Les cigarettiers américains ont laissé le doute sur la nocivité de leurs produits

Proposé par
le

Dans les années 50, les cigarettiers américains ont lancé une grande campagne de propagande visant à entretenir le doute quant à la nocivité du tabac. Ils n'ont jamais influencé le consensus scientifique, ce qui n'était d'ailleurs pas leur but, mais ont très efficacement influencé l'opinion publique. Les premières études définitivement conclusives sur les dangers du tabagisme datent d'ailleurs de cette époque.


Commentaires préférés (3)

Je conseille à tous l'excellent film : "Thank you for smoking" de Jason Reitman avec Aaron Eckhart (acteur qui joue Double-face dans la trilogie de Nolan).

Le film raconte l'histoire de Nick Naylor, génie de la communication et lobbyiste du tabac dans les années 1960 aux USA. C'est bien entendu un film romancé mais il raconte l'état d'esprit de l'époque et met en scène cette campagne de propagande dénoncé par l'anecdote. Les dialogues, cumulant les syllogismes sont d'ailleurs plutôt bien écrits.

a écrit : J'ai rien compris. Les scientifiques faisaient déjà consensus sur la toxicité du tabac à l'époque. Les industriels du tabac, ne voulant pas que la cigarette de vende moins et n'ayant pas la possibilité de démonter les travaux des scientifiques, ont décidé de faire des campagnes de propagande pour semer le doute chez le grand public et leur mettre dans la tête que ce que dit la science, c'est du flan pour faire peur.
Pour paraphraser, dit autrement c'est le même genre de méthode utilisée par un complotiste (à ne pas confondre avec colploteur) pour te faire douter de l'évidence et te vendre ses bouquins ou autre

Posté le

android

(56)

Répondre

Avec les exemples de la 1ere source c'est plus compréhensible

Les grands patrons se sont réunis pour discuter d'une stratégie face aux études scientifiques parce qu'ils avaient peur que les gens se mettent à arrêter de fumer

Ils vont attaquer sur 3 axes
Le premier sera de dire que les études ne montre pas directement une corrélation entre le tabagisme et le cancer du poumon (ce qui faisait consensus chez les scientifiques) mais que plutôt c'était une cause possible parmis tant d'autres et c'était pas sûr à 100%. On créait donc le doute vis à vis de la recherche sans la nier

Le deuxième était de payer certains scientifiques pour faire des études de très basses qualités mais qui étaient relayées massivement par les marques de tabac. Les cigarettiers faisaient mine d'encourager la recherche

Et la troisième était d'inciter sur la liberté de fumer pour tous sans inciter les non fumeurs à commencer la clope

Posté le

android

(82)

Répondre


Tous les commentaires (27)

Je conseille à tous l'excellent film : "Thank you for smoking" de Jason Reitman avec Aaron Eckhart (acteur qui joue Double-face dans la trilogie de Nolan).

Le film raconte l'histoire de Nick Naylor, génie de la communication et lobbyiste du tabac dans les années 1960 aux USA. C'est bien entendu un film romancé mais il raconte l'état d'esprit de l'époque et met en scène cette campagne de propagande dénoncé par l'anecdote. Les dialogues, cumulant les syllogismes sont d'ailleurs plutôt bien écrits.

a écrit : Je conseille à tous l'excellent film : "Thank you for smoking" de Jason Reitman avec Aaron Eckhart (acteur qui joue Double-face dans la trilogie de Nolan).

Le film raconte l'histoire de Nick Naylor, génie de la communication et lobbyiste du tabac dans les années 1960 aux USA. C'e
st bien entendu un film romancé mais il raconte l'état d'esprit de l'époque et met en scène cette campagne de propagande dénoncé par l'anecdote. Les dialogues, cumulant les syllogismes sont d'ailleurs plutôt bien écrits. Afficher tout
"- si vous ne fumiez pas vous seriez mort
- je peux vous citer?"

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : "- si vous ne fumiez pas vous seriez mort
- je peux vous citer?"
"Si tu sais argumenter, tu n'as jamais tord."

a écrit : J'ai rien compris. Les scientifiques faisaient déjà consensus sur la toxicité du tabac à l'époque. Les industriels du tabac, ne voulant pas que la cigarette de vende moins et n'ayant pas la possibilité de démonter les travaux des scientifiques, ont décidé de faire des campagnes de propagande pour semer le doute chez le grand public et leur mettre dans la tête que ce que dit la science, c'est du flan pour faire peur.
Pour paraphraser, dit autrement c'est le même genre de méthode utilisée par un complotiste (à ne pas confondre avec colploteur) pour te faire douter de l'évidence et te vendre ses bouquins ou autre

Posté le

android

(56)

Répondre

a écrit : J'ai rien compris. Moi aussi ... enfin je comprends mais quand même.. "datent d'ailleurs de cette époque" ..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai rien compris. C'est vrai que ce n'est pas très clair. Les cigaretiers ont laissé la doute planer sur n'a nocivité du tabac... OK mais en bien ou en mal ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai rien compris. Normal qu tu n'aies rien compris, ils ont tout fait pour entretenir le doute. C'est écrit...

Posté le

android

(26)

Répondre

Avec les exemples de la 1ere source c'est plus compréhensible

Les grands patrons se sont réunis pour discuter d'une stratégie face aux études scientifiques parce qu'ils avaient peur que les gens se mettent à arrêter de fumer

Ils vont attaquer sur 3 axes
Le premier sera de dire que les études ne montre pas directement une corrélation entre le tabagisme et le cancer du poumon (ce qui faisait consensus chez les scientifiques) mais que plutôt c'était une cause possible parmis tant d'autres et c'était pas sûr à 100%. On créait donc le doute vis à vis de la recherche sans la nier

Le deuxième était de payer certains scientifiques pour faire des études de très basses qualités mais qui étaient relayées massivement par les marques de tabac. Les cigarettiers faisaient mine d'encourager la recherche

Et la troisième était d'inciter sur la liberté de fumer pour tous sans inciter les non fumeurs à commencer la clope

Posté le

android

(82)

Répondre

a écrit : Je conseille à tous l'excellent film : "Thank you for smoking" de Jason Reitman avec Aaron Eckhart (acteur qui joue Double-face dans la trilogie de Nolan).

Le film raconte l'histoire de Nick Naylor, génie de la communication et lobbyiste du tabac dans les années 1960 aux USA. C'e
st bien entendu un film romancé mais il raconte l'état d'esprit de l'époque et met en scène cette campagne de propagande dénoncé par l'anecdote. Les dialogues, cumulant les syllogismes sont d'ailleurs plutôt bien écrits. Afficher tout
Et la première saison de Mad Men aussi, où un des gros clients de Draper est justement un cigarettier...

Posté le

android

(5)

Répondre

Ca ressemble étrangement a ce qui se passe ces années aux Etats-Unis concernant le dérèglement climatique.
Il y a un consensus scientifique qu’il y a corrélation entre activité humaine et dérèglement climatique, mais les lobbyistes des industries qui seraient endommagées par une prise de conscience combattent ce consensus sans le prendre de front... en semant le doute etc...

a écrit : Avec les exemples de la 1ere source c'est plus compréhensible

Les grands patrons se sont réunis pour discuter d'une stratégie face aux études scientifiques parce qu'ils avaient peur que les gens se mettent à arrêter de fumer

Ils vont attaquer sur 3 axes
Le premier sera de
dire que les études ne montre pas directement une corrélation entre le tabagisme et le cancer du poumon (ce qui faisait consensus chez les scientifiques) mais que plutôt c'était une cause possible parmis tant d'autres et c'était pas sûr à 100%. On créait donc le doute vis à vis de la recherche sans la nier

Le deuxième était de payer certains scientifiques pour faire des études de très basses qualités mais qui étaient relayées massivement par les marques de tabac. Les cigarettiers faisaient mine d'encourager la recherche

Et la troisième était d'inciter sur la liberté de fumer pour tous sans inciter les non fumeurs à commencer la clope
Afficher tout
Entretenir le doute est une technique bien rodée par les lobbies pour gagner du temps et continuer à engrenger des profits. Lorsque c'est au dépend de la santé du consommateur cela devient éthniquement insupportable. Cela a été et cela continue dans beaucoup de domaines, automobile (scandale WW), pharmaceutique, chimie des pesticides etc...

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : C'est vrai que ce n'est pas très clair. Les cigaretiers ont laissé la doute planer sur n'a nocivité du tabac... OK mais en bien ou en mal ? C'est exactement la question que je me suis posé. Je trouve sincèrement que les anecdotes dernièrement sont très peu clair et très mal rédigé. Ce qui nécessite plusieurs lectures.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et la première saison de Mad Men aussi, où un des gros clients de Draper est justement un cigarettier... It’s toasted...

a écrit : Moi aussi ... enfin je comprends mais quand même.. "datent d'ailleurs de cette époque" .. Alors il faut plutôt dire "moi non plus" dans ce cas me semble t-il.

Posté le

android

(3)

Répondre

Une source nous apprend qu'au 16ème siècle, la fumée du tabac était réputée pour éloigner la peste, apaiser le mal d’oreille et la constipation si soufflée sur les zones concernées (le méat acoustique et le rectum)...
Je me pose une question : qui à l'époque a essayé ça et obtenu des résultats....?

Posté le

android

(12)

Répondre

Tiens c’est un peu comme sur le climat, non?
1) instaurer le doute
2) payer de la recherche pour prouver le contraire et relayer
3) prôner la liberté de choix

a écrit : Une source nous apprend qu'au 16ème siècle, la fumée du tabac était réputée pour éloigner la peste, apaiser le mal d’oreille et la constipation si soufflée sur les zones concernées (le méat acoustique et le rectum)...
Je me pose une question : qui à l'époque a essayé ça et obtenu des résultats....?
La règle des 3 c: café, clope,... je vous laisse terminer.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Avec les exemples de la 1ere source c'est plus compréhensible

Les grands patrons se sont réunis pour discuter d'une stratégie face aux études scientifiques parce qu'ils avaient peur que les gens se mettent à arrêter de fumer

Ils vont attaquer sur 3 axes
Le premier sera de
dire que les études ne montre pas directement une corrélation entre le tabagisme et le cancer du poumon (ce qui faisait consensus chez les scientifiques) mais que plutôt c'était une cause possible parmis tant d'autres et c'était pas sûr à 100%. On créait donc le doute vis à vis de la recherche sans la nier

Le deuxième était de payer certains scientifiques pour faire des études de très basses qualités mais qui étaient relayées massivement par les marques de tabac. Les cigarettiers faisaient mine d'encourager la recherche

Et la troisième était d'inciter sur la liberté de fumer pour tous sans inciter les non fumeurs à commencer la clope
Afficher tout
... ces fils de p****. (vous n'aviez pas terminé votre phrase)

Posté le

android

(2)

Répondre