L'hélicoptère est un des modes de transport les plus dangereux

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

Mais quelle est l'origine de cette dangerosité ? L'hélicoptère est probablement utilisé dans des situations beaucoup plus difficile (montagne, pleine mer,...)? manque de fiabilité mécanique intrinsèque ? pilote du "dimanche" ? Merci pour l'anecdote

Posté le

android

(95)

Répondre

a écrit : Le gros problème de l'hélicoptere, c'est qu'il tombe en cas d'avarie moteur.

Au moins, l'avion, même le plus petit, planera un minimum en cas de panne et permettra aux occupants d'atterrir sur la terre ferme avec un peu de chance voire d'amerrir sans couler tout de sui
te.

D'ailleurs, je vous conseille, au lieu d'acheter un hélicoptère, d'investir dans un Cirrus Vision Jet (cirrusaircraft.com/visionjet/). En plus d'être un avion compact, rapide et "bon marché", ce dernier est doté d'un parachute en cas de panne ou de décrochage. Plutôt pratique quand les conditions sont mauvaises.
Afficher tout
Il me semble qu'une panne moteur d'un hélicoptere n'est pas "fatal", l'appareil descendant en sustentation grace à l'autoration, et permet au pilote de se poser quasi normalement.
Des plus calés que moi l'expliqueront mieux, mais de source sure, les appareils monomoteurs sont tenus d'être certifié de l'autorotation.

Les bimoteurs eux ont plus de chance d'échapper au probleme, la panne des deux moteurs étant relativement faible.

Je rejoindrais l'avis de Doublephil, l'hélico est amené à évoluer dans des circonstances plus dangereuses et est beaucoup plus utilisé en terrain escarpés ou présentant un risque (mer, forêt...).
Je crois qu'une panne du rotor de queue est la cause la plus fréquente de crash, ainsi que la résonance, mais là aussi mes connaissances sont limitées, si un connaisseur veut bien confirmer ou non ;)

a écrit : "En faisant le rapport du nombre de morts par heure de vol"
L'extrapolation s'est faite vers l'unité utilisée pour les hélicoptères.

Heureusement que Kobe Bryan était dans l'hélico d'ailleurs sinon l'accident et cette anecdote seraient passés inaperçus.
*Bryant

Bryan c'est celui qu'on cherchait dans la cuisine quand on était en 6ème.


Tous les commentaires (99)

"En faisant le rapport du nombre de morts par heure de vol"
L'extrapolation s'est faite vers l'unité utilisée pour les hélicoptères.

Heureusement que Kobe Bryan était dans l'hélico d'ailleurs sinon l'accident et cette anecdote seraient passés inaperçus.

Mais quelle est l'origine de cette dangerosité ? L'hélicoptère est probablement utilisé dans des situations beaucoup plus difficile (montagne, pleine mer,...)? manque de fiabilité mécanique intrinsèque ? pilote du "dimanche" ? Merci pour l'anecdote

Posté le

android

(95)

Répondre

Et pourtant, pas moins de 27 entreprises ou startups dans le monde travaillent sur des projets plus ou moins avancés ( certains encore sur plans, d'autres déjà au stade de prototypes) de véhicules types particuliers.
Personnellement, je ne vois pas le ciel des villes envahi de véhicules hybrides voitures-helicopteres. Trop dangereux, fusse pour les passagers comme pour ceux vivant en dessous.

Parmi les différents mode de transport, les jambes sont les moins dangereuse. En faisant le rapport du nombre de morts par kilomètres parcourue, il est par exemple 85 fois moins dangereux que l'automobile... Sauf si l'automobiliste vous roule dessus.

Posté le

android

(34)

Répondre

a écrit : Mais quelle est l'origine de cette dangerosité ? L'hélicoptère est probablement utilisé dans des situations beaucoup plus difficile (montagne, pleine mer,...)? manque de fiabilité mécanique intrinsèque ? pilote du "dimanche" ? Merci pour l'anecdote Le gros problème de l'hélicoptere, c'est qu'il tombe en cas d'avarie moteur.

Au moins, l'avion, même le plus petit, planera un minimum en cas de panne et permettra aux occupants d'atterrir sur la terre ferme avec un peu de chance voire d'amerrir sans couler tout de suite.

D'ailleurs, je vous conseille, au lieu d'acheter un hélicoptère, d'investir dans un Cirrus Vision Jet (cirrusaircraft.com/visionjet/). En plus d'être un avion compact, rapide et "bon marché", ce dernier est doté d'un parachute en cas de panne ou de décrochage. Plutôt pratique quand les conditions sont mauvaises.

a écrit : Mais quelle est l'origine de cette dangerosité ? L'hélicoptère est probablement utilisé dans des situations beaucoup plus difficile (montagne, pleine mer,...)? manque de fiabilité mécanique intrinsèque ? pilote du "dimanche" ? Merci pour l'anecdote Contrairement à la voiture ou meme à l'avion qui peut planer meme moteur défaillant, le moindre probleme mécanique en hélico t'envoi au sol en quelques secondes

a écrit : Le gros problème de l'hélicoptere, c'est qu'il tombe en cas d'avarie moteur.

Au moins, l'avion, même le plus petit, planera un minimum en cas de panne et permettra aux occupants d'atterrir sur la terre ferme avec un peu de chance voire d'amerrir sans couler tout de sui
te.

D'ailleurs, je vous conseille, au lieu d'acheter un hélicoptère, d'investir dans un Cirrus Vision Jet (cirrusaircraft.com/visionjet/). En plus d'être un avion compact, rapide et "bon marché", ce dernier est doté d'un parachute en cas de panne ou de décrochage. Plutôt pratique quand les conditions sont mauvaises.
Afficher tout
Il me semble qu'une panne moteur d'un hélicoptere n'est pas "fatal", l'appareil descendant en sustentation grace à l'autoration, et permet au pilote de se poser quasi normalement.
Des plus calés que moi l'expliqueront mieux, mais de source sure, les appareils monomoteurs sont tenus d'être certifié de l'autorotation.

Les bimoteurs eux ont plus de chance d'échapper au probleme, la panne des deux moteurs étant relativement faible.

Je rejoindrais l'avis de Doublephil, l'hélico est amené à évoluer dans des circonstances plus dangereuses et est beaucoup plus utilisé en terrain escarpés ou présentant un risque (mer, forêt...).
Je crois qu'une panne du rotor de queue est la cause la plus fréquente de crash, ainsi que la résonance, mais là aussi mes connaissances sont limitées, si un connaisseur veut bien confirmer ou non ;)

a écrit : Le gros problème de l'hélicoptere, c'est qu'il tombe en cas d'avarie moteur.

Au moins, l'avion, même le plus petit, planera un minimum en cas de panne et permettra aux occupants d'atterrir sur la terre ferme avec un peu de chance voire d'amerrir sans couler tout de sui
te.

D'ailleurs, je vous conseille, au lieu d'acheter un hélicoptère, d'investir dans un Cirrus Vision Jet (cirrusaircraft.com/visionjet/). En plus d'être un avion compact, rapide et "bon marché", ce dernier est doté d'un parachute en cas de panne ou de décrochage. Plutôt pratique quand les conditions sont mauvaises.
Afficher tout
On peut en faire l’acquisition si tu as le smic ou le rsa ?

a écrit : Il me semble qu'une panne moteur d'un hélicoptere n'est pas "fatal", l'appareil descendant en sustentation grace à l'autoration, et permet au pilote de se poser quasi normalement.
Des plus calés que moi l'expliqueront mieux, mais de source sure, les appareils monomoteurs
sont tenus d'être certifié de l'autorotation.

Les bimoteurs eux ont plus de chance d'échapper au probleme, la panne des deux moteurs étant relativement faible.

Je rejoindrais l'avis de Doublephil, l'hélico est amené à évoluer dans des circonstances plus dangereuses et est beaucoup plus utilisé en terrain escarpés ou présentant un risque (mer, forêt...).
Je crois qu'une panne du rotor de queue est la cause la plus fréquente de crash, ainsi que la résonance, mais là aussi mes connaissances sont limitées, si un connaisseur veut bien confirmer ou non ;)
Afficher tout
Oui exactement, un hélicoptère peut atterrir en autorotation. D’après ce que j’ai lu, il y a deux conditions :
- être à plus de 100m du sol
- le pilote doit relever le nez de l’appareil juste avant de toucher le sol. Sil ne relève pas le nez cela entraine un crash.

Le problème avec l’hélicoptère c’est aussi l’altitude de vol plus faible qu’un avion. Il est susceptible de rencontrer plus d’obstacles :
- ligne haute tension
- immeuble
- construction en hauteur etc ...

A proximité d’un obstacle, quelques secondes d’inattention suffisent pour entraîner un crash.

Je pense aussi que le pilotage d’un hélicoptère est plus compliqué qu’un avion. Je me souviens avoir tester de piloter des hélicoptères sur Flight Simulator ... je me suis écrasé dans 90% des cas ...

a écrit : Il me semble qu'une panne moteur d'un hélicoptere n'est pas "fatal", l'appareil descendant en sustentation grace à l'autoration, et permet au pilote de se poser quasi normalement.
Des plus calés que moi l'expliqueront mieux, mais de source sure, les appareils monomoteurs
sont tenus d'être certifié de l'autorotation.

Les bimoteurs eux ont plus de chance d'échapper au probleme, la panne des deux moteurs étant relativement faible.

Je rejoindrais l'avis de Doublephil, l'hélico est amené à évoluer dans des circonstances plus dangereuses et est beaucoup plus utilisé en terrain escarpés ou présentant un risque (mer, forêt...).
Je crois qu'une panne du rotor de queue est la cause la plus fréquente de crash, ainsi que la résonance, mais là aussi mes connaissances sont limitées, si un connaisseur veut bien confirmer ou non ;)
Afficher tout
Oui, je suis tout à fait d'accord mais les accidents surviennent souvent à de faibles altitudes. L'autorotation n'est possible que si l'altitude est au minimum de 100 m.

Une panne moteur à 30-40 m lors du sauvetage d'une personne par exemple et l'engin s'écrase. De toutes manières, les pannes moteurs sont relativement rares et les accidents sont très souvent des erreurs de pilotage.

Pour le reste, il est évident que l'engin est utilisé soit pour des situations périlleuses avec des pilotes qualifiés, soit pour du transport de personnes mais avec des pilotes généralement peu qualifiés. Cela augmente sensiblement le risque d'accident.

Le rotor de queue est relié mécaniquement au rotor principale donc les deux tournent forcément que ce soit motorisé ou en autorotation.

a écrit : On peut en faire l’acquisition si tu as le smic ou le rsa ? Je pense qu'on peut régler en plusieurs fois.

a écrit : "En faisant le rapport du nombre de morts par heure de vol"
L'extrapolation s'est faite vers l'unité utilisée pour les hélicoptères.

Heureusement que Kobe Bryan était dans l'hélico d'ailleurs sinon l'accident et cette anecdote seraient passés inaperçus.
Et oui les gens célèbres font plus parler que les inconnus, ça t'étonne ?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : "En faisant le rapport du nombre de morts par heure de vol"
L'extrapolation s'est faite vers l'unité utilisée pour les hélicoptères.

Heureusement que Kobe Bryan était dans l'hélico d'ailleurs sinon l'accident et cette anecdote seraient passés inaperçus.
*Bryant

Bryan c'est celui qu'on cherchait dans la cuisine quand on était en 6ème.

a écrit : Et oui les gens célèbres font plus parler que les inconnus, ça t'étonne ? Pas du tout et si tu me relis bien, je me réjouis de sa mort (dont je n'ai cure) car elle permet d'avoir une super anecdote aujourd'hui.
Dommage pour lui qu'il n'ait pas eu connaissance de ces statistiques avant d'organiser ces journées.

PS: "Bryant" effectivement.

Des gros chiffres pour faire le buzz...
Les deux sources plus que douteuses extrapolent des données et donnent leur avis.
A tous les coups, un gars a donné son avis, pondu un article buzz et tous les sites de buzz l'on repris...

Si vous voulez avoir des infos, n'allez pas sur des sites dont le slogan est "Actualités, conseils et bien-être en santé".
Allez plutôt voir le rapport de la sécurité aérienne de la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) :
www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/rapport_securite_aerienne_2018.pdf (vous pouvez changer l'année dans l'url)

En France, Il y a eu 5 accidents d'hélicoptères pour 8 morts en 2018 et un seul accident pour un mort en 2017.

Peut-on réellement, avec si peu d'accidents, extrapoler et dire que cette machine est 85 fois plus dangereuse qu'une voiture ?
Sans parler qu'on ne sait pas vraiment de quoi on parle... Pour les deux véhicules, on inclue la santé/l'expérience des conducteurs ? L'état du véhicule ? Les condition météorologiques ? On ne pondère pas en fonction des mentalités de conduite différentes selon les pays ?

a écrit : Le gros problème de l'hélicoptere, c'est qu'il tombe en cas d'avarie moteur.

Au moins, l'avion, même le plus petit, planera un minimum en cas de panne et permettra aux occupants d'atterrir sur la terre ferme avec un peu de chance voire d'amerrir sans couler tout de sui
te.

D'ailleurs, je vous conseille, au lieu d'acheter un hélicoptère, d'investir dans un Cirrus Vision Jet (cirrusaircraft.com/visionjet/). En plus d'être un avion compact, rapide et "bon marché", ce dernier est doté d'un parachute en cas de panne ou de décrochage. Plutôt pratique quand les conditions sont mauvaises.
Afficher tout
Tous les Cirrus (SR 20 et SR 22, plus "abordables" que le vision jet) sont équipés de parachute. Cessna propose maintenant ça en option également.
Et vraiment plus abordable, du plus en plus d'ULM en sont pourvus

Posté le

android

(3)

Répondre

La moto, en termes d'accidentologie, ne doit pas avoir beaucoup à envier à l'hélico.

a écrit : Il me semble qu'une panne moteur d'un hélicoptere n'est pas "fatal", l'appareil descendant en sustentation grace à l'autoration, et permet au pilote de se poser quasi normalement.
Des plus calés que moi l'expliqueront mieux, mais de source sure, les appareils monomoteurs
sont tenus d'être certifié de l'autorotation.

Les bimoteurs eux ont plus de chance d'échapper au probleme, la panne des deux moteurs étant relativement faible.

Je rejoindrais l'avis de Doublephil, l'hélico est amené à évoluer dans des circonstances plus dangereuses et est beaucoup plus utilisé en terrain escarpés ou présentant un risque (mer, forêt...).
Je crois qu'une panne du rotor de queue est la cause la plus fréquente de crash, ainsi que la résonance, mais là aussi mes connaissances sont limitées, si un connaisseur veut bien confirmer ou non ;)
Afficher tout
En effet le pilote est censé pouvoir freiner la chute en utilisant l'autorotation, c'est à dire en jouant sur l'orientant des pales et l'élan du rotor, en cas de panne de moteur, mais ça ne marche pas dans n'importe quelles conditions : il faut que l'appareil ne soit pas trop haut ni trop bas, qu'il n'y ait pas trop de vent, une bonne visibilité, etc. et même dans des conditions idéales ça reste une manœuvre délicate. Je crois d'ailleurs qu'il y a eu plus d'accident en s'entraînant à cette manoeuvre que de vies sauvées par cette manoeuvre suite à une panne...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : On peut en faire l’acquisition si tu as le smic ou le rsa ? Si vous êtes divorcé(e) ça peut s'avérer compliqué

Posté le

android

(7)

Répondre

Question "bête":
N'y a-t'il pas une corrélation (ou une causalité) entre la forte proportion d'accident d'hélico et les raisons pour lesquelles on utilise les hélicoptères?

Ce que je veux dire:
On utilise les hélicoptères pour des situations exceptionnelles, d'urgence, militaires, etc. Par conséquent, cette utilisation pourrait être la raison pour laquelle les hélicoptères sont statistiquement plus victimes d'accidents/crash.