Un chat transformé en téléphone

Proposé par
le

En 1929, deux scientifiques de Princeton ont transformé un chat en téléphone, après avoir relié son nerf auditif à des électrodes sur amplificateur, lui-même relié à un récepteur téléphonique. En parlant dans l'oreille de l'animal, il était possible d'entendre des mots simples à travers le récepteur.

L'amplificateur et le récepteur se trouvaient dans une pièce insonorisée à l'écart de l'expérience. Les ordres simples et les nombres se comprenaient parfaitement. Afin de prouver que le son passait bien par le nerf auditif, Wever et Bray tuèrent l'animal et réitérèrent l'expérience : celle-ci échoua et valida donc leur théorie. Malgré la controverse, cette avancée servit de base à la conception des premiers implants cochléaires, permettant aux personnes malentendantes de percevoir les sons.


Commentaires préférés (3)

Pour le coup, les vegans acceptent-ils les implants ?

Posté le

android

(100)

Répondre

Ca me fait penser au film Repo Men (que je vous conseil, bon film SF dystopique) ou à un moment une fille dotée d'une prothèse auditive lui permettant non seulement d'entendre normalement mais surtout de façon bien plus fine, branche des écouteurs derrière son oreille pour faire profiter à Jude Law de son ouïe améliorée.
Je me suis toujours dit que c'était de la pure SF mais apparemment c'est possible voir même très possible.
Pour aller plus loin, pourquoi pas un récepteur artificiel aux fréquences plus large transmettant directement l'information au nerf auditif ?
Pouvoir ajuster la sensibilité de son ouï et la fréquence me parait merveilleux. Entendre le champ des baleines, le cris des chauve souris, les tremblements de terre.

a écrit : Ca me fait penser au film Repo Men (que je vous conseil, bon film SF dystopique) ou à un moment une fille dotée d'une prothèse auditive lui permettant non seulement d'entendre normalement mais surtout de façon bien plus fine, branche des écouteurs derrière son oreille pour faire profiter à Jude Law de son ouïe améliorée.
Je me suis toujours dit que c'était de la pure SF mais apparemment c'est possible voir même très possible.
Pour aller plus loin, pourquoi pas un récepteur artificiel aux fréquences plus large transmettant directement l'information au nerf auditif ?
Pouvoir ajuster la sensibilité de son ouï et la fréquence me parait merveilleux. Entendre le champ des baleines, le cris des chauve souris, les tremblements de terre.
Afficher tout
Cette pente est particulièrement glissante et est le terrain privilégié des partisans du transhumanisme que je n’hésite pas à qualifier de « savants fous déconnectés de ce qu’est la Nature et la nature de l’homme ».
Hannah Harendt, dans « la condition de l’homme moderne », se demandait déjà, il y à 60 ans, si la condition humaine avait changée, évoluée, et si l’homme moderne avait la capacité de s’adapter et d’appréhender vraiment les changements de conditions de vie depuis les débuts de l’aire moderne. De nos jours il y a une telle disparité de conditions de vie entre un occidental vivant d’un métro/boulot/dodo et habitant un appartement en ville et un indien Guarani vivant de la chasse et de la pêche en forêt amazonienne que l’on peut pertinemment se demander si une transformation aussi rapide, et tendant à s’accélérer, des conditions de vie peut être appréhendée par le cerveau humain!
Sommes nous déjà sortis de la condition humaine? Qu’en sera t’il lorsque l’être humain sera amélioré de toute part grâce aux puces et aux nanotechnologies?
Nous vivons déjà dans un monde que beaucoup qualifient de « fou », et où de plus en plus de gens se tournent vers la méditation, la psychologie, et d’autres palliatifs afin de remettre un peu de simplicité, de résilience et de sens dans leur vie... Qu’en sera t’il quand nous nous serons trop éloignés des besoins primaires naturels et propres aux animaux? Le cerveau pourra t’il suivre sans sombrer dans la démence ou la folie? N’est-ce pas déjà le cas pour beaucoup de ceux qui pensent que cette fuite en avant de l’homme contre la nature est une erreur sans nom et un danger a l’échelle de toute l’espèce humaine!?
Ne court-on pas à l’émergence d’une nouvelle espèce, post-humaine, améliorée et tendant à supplanter ou assujettir l’homme « simple » puisque c’est ce qu’il s’est toujours passé lorsque 2 espèces de sapiens ont cohabité sur terre?
Dans ce domaine la SF justement a déjà tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps, il serait judicieux d’y prêter l’oreille! Et c’est sans parler de ce que l’on fait subir à la nature ce faisant, comme à ce chat par exemple...


Tous les commentaires (51)

Pour le coup, les vegans acceptent-ils les implants ?

Posté le

android

(100)

Répondre

Ca me fait penser au film Repo Men (que je vous conseil, bon film SF dystopique) ou à un moment une fille dotée d'une prothèse auditive lui permettant non seulement d'entendre normalement mais surtout de façon bien plus fine, branche des écouteurs derrière son oreille pour faire profiter à Jude Law de son ouïe améliorée.
Je me suis toujours dit que c'était de la pure SF mais apparemment c'est possible voir même très possible.
Pour aller plus loin, pourquoi pas un récepteur artificiel aux fréquences plus large transmettant directement l'information au nerf auditif ?
Pouvoir ajuster la sensibilité de son ouï et la fréquence me parait merveilleux. Entendre le champ des baleines, le cris des chauve souris, les tremblements de terre.

a écrit : Ca me fait penser au film Repo Men (que je vous conseil, bon film SF dystopique) ou à un moment une fille dotée d'une prothèse auditive lui permettant non seulement d'entendre normalement mais surtout de façon bien plus fine, branche des écouteurs derrière son oreille pour faire profiter à Jude Law de son ouïe améliorée.
Je me suis toujours dit que c'était de la pure SF mais apparemment c'est possible voir même très possible.
Pour aller plus loin, pourquoi pas un récepteur artificiel aux fréquences plus large transmettant directement l'information au nerf auditif ?
Pouvoir ajuster la sensibilité de son ouï et la fréquence me parait merveilleux. Entendre le champ des baleines, le cris des chauve souris, les tremblements de terre.
Afficher tout
Cette pente est particulièrement glissante et est le terrain privilégié des partisans du transhumanisme que je n’hésite pas à qualifier de « savants fous déconnectés de ce qu’est la Nature et la nature de l’homme ».
Hannah Harendt, dans « la condition de l’homme moderne », se demandait déjà, il y à 60 ans, si la condition humaine avait changée, évoluée, et si l’homme moderne avait la capacité de s’adapter et d’appréhender vraiment les changements de conditions de vie depuis les débuts de l’aire moderne. De nos jours il y a une telle disparité de conditions de vie entre un occidental vivant d’un métro/boulot/dodo et habitant un appartement en ville et un indien Guarani vivant de la chasse et de la pêche en forêt amazonienne que l’on peut pertinemment se demander si une transformation aussi rapide, et tendant à s’accélérer, des conditions de vie peut être appréhendée par le cerveau humain!
Sommes nous déjà sortis de la condition humaine? Qu’en sera t’il lorsque l’être humain sera amélioré de toute part grâce aux puces et aux nanotechnologies?
Nous vivons déjà dans un monde que beaucoup qualifient de « fou », et où de plus en plus de gens se tournent vers la méditation, la psychologie, et d’autres palliatifs afin de remettre un peu de simplicité, de résilience et de sens dans leur vie... Qu’en sera t’il quand nous nous serons trop éloignés des besoins primaires naturels et propres aux animaux? Le cerveau pourra t’il suivre sans sombrer dans la démence ou la folie? N’est-ce pas déjà le cas pour beaucoup de ceux qui pensent que cette fuite en avant de l’homme contre la nature est une erreur sans nom et un danger a l’échelle de toute l’espèce humaine!?
Ne court-on pas à l’émergence d’une nouvelle espèce, post-humaine, améliorée et tendant à supplanter ou assujettir l’homme « simple » puisque c’est ce qu’il s’est toujours passé lorsque 2 espèces de sapiens ont cohabité sur terre?
Dans ce domaine la SF justement a déjà tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps, il serait judicieux d’y prêter l’oreille! Et c’est sans parler de ce que l’on fait subir à la nature ce faisant, comme à ce chat par exemple...

a écrit : Ca me fait penser au film Repo Men (que je vous conseil, bon film SF dystopique) ou à un moment une fille dotée d'une prothèse auditive lui permettant non seulement d'entendre normalement mais surtout de façon bien plus fine, branche des écouteurs derrière son oreille pour faire profiter à Jude Law de son ouïe améliorée.
Je me suis toujours dit que c'était de la pure SF mais apparemment c'est possible voir même très possible.
Pour aller plus loin, pourquoi pas un récepteur artificiel aux fréquences plus large transmettant directement l'information au nerf auditif ?
Pouvoir ajuster la sensibilité de son ouï et la fréquence me parait merveilleux. Entendre le champ des baleines, le cris des chauve souris, les tremblements de terre.
Afficher tout
C'est surtout augmenter la capacité du cerveau humain à distinguer entre le merveilleux et la mièvrerie qui serait un grand progrès.

Posté le

android

(1)

Répondre

Y'en a bien qui les transforment en hélicoptère.

Un type a transformé son chat en drone en lui implantant des hélices au bout de chaque patte, mais au moins, c'était post mortem...

Posté le

android

(0)

Répondre

Au moins, on apprend que les chats peuvent être utiles à quelque chose.
C’était un message du CCC

a écrit : Cette pente est particulièrement glissante et est le terrain privilégié des partisans du transhumanisme que je n’hésite pas à qualifier de « savants fous déconnectés de ce qu’est la Nature et la nature de l’homme ».
Hannah Harendt, dans « la condition de l’homme moderne », se demandait déjà, il y à 60 ans, si la
condition humaine avait changée, évoluée, et si l’homme moderne avait la capacité de s’adapter et d’appréhender vraiment les changements de conditions de vie depuis les débuts de l’aire moderne. De nos jours il y a une telle disparité de conditions de vie entre un occidental vivant d’un métro/boulot/dodo et habitant un appartement en ville et un indien Guarani vivant de la chasse et de la pêche en forêt amazonienne que l’on peut pertinemment se demander si une transformation aussi rapide, et tendant à s’accélérer, des conditions de vie peut être appréhendée par le cerveau humain!
Sommes nous déjà sortis de la condition humaine? Qu’en sera t’il lorsque l’être humain sera amélioré de toute part grâce aux puces et aux nanotechnologies?
Nous vivons déjà dans un monde que beaucoup qualifient de « fou », et où de plus en plus de gens se tournent vers la méditation, la psychologie, et d’autres palliatifs afin de remettre un peu de simplicité, de résilience et de sens dans leur vie... Qu’en sera t’il quand nous nous serons trop éloignés des besoins primaires naturels et propres aux animaux? Le cerveau pourra t’il suivre sans sombrer dans la démence ou la folie? N’est-ce pas déjà le cas pour beaucoup de ceux qui pensent que cette fuite en avant de l’homme contre la nature est une erreur sans nom et un danger a l’échelle de toute l’espèce humaine!?
Ne court-on pas à l’émergence d’une nouvelle espèce, post-humaine, améliorée et tendant à supplanter ou assujettir l’homme « simple » puisque c’est ce qu’il s’est toujours passé lorsque 2 espèces de sapiens ont cohabité sur terre?
Dans ce domaine la SF justement a déjà tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps, il serait judicieux d’y prêter l’oreille! Et c’est sans parler de ce que l’on fait subir à la nature ce faisant, comme à ce chat par exemple...
Afficher tout
Très beau commentaire et je d'accord avec toi sur la partie théorique. Seulement, je ne peux m'empêcher de considérer le transhumanisme comme un potentiel futur de l'humanité. Transhumanisme qui est un mot qui peut couvrir un spectre très large allant de mettre une prothèse de hanche à choisir les gênes de son enfant sur catalogue en passant par identifier les trisomies au stade embryonnaires, la réalité augmentée, ou les jambes de Pistorius permettant de courir plus vite que la normale.

Selon moi modifier un être humain parfaitement fonctionnel pour des raisons de confort n'est pas une chose souhaitable.
Mais qu'en est-il de prévenir la naissance d'un humain qui aurait souffert les 11 ans qu'aurait duré sa vie ? Un pompier qui a eu son bras brûlé et amputé, devrait on lui refuser une prothèse ignifugé, parfaite pour son métier, sous prétexte que la chaire est sensée brûlée ? Devrait-on refuser une thérapie génique efficace à un enfant atteint du cancer sous prétexte que l'on jouerait à Dieu ? On pourrait poser un million d'autres questions de ce genre auxquelles il est difficile d'apporter des réponses.
Je pense que l'on peut tenir beaucoup de grands discours théoriques mais que la réalité est bien différente, ni blanche, ni noire.

a écrit : C'est surtout augmenter la capacité du cerveau humain à distinguer entre le merveilleux et la mièvrerie qui serait un grand progrès. Wow, je l'ai pas vu venir ça. Ca me parait disproportionnellement méchant, j'ai dit un truc qui fallait pas ?

a écrit : Très beau commentaire et je d'accord avec toi sur la partie théorique. Seulement, je ne peux m'empêcher de considérer le transhumanisme comme un potentiel futur de l'humanité. Transhumanisme qui est un mot qui peut couvrir un spectre très large allant de mettre une prothèse de hanche à choisir les gênes de son enfant sur catalogue en passant par identifier les trisomies au stade embryonnaires, la réalité augmentée, ou les jambes de Pistorius permettant de courir plus vite que la normale.

Selon moi modifier un être humain parfaitement fonctionnel pour des raisons de confort n'est pas une chose souhaitable.
Mais qu'en est-il de prévenir la naissance d'un humain qui aurait souffert les 11 ans qu'aurait duré sa vie ? Un pompier qui a eu son bras brûlé et amputé, devrait on lui refuser une prothèse ignifugé, parfaite pour son métier, sous prétexte que la chaire est sensée brûlée ? Devrait-on refuser une thérapie génique efficace à un enfant atteint du cancer sous prétexte que l'on jouerait à Dieu ? On pourrait poser un million d'autres questions de ce genre auxquelles il est difficile d'apporter des réponses.
Je pense que l'on peut tenir beaucoup de grands discours théoriques mais que la réalité est bien différente, ni blanche, ni noire.
Afficher tout
Tu peux ignifuger ta prothèse, si elle est moins fiable et fonctionnelle qu'un vrai bras elle n'a aucun intérêt et si le reste du corps ne tient pas mieux la chaleur le pompier y gagnera juste un bras qui ne le laissera pas savoir quand il est en danger faute de douleur et de dégâts observables.
Je peux me tromper mais à ma connaissance les thérapies géniques on veut les utiliser pour réparer des maladies dues a des défauts génétiques.
Donc oui, rétablir une fonction perdue ou manquante, compenser un handicap ça s'appelle juste guérir les gens, c'est très bien et c'est ce qu'on fait naturellement depuis des millénaires.

Par contre décider sur des bases arbitraires de comment nos fonctions doivent changer ou de qui peut vivre ou naître ça s'appelle juste fuir notre nature au profit d'une future homogénéité délétère et de la stagnation. Ça n'a plus rien à voir et ça enverra juste l'humanité au casse-pipe une fois que sa résistance au changement par sa variété aura été supplantée par une pseudo-supériorité figée.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu peux ignifuger ta prothèse, si elle est moins fiable et fonctionnelle qu'un vrai bras elle n'a aucun intérêt et si le reste du corps ne tient pas mieux la chaleur le pompier y gagnera juste un bras qui ne le laissera pas savoir quand il est en danger faute de douleur et de dégâts observables.
Je peux
me tromper mais à ma connaissance les thérapies géniques on veut les utiliser pour réparer des maladies dues a des défauts génétiques.
Donc oui, rétablir une fonction perdue ou manquante, compenser un handicap ça s'appelle juste guérir les gens, c'est très bien et c'est ce qu'on fait naturellement depuis des millénaires.

Par contre décider sur des bases arbitraires de comment nos fonctions doivent changer ou de qui peut vivre ou naître ça s'appelle juste fuir notre nature au profit d'une future homogénéité délétère et de la stagnation. Ça n'a plus rien à voir et ça enverra juste l'humanité au casse-pipe une fois que sa résistance au changement par sa variété aura été supplantée par une pseudo-supériorité figée.
Afficher tout
Tant que ca reste un choix, je ne vois pas le problème avec le
transhumanisme. Ca fait déjà quelques millénaires qu'on s'efforce de modifier l'environnement selon nos goûts, alors pourquoi pas notre corps?
De toute façons, c'est déjà en marche, et personne ne pourra l'empêcher, on verra bien si ca accélérera la chute de l"humanité, la retardera, où l'évitera.
Il y a un manga qui montre un peu ce que ca donnerait dans un futur lointain, c'est pas jolijoli! ^^ (Gunnm)

Pour en revenir à l'anecdote, j'ai failli me mettre à couiner contre cette expérience absurde jusqu'à lire le complément d'anecdote qui dit que ça a amené au développement des prothèses auditives implantées, donc... ben, la science, quoi!

a écrit : Wow, je l'ai pas vu venir ça. Ca me parait disproportionnellement méchant, j'ai dit un truc qui fallait pas ? Franchement, tu crois que ça serait merveilleux de se faire implanter un truc dans l'oreille pour pouvoir entendre le chant des baleines, le cri des chauves-souris et les temblements de terre ? Alors non seulement ça serait beaucoup plus merveilleux de pouvoir entendre tout ça en changeant de fréquence et de volume à volonté sans avoir à se faire ouvrir le crâne et ça existe déjà et ça s'appelle des écouteurs (reliés à un microphone via un boitier électronique permettant de modifier les fréquences et le volume), mais de plus si on devait un jour mettre au point un implant dans l'oreille pour permettre d'entendre davantage de fréquences sans porter d'écouteurs, les premières applications seraient militaires et cette perspective est loin d'être merveilleuse. Ce n'est pas forcément négatif d'avoir gardé son âme d'enfant et rêver les yeux ouvert à un monde merveilleux de fées sans réfléchir à la réalité et il y a un mot pour ça : la mièvrerie, d'où mon commentaire.

a écrit : C'est surtout augmenter la capacité du cerveau humain à distinguer entre le merveilleux et la mièvrerie qui serait un grand progrès. Par chez nous les gens veulent être gentils, qu'est-ce que vous voulez ! Les chrétiens finissent comme ils ont commencé : ils avancent dans l'arène comme des somnambules bienveillants, vers les lions affamés qui vont les bouffer

a écrit : Franchement, tu crois que ça serait merveilleux de se faire implanter un truc dans l'oreille pour pouvoir entendre le chant des baleines, le cri des chauves-souris et les temblements de terre ? Alors non seulement ça serait beaucoup plus merveilleux de pouvoir entendre tout ça en changeant de fréquence et de volume à volonté sans avoir à se faire ouvrir le crâne et ça existe déjà et ça s'appelle des écouteurs (reliés à un microphone via un boitier électronique permettant de modifier les fréquences et le volume), mais de plus si on devait un jour mettre au point un implant dans l'oreille pour permettre d'entendre davantage de fréquences sans porter d'écouteurs, les premières applications seraient militaires et cette perspective est loin d'être merveilleuse. Ce n'est pas forcément négatif d'avoir gardé son âme d'enfant et rêver les yeux ouvert à un monde merveilleux de fées sans réfléchir à la réalité et il y a un mot pour ça : la mièvrerie, d'où mon commentaire. Afficher tout Au secours! Pourquoi tant de condescendance ?
La « mièvrerie » a sans doute été le maître mot de nombreux réactionnaires par le passé. Tout ces types qui n’ont pas imaginé la capacité de la science à progresser au delà des contes de fées d’alors. « Franchement Marie, tu crois que ce serait merveilleux de voir à travers la chair humaine pour déceler des cancers ? Ne soit pas mièvre, ce serait utilisé par des militaires pour raser des villes entières avant cela (j’ai choisi une anecdote où tu n’as pas faux sur toute la ligne). Ce qui serait mieux c’est de purger les patients de leurs maladies et ça existe : c’est la saignée. »
D’ici quelques années ton commentaire nous fera tous rire. Aujourd’hui, il irrite par sa suffisance.

a écrit : Franchement, tu crois que ça serait merveilleux de se faire implanter un truc dans l'oreille pour pouvoir entendre le chant des baleines, le cri des chauves-souris et les temblements de terre ? Alors non seulement ça serait beaucoup plus merveilleux de pouvoir entendre tout ça en changeant de fréquence et de volume à volonté sans avoir à se faire ouvrir le crâne et ça existe déjà et ça s'appelle des écouteurs (reliés à un microphone via un boitier électronique permettant de modifier les fréquences et le volume), mais de plus si on devait un jour mettre au point un implant dans l'oreille pour permettre d'entendre davantage de fréquences sans porter d'écouteurs, les premières applications seraient militaires et cette perspective est loin d'être merveilleuse. Ce n'est pas forcément négatif d'avoir gardé son âme d'enfant et rêver les yeux ouvert à un monde merveilleux de fées sans réfléchir à la réalité et il y a un mot pour ça : la mièvrerie, d'où mon commentaire. Afficher tout Oui c’est merveilleux de pouvoir entendre toutes ces choses.
L’intérêt de l’implant c’est qu’on a en permanence l’outil avec soi.
Je ne vois pas bien ce que la mièvrerie vient faire là dedans. Si il est vrai que les technologies modernes dérivent d’innovation militaire, je vous laisse trouver le terme pour qualifier l’idée que les forces militaires n’utiliseraient pas certaines technologies sous prétexte qu’elles n’en ont pas eu la primeur.
L’application et le fonctionnement sont deux choses différentes. On peut s’émerveiller du fonctionnement des réactions nucléaires sans pour autant prôner les attaques à la bombe H.
Je trouve cette « attaque » gratuite.

a écrit : Oui c’est merveilleux de pouvoir entendre toutes ces choses.
L’intérêt de l’implant c’est qu’on a en permanence l’outil avec soi.
Je ne vois pas bien ce que la mièvrerie vient faire là dedans. Si il est vrai que les technologies modernes dérivent d’innovation militaire, je vous laisse trouver le terme pou
r qualifier l’idée que les forces militaires n’utiliseraient pas certaines technologies sous prétexte qu’elles n’en ont pas eu la primeur.
L’application et le fonctionnement sont deux choses différentes. On peut s’émerveiller du fonctionnement des réactions nucléaires sans pour autant prôner les attaques à la bombe H.
Je trouve cette « attaque » gratuite.
Afficher tout
Rien n’est gratuit. Je suis persuadé qu’en tant que troll en chef de ce site, il y éprouve un plaisir non dissimulé et malgré le ton qui peut irriter, il est dans son bon droit.

a écrit : Pour le coup, les vegans acceptent-ils les implants ? S’ils acceptent, ça va à l’encontre de leurs principes... ça ne pèse pas lourd la mort d’un chat contre le confort de milliers de malentendants (ou sourds).
Mais que disent les Vegans des diabétiques de type 1 ? Quand on sais que l’insuline est issu du pancréas du porc ? Doit on laisser mourrir les diabétiques ou vivre les cochons ?

a écrit : S’ils acceptent, ça va à l’encontre de leurs principes... ça ne pèse pas lourd la mort d’un chat contre le confort de milliers de malentendants (ou sourds).
Mais que disent les Vegans des diabétiques de type 1 ? Quand on sais que l’insuline est issu du pancréas du porc ? Doit on laisser mourrir les diabétiques ou
vivre les cochons ? Afficher tout
Cela fait bien longtemps (1980) que l’insuline est synthétisée en laboratoire par biosynthèse et non issue des élevages porcins. Mais effectivement il y a quelques années (40 ans en fait), difficile d’être vegan et DT1.

a écrit : Au secours! Pourquoi tant de condescendance ?
La « mièvrerie » a sans doute été le maître mot de nombreux réactionnaires par le passé. Tout ces types qui n’ont pas imaginé la capacité de la science à progresser au delà des contes de fées d’alors. « Franchement Marie, tu crois que ce serait merveilleux de voir à t
ravers la chair humaine pour déceler des cancers ? Ne soit pas mièvre, ce serait utilisé par des militaires pour raser des villes entières avant cela (j’ai choisi une anecdote où tu n’as pas faux sur toute la ligne). Ce qui serait mieux c’est de purger les patients de leurs maladies et ça existe : c’est la saignée. »
D’ici quelques années ton commentaire nous fera tous rire. Aujourd’hui, il irrite par sa suffisance.
Afficher tout
Heuuuuu ? Tu compares l'utilité de la radiographie à celle d'un implant qui permettrait d'entrendre les chauves-souris !!!??? Je crois que je vais encore être obligé d'être condescendant... Je rappelle quand même que j'ai répondu, pour lui conseiller de retomber les pieds sur terre, à un commentaire qui disait que ce serait merveilleux de pouvoir se faire implanter dans l'oreille un dispositif permettant d'entendre les chauves-souris ! Allez, j'avoue, j'ai un peu exagéré l'inutilité de ce truc, et surtout de l'avoir sous la peau : il trouve que ce serait merveilleux d'avoir UN SEUL dispositif pour pouvoir entendre A LA FOIS les chauves-souris ET les baleines, alors forcément expliqué comme ça, ça devient tout de suite merveilleux !