Une motocyclette avec une hélice

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (2)

...Puis vint la "voiture" a helice, des automobiles Leyat, qui ne prosperera pas, non plus.
Toujours dans le domaine des vehicules terrestres propulses par helice, je n'oublierai pas de citer l'aerotrain de Bertin, qui conjugait le principe de l'aeroglisseur et du turboreacteur, sur une voie specifique en forme de T inverse. Les plus anciens du site SCMB se souviendront des images du JT de l'ORTF.
Le principe de l'aerotrain de Bertin est actuellement repris par la start-up francaise Spacetrain -a consulter au travers de votre moteur de recherche- , mais qui veut faire appel a un moteur electrique lineaire (alimente a l'hydrogene) au lieu d'helice ou de turboreacteur. L'usage massif de materiaux composites serait d'ailleurs un atout pour la minimisation du poids de la rame.

a écrit : Tu fais un wheelie tu t’envoles ! Ben comme la roue arrière est pas motrice et que t'as une énorme masse en mouvement devant la moto, si tu fais un wheelie, t'es un sacré motard.
S'ensuivra une grosse gerbe, puisque n'ayant pas de rotor de queue, la moto se mettra à tourner sur elle-même, éjectant probablement le motard si il n'est pas sanglé.
Mais ça ouvre d'autres perspectives : un stoppie serait pleinement efficace, une fois les lames plantées dans le sol.
On peut aussi supposer que personnes de couperait la route d'une véhicule pouvant forer les obstacles.
Enfin, les plaques d'immatriculation sur le pneu avant, qui avaient la réputation d’être des découpe-grand-mère seraient perçues comme un moindre mal !


Tous les commentaires (9)

...Puis vint la "voiture" a helice, des automobiles Leyat, qui ne prosperera pas, non plus.
Toujours dans le domaine des vehicules terrestres propulses par helice, je n'oublierai pas de citer l'aerotrain de Bertin, qui conjugait le principe de l'aeroglisseur et du turboreacteur, sur une voie specifique en forme de T inverse. Les plus anciens du site SCMB se souviendront des images du JT de l'ORTF.
Le principe de l'aerotrain de Bertin est actuellement repris par la start-up francaise Spacetrain -a consulter au travers de votre moteur de recherche- , mais qui veut faire appel a un moteur electrique lineaire (alimente a l'hydrogene) au lieu d'helice ou de turboreacteur. L'usage massif de materiaux composites serait d'ailleurs un atout pour la minimisation du poids de la rame.

Tu fais un wheelie tu t’envoles !

a écrit : Tu fais un wheelie tu t’envoles ! Ben comme la roue arrière est pas motrice et que t'as une énorme masse en mouvement devant la moto, si tu fais un wheelie, t'es un sacré motard.
S'ensuivra une grosse gerbe, puisque n'ayant pas de rotor de queue, la moto se mettra à tourner sur elle-même, éjectant probablement le motard si il n'est pas sanglé.
Mais ça ouvre d'autres perspectives : un stoppie serait pleinement efficace, une fois les lames plantées dans le sol.
On peut aussi supposer que personnes de couperait la route d'une véhicule pouvant forer les obstacles.
Enfin, les plaques d'immatriculation sur le pneu avant, qui avaient la réputation d’être des découpe-grand-mère seraient perçues comme un moindre mal !

a écrit : Tu fais un wheelie tu t’envoles ! Je supposes que tu voulais parler de wheeling ?!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ben comme la roue arrière est pas motrice et que t'as une énorme masse en mouvement devant la moto, si tu fais un wheelie, t'es un sacré motard.
S'ensuivra une grosse gerbe, puisque n'ayant pas de rotor de queue, la moto se mettra à tourner sur elle-même, éjectant probablement le motard si i
l n'est pas sanglé.
Mais ça ouvre d'autres perspectives : un stoppie serait pleinement efficace, une fois les lames plantées dans le sol.
On peut aussi supposer que personnes de couperait la route d'une véhicule pouvant forer les obstacles.
Enfin, les plaques d'immatriculation sur le pneu avant, qui avaient la réputation d’être des découpe-grand-mère seraient perçues comme un moindre mal !
Afficher tout
Étant moi-même motard, je sais ce qu'est un wheeling. Or, un wheelie, même sur Google traduction, connait pas.
Un wheeling, pour un deux-roues, est une roue arrière, c'est-à-dire rouler uniquement sur la roue arrière. Il faut donc que la motricité soit sur cette roue, arrière.
En cela, je te rejoins.

Mais d'où te vient cette idée de rotor de queue, propre aux hélicoptères ?

Et cette histoire de plaques d'immatriculations sur le pneu avant ?!
Essaie d'être plus précis car certain(e)s pourraient y croire. Les pneus n'étaient évidemment pas immatriculés. Les garde-boues, oui, et de façon "tranchants". Ces plaques étaient fixées sur les garde-boues de façon à être lisibles de chaque côté de moto...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : ...Puis vint la "voiture" a helice, des automobiles Leyat, qui ne prosperera pas, non plus.
Toujours dans le domaine des vehicules terrestres propulses par helice, je n'oublierai pas de citer l'aerotrain de Bertin, qui conjugait le principe de l'aeroglisseur et du turboreacteur, sur u
ne voie specifique en forme de T inverse. Les plus anciens du site SCMB se souviendront des images du JT de l'ORTF.
Le principe de l'aerotrain de Bertin est actuellement repris par la start-up francaise Spacetrain -a consulter au travers de votre moteur de recherche- , mais qui veut faire appel a un moteur electrique lineaire (alimente a l'hydrogene) au lieu d'helice ou de turboreacteur. L'usage massif de materiaux composites serait d'ailleurs un atout pour la minimisation du poids de la rame.
Afficher tout
Puisque vous parlez de Bertin, j'ai eu la chance de pouvoir m'assoir dans l'aerotrain experimental 01, qui était équipé de sièges de Citroën DS, et de simples moteurs Renault Gordini pour la sustentation.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Puisque vous parlez de Bertin, j'ai eu la chance de pouvoir m'assoir dans l'aerotrain experimental 01, qui était équipé de sièges de Citroën DS, et de simples moteurs Renault Gordini pour la sustentation. Je vous envie !

Lorsque je voyais des reportages sur les trains de Bertin durant mon enfance, j'imaginais des dizaines d'entre eux sillonnant la France de l'an 2000.
Je n'étais qu'un gosse, certes, mais comme tous les autres, nous pensions dur comme fer que les films futuristes seraient réalité en l'an 2000.

J'ai l'année dernière, proposé dans l'entreprise où je travaille, de contacter la startup Spacetrain, pour proposer nos services, en matière de fabrication de pièces composites. Nous n'avons malheureusement pas eu de réponse.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je vous envie !

Lorsque je voyais des reportages sur les trains de Bertin durant mon enfance, j'imaginais des dizaines d'entre eux sillonnant la France de l'an 2000.
Je n'étais qu'un gosse, certes, mais comme tous les autres, nous pensions dur comme fer que les films fut
uristes seraient réalité en l'an 2000.

J'ai l'année dernière, proposé dans l'entreprise où je travaille, de contacter la startup Spacetrain, pour proposer nos services, en matière de fabrication de pièces composites. Nous n'avons malheureusement pas eu de réponse.
Afficher tout
Si vous habitez en région parisienne, vous pouvez aller les voir aux journées du patrimoine, et vous assoir dedans.

Vous pourrez même sûrement parler avec le pilote d'essai de l'époque.
Il y avait également la secrétaire de Bertin de l'époque !

www.univem-paris.com/category/en-marge/

Posté le

android

(1)

Répondre