Une femme qui pleure, ce n'est pas bon pour la libido

Proposé par
le
dans

Si une femme qui pleure n'est (normalement) pas une situation psychologiquement de nature à attiser le désir sexuel d'un homme, cela s'explique également physiquement. En effet, leurs larmes contiennent des composants chimiques qui diminuent le désir et la production de testostérone chez l'homme.


Commentaires préférés (3)

"Les femmes disposent de deux armes redoutables : le fard et les larmes. Heureusement pour les hommes, elles ne peuvent pas s'en servir en même temps "~ Marilyn Monroe
Excellente citation !

Posté le

android

(150)

Répondre

Cette découverte, effectuée à l'Institut Weizmann (Israël), porte le nom d'un éminent chimiste en chimie organique: Jaim Weizmann.
Il fut aussi le premier président d'Israël, jusqu'à sa mort en 1952. En substitution, le poste fut offert à Albert Einstein, homme qui le refusa, se couvrant d'excuses.
L'Institut Weizmann ne propose que des études de carrières universitaires dans les domaines de la science.

a écrit : Pourtant, on peut imaginer qu’une femme en pleurs est une personne fragilisée donc plus vulnérable, moins sujette à la vigilance d’un discours faux ou d’un comportement hypocrite!
C’est lors de moments de deuils, de perte d’un emploi, ou autre, que bien souvent les prédateurs ou les gourous parviennent à instille
r des raisonnements biaisés et commettent des actes délictueux... Autrement dit, c’est peut-être valable pour les gens psychiquement et socialement sans troubles!? Afficher tout
Je ne vois pas trop le rapport. On dit juste, en gros, que les femmes qui pleurent n’excitent pas plus les mecs que ça. Qu’elles soient « vulnérables » et attirent les perverts pour des raisons de manipulations intellectuelles et émotionnelles c’est autre chose.


Tous les commentaires (33)

Pourtant, on peut imaginer qu’une femme en pleurs est une personne fragilisée donc plus vulnérable, moins sujette à la vigilance d’un discours faux ou d’un comportement hypocrite!
C’est lors de moments de deuils, de perte d’un emploi, ou autre, que bien souvent les prédateurs ou les gourous parviennent à instiller des raisonnements biaisés et commettent des actes délictueux... Autrement dit, c’est peut-être valable pour les gens psychiquement et socialement sans troubles!?

Châtiment pour un violeur : injection de larmes de femme. Pas sur que le traitement soit efficace...

Posté le

android

(1)

Répondre

"Les femmes disposent de deux armes redoutables : le fard et les larmes. Heureusement pour les hommes, elles ne peuvent pas s'en servir en même temps "~ Marilyn Monroe
Excellente citation !

Posté le

android

(150)

Répondre

a écrit : Châtiment pour un violeur : injection de larmes de femme. Pas sur que le traitement soit efficace... Ce fil, prompt à attirer les belles âmes, devrait pouvoir atteindre très rapidement le point Godwin

Cette découverte, effectuée à l'Institut Weizmann (Israël), porte le nom d'un éminent chimiste en chimie organique: Jaim Weizmann.
Il fut aussi le premier président d'Israël, jusqu'à sa mort en 1952. En substitution, le poste fut offert à Albert Einstein, homme qui le refusa, se couvrant d'excuses.
L'Institut Weizmann ne propose que des études de carrières universitaires dans les domaines de la science.

Euh... c'est bien dans le cas où les hommes boiraient ces larmes?
Je ne comprend pas l'intérêt de cette association dans la mesure où personne ne boit ces larmes.
De même qu'est ce qui a pu amener la nature vers cette mutation dans la mesure où pour que cette particularité se transmette et perdure, il faut qu'elle ait une utilité pour la survie de l'individu ou de l'espèce, or elle a plutôt l'effet inverse non?

Édit: après lecture des sources, c'est grâce a l'odorat que ce mécanisme fonctionne, mais je ne comprends toujours pas quelle fonction "utile" ça peut avoir pour que ça ait pu se transmettre et se généraliser sur l'ensemble de l'espèce humaine.

Posté le

android

(3)

Répondre

je suis toujours surpris de la justesse de mes prédictions ...

a écrit : Pourtant, on peut imaginer qu’une femme en pleurs est une personne fragilisée donc plus vulnérable, moins sujette à la vigilance d’un discours faux ou d’un comportement hypocrite!
C’est lors de moments de deuils, de perte d’un emploi, ou autre, que bien souvent les prédateurs ou les gourous parviennent à instille
r des raisonnements biaisés et commettent des actes délictueux... Autrement dit, c’est peut-être valable pour les gens psychiquement et socialement sans troubles!? Afficher tout
On peut être fragile mentalement et triste sans pour autant pleurer comme une madeleine, où inversement, pleurer quand on s'est fait mal.

@Captain, J'imagine que ce phénomène "repoussant" pour les hommes est lié au fait qu'une femme qui pleure peut potentiellement être plus généreuse en paires de claques quand on lui casse les pieds et l'évolution a fait le reste! ^^

a écrit : je suis toujours surpris de la justesse de mes prédictions ... Parce qu'on a parlé d'Israël ??
Va falloir revoir la définition du point Godwin.

"je suis parti en vacances en Israël.
- rhaaa, tu as atteint le point Godwin de cette discussion"

a écrit : Euh... c'est bien dans le cas où les hommes boiraient ces larmes?
Je ne comprend pas l'intérêt de cette association dans la mesure où personne ne boit ces larmes.
De même qu'est ce qui a pu amener la nature vers cette mutation dans la mesure où pour que cette particularité se transmette et p
erdure, il faut qu'elle ait une utilité pour la survie de l'individu ou de l'espèce, or elle a plutôt l'effet inverse non?

Édit: après lecture des sources, c'est grâce a l'odorat que ce mécanisme fonctionne, mais je ne comprends toujours pas quelle fonction "utile" ça peut avoir pour que ça ait pu se transmettre et se généraliser sur l'ensemble de l'espèce humaine.
Afficher tout
C'est comme pour la transpiration... il ne faut pas la suprimer car non seulement c'est mauvais pour la santé (la transpiration et les poils protègent notre corps), mais en plus c'est bourré de phéromones qui permettent d'attirer sexuellement une personne du sexe opposé. Pourtant, on ne lèche pas (ou alors que très rarement...) la transpiration de l'autre.

Cette anecdote ne m'étonne pas. Et puis quand on pleure, on a souvent de la morve qui coule du nez....ce n'est pas super glamour non plus.

Bref, il ne faut pas oublier que nous restons des animaux, et que nos actes sont d'abord dictés par nos hormones. La raison intervient ou pas pour bloquer nos pulsions, mais au départ, nous restons "esclaves" de nos hormones et nos instincts. À part si tu es tordu, quand la femme pleure, tu n'en es pas attiré car elle donne des signaux (olfactifs et visuels) de non approche. Quand une femme danse, elle transpire et donne des signaux (olfactifs et visuels) d'approche...donc tu devrais être attiré.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Euh... c'est bien dans le cas où les hommes boiraient ces larmes?
Je ne comprend pas l'intérêt de cette association dans la mesure où personne ne boit ces larmes.
De même qu'est ce qui a pu amener la nature vers cette mutation dans la mesure où pour que cette particularité se transmette et p
erdure, il faut qu'elle ait une utilité pour la survie de l'individu ou de l'espèce, or elle a plutôt l'effet inverse non?

Édit: après lecture des sources, c'est grâce a l'odorat que ce mécanisme fonctionne, mais je ne comprends toujours pas quelle fonction "utile" ça peut avoir pour que ça ait pu se transmettre et se généraliser sur l'ensemble de l'espèce humaine.
Afficher tout
Ton commentaire m'a poussé à la curiosité de fouiller le Net, ou j' ai trouvé plusieurs infos intéressantes, issues des travaux de Michael Morgan et de David Carrier de l'Université de l'Utah.
Selon eux, les évolutions de la forme du visage des Australopitheques, répondraient à une meilleure protection contre les coups donnés par les congénères. Le menton, propre à l' homme, serait une évidence, tel et comme les boxeurs le rappellent. Noter que ces accroissements de masse osseuse ne sont pas aussi importants chez le genre féminin.
L' évolution des mains, chez les Australopitheques, semble également montrer qu'elles se sont modifiées pour devenir une "arme", en synthonie temporelle à celle du visage.
Selon eux, nos ancêtres avaient donc un comportement violent ou très violent.
En parallèle, il semblerait que les rires, les pleurs ainsi que le sourire, ne sont pas des comportements acquis mais innés, issus dans notre évolution humaine. Les pleurs pourraient avoir un rôle de recherche de consolation suite à une bagarre perdue, tout comme une démonstration de soumission au vainqueur. Les composés chimiques émis au travers des larmes, seraient donc des signaux olfactifs destinés à tempérer. Le comportement agressif de l'adversaire.

La lecture des liens explique que cette étude ne concerne qu'une relation homme-femme, et qu'elle ne s'est pas effectuée au sein d'un groupe de même genre.
Pour arriver à ta question: J' ose penser que les pleurs féminins répondent à une évolution de protection, destinée à amadouer "l' adversaire" - le "macho" d'une tribu adverse, par exemple-, afin que celui-ci lui concède la vie sauve, fusse au détriment d'être raptee et maintenue captive dans cette tribu.

.... Et là, j'arrête mon commentaire, que les Rois mages arrivent chargés de cadeaux, sur la place de la mairie

a écrit : Pourtant, on peut imaginer qu’une femme en pleurs est une personne fragilisée donc plus vulnérable, moins sujette à la vigilance d’un discours faux ou d’un comportement hypocrite!
C’est lors de moments de deuils, de perte d’un emploi, ou autre, que bien souvent les prédateurs ou les gourous parviennent à instille
r des raisonnements biaisés et commettent des actes délictueux... Autrement dit, c’est peut-être valable pour les gens psychiquement et socialement sans troubles!? Afficher tout
Je ne vois pas trop le rapport. On dit juste, en gros, que les femmes qui pleurent n’excitent pas plus les mecs que ça. Qu’elles soient « vulnérables » et attirent les perverts pour des raisons de manipulations intellectuelles et émotionnelles c’est autre chose.

a écrit : Châtiment pour un violeur : injection de larmes de femme. Pas sur que le traitement soit efficace... Surtout que le violeur est justement excité par ça. J’avais vu une interview d’un violeur américain. Le gars disait en gros : « je pourrais avoir des relations consenties mais ça ne me chauffe pas. Je préfère sentir que la fille me rejette, c’est ça qui m’excite. »

Quoi qu’il arrive, les violeurs sont forcément des malades. Le sex comme ça, ne peut pas être excitant pour une personne saine d’esprit. C’est une union le sex, pas une obligation. Donc l’injection de larmes de femmes pour un violeur c’est juste le trip de sa vie.

a écrit : Euh... c'est bien dans le cas où les hommes boiraient ces larmes?
Je ne comprend pas l'intérêt de cette association dans la mesure où personne ne boit ces larmes.
De même qu'est ce qui a pu amener la nature vers cette mutation dans la mesure où pour que cette particularité se transmette et p
erdure, il faut qu'elle ait une utilité pour la survie de l'individu ou de l'espèce, or elle a plutôt l'effet inverse non?

Édit: après lecture des sources, c'est grâce a l'odorat que ce mécanisme fonctionne, mais je ne comprends toujours pas quelle fonction "utile" ça peut avoir pour que ça ait pu se transmettre et se généraliser sur l'ensemble de l'espèce humaine.
Afficher tout
Éviter les viols peut-être.

a écrit : Surtout que le violeur est justement excité par ça. J’avais vu une interview d’un violeur américain. Le gars disait en gros : « je pourrais avoir des relations consenties mais ça ne me chauffe pas. Je préfère sentir que la fille me rejette, c’est ça qui m’excite. »

Quoi qu’il arrive, les violeurs sont for
cément des malades. Le sex comme ça, ne peut pas être excitant pour une personne saine d’esprit. C’est une union le sex, pas une obligation. Donc l’injection de larmes de femmes pour un violeur c’est juste le trip de sa vie. Afficher tout
je sais que "sex" est un mot masculin mais en fait ça s'écrit quand même avec un "e" : SEXE
Du moins en Français

a écrit : je sais que "sex" est un mot masculin mais en fait ça s'écrit quand même avec un "e" : SEXE
Du moins en Français
Désolé trop d’anglais tue le français lol.

a écrit : C'est comme pour la transpiration... il ne faut pas la suprimer car non seulement c'est mauvais pour la santé (la transpiration et les poils protègent notre corps), mais en plus c'est bourré de phéromones qui permettent d'attirer sexuellement une personne du sexe opposé. Pourtant, on ne lèche pas (ou alors que très rarement...) la transpiration de l'autre.

Cette anecdote ne m'étonne pas. Et puis quand on pleure, on a souvent de la morve qui coule du nez....ce n'est pas super glamour non plus.

Bref, il ne faut pas oublier que nous restons des animaux, et que nos actes sont d'abord dictés par nos hormones. La raison intervient ou pas pour bloquer nos pulsions, mais au départ, nous restons "esclaves" de nos hormones et nos instincts. À part si tu es tordu, quand la femme pleure, tu n'en es pas attiré car elle donne des signaux (olfactifs et visuels) de non approche. Quand une femme danse, elle transpire et donne des signaux (olfactifs et visuels) d'approche...donc tu devrais être attiré.
Afficher tout
"qui permettent d'attirer sexuellement une personne du sexe opposé".
"Opposé" ! Quelle précision !

a écrit : "qui permettent d'attirer sexuellement une personne du sexe opposé".
"Opposé" ! Quelle précision !
Ben ... oui... je vous avoue avoir hésité à mettre le terme, mais à la base c'est quand même pour attirer le sexe opposé qu'on sécrète nos phéromones...n'en déplaisent à certains. Et pourtant je suis totalement ouverte à toutes les orientations sexuelles possibles. Mais bon, je ne voulais pas ouvrir ce genre de débat... franchement je me contrefiche de ça. Je sais juste qu'à la base les seins et les bonnes fesses des femmes attirent les hommes...car c'est un signe de bonne santé et de reproductibilité. Et qu'à la base les attirances sont plutôt faites dans le but de procréer. Évidemment nous savons qu'il y a des exceptions (moi la première...fort heureusement je ne fais pas l'amour uniquement pour me reproduire ! )...mais c'est quand même...la base ...

Bref...merci de ne pas juger une personne ou ses idées uniquement sur une formulation...

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Pourtant, on peut imaginer qu’une femme en pleurs est une personne fragilisée donc plus vulnérable, moins sujette à la vigilance d’un discours faux ou d’un comportement hypocrite!
C’est lors de moments de deuils, de perte d’un emploi, ou autre, que bien souvent les prédateurs ou les gourous parviennent à instille
r des raisonnements biaisés et commettent des actes délictueux... Autrement dit, c’est peut-être valable pour les gens psychiquement et socialement sans troubles!? Afficher tout
C’est lié à la nature animale de l’humain qui est attiré par les éléments forts pour pouvoir survivre.