rapport avec la technologie. En rapport avec votre première réponse.

Fin bon, je vois bien où vous voulez en venir. C’est vrai qu’il y a encore des gros jeux qui sortent aujourd’hui avec des IA daubées. Mais il faut pas être ingrat non plus. Les IA d’aujourd’hui sont beaucoup plus élaborées qu’à l’époque. Il y a eu un réel progrès en la matière. Et c’est sûrement grâce à des jeux comme pacman.

a écrit : Dans ce cas, pas de grand rapport avec la technologie. En rapport avec votre première réponse.

Fin bon, je vois bien où vous voulez en venir. C’est vrai qu’il y a encore des gros jeux qui sortent aujourd’hui avec des IA daubées. Mais il faut pas être ingrat non plus. Les IA d’aujourd’hui sont beaucoup pl
us élaborées qu’à l’époque. Il y a eu un réel progrès en la matière. Et c’est sûrement grâce à des jeux comme pacman. Afficher tout
Ce sont simplement deux aspects différents.
Et ce n’est pas ingrats de vouloir un jeu de qualité quand on paye 60€. Il n’y a quasiment plus de démo et les avis des journalistes ou bêta testeurs sont souvent à prendre avec des pincettes. Il devient difficile de trier le bon du mauvais.
L’aspect technologique joue quand même beaucoup. Depuis l’apparition de machines toujours plus performantes, la qualité des codes s’est fortement dégradé puisqu’il n’y avait plus besoin de les optimiser. On se retrouve donc avec des jeux de plus de 100 gigas remplis de bugs pour des prix entre 60 et 120€ pour avoir les jeux entiers.

a écrit : Ce sont simplement deux aspects différents.
Et ce n’est pas ingrats de vouloir un jeu de qualité quand on paye 60€. Il n’y a quasiment plus de démo et les avis des journalistes ou bêta testeurs sont souvent à prendre avec des pincettes. Il devient difficile de trier le bon du mauvais.
L’aspect technolog
ique joue quand même beaucoup. Depuis l’apparition de machines toujours plus performantes, la qualité des codes s’est fortement dégradé puisqu’il n’y avait plus besoin de les optimiser. On se retrouve donc avec des jeux de plus de 100 gigas remplis de bugs pour des prix entre 60 et 120€ pour avoir les jeux entiers. Afficher tout
Généralisation abusive. C’est quoi « rempli » de bugs ? Si je devais donner la définition j’irai plutôt du côté de mes jeux N64 que du côté des jeux actuels. Et à l’époque le prix n’était pas donné non plus. J’ai l’impression que ça fait un moment que vous n’avez pas joué à un jeu vidéo récent et soutenu par la critique.


Un code ça ne se détériore pas en fonction de son optimisation. C’est pas comme un bibelot qui prend la poussière.
En plus les nouvelles technologie impliquent de développer de nouvelles formes de codage.

Si on s’attend à une évolution linéaire entre le budget pour un jeu et l’innovation technologique on peut être surpris. Mais il me semble intuitif que plus on s’approche des limites de ce qu’on sait faire, plus le budget nécessaire croît exponentiellement.

a écrit : Généralisation abusive. C’est quoi « rempli » de bugs ? Si je devais donner la définition j’irai plutôt du côté de mes jeux N64 que du côté des jeux actuels. Et à l’époque le prix n’était pas donné non plus. J’ai l’impression que ça fait un moment que vous n’avez pas joué à un jeu vidéo récent et soutenu par la critique.


Un code ça ne se détériore pas en fonction de son optimisation. C’est pas comme un bibelot qui prend la poussière.
En plus les nouvelles technologie impliquent de développer de nouvelles formes de codage.

Si on s’attend à une évolution linéaire entre le budget pour un jeu et l’innovation technologique on peut être surpris. Mais il me semble intuitif que plus on s’approche des limites de ce qu’on sait faire, plus le budget nécessaire croît exponentiellement.
Afficher tout
Pour n'en citer que quelques-uns :

- il y a le dernier Modern Warfare où la hitbox est à la ramasse, où les claymores n'explosent que quand on passe 3 fois dessus, où certains objets traversent les textures, etc...
- il y a le dernier Ghost recon : breakpoint où toute la physique du jeu défit Einstein et Newton à chaque instant avec des traversées de cartes des plus somptueux pour tomber dans le vide intersidéral d'un code mal écrit et sans parler de la physique des véhicules où ta jeep est solide comme un tank mais fera 5000 tonneaux si tu touches un caillou....
- il y a le dernier AC - Odyssey où l'IA a les facultés visuelles d'un aveugle décapité dans une pièce sans porte, ni fenêtre.

Ils sont sortis il y à déjà plusieurs jours mais j'imagine que ce ne sont déjà plus des jeux récents pour toi (ça c'est pour l'attaque déguisée sur mon soi-disant age et le fait de ne pas jouer à des jeux récents). Je ne dis pas que tout est mauvais. Le jeu Control par exemple, je le trouve excellent (gameplay comme scénario) tout comme le dernier Spiderman (même si l'IA dans spiderman donne l'impression de se battre contre des bulots cuits). Je dis qu'on impose (les gros éditeurs) à de pauvres développeurs (ce n'est pas ironique, leur métier est devenu un enfer) des cadences et des deadlines impossible à tenir pour sortir des jeux potables et donc des codes corrects.

Non un code, ça ne se détériore pas. Par contre ça se travaille, ça s'optimise afin d'éviter justement les bugs et les temps de calcul. Ce qui était le cas auparavant. Les machines étaient peu performantes, il fallait donc un code performant.
Sauf qu'aujourd'hui les machines sont "trop" performantes pour s'embêter à optimiser quoique ce soit.

La PS4 et la Xbox ont déjà 6 ans donc on ne peut pas vraiment parler de nouvelle technologies... On peut aussi parler de certains portages désastreux entre pc et console...

a écrit : Pour n'en citer que quelques-uns :

- il y a le dernier Modern Warfare où la hitbox est à la ramasse, où les claymores n'explosent que quand on passe 3 fois dessus, où certains objets traversent les textures, etc...
- il y a le dernier Ghost recon : breakpoint où toute la physique du jeu déf
it Einstein et Newton à chaque instant avec des traversées de cartes des plus somptueux pour tomber dans le vide intersidéral d'un code mal écrit et sans parler de la physique des véhicules où ta jeep est solide comme un tank mais fera 5000 tonneaux si tu touches un caillou....
- il y a le dernier AC - Odyssey où l'IA a les facultés visuelles d'un aveugle décapité dans une pièce sans porte, ni fenêtre.

Ils sont sortis il y à déjà plusieurs jours mais j'imagine que ce ne sont déjà plus des jeux récents pour toi (ça c'est pour l'attaque déguisée sur mon soi-disant age et le fait de ne pas jouer à des jeux récents). Je ne dis pas que tout est mauvais. Le jeu Control par exemple, je le trouve excellent (gameplay comme scénario) tout comme le dernier Spiderman (même si l'IA dans spiderman donne l'impression de se battre contre des bulots cuits). Je dis qu'on impose (les gros éditeurs) à de pauvres développeurs (ce n'est pas ironique, leur métier est devenu un enfer) des cadences et des deadlines impossible à tenir pour sortir des jeux potables et donc des codes corrects.

Non un code, ça ne se détériore pas. Par contre ça se travaille, ça s'optimise afin d'éviter justement les bugs et les temps de calcul. Ce qui était le cas auparavant. Les machines étaient peu performantes, il fallait donc un code performant.
Sauf qu'aujourd'hui les machines sont "trop" performantes pour s'embêter à optimiser quoique ce soit.

La PS4 et la Xbox ont déjà 6 ans donc on ne peut pas vraiment parler de nouvelle technologies... On peut aussi parler de certains portages désastreux entre pc et console...
Afficher tout
Pour continuer sur l'histoire du biais de nostalgie ou du biais du survivant, je remarque aussi que mes capacités financières (avoir un travail quoi) ont largement augmentées par rapport à mon enfance (pas mon temps de jeu malheureusement). Il m'est donc possible de tester beaucoup de jeux et d'en faire une critique plus approfondie que mon moi enfant ayant un ou deux jeux par an et ne jouant qu'à celui là.
Mon moi enfant et son unique jeu annuel pouvait donc difficilement avoir un esprit critique éclairé.

a écrit : Pour continuer sur l'histoire du biais de nostalgie ou du biais du survivant, je remarque aussi que mes capacités financières (avoir un travail quoi) ont largement augmentées par rapport à mon enfance (pas mon temps de jeu malheureusement). Il m'est donc possible de tester beaucoup de jeux et d'en faire une critique plus approfondie que mon moi enfant ayant un ou deux jeux par an et ne jouant qu'à celui là.
Mon moi enfant et son unique jeu annuel pouvait donc difficilement avoir un esprit critique éclairé.
Afficher tout
C’est vous qui voyez une attaque là où il n’y en a pas. Ne pas avoir joué à un jeu récent ne signifie pas qu’on est vieux. Pas que je sache en tout cas.

Vous ne faites que confirmer ce que je dis. Vous vous attendez à mieux sans vous poser la question de savoir si c’est pertinent ou non. Vous acceptez d’être biaisé. Je vois pas bien l’intérêt.

Si vous étiez de bonne foi, vous admettriez que globalement l’IA sur les AC est catastrophique depuis le premier opus en comparaison de ce qui peut se faire sur d’autres jeux comparable. Pourtant entre le premier AC et le dernier, c’est indéniable qu’il y a eu un progrès immense.
Pour vos autres exemples, ce n’est pas relatif à l’IA.