Il y a une application pour son permis en Norvège

Proposé par
Invité
le

Tous les commentaires (29)

a écrit : En France, le croisement des fichiers est interdit et la CNIL y veille scrupuleusement.

La danger que représente le croisement des fichiers (et donc leur conservation en un lieu unique) ne demeure pas tant dans l'hypothétique menace du hacker mais se retrouve surtout en la personne de l'agent a
dministratif qui vous contrôle.

Au Royaume-Uni par exemple, le croisement des fichiers est tout à fait toléré.
Je vais vous donner un exemple tout à fait concret des différences que cela engendre.

Vous vous faîtes contrôler dans un aéroport français par les douanes avec un somme de 20 000 € dans les poches et vous n'avez pas fait de déclaration préalable avant le passage frontière. Le douanier français vous retient cet argent (de manière provisoire) le temps pour enquêter sur l'origine des fonds. Pour ce faire, il devra interroger votre banque, les impôts ou encore votre employeur par le biais, à chaque fois, d'une réquisition écrite. Et votre banquier ou les agents des impôts peuvent juger de la pertinence d'une telle demande avant de fournir les infos demandées. Et le douanier français devra justifier sa demande auprès des personnes qu'il sollicite.
Et bien le douanier britannique peut consulter n'importe quel fichier à partir d'un ordi sans en demander l'autorisation à quiconque. Il peut même vous faire passer lui-même une radiographie s'il soupçonne que vous transportez des stupéfiants "in corpore" et donc également accéder à votre dossier médical (en France seul un médecin réquisitionné peut faire cela).

Voilà l'énorme différence. Des fichiers réunis: une personne seule peu tout visualiser sans contrôle a priori.
Des fichiers séparés: plusieurs personnes sont consultées et uniquement dans le domaine qui les concerne.
Afficher tout
La centralisation des données n'implique pas forcément que les agents aient accès à toutes les données. Un exemple : je travail dans une entreprise de conseil, j'ai accès aux données de mon métier mais sans avoir accès à celles des experts comptables, avocats, juristes, cybersécurité etc. (et heureusement, imaginez les failles sinon). Et pourtant nous partageons le même intranet.

a écrit : La plateforme service-public.fr est tout de même là pour ça.

Alors d'accord aujourd'hui, cette plateforme est plus un recueil de lien vers d'autres service suivant la demande qu'un outil à proprement parler. Mais petit à petit, les liens disparaissent pour laisser place à l'info
rmation directement sur la plateforme.
Cela permet d'effectuer une "transition numérique" en douceur sans détruire le travail déjà effectué dans l'ensemble des ministères. Je trouve que c'est plutôt pas mal et ça permet de contrôler les différents flux d'information.
Tout ce que tu cites est disponible sur la plateforme avec soit un formulaire de demande disponible, soit un lien de redirection vers le service dédié, soit l'information est déjà disponible sur la plateforme.

Ce n'est certainement pas parfait mais il me semble que c'était la seule solution. Rendre caduque l'ensemble des outils existants et centraliser l'information d'un coup dans un seul outil est complexe, dangereux et surtout source d'erreur.
Afficher tout
Justement, ta "transition numérique" en douceur est ce que je voulais évoquer en parlant des "petits carrés". On créé la plateforme avec par exemple la carte d'identité en premier service et au fur et à mesure de l'obsolescence des anciens outils on ajoute les nouveaux services sur la plateforme. La plateforme n'est ni plus ni moins un nœud permettant de faire converger l'information en un point, l'hébergement peut se faire ailleurs.

La valeur ajouté d'une telle plateforme réside dans la simplicité et la rapidité d'utilisation mais aussi dans son aspect modulable. Ce qui n'est pas proposé aujourd'hui.
Aujourd'hui ça me fait plus penser à ceux qui me file un serveur de 500go de données en bordel en me disant "tu trouveras le planning du projet dans un ppt synthèse là dedans". Merci...

a écrit : Je connais mais ce n'est pas ce que j'avais en tête. Je ne parle pas d'un média unilatéral (où l'information ne va que dans un sens) et informatif mais d'un média multilatéral. Où moi en tant que citoyen puisse consulter toutes MES informations, communiquer, poser des questions ou faire des demandes de façon accessible, centralisée et optimisée.
Aujourd'hui on n'a pas de plateforme claire et organisé nous permettant de gérer toute notre vie citoyenne. Je ne peux pas dans le même outil, commander une carte d'identité, extraire mon casier judiciaire, refaire mon permis, contester des impôts etc.
Il y a des raisons à ça : ça coûte cher, sécurité de l'information et j'en passe. Mais c'est possible.
Afficher tout
Ton idée semble pertinente mais elle se confronte à un adversaire de taille : la CNIL.
bizarrement la CNIL interdit le recoupage de bases de donnés afin de lutter contre les escroqueries, retrouver plus facilement les auteurs de crimes et délits ...
mais n interdit pas l existence de facebook qui réunit nom prénom téléphone lieu de travail lieu de résidence numéro de carte bleue ...
De certains sites vendeurs qui ajoutent les données du véhicule de la profession de la vie maritale des enfants ...

Il s agit des incongruités de la France, au lieu d encadrer pour éviter les dérives , on refuse des moyens de travailler au force de l ordre pour réduire la délinquance de toute nature que ce soit.

Récemment il y a eu un très bon article sur la vidéo protection et c est la CNIL qui l interdit malgré les possibilités de sauver des vies en retrouvant des agresseurs ou des personnes disparues.

a écrit : Ton idée semble pertinente mais elle se confronte à un adversaire de taille : la CNIL.
bizarrement la CNIL interdit le recoupage de bases de donnés afin de lutter contre les escroqueries, retrouver plus facilement les auteurs de crimes et délits ...
mais n interdit pas l existence de facebook qui réunit n
om prénom téléphone lieu de travail lieu de résidence numéro de carte bleue ...
De certains sites vendeurs qui ajoutent les données du véhicule de la profession de la vie maritale des enfants ...

Il s agit des incongruités de la France, au lieu d encadrer pour éviter les dérives , on refuse des moyens de travailler au force de l ordre pour réduire la délinquance de toute nature que ce soit.

Récemment il y a eu un très bon article sur la vidéo protection et c est la CNIL qui l interdit malgré les possibilités de sauver des vies en retrouvant des agresseurs ou des personnes disparues.
Afficher tout
Il faut tout de même faire la différence entre les bases de données des services publics qui sont obligatoires et les sites comme facebook.

Si les gens donnent des informations car l'état leur demande expressément alors oui il est important que la CNIL nous protège "un minimum".
Si les gens donnent des informations à Facebook alors ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux mêmes.

a écrit : Très pratique, à quand une interface unique regroupant tous les services de l'Etat pour le citoyen Français ? Une seule et unique interface sur laquelle on peut consulter ses impôts, ses amendes, son casier judiciaire, ses droits, ses devoirs, faire des demandes etc.
On y va petit à petit mais vu l'amp
leur de la tâche ça va prendre du temps.

A titre d'exemple, j'avais dans une université en Ecosse une interface très simple composée de petit "carré" sur une page, chacun menant à une fonctionnalité différente (outlook, bibliothèque virtuelle, carte étudiante, annuaire université, support etc.) L'avantage étant qu'un "carré" pouvait être ajouté ou retiré très facilement sans compromettre l'ensemble et qu'on avait un seul identifiant pour tous les services. Cela était complété par des "I-point" physique qui rassemblait tous les services de l'université et centralisait l'information et était ouvert toute la journée.
J'ai jamais eu une interface aussi géniale, instinctive, optimisée et fluide depuis.
Afficher tout
Bonjour, vous ne vivez peut-être plus en France depuis un moment. La plupart des procédures administratives sont numérisées maintenant depuis peut-être 2 ans grâce au site de L'Agence nationale des titres sécurisés ants.gouv.fr/ je suis très étonné de voir que personne dans les commentaires ne l’ai mentionné alors que c’est devenu le seul moyen pour faire son permis et le demander. Il permet de faire une carte grise, une demande de carte d’identité ou passeport et de beaucoup d’autres documents administratifs. Ce n’est peut-être ni optimisé, ni pratique, ni intuitif comme la plupart des plateformes du gouvernement mais ça existe et c’est très utilisé.

a écrit : Il faut tout de même faire la différence entre les bases de données des services publics qui sont obligatoires et les sites comme facebook.

Si les gens donnent des informations car l'état leur demande expressément alors oui il est important que la CNIL nous protège "un minimum".
S
i les gens donnent des informations à Facebook alors ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux mêmes. Afficher tout
Tu ne sembles pas comprendre mon message.
La cnil interdit le croisement des fichiers. Je parle de fichiers existants et non de collecter des données interdites (orientation sexuelle, religion, politique)... elle l’interdit au nom de la liberté informatique et permet aux escrocs de détourner le système en toute tranquillité.
Après si on confond les services publics œuvrant pour le bien collectif avec une dictature je ne sais pas quoi penser. Forcer policier et gendarme à recourir à des réquisitions parfois payantes pour obtenir des informations légales entre coût et perte de temps... en sachant que c’est autorisé. Je trouve cela inutile et sans intérêt.

a écrit : Tu ne sembles pas comprendre mon message.
La cnil interdit le croisement des fichiers. Je parle de fichiers existants et non de collecter des données interdites (orientation sexuelle, religion, politique)... elle l’interdit au nom de la liberté informatique et permet aux escrocs de détourner le système en toute
tranquillité.
Après si on confond les services publics œuvrant pour le bien collectif avec une dictature je ne sais pas quoi penser. Forcer policier et gendarme à recourir à des réquisitions parfois payantes pour obtenir des informations légales entre coût et perte de temps... en sachant que c’est autorisé. Je trouve cela inutile et sans intérêt.
Afficher tout
Concernant la police je ferais ça différemment. Je rendrais obligatoire le prélèvement d’ADN à la naissance par exemple.
Par contre je garderais des bases de données séparées avec nécessité d’avoir l’accord de plusieurs personnes pour la consultation des données. La police peut très bien croiser les données, elle doit seulement suivre une procédure précise et je trouve ça tout à fait normale.

a écrit : Concernant la police je ferais ça différemment. Je rendrais obligatoire le prélèvement d’ADN à la naissance par exemple.
Par contre je garderais des bases de données séparées avec nécessité d’avoir l’accord de plusieurs personnes pour la consultation des données. La police peut très bien croiser les données, el
le doit seulement suivre une procédure précise et je trouve ça tout à fait normale. Afficher tout
Si l'on suit une procédure, que l'on fait une réquisition et que l'on passe par une tierce personne: ce n'est plus un croisement de fichiers.
Ceci dit, je suis d'accord avec toi. Agir dans le cadre d'une procédure et faire appel à des délibérations collégiales est très sain.
Vivre en démocratie implique que les honnêtes citoyens soient libres et protégés, mais ce sera aussi le cas de ceux qui sont mal intentionnés.

a écrit : Il faut arrêter de parler de "frenchbashing" dès qu'on dit qu'on a telle ou telle chose à améliorer, c'est fou.

Et le lien donné plus haut ne correspond pas du tout à la demande formulée. Il s'agit d'avoir un site où le citoyen a accès à ses casiers judiciaires, à tous
ces procès (en espérant qu'il en ait pas trop), ses impôts, sa sécurité sociale etc, en gros qui réunissent toutes les fonctionnalités possibles (refaire une carte d'identité rapidement par exemple et hop, envoie par la poste quand celle-ci arrive à échéance). Afficher tout
Ils ont un peu commencé avec le site ants.gouv.fr/, on peut refaire son passeport, sa carte d’identité, carte grise etc. Pas encore super super optimisé, mais ça arrive doucement !