Les Turcs ont dû choisir leur nom

Proposé par
le
dans

Avant 1937, la majorité des Turcs n'avaient pas de nom de famille. Dans le cadre des grandes réformes kémalistes, une loi de 1934 imposa à tous les citoyens de s'en trouver un. Au-delà d'un délai de deux ans, c'est l'administration qui leur en attribuait un. La Grande assemblée nationale de Turquie donna à cette occasion au président Mustafa Kemal le nom d'Atatürk, « le père des Turcs ».


Commentaires préférés (3)

Il y avait justement hier soir sur Arte un très bon reportage sur la naissance de l'état Turc.
Atatürk a réformé à tour de bras son pays pour le sortir de son "retard" et rattraper la "modernité des états occidentaux". Parmi ces réformes, en voici une autre, pas vraiment importante mais très révélatrice de cet état d'esprit : la loi du 25 novembre 1925 interdit purement et simplement le port du fez (chapeau traditionnel), en condamnant à un mois d'emprisonnement toute personne qui persistait à le porter.

Atatürk fait partie des ces personnages controversé de l'Histoire. Sa vie et son oeuvre sont complexes et peuvent être critiquées ou adulées de bout en bout.

- Il met fin au sultanat (ou califat) et instaure la république en Turquie. Par contre, afin de mener à bien sa révolution, il se débarrasse de toute opposition politique. Puis, plus tard, monte une opposition "factice" docile afin de continuer ces réformes sans révolte.
- Il est réélu 3 fois facilement mais refuse d'être président à vie.
- Il interdit le port du fez, symbole ancien du sultanat et occidentalise le pays en investissant dans l'opéra, les ballet et la musique classique peut-être au détriment parfois de la culture historique Turque.
- Il fait instaurer le calendrier grégorien et l'école mixte laïque et républicaine
- Il fait adopter à la Turquie le code commercial allemand, le code pénal italien, et le code civil suisse
- Il réprime sévèrement les Kurdes et impose une loi martiale sur le territoire Kurde.

Ce n'est pas un héros, ni un dictateur mais en tout cas un très grand personnage.

Marrant cette façon de dire "choisis ton patronyme, tu as deux ans sinon je t'en impose un"... Curieusement, du coup, on a pas de noms de familles signifiant "bout de mou" ou "ver de terre" ; mais en grand nombre des "lame d'acier", "foudre" ou "flamboyant" :)
Bizarre, car le reste de l'Europe (sauf l'Islande) avait imposé un patronyme depuis bien longtemps (XIIème et XIIIème siècles). Et c'est l'administration qui imposait, sur quatre critères : le métier du père (Boulanger, Lefebvre (forgeron en vieux français), etc...) - La localisation ou l'origine (Lebreton, Dupont, Hollande :) - Un signe particulier (Leroux, Leblond, etc...) - Et si aucun des trois ne faisait l'affaire, le prénom du père (tous les noms de famille qui sont aussi des prénoms).


Tous les commentaires (34)

Il y avait justement hier soir sur Arte un très bon reportage sur la naissance de l'état Turc.
Atatürk a réformé à tour de bras son pays pour le sortir de son "retard" et rattraper la "modernité des états occidentaux". Parmi ces réformes, en voici une autre, pas vraiment importante mais très révélatrice de cet état d'esprit : la loi du 25 novembre 1925 interdit purement et simplement le port du fez (chapeau traditionnel), en condamnant à un mois d'emprisonnement toute personne qui persistait à le porter.

Et si je ne dis pas de bêtises, il n'a eu que des enfants adoptifs à qui il n'a pas légué ce patronyme. Ainsi il n'existera qu'un seul Atatürk.
A confirmer

Atatürk fait partie des ces personnages controversé de l'Histoire. Sa vie et son oeuvre sont complexes et peuvent être critiquées ou adulées de bout en bout.

- Il met fin au sultanat (ou califat) et instaure la république en Turquie. Par contre, afin de mener à bien sa révolution, il se débarrasse de toute opposition politique. Puis, plus tard, monte une opposition "factice" docile afin de continuer ces réformes sans révolte.
- Il est réélu 3 fois facilement mais refuse d'être président à vie.
- Il interdit le port du fez, symbole ancien du sultanat et occidentalise le pays en investissant dans l'opéra, les ballet et la musique classique peut-être au détriment parfois de la culture historique Turque.
- Il fait instaurer le calendrier grégorien et l'école mixte laïque et républicaine
- Il fait adopter à la Turquie le code commercial allemand, le code pénal italien, et le code civil suisse
- Il réprime sévèrement les Kurdes et impose une loi martiale sur le territoire Kurde.

Ce n'est pas un héros, ni un dictateur mais en tout cas un très grand personnage.

Marrant cette façon de dire "choisis ton patronyme, tu as deux ans sinon je t'en impose un"... Curieusement, du coup, on a pas de noms de familles signifiant "bout de mou" ou "ver de terre" ; mais en grand nombre des "lame d'acier", "foudre" ou "flamboyant" :)
Bizarre, car le reste de l'Europe (sauf l'Islande) avait imposé un patronyme depuis bien longtemps (XIIème et XIIIème siècles). Et c'est l'administration qui imposait, sur quatre critères : le métier du père (Boulanger, Lefebvre (forgeron en vieux français), etc...) - La localisation ou l'origine (Lebreton, Dupont, Hollande :) - Un signe particulier (Leroux, Leblond, etc...) - Et si aucun des trois ne faisait l'affaire, le prénom du père (tous les noms de famille qui sont aussi des prénoms).

Ça aurait bien arrangé certaines personnes en France. Ayant travaillé en marketing il y a pas mal d’années, j’ai du appeler des gens avec parfois, des noms fabuleux.

Je me rappel notamment d’un Mr « Batman », d’un Mr « Anus », d’une Mme « Quatrehommes », ou encore de l’extraordinaire Mme «Zizi ».

D’ailleurs, je me souviens d’avoir clairement dit a Mr « Anus » (qui avait très peur de se faire arnaquer) « Non je n’essaye pas de vous baiser Mr Anus »

C’etait ses mots.(baiser)

a écrit : Ça aurait bien arrangé certaines personnes en France. Ayant travaillé en marketing il y a pas mal d’années, j’ai du appeler des gens avec parfois, des noms fabuleux.

Je me rappel notamment d’un Mr « Batman », d’un Mr « Anus », d’une Mme « Quatrehommes », ou encore de l’extraordinaire Mme «Zizi ».
<
br /> D’ailleurs, je me souviens d’avoir clairement dit a Mr « Anus » (qui avait très peur de se faire arnaquer) « Non je n’essaye pas de vous baiser Mr Anus »

C’etait ses mots.(baiser)
Afficher tout
Personnellement j'ai reçu une Mme Puteanus, d'origine roumaine de mémoire... Nom assez difficile à porter en france !

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Marrant cette façon de dire "choisis ton patronyme, tu as deux ans sinon je t'en impose un"... Curieusement, du coup, on a pas de noms de familles signifiant "bout de mou" ou "ver de terre" ; mais en grand nombre des "lame d'acier", "foudre" ou "flamboyant" :)
Bizarre, car le reste de l'Europe (sauf l'Islande) avait imposé un patronyme depuis bien longtemps (XIIème et XIIIème siècles). Et c'est l'administration qui imposait, sur quatre critères : le métier du père (Boulanger, Lefebvre (forgeron en vieux français), etc...) - La localisation ou l'origine (Lebreton, Dupont, Hollande :) - Un signe particulier (Leroux, Leblond, etc...) - Et si aucun des trois ne faisait l'affaire, le prénom du père (tous les noms de famille qui sont aussi des prénoms).
Afficher tout
Dans tous les cas ça reste mieux que la situation décrite ici youtu.be/qOBYRi4jVxM

:D

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Marrant cette façon de dire "choisis ton patronyme, tu as deux ans sinon je t'en impose un"... Curieusement, du coup, on a pas de noms de familles signifiant "bout de mou" ou "ver de terre" ; mais en grand nombre des "lame d'acier", "foudre" ou "flamboyant" :)
Bizarre, car le reste de l'Europe (sauf l'Islande) avait imposé un patronyme depuis bien longtemps (XIIème et XIIIème siècles). Et c'est l'administration qui imposait, sur quatre critères : le métier du père (Boulanger, Lefebvre (forgeron en vieux français), etc...) - La localisation ou l'origine (Lebreton, Dupont, Hollande :) - Un signe particulier (Leroux, Leblond, etc...) - Et si aucun des trois ne faisait l'affaire, le prénom du père (tous les noms de famille qui sont aussi des prénoms).
Afficher tout
L'administration est un grand nom en général c'était un fonctionnaire se promenant de village en village pour attribuer des noms.
Résultat on trouve aussi des patronymes très bizarres en Turquie, je connais personnellement la famille "crottes aux nez".

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Atatürk fait partie des ces personnages controversé de l'Histoire. Sa vie et son oeuvre sont complexes et peuvent être critiquées ou adulées de bout en bout.

- Il met fin au sultanat (ou califat) et instaure la république en Turquie. Par contre, afin de mener à bien sa révolution, il se débarrasse de
toute opposition politique. Puis, plus tard, monte une opposition "factice" docile afin de continuer ces réformes sans révolte.
- Il est réélu 3 fois facilement mais refuse d'être président à vie.
- Il interdit le port du fez, symbole ancien du sultanat et occidentalise le pays en investissant dans l'opéra, les ballet et la musique classique peut-être au détriment parfois de la culture historique Turque.
- Il fait instaurer le calendrier grégorien et l'école mixte laïque et républicaine
- Il fait adopter à la Turquie le code commercial allemand, le code pénal italien, et le code civil suisse
- Il réprime sévèrement les Kurdes et impose une loi martiale sur le territoire Kurde.

Ce n'est pas un héros, ni un dictateur mais en tout cas un très grand personnage.
Afficher tout
Il met fin au sultanat ET califat, si tu écris "ou" on peut supposer que c'est la même chose. Fin du sultanat 1922 et fin du califat 1924.
Le sultan était le dirigeant de l'état et le calife le dirigeant religieu (un genre de pape).

Il fait aussi instaurer l'alphabet latin.

Grand fan de la France il créera la république turc de Turquie sur le modèle de la 3ème république française.

La répression des kurdes et un grand débat à mettre dans le contexte, l'Empire Ottoman explosera à cause du nationalisme des peuples le composant et pour éviter le même sort à cette nouvelle république il mettra en place une répression contre toutes les minorités et pas seulement les kurdes (Et il en existe beaucoup).
Excusable non mais compréhensible oui.

Je pense qu'il rentre tout de même dans la catégorie dictateur mais un dictateur avisé, certains diront mieux vaut une dictature avisée qu'une démocratie décadente.

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Il met fin au sultanat ET califat, si tu écris "ou" on peut supposer que c'est la même chose. Fin du sultanat 1922 et fin du califat 1924.
Le sultan était le dirigeant de l'état et le calife le dirigeant religieu (un genre de pape).

Il fait aussi instaurer l'alphabet latin.r />
Grand fan de la France il créera la république turc de Turquie sur le modèle de la 3ème république française.

La répression des kurdes et un grand débat à mettre dans le contexte, l'Empire Ottoman explosera à cause du nationalisme des peuples le composant et pour éviter le même sort à cette nouvelle république il mettra en place une répression contre toutes les minorités et pas seulement les kurdes (Et il en existe beaucoup).
Excusable non mais compréhensible oui.

Je pense qu'il rentre tout de même dans la catégorie dictateur mais un dictateur avisé, certains diront mieux vaut une dictature avisée qu'une démocratie décadente.
Afficher tout
Oui effectivement califat et sultanat sont deux choses bien différentes.

La problématique kurde est je crois un problème bien complexe et surtout très ancien. Et les occidentaux adorent s’en mêler. Je n’ai pas vraiment d’avis sur le sujet car trop complexe pour avoir un avis tranché mais je compte sur BHL pour régler le problème comme il le fait toujours si bien avec sa chemise blanche.

Et comme on pouvait s'en douter, en permettant aux gens de choisir eux-mêmes leur nom de famille, ils se sont bien fait plaisir !

Voici le Top 5 des patronymes les plus courants en Turquie:
1 - Yilmaz (intrépide): tant qu'à faire...
2 -Kaya (roc, rocher): ça a plus d'allure que "champignon", on est d'accord
3 - Demir (fer): pour les durs !
4 - Sahin (aigle): Y'a aussi "faucon" en n°12 mais bizarrement aucun "pigeon" dans le top 20...
5 - Celik (acier): pour les VRAIS durs !

a écrit : Personnellement j'ai reçu une Mme Puteanus, d'origine roumaine de mémoire... Nom assez difficile à porter en france ! Ahah !! Ma femme est Roumaine et heureusement elle s’en sort bien mieux lol

a écrit : Personnellement j'ai reçu une Mme Puteanus, d'origine roumaine de mémoire... Nom assez difficile à porter en france ! La personne en question n'était pas consultant pour un éditeur de logiciels par hasard ? Parce que je crois en avoir déjà entendu parler ^^

En passant, très bonne anecdote, insolite tout en restant simple et claire, merci à l'auteur :)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Marrant cette façon de dire "choisis ton patronyme, tu as deux ans sinon je t'en impose un"... Curieusement, du coup, on a pas de noms de familles signifiant "bout de mou" ou "ver de terre" ; mais en grand nombre des "lame d'acier", "foudre" ou "flamboyant" :)
Bizarre, car le reste de l'Europe (sauf l'Islande) avait imposé un patronyme depuis bien longtemps (XIIème et XIIIème siècles). Et c'est l'administration qui imposait, sur quatre critères : le métier du père (Boulanger, Lefebvre (forgeron en vieux français), etc...) - La localisation ou l'origine (Lebreton, Dupont, Hollande :) - Un signe particulier (Leroux, Leblond, etc...) - Et si aucun des trois ne faisait l'affaire, le prénom du père (tous les noms de famille qui sont aussi des prénoms).
Afficher tout
Interessant les critères sur les noms de famille en Europe.

En revanche, la Turquie n’est PAS en Europe.

a écrit : Interessant les critères sur les noms de famille en Europe.

En revanche, la Turquie n’est PAS en Europe.
La Turquie possède une partie de son territoire en Europe et une autre partie en Asie.
Et notamment Istanbul, la plus grande agglomération du pays, est à cheval sur les deux continents.

a écrit : La Turquie possède une partie de son territoire en Europe et une autre partie en Asie.
Et notamment Istanbul, la plus grande agglomération du pays, est à cheval sur les deux continents.
Istanbul où se trouve le pont Fatih Sultan Mehmet qui relie justement les continents européen et asiatique !

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Atatürk fait partie des ces personnages controversé de l'Histoire. Sa vie et son oeuvre sont complexes et peuvent être critiquées ou adulées de bout en bout.

- Il met fin au sultanat (ou califat) et instaure la république en Turquie. Par contre, afin de mener à bien sa révolution, il se débarrasse de
toute opposition politique. Puis, plus tard, monte une opposition "factice" docile afin de continuer ces réformes sans révolte.
- Il est réélu 3 fois facilement mais refuse d'être président à vie.
- Il interdit le port du fez, symbole ancien du sultanat et occidentalise le pays en investissant dans l'opéra, les ballet et la musique classique peut-être au détriment parfois de la culture historique Turque.
- Il fait instaurer le calendrier grégorien et l'école mixte laïque et républicaine
- Il fait adopter à la Turquie le code commercial allemand, le code pénal italien, et le code civil suisse
- Il réprime sévèrement les Kurdes et impose une loi martiale sur le territoire Kurde.

Ce n'est pas un héros, ni un dictateur mais en tout cas un très grand personnage.
Afficher tout
Il a également permis le droit de vote aux femmes en 1934

Nous avons fêté, le 29 octobre, le 96ième anniversaire de notre République.

En ce qui concerne Atatürk, j’aimerai vous dire tellement de choses mais j’ai bien peur que je n’aurai pas assez de places pour ça. Je vais vous recommander une vidéo sur YouTube, qui vous montrera tout le respect et tout l’amour que nous lui dédions lors de son anniversaire de décès et ce, chaque 10 novembre, à 09h05 du matin:

« 1 dakika: Istanbul’da 10 kasim 09:05 »

a écrit : La Turquie possède une partie de son territoire en Europe et une autre partie en Asie.
Et notamment Istanbul, la plus grande agglomération du pays, est à cheval sur les deux continents.
Seulement 3% de la Turquie (et 14% de la population) est sur le continent européen et donc 97 % en Asie...de là a dire que la Turquie est européenne il y a un gouffre (de helm) que je ne peux pas franchir ;-)

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Seulement 3% de la Turquie (et 14% de la population) est sur le continent européen et donc 97 % en Asie...de là a dire que la Turquie est européenne il y a un gouffre (de helm) que je ne peux pas franchir ;-) C’est sur mais dire qu’elle n’est pas en Europe est également faux ;)