Pas de hamsters en Californie

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Un hamster nourris aux OGM ça donne quoi ? Un capybaras lol

Posté le

android

(31)

Répondre

Ben ils ont éliminés tous les prédateurs naturels. C'est normal. L'agriculture c'est déforestation, pesticide et monoculture OGM intensive

Heureusement qu'il y a les musiciens péruviens qui permettent de les tenir à l'écart.

Posté le

android

(47)

Répondre


Tous les commentaires (14)

Un hamster nourris aux OGM ça donne quoi ? Un capybaras lol

Posté le

android

(31)

Répondre

Un hamster nourris aux OGM ça donne quoi ? Un capybaras lol

Posté le

android

(0)

Répondre

Ben ils ont éliminés tous les prédateurs naturels. C'est normal. L'agriculture c'est déforestation, pesticide et monoculture OGM intensive

Heureusement qu'il y a les musiciens péruviens qui permettent de les tenir à l'écart.

Posté le

android

(47)

Répondre

a écrit : Heureusement qu'il y a les musiciens péruviens qui permettent de les tenir à l'écart. C'est plutôt pour les cochons d'inde.

a écrit : Ben ils ont éliminés tous les prédateurs naturels. C'est normal. L'agriculture c'est déforestation, pesticide et monoculture OGM intensive Ce n'est pas forcément du à l'homme (enfin si, l'arrivée de l'animal mais pas l'extermination des prédateurs), regarde l'invasion de lapins en Australie: en 50 ans, ils sont passés de 24 (12 couples) de lapins à plus de 500 millions d'individus.
Et ça a commencé en 1859 donc les cultures intensives et ogm devaient pas être monnaie courante.
C'est juste que les lapins n'ont rien à faire en Australie et qu'il n'y a tout simplement pas d'ennemis naturels à la base dans le milieu. De même pour les hamsters à Hawaï ou les ratons laveurs chez nous (c'est un vrai fléau).
Si ça vous intéresse: www.futura-sciences.com/planete/dossiers/zoologie-especes-animales-invasives-1093/page/2/

a écrit : Ce n'est pas forcément du à l'homme (enfin si, l'arrivée de l'animal mais pas l'extermination des prédateurs), regarde l'invasion de lapins en Australie: en 50 ans, ils sont passés de 24 (12 couples) de lapins à plus de 500 millions d'individus.
Et ça a commencé en 1859 donc l
es cultures intensives et ogm devaient pas être monnaie courante.
C'est juste que les lapins n'ont rien à faire en Australie et qu'il n'y a tout simplement pas d'ennemis naturels à la base dans le milieu. De même pour les hamsters à Hawaï ou les ratons laveurs chez nous (c'est un vrai fléau).
Si ça vous intéresse: www.futura-sciences.com/planete/dossiers/zoologie-especes-animales-invasives-1093/page/2/
Afficher tout
Extrait wiki [L’explosion démographique (des lapins) fut attribuée à la disparition de prédateurs indigènes] entre autre. Donc si, il avait des prédateurs naturels mais ils ont été 'réduit'. Ce qui est l'une des causes de la surpopulation de lapin.
Dans presque tous les cas c'est l'homme qui créer le milieu favorable à un déséquilibre suffisamment important pour qu'une tel invasion est lieu sur un temps aussi court.

Sur les trois sites que j'ai consulté, la raison avancée pour la prolifération des lapins est avant tout une très bonne adaptabilité et aucun obstacle naturel.
Exemple du "Courrier Australien": "La spécificité de ce territoire est que le lapin ne va rencontrer devant lui aucun obstacle naturel : faisant preuve d’une exceptionnelle adaptation climatique, il prolifère, se multiplie sans aucune limite."

Après vérification sur le Wikipédia, la phrase exacte est: "L’explosion démographique fut attribuée à la disparition de prédateurs indigènes, mais s’explique aussi par l’émergence d’une race plus résistante par sélection naturelle."

Aucune certitude donc. D'autant plus que la suite de l'article met le point sur le fait que la prolifération de lapins serait due à un croisement entre des lapins domestiques et sauvages parfaitement adapté au milieu.
Si l'homme est la cause du désastre, ce n'est pas lui qui a tué les prédateurs du lapin, il n'y avait juste pas de prédateurs du tout, ou en tout cas pas assez.

Edit: Je devais répondre à @cnetroll mais j'ai fait une boulette visiblement

a écrit : Ce n'est pas forcément du à l'homme (enfin si, l'arrivée de l'animal mais pas l'extermination des prédateurs), regarde l'invasion de lapins en Australie: en 50 ans, ils sont passés de 24 (12 couples) de lapins à plus de 500 millions d'individus.
Et ça a commencé en 1859 donc l
es cultures intensives et ogm devaient pas être monnaie courante.
C'est juste que les lapins n'ont rien à faire en Australie et qu'il n'y a tout simplement pas d'ennemis naturels à la base dans le milieu. De même pour les hamsters à Hawaï ou les ratons laveurs chez nous (c'est un vrai fléau).
Si ça vous intéresse: www.futura-sciences.com/planete/dossiers/zoologie-especes-animales-invasives-1093/page/2/
Afficher tout
Je ne suis pas tout a fait d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de prédateurs naturels.
Il y a l'homme.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne suis pas tout a fait d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de prédateurs naturels.
Il y a l'homme.
Vous avez raison, mais par exemple en Australie en 1909 il y avait à peu près 4,4 millions d'habitants pour plus de 500 millions de lapins. Même en chassant le lapin pour le manger, il en reste beaucoup trop. D'autant plus que la population est concentrée sur les côtes alors que les lapins vivent très bien dans l'outback, donc l'homme n'aide pas vraiment à la diminution démographique du lapin. Enfin du moins pas par la chasse, même si les Australiens ont essayé de régler ce problème en introduisant le renard comme prédateur naturel (un désastre pour les marsupiaux indigènes) puis par après des virus (là aussi sans grande efficacité).

a écrit : Vous avez raison, mais par exemple en Australie en 1909 il y avait à peu près 4,4 millions d'habitants pour plus de 500 millions de lapins. Même en chassant le lapin pour le manger, il en reste beaucoup trop. D'autant plus que la population est concentrée sur les côtes alors que les lapins vivent très bien dans l'outback, donc l'homme n'aide pas vraiment à la diminution démographique du lapin. Enfin du moins pas par la chasse, même si les Australiens ont essayé de régler ce problème en introduisant le renard comme prédateur naturel (un désastre pour les marsupiaux indigènes) puis par après des virus (là aussi sans grande efficacité). Afficher tout En Australie ce qui est débile c'est qu'on y élève du bétail alors que les lapins et kangourous pourraient être chassés et mangés. Ce qui n'est pas vraiment le cas il me semble.

Posté le

android

(1)

Répondre

Les autorites americaines, repertorient pas moins de 50 000 !!! especes animales et vegetales s'ayant implantees sur son territoire, depuis l'arrivee des premiers europeens.
Si les hordes de chevaux sauvages parcourant les plaines de l'ouest americain, n'est un secret pour personne, il est moins connu que 2 millons de cochons sauvages, pullulent dans l'Etat Texan. Issus de cochons importes par les Espagnols voici trois siecles, ils sont aujourd'hui une veritable plaie pour l'agriculture et l'environnement, causant des degats annuels se comptant par centaines de millons de $. Il est actuellement autorise de les abattre a vue, fusse depuis un helicoptere.
Plus a l'est, ce sont trois especes de serpent qui inquietent en Floride, et principalement dans les Everglades: le boa constrictor, le python africain des montagnes et le python birman, dont la population depasserait deja les 100 000 exemplaires !!!. Tres probablement issus de particuliers les ayant initialement adoptes comme mascotte, leur lacher volontaire ou echappee fortuite dans la nature, se transforme invariablement en une " bombe a retardement" ecologique.

Il me semble qu' au pays des helvetes il est interdit de n'avoir qu' un seul hamster en cage. C est pour pas qu'il s' ennuie, c est pas mal comme loi

Posté le

android

(12)

Répondre

Anecdote publier le 22 mars 2013, cela dit elle ne parle que de Hawaii

Posté le

android

(2)

Répondre