On peut caraméliser de l'ail

Proposé par
le

L’ail noir est très prisé dans la cuisine japonaise pour son goût original et délicat, ainsi que pour ses vertus médicinales. Il est issu d’une cuisson d’ail à 60-80°C pendant plusieurs semaines. Le goût très parfumé rappelle le réglisse et le caramel, le goût de l’ail ayant presque disparu.

La gousse prend une couleur noire intense mais conserve une texture légèrement molle. Il est très rare qu’une personne goûtant un morceau d’ail noir pour la première fois en détecte l’origine.


Commentaires préférés (3)

a écrit : La réglisse et non le réglisse En fait, lorsque le terme désigne la confiserie, il peut être employé au masculin comme au féminin.

Pour compléter mon anecdote il est assez facile de le réaliser dans un cuiseur de riz bien fermé en position maintien au chaud pendant 3 à 4 semaines. Il faut cependant procéder à cette cuisson dans un endroit bien ventilé à défaut de quoi votre habitation va fortement embaumer l’ail pendant plusieurs semaines ! Du coup on ne cuit pas juste une tête d'ail mais tout un lot bien entendu.

a écrit : Pour compléter mon anecdote il est assez facile de le réaliser dans un cuiseur de riz bien fermé en position maintien au chaud pendant 3 à 4 semaines. Il faut cependant procéder à cette cuisson dans un endroit bien ventilé à défaut de quoi votre habitation va fortement embaumer l’ail pendant plusieurs semaines ! Du coup on ne cuit pas juste une tête d'ail mais tout un lot bien entendu. Afficher tout Mais comment a t on l’idée de réaliser ce genre de plat.
C est un morceau d ail oublie dans une cuisson ... et le cuistot trois mois plus tard en revenant de vacances se dit « tient et si je goûtais ce truc que j ai oublié en partant »


Tous les commentaires (49)

La réglisse et non le réglisse

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La réglisse et non le réglisse En fait, lorsque le terme désigne la confiserie, il peut être employé au masculin comme au féminin.

Pour compléter mon anecdote il est assez facile de le réaliser dans un cuiseur de riz bien fermé en position maintien au chaud pendant 3 à 4 semaines. Il faut cependant procéder à cette cuisson dans un endroit bien ventilé à défaut de quoi votre habitation va fortement embaumer l’ail pendant plusieurs semaines ! Du coup on ne cuit pas juste une tête d'ail mais tout un lot bien entendu.

Bah voilà, maintenant il faut que je goutte. En plus de me coucher moins, mon palais exige de savoir à quel point c'est bon.

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Pour compléter mon anecdote il est assez facile de le réaliser dans un cuiseur de riz bien fermé en position maintien au chaud pendant 3 à 4 semaines. Il faut cependant procéder à cette cuisson dans un endroit bien ventilé à défaut de quoi votre habitation va fortement embaumer l’ail pendant plusieurs semaines ! Du coup on ne cuit pas juste une tête d'ail mais tout un lot bien entendu. Afficher tout Mais comment a t on l’idée de réaliser ce genre de plat.
C est un morceau d ail oublie dans une cuisson ... et le cuistot trois mois plus tard en revenant de vacances se dit « tient et si je goûtais ce truc que j ai oublié en partant »

Alors ça va paraître idiot mais j'ai lu toute l'anecdote en disant aile et non ail. J'ai relu 2 fois avant que mon cerveau corrige.
L'aile noire c'était plus exotique.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Mais comment a t on l’idée de réaliser ce genre de plat.
C est un morceau d ail oublie dans une cuisson ... et le cuistot trois mois plus tard en revenant de vacances se dit « tient et si je goûtais ce truc que j ai oublié en partant »
Ou peut être stocké dans un truc en métal fermé laissé en plein soleil dans le jardin pendant un mois, le fait est que pas mal de recettes ont été créées par accident et je suis sur que celle la en fait partie.

a écrit : Bah voilà, maintenant il faut que je goutte. En plus de me coucher moins, mon palais exige de savoir à quel point c'est bon. Je suis curieux aussi, mais 3 semaines de cuisson ? J'attendrai l'occaz.

Posté le

android

(7)

Répondre

Il est possible de faire de l'ail noir avec un cuiseur à riz. Il sera monopolisé 10 à 12 jours et risque de vous faire consommer un peu d'électricité.

Mettre les bulbes entiers non pelés dans le cuiseur à riz et mettre le cuiseur de riz sur la fonction « maintien à chaud ». Laisser cuire 12 jours. Mettre ensuite les gousses à sécher à l’air libre, à température ambiante environ 15 jours pour que l'ail durcisse un peu.

Faire cela dans son garage pour éviter l'odeur d'ail dans toute la maison.

L’ail noir c’est une tuerie, petit conseil de préparation hyper simple, fait vous toaster du pain, étaler l’ail noir sur la tartine, chopper vous un bon fromage bien de chez nous et kiffez

Il existe maintenant des appareils dédiés en vente sur le net (par exemple chez Amaz..). Chercher avec 'black garlic', mais ça coute un peu cher je trouve. Perso j'utilise un vieux cuiseur de riz dont j'ai amélioré l'isolation et vérifié sa température de maintien au chaud. Je termine ma deuxième fournée expérimentale ce week-end. Ce coup ci j'ai fait tremper les têtes d'ail une nuit dans l'eau de mer avant de commencer le processus. En dehors de l'aspect original du résultat à offrir ou faire découvrir à ses amis, je trouve le goût vraiment sympa. Je m'en croque une de temps à autre avec plaisir !

A quoi ça sert de faire cuire un aliment jusqu'à ce qu'il n'ait plus son propre goût. Si l'ail noir à le goût de caramel et de réglisse autant manger du caramel et du ( de la) réglisse...
C'est un peu comme le Beaujolais nouveau. Une année il a le goût de fruit rouge, l'année suivante de champignon, puis de banane (?)...
Perso ce que je demande à un aliment, solide ou liquide, c'est d'avoir son propre goût. Pensons d'abord à faire en sorte que les fruits et légumes aient leur vrai goût avant de retrouver leur goût dans d'autres aliments.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A quoi ça sert de faire cuire un aliment jusqu'à ce qu'il n'ait plus son propre goût. Si l'ail noir à le goût de caramel et de réglisse autant manger du caramel et du ( de la) réglisse...
C'est un peu comme le Beaujolais nouveau. Une année il a le goût de fruit rouge, l'année suivant
e de champignon, puis de banane (?)...
Perso ce que je demande à un aliment, solide ou liquide, c'est d'avoir son propre goût. Pensons d'abord à faire en sorte que les fruits et légumes aient leur vrai goût avant de retrouver leur goût dans d'autres aliments.
Afficher tout
Ben, l'ail cru mangé tel quel... heuuu... c'est une préparation comme une autre.
Mais sinon, les fèves de cacao, c'est dégueulasse (de mon point de vue), faut faire sécher les fèves, les torréfier, les réduire en poudre, un vrai zinzin quoi pour obtenir une petite douceur, c'est un peu la même chose, non?

Sinon il m'est venu une idée, je vais faire le test en posant une cocotte au dessus d'un de mes radiateurs électriques, j'en ai un petit qui est presque tout le temps allumé en cette saison , à température constante et ca m'évitera d'achetter un autocuiseur et de bouffer du jus supplémentaire, je vous tiens au courant, rendez-vous dans un mois! :)

Trois jours plus tard...
Bon, effectivement, l'odeur englobe un peu, mais si on aime l'ail, c'est supportable! ^^

a écrit : Ben, l'ail cru mangé tel quel... heuuu... c'est une préparation comme une autre.
Mais sinon, les fèves de cacao, c'est dégueulasse (de mon point de vue), faut faire sécher les fèves, les torréfier, les réduire en poudre, un vrai zinzin quoi pour obtenir une petite douceur, c'est un peu la même
chose, non?

Sinon il m'est venu une idée, je vais faire le test en posant une cocotte au dessus d'un de mes radiateurs électriques, j'en ai un petit qui est presque tout le temps allumé en cette saison , à température constante et ca m'évitera d'achetter un autocuiseur et de bouffer du jus supplémentaire, je vous tiens au courant, rendez-vous dans un mois! :)

Trois jours plus tard...
Bon, effectivement, l'odeur englobe un peu, mais si on aime l'ail, c'est supportable! ^^
Afficher tout
Croises tu encore des vampires depuis que cela embaume l ail par chez toi ?

Au fait ! Ils en pensent quoi de l'ail noir qui ne sent pas l'ail, les vampires ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Mais comment a t on l’idée de réaliser ce genre de plat.
C est un morceau d ail oublie dans une cuisson ... et le cuistot trois mois plus tard en revenant de vacances se dit « tient et si je goûtais ce truc que j ai oublié en partant »
Je me dis que beaucoup d'inventions sont le résultat d'oublis ou de petites bétises, encore plus en cuisine...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je me dis que beaucoup d'inventions sont le résultat d'oublis ou de petites bétises, encore plus en cuisine... entre ca et la mayonnaise, on peut se demander à quoi penser les cuistots à l'époque.
Néanmoins cela ne me viendrait pas à l'esprit de gouter un truc oublier après plusieurs semaines.
Saluons leur courage ou absence de conscience.

a écrit : Ben, l'ail cru mangé tel quel... heuuu... c'est une préparation comme une autre.
Mais sinon, les fèves de cacao, c'est dégueulasse (de mon point de vue), faut faire sécher les fèves, les torréfier, les réduire en poudre, un vrai zinzin quoi pour obtenir une petite douceur, c'est un peu la même
chose, non?

Sinon il m'est venu une idée, je vais faire le test en posant une cocotte au dessus d'un de mes radiateurs électriques, j'en ai un petit qui est presque tout le temps allumé en cette saison , à température constante et ca m'évitera d'achetter un autocuiseur et de bouffer du jus supplémentaire, je vous tiens au courant, rendez-vous dans un mois! :)

Trois jours plus tard...
Bon, effectivement, l'odeur englobe un peu, mais si on aime l'ail, c'est supportable! ^^
Afficher tout
je te conseille d'ajouter un verre ou autre petit récipient avec de l'eau dedans afin de maintenir une bonne humidité dans ton autocuiseur sinon tes têtes d'ail risquent de se desséchées et les gousses devenir dures.

Super j'ai trouvé un business.
D'ici quelques moi prenenez moi si vous en désirez. Rien d'industriel. J'ai juste un four.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A quoi ça sert de faire cuire un aliment jusqu'à ce qu'il n'ait plus son propre goût. Si l'ail noir à le goût de caramel et de réglisse autant manger du caramel et du ( de la) réglisse...
C'est un peu comme le Beaujolais nouveau. Une année il a le goût de fruit rouge, l'année suivant
e de champignon, puis de banane (?)...
Perso ce que je demande à un aliment, solide ou liquide, c'est d'avoir son propre goût. Pensons d'abord à faire en sorte que les fruits et légumes aient leur vrai goût avant de retrouver leur goût dans d'autres aliments.
Afficher tout
"À quoi ça sert": obtenir un truc bon.
Et ça n'empêche pas de consommer de l'ail "normal".
Typiquement le genre de commentaire sans aucun intérêt, qui ne sert à rien, n'apporte rien... C'est plus ça que je ne comprends pas personnellement.

Posté le

android

(4)

Répondre