Certaines horloges atomiques sont extrêmement précises

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Si elle avait été mise en service au moment du Big Bang, elle serait sûrement en mauvais état aujourd'hui !

Posté le

android

(69)

Répondre

L’Ytterbium a été découvert par le chimiste suisse Jean Charles de Marignac Galissard en 1878 dans de la gadolinite en Suède. Marignac a identifié un nouveau composant connu sous le nom d’erbium et il l’a appelé itterbia du nom de la ville suédoise de Ytterby.
En 1907 le chimiste français Georges Urbain sépare l’itterbia en deux parties : le neoitterbium et le Lutetium. Le neoitterbium sera ensuite identifié comme l’ytterbium.
Les composés d’ytterbium sont irritants, voire tératogènes, donc on évite d’y toucher !

Pour l’anecdote, le véritable intérêt de cette précision est, après avoir placé plusieurs de ces horloges atomiques à différents endroits de la Terre, de mesurer les variations causées par le champ de gravité terrestre.

a écrit : Si la notion de temps est lié à la gravité, comment peut on être certain qu'il s'est toujours écoulé à la même "vitesse"? Quand tu parles de temps, il te faut un référentiel. Ce référentiel a une vitesse et est soumis à une attraction gravitationnelle qui va dilater ou non son propre temps.

Si je suis sur Terre, j'ai une vitesse assez faible et je ne suis pas soumis à une forte attraction gravitationnelle. Je peux estimer l'âge de l'univers à 13.8 milliards de mes années.

Par contre, si je suis en orbite autour d'un trou noir depuis la naissance de l'univers, alors j'aurais plutôt l'impression qu'il est beaucoup plus jeune car mon temps propre, autour du trou noir, est extrêmement dilaté : chaque seconde correspond à plusieurs années terrestres, voire plusieurs milliers/millions d'années, tout dépend de la puissance des forces auxquelles je suis soumis autour du trou noir.

Donc non, le temps ne s'est pas toujours écoulé de la même manière. Les astres que l'on observe qui peuvent dilater le temps voyagent et déforment l'espace-temps sur tout leur trajet. De plus, ces astres ne sont pas tels quels depuis l'origine de l'univers. Un trou noir a d'abord été une étoile, une étoile a d’abord été un nuage de poussières. Et un nuage de poussières déforme infiniment moins le temps qu'un trou noir.


Tous les commentaires (11)

Si elle avait été mise en service au moment du Big Bang, elle serait sûrement en mauvais état aujourd'hui !

Posté le

android

(69)

Répondre

a écrit : Si elle avait été mise en service au moment du Big Bang, elle serait sûrement en mauvais état aujourd'hui ! Petite question le big bang n'est pas juste une gargantuesque expansion de l'univers dans lui même et pas une explosion si quelqu'un peut m'éclairer sur le sujet merci

L’Ytterbium a été découvert par le chimiste suisse Jean Charles de Marignac Galissard en 1878 dans de la gadolinite en Suède. Marignac a identifié un nouveau composant connu sous le nom d’erbium et il l’a appelé itterbia du nom de la ville suédoise de Ytterby.
En 1907 le chimiste français Georges Urbain sépare l’itterbia en deux parties : le neoitterbium et le Lutetium. Le neoitterbium sera ensuite identifié comme l’ytterbium.
Les composés d’ytterbium sont irritants, voire tératogènes, donc on évite d’y toucher !

Pour l’anecdote, le véritable intérêt de cette précision est, après avoir placé plusieurs de ces horloges atomiques à différents endroits de la Terre, de mesurer les variations causées par le champ de gravité terrestre.

Si la notion de temps est lié à la gravité, comment peut on être certain qu'il s'est toujours écoulé à la même "vitesse"?

a écrit : Si la notion de temps est lié à la gravité, comment peut on être certain qu'il s'est toujours écoulé à la même "vitesse"? Quand tu parles de temps, il te faut un référentiel. Ce référentiel a une vitesse et est soumis à une attraction gravitationnelle qui va dilater ou non son propre temps.

Si je suis sur Terre, j'ai une vitesse assez faible et je ne suis pas soumis à une forte attraction gravitationnelle. Je peux estimer l'âge de l'univers à 13.8 milliards de mes années.

Par contre, si je suis en orbite autour d'un trou noir depuis la naissance de l'univers, alors j'aurais plutôt l'impression qu'il est beaucoup plus jeune car mon temps propre, autour du trou noir, est extrêmement dilaté : chaque seconde correspond à plusieurs années terrestres, voire plusieurs milliers/millions d'années, tout dépend de la puissance des forces auxquelles je suis soumis autour du trou noir.

Donc non, le temps ne s'est pas toujours écoulé de la même manière. Les astres que l'on observe qui peuvent dilater le temps voyagent et déforment l'espace-temps sur tout leur trajet. De plus, ces astres ne sont pas tels quels depuis l'origine de l'univers. Un trou noir a d'abord été une étoile, une étoile a d’abord été un nuage de poussières. Et un nuage de poussières déforme infiniment moins le temps qu'un trou noir.

a écrit : Petite question le big bang n'est pas juste une gargantuesque expansion de l'univers dans lui même et pas une explosion si quelqu'un peut m'éclairer sur le sujet merci Le Big Bang défini une brutale expansion de l'univers.

Ce n'est pas une explosion car une explosion doit se propager dans un espace. Or ici, on parle de l'espace lui-même.
Ce n'est pas non plus "une gargantuesque expansion de l'univers dans lui-même" car cela n'a pas de sens. L'univers est en expansion, point. C'est lui même qui défini l'espace, on ne peut donc pas dire qu'il est en expansion "dans quelque chose".

a écrit : Le Big Bang défini une brutale expansion de l'univers.

Ce n'est pas une explosion car une explosion doit se propager dans un espace. Or ici, on parle de l'espace lui-même.
Ce n'est pas non plus "une gargantuesque expansion de l'univers dans lui-même" car cela n&#
039;a pas de sens. L'univers est en expansion, point. C'est lui même qui défini l'espace, on ne peut donc pas dire qu'il est en expansion "dans quelque chose". Afficher tout
de man iere helas plus complexe, précisément, le bigbang est un changement de la métrique de l'univers :-)
Pour donner une mauvais analogie, ce serait le maitre qui s agrandit ;-)

a écrit : Si la notion de temps est lié à la gravité, comment peut on être certain qu'il s'est toujours écoulé à la même "vitesse"? en fait, je pense que le soucis est de dire que le temps "s'écoule"
Pour einstein, le temps est une dimenson de l'espace/temps comme les autres (ce n est pas une dimension a part). Et tout objet se déplace dans cet espace temp...

pourquoi on le voir différement selon son mouvement dans un espace plié par la gravité ? parceque notre "observation" se faisant dans un univers a 3 dimension est la projection sur ces trois axes du mouvement dans l'espace/temps

Bonjour les maux de crane ;-)

"refroidis à quasiment le 0 absolu"
Il n'y a que moi que cette phrase a choqué ? :D
Il y a un problème de syntaxe, non ?

Le zéro absolu c'est -273° celsius.

a écrit : Petite question le big bang n'est pas juste une gargantuesque expansion de l'univers dans lui même et pas une explosion si quelqu'un peut m'éclairer sur le sujet merci La quantité de chaleur dégagée au moment du Big Bang était tout simplement phénoménale, rien qu’avec ça, l’horloge aurait était réduite à néant.