Greta Thunberg n'est pas la première ado à interpeller les dirigeants

Proposé par
le
dans

Près de 40 ans avant Greta Thunberg, en 1982, l'américaine Samantha Smith devint une célébrité mondiale à 10 ans en échangeant une correspondance avec le Président de l'URSS, Iouri Andropov, au sujet de la guerre froide. Elle fit même un séjour en URSS, œuvrant pour la détente. Elle décéda dans un accident d'avion en 1985.

Pendant nombre d'années elle fut un symbole de paix en URSS. Un timbre à son effigie fut même édité en 1985.


Tous les commentaires (31)

a écrit : Viva la révolution, à tous les haineux capitaliste votre système ira à la perte.
Un crack boursier est en approche.
Le marxisme vaincra !
Karl avait anticiper il y a quasiment 100 ans tous ce qui se passe actuellement.
Salutation de la Finlande, pardonner les fautes d’orthographe..
Si l'on sait que le capitalisme sauvage n'est pas viable à long terme, on a déjà vu les limites du marxisme.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si l'on sait que le capitalisme sauvage n'est pas viable à long terme, on a déjà vu les limites du marxisme. Non non non, on a vu les limites du communisme, pas du marxisme.

Le véritable marxisme en tant que « régime politique » ou « idéologie dominante » n’a jamais était réalisé. Le communisme ne reprend qu’une partie des idées marxistes avec un gros soupçon de corruption.

a écrit : Non non non, on a vu les limites du communisme, pas du marxisme.

Le véritable marxisme en tant que « régime politique » ou « idéologie dominante » n’a jamais était réalisé. Le communisme ne reprend qu’une partie des idées marxistes avec un gros soupçon de corruption.
Non non, on a vu les limites du totalitarisme.
Le communisme n’a jamais été réalisé. Le totalitarisme était une étape vers le communisme qui s’est avéré être une impasse.

a écrit : Non non, on a vu les limites du totalitarisme.
Le communisme n’a jamais été réalisé. Le totalitarisme était une étape vers le communisme qui s’est avéré être une impasse.
Faut être réaliste, aucun système fonctionne à long terme, le capitalisme fonctionne encore tant qu'il reste quelquechose à presser de la planète, le reste, ca s'est toujours cassé la gueule à un moment où à un autre, les systèmes politiques sont comme ils sont, ils finissent toujours par se retrouver avec un connard qui contrôle tout, c'est inévitable.
Je crois que le seul qui n'ait jamais vraiment été expérimenté, c'est l'anarchie, mais ca non plus ca ne marchera pas, parce que les humains sont comme ils sont: des singes! ^^

On s'égare un peu du sujet, nan? ;)

a écrit : Viva la révolution, à tous les haineux capitaliste votre système ira à la perte.
Un crack boursier est en approche.
Le marxisme vaincra !
Karl avait anticiper il y a quasiment 100 ans tous ce qui se passe actuellement.
Salutation de la Finlande, pardonner les fautes d’orthographe..
La révolution? pfff, encore? Tous les 100 ans y'en a une, de révolution, ca a fait des millions de morts mais ca a pas changé grand chose au schmilblik! ^^

a écrit : Faut être réaliste, aucun système fonctionne à long terme, le capitalisme fonctionne encore tant qu'il reste quelquechose à presser de la planète, le reste, ca s'est toujours cassé la gueule à un moment où à un autre, les systèmes politiques sont comme ils sont, ils finissent toujours par se retrouver avec un connard qui contrôle tout, c'est inévitable.
Je crois que le seul qui n'ait jamais vraiment été expérimenté, c'est l'anarchie, mais ca non plus ca ne marchera pas, parce que les humains sont comme ils sont: des singes! ^^

On s'égare un peu du sujet, nan? ;)
Afficher tout
Je te l’accorde, peu importe les régimes , il y en a peu qui récupèrent leur caution « terrestre » à la fin.
Pourtant le logement au départ, il était nickel ;)

a écrit : Plus exactement, Iouri Andropov était président du Præsidium du Soviet suprême de l'URSS après avoir était président du KGB puis Secrétaire général du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique.

Oui c'est exactement pareil que président mais ça en jette un peu plus.
"Après avoir était président" Ouh la... On est vraiment pas habitué à ce que tu fasses de telles bourdes...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : "Après avoir était président" Ouh la... On est vraiment pas habitué à ce que tu fasses de telles bourdes... C'est la différence entre un commentaire écrit sur téléphone où il est difficile de corriger et un autre écrit sur l’ordinateur où les erreurs sautent aux yeux.

Toutes mes excuses.

a écrit : L'URSS à voulu placer des missiles nucléaires à Cuba mais Kennedy a envoyé une flotte de guerre pour empêcher les navires russes d'arriver jusqu'à l'Ile.
Ce fut la période la plus tendue de la guerre froide.
Houla, va falloir revoir ton histoire.
Les missiles ont bien été installés. La flotte américaine était là pour imposer un blocus, pas uniquement contre les navires russes.
Au final Kennedy a obtenu le retrait des missiles non pas grâce à sa fermeté, mais parce qu'il a lui même accepté de retirer des missiles américains de Turquie, et en négociant en prime que cette contre partie reste secrète. Au final c'était une victoire soviétique puisque entre la situation initiale et finale, les missiles américains ont été retirés et L'URSS n'a fait aucune concession.

a écrit : Viva la révolution, à tous les haineux capitaliste votre système ira à la perte.
Un crack boursier est en approche.
Le marxisme vaincra !
Karl avait anticiper il y a quasiment 100 ans tous ce qui se passe actuellement.
Salutation de la Finlande, pardonner les fautes d’orthographe..
J'ai plutôt l'impression que c'est toi qui est haineux.
On a déjà vu la haine des extrêmes (extrême droite et extrême gauche même résultats : camp de concentration...)
Je ne sais pas si le capitalisme est mauvais mais l'ultra capitalisme est lui mauvais c'est sûr (c'est aussi un extrême de mon point de vue même si il s'exprime différemment)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il me paraît important d'ajouter quelques précisions, et spécialement pour les plus jeunes lecteurs de SCMB, qui n'ont pas vécu le contexte de la Guerre Froide.

En ce début des années 80, les USA et l'URSS sont dans une situation technique d'équilibre de forces, en matière d'ar
mement stratégique. Dit d'une autre manière : si tu lances tes missiles atomiques intercontinentaux sur mon pays, j'irradie aussi le tien. Bref, il n'y aura aucun gagnant.
Mais en parallèle de ceci, il y avait surtout le coût financier de ces deux programmes nucléaires. Les États-Unis pouvaient assez facilement se le payer, alors que pour Moscou, ceci se traduisait par des dépenses financières qui se faisaient au détriment d'autres nécessités civiles.

L'initiative, somme toute anodine de Samantha Smith, arrive au bon moment pour les Soviétiques. Elle permet d'ouvrir une porte de dialogue avec Washington, afin que les deux Blocs réduisent de concert leurs arsenaux nucléaires. Dit d'une autre manière, Moscou utilise Samantha à son bénéfice, pour que la situation de détente mutuelle proposée, ....permette surtout à l'URSS de réduire son gouffre financier militaire.
Les stratèges Américains comprennent que la jeune Smith est instrumentalisée et que ceci est une démonstration de faiblesse de la part de l'URSS. Aussi, Ronald Reagan va lancer en mars 1983, l' IDS (initiative de défense stratégique) consistant grosso modo à placer des missiles-antimissiles dans l'espace. Il s'agissait en réalité d'obliger Moscou d'arriver à un tel niveau de dépenses financières qui aurait été insupportable pour les Soviétiques. À coups de déclarations et contre-declarations, les Américains vont maintenir la faisabilité du projet, pour voir si Moscou allait suivre la course.... Et se ruiner.
À la chute du Mur de Berlin et ensuite du Bloc Communiste, les États-Unis enterrent plus ou moins la Guerre des étoiles ( appelé ainsi dans les médias), vu que l'adversaire a disparu.
Afficher tout
Bonsoir tu as bien résumé la situation de l’époque !