De la résine de pin permet aux danseurs de ne pas glisser

Proposé par
le
dans

Les danseurs mettent de la colophane sur leurs chaussons (ou chaussettes) pour ne pas glisser sur les parquets de danse. Cette matière est faite à base de résine de pin, et peut être aussi utilisée pour les instruments à cordes.

Son nom provient d’une cité de la Grèce antique en Asie mineure où la colophane était produite. A ne pas confondre avec la magnésie qui sert à sécher les mains.


Commentaires préférés (3)

La colophane est également utilisée, pour ces mêmes propriétés anti-dérapantes, par les grimpeurs en France, surtout à Fontainebleau. Elle a l'avantage de ne pas laisser de marques sur la roche après le passage du grimpeur.

D'ailleurs, les grimpeurs appellent ça de la pof, car on s'en sert en tapotant les prises de roche avec des paillettes de colophane serrées en boule dans un linge (qui fait un petit son caractéristique du style "pof pof").

Mais c'est de moins en moins utilisé aujourd'hui, au profit de la magnésie, qui laisse malheureusement des traces blanches et encrasse les prises. Ce sont surtout les "Bleausards" à l'ancienne qui s'en servent encore.

Posté le

android

(56)

Répondre

La phrase sur les instruments à cordes m’a interpellé parce que je vois mal où on peut en mettre sur une guitare. En revanche sur Wikipedia on peut lire :

« La colophane est utilisée pour les instruments à cordes frottées. On la frotte sur la mèche des archets pour permettre la mise en vibration de la corde, car sans colophane les crins glissent sans frottements sur la corde presque sans en tirer un son. Elle est aussi utilisée sur les archets des scies musicales afin de mieux frotter sur la lame. »

La colophane (surtout celle pour instrument, celle pour danseur étant destinée à être écrasée sous les chaussons) est connue comme étant particulièrement longue et pénible à fabriquer.
On enlève d'abord un bout d'écorce, puis on saigne plusieurs fois l'arbre (souvent du pin) afin d'en récupérer la résine dans un petit récipient. La résine sera ensuite distillée à la vapeur d'eau. Une fois l'opération achevée, il restera deux éléments : de l'essence de térébenthine, ainsi qu'un résidu, produit "pur", brut.
C'est ce dernier qui sera récupéré puis traité avec divers composants (selon les recettes bien gardées des artisans luthiers).
Pendant tous ces processus, la résine devra être maintenue à température contrôlée, ou elle sera inutilisable (du moins pour un instrument). Il suffira ensuite de la faire chauffer, puis de la couler dans un moule pour qu'elle refroidisse.

Hormis les arts et le sport, la colophane est utilisée dans de nombreux secteurs, notamment pour sa propriété collante ; on peut en retrouver dans le vernis, les peintures, dans de la colle, et parfois même pour des cosmétiques ou de l'alimentaire (certains chewing-gum)

NB : pour la petite info, un instrument à cordes sans colophane ne produira pratiquement pas de son, étant donné que les crins non colophanés se contentent de "caresser, survoler" la corde, au lieu de "s'agripper" et de la faire vibrer

Posté le

android

(42)

Répondre


Tous les commentaires (11)

Est-ce la même matière qu'on met sous les chaussures pour ne pas glisser sur le parquet ciré?

Posté le

android

(2)

Répondre

La colophane est également utilisée, pour ces mêmes propriétés anti-dérapantes, par les grimpeurs en France, surtout à Fontainebleau. Elle a l'avantage de ne pas laisser de marques sur la roche après le passage du grimpeur.

D'ailleurs, les grimpeurs appellent ça de la pof, car on s'en sert en tapotant les prises de roche avec des paillettes de colophane serrées en boule dans un linge (qui fait un petit son caractéristique du style "pof pof").

Mais c'est de moins en moins utilisé aujourd'hui, au profit de la magnésie, qui laisse malheureusement des traces blanches et encrasse les prises. Ce sont surtout les "Bleausards" à l'ancienne qui s'en servent encore.

Posté le

android

(56)

Répondre

La phrase sur les instruments à cordes m’a interpellé parce que je vois mal où on peut en mettre sur une guitare. En revanche sur Wikipedia on peut lire :

« La colophane est utilisée pour les instruments à cordes frottées. On la frotte sur la mèche des archets pour permettre la mise en vibration de la corde, car sans colophane les crins glissent sans frottements sur la corde presque sans en tirer un son. Elle est aussi utilisée sur les archets des scies musicales afin de mieux frotter sur la lame. »

C'est aussi beaucoup utilisé au handball pour avoir une meilleure adhérence sur le ballon. Certains joueurs mettent de la résine sur l'extérieur de leur chaussure pour pouvoir aller en récupérer facilement sur leurs mains en cours de match.
Si vous assistez à un match de handball et que vous êtes très proche du terrain, vous pouvez entendre le son spécifique de la résine qui se décolle sur chaque passe.

Posté le

android

(14)

Répondre

La colophane est aussi la matière présente au cœur d'un fil de soudure d'étain, pour permettre la dissolution de l'oxyde sur les métaux à souder, et une meilleure répartition/adhérence de l'étain fondu sur ceux-ci. On appelle cet partie le "fondant"

Posté le

android

(16)

Répondre

La colophane (surtout celle pour instrument, celle pour danseur étant destinée à être écrasée sous les chaussons) est connue comme étant particulièrement longue et pénible à fabriquer.
On enlève d'abord un bout d'écorce, puis on saigne plusieurs fois l'arbre (souvent du pin) afin d'en récupérer la résine dans un petit récipient. La résine sera ensuite distillée à la vapeur d'eau. Une fois l'opération achevée, il restera deux éléments : de l'essence de térébenthine, ainsi qu'un résidu, produit "pur", brut.
C'est ce dernier qui sera récupéré puis traité avec divers composants (selon les recettes bien gardées des artisans luthiers).
Pendant tous ces processus, la résine devra être maintenue à température contrôlée, ou elle sera inutilisable (du moins pour un instrument). Il suffira ensuite de la faire chauffer, puis de la couler dans un moule pour qu'elle refroidisse.

Hormis les arts et le sport, la colophane est utilisée dans de nombreux secteurs, notamment pour sa propriété collante ; on peut en retrouver dans le vernis, les peintures, dans de la colle, et parfois même pour des cosmétiques ou de l'alimentaire (certains chewing-gum)

NB : pour la petite info, un instrument à cordes sans colophane ne produira pratiquement pas de son, étant donné que les crins non colophanés se contentent de "caresser, survoler" la corde, au lieu de "s'agripper" et de la faire vibrer

Posté le

android

(42)

Répondre

Est-ce que c'est le même produit qu'on retrouve sur les ballons de handball ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : La colophane est également utilisée, pour ces mêmes propriétés anti-dérapantes, par les grimpeurs en France, surtout à Fontainebleau. Elle a l'avantage de ne pas laisser de marques sur la roche après le passage du grimpeur.

D'ailleurs, les grimpeurs appellent ça de la pof, car on s'en sert e
n tapotant les prises de roche avec des paillettes de colophane serrées en boule dans un linge (qui fait un petit son caractéristique du style "pof pof").

Mais c'est de moins en moins utilisé aujourd'hui, au profit de la magnésie, qui laisse malheureusement des traces blanches et encrasse les prises. Ce sont surtout les "Bleausards" à l'ancienne qui s'en servent encore.
Afficher tout
La plupart des blocs de bleau sont pleins de magnesie de souvenir, ca doit faire un moment qu’elle a été laissee de côté

Une méta-analyse des brevets déposés à l'échelle mondiale, durant la période 2013-18, effectuée par le "Centre National de Technologie Chimique du Vénézuela", montre une assez claire tendance à la hausse, de l'usage de la colophane. De plus, son origine naturelle, en remplacement d'autres produits plus artificiels, place la colophane comme un ingrédient apprécié dans des stratégies d'économie circulaire.

Les cartouches d'imprimantes, contiennent de la colophane, ainsi que celles par jet d'encre.
L'adhésif des patchs de diffusion cutanée, sont aussi de la colophane.
Elle est également utilisée comme stabilisant pour les boissons, et comme cire pour l'enrobage de fruits frais.
Si elle est utilisée dans la soudure à l'étain dans les circuits électroniques, celle a un autre usage d'isolation électrique.
Et vous mesdames -et peut-être vous, messieurs- sachez qu'elle est indispensable, -conjointement à la cire d'abeille-, dans la fabrication des cires dépilatoires, de divers cosmétiques ou qu'elle sert de durcisseur dans la fabrication des savonnettes à la paire d'éviter que la graisse qui la compose, ne rancisse.
Elle trouve même des usages dans l'industrie du ciment, où, mélangée à celui-ci, elle permettra une liaison accrue des matériaux, ainsi qu'une meilleure résistance à l'eau de pluie.

Pour terminer: la colophane, mélangée à du chlorate de potasse (KCIO3) et de la lactose, sert à produire la fumée blanche annonçant l'élection d'un nouveau pape.
L'ambre, c'est aussi de la colophane fossilisée.

La colophane est surtout un composant de toutes les colles et une substance très allergisante provoquant de l’eczéma de contact.
C’est l’allergène responsable de « l’allergie au pansement » ou au sparadrap.
C’est pour ça que les fabricants font maintenant des pansements et sparadrap hypoallergeniques cad sans colophane mais en gnl ils sont plus chers.

a écrit : Est-ce la même matière qu'on met sous les chaussures pour ne pas glisser sur le parquet ciré? Sur les parquets cirés, je ne sais pas trop. Mais sur les parquets des salles de danse ou des théâtres (non cirés) oui.