Gare au déshabillage paradoxal

Proposé par
le
dans

Le déshabillage paradoxal est le phénomène physiologique qui pousse les victimes d'hypothermie à croire qu'ils ont chaud et à se déshabiller, accélérant ainsi la perte de chaleur. C'est une des explications potentielles de l'énigme du col Dyatlov où 9 randonneurs furent retrouvés morts de froid et partiellement déshabillés.

Cette énigme a fait l'objet d'une autre anecdote sur SCMB.


Commentaires préférés (3)

Il y a une vidéo du Youtuber Poisson Fécond où il parle de ce phénomène, c'est celle de la semaine dernière, où il expérimente sur Gustave les effets de l'hypothermie.

Arrivée à un stade avancé d'hypothermie, le cerveau réagit dans un baroud d'honneur pour se sauver en lançant un afflux sanguin massif ce qui réchauffe d'un coup tout le corps et donne une sensation intense de chaleur temporaire.

Mêlée au désespoir et à un soupçon de folie lié à la situation, cela peut causer le fameux déshabillage paradoxal.

a écrit : Par soucis de langage il faut privilégier dans votre phrase "est-ce" ou bien "est-ce que ce sont" Non, pas du tout... "mécanismes" est au pluriel dans sa phrase. Tu n'aurais pas écrit "c'est des mécanismes", mais bien "ce sont des mécanismes"... Donc la forme interrogative "sont-ce" est de rigueur ; peu usitée, certes, mais du bon français :)
Quant à la formulation "est-ce que ce sont", elle est correcte mais elle alourdi considérablement. Bref il a bon :) Toi en revanche avec "soucis" au pluriel je ne suis pas persuadé :)

Cela me fait penser à d'autres phénomènes comme la consommation d'alcool. Sa consommation va vasodilater nos vaisseaux sanguins dans l'ensemble du corps. Le sang "chaud" de l'intérieur du corps va ainsi aller jusqu'aux extrémités et jusqu'à la surface de la peau plus froide. On va donc réchauffer les extrémités et sa peau mais surtout refroidir le corps en entier.
Il est donc très dangereux de boire de l'alcool en pleine tempête de neige si on veut éviter une hypothermie.

Un autre phénomène se produit avec le piment et il est également trompeur car le piment n'augmente pas du tout la température corporelle. La capsaicine contenue dans le piment se fixe sur un récepteur de type TRPV présent notamment sur notre langue et qui en temps normal est activé par la chaleur. En activant ces récepteurs, le message indiquant la chaleur arrive au cerveau. Le cerveau croit que le corps est trop chaud et met en place les mécanismes habituels: dilatation des vaisseaux (visage rouge) et transpiration alors que la température du corps n'a pas du tout augmentée.

Ces deux procédés (consommation d'alcool et de piment) sont très souvent employés par les SDF pour "se réchauffer" ou plutôt pour avoir une sensation de chaleur qui pour le coup est factice. Cela cause de nombreux décès par hypothermie même dans nos pays européens à climat tempéré. C'est pour cela qu'on retrouve souvent à côté des bouteilles d'alcool fort, des petites bouteilles de tabasco aux endroits où dorment les SDF.


Tous les commentaires (32)

Je le savais déjà grâce à l'épisode de south "Deux jours avant le jour après demain" :)

Il y a une question que je me pose en lien avec l'anecdote et le phénomène de l'ivresse des profondeurs :sont-ce des mécanismes liés à l'évolution permettant d'éviter de souffrir le martyr pendant nos derniers instants ? Dans ce cas là, comment se seraient-ils répandus dans la population ?
Ou bien ce sont peut être des hasards fortuit s'étant répandus, mais ça parait bizarre qu'ils se soient répandus vu que la douleur est un stimuli nous permettant de réagir au danger et que ces deux phénomènes nous précipitent vers la mort.
Qu'en pensez-vous ?

Il y a une vidéo du Youtuber Poisson Fécond où il parle de ce phénomène, c'est celle de la semaine dernière, où il expérimente sur Gustave les effets de l'hypothermie.

Arrivée à un stade avancé d'hypothermie, le cerveau réagit dans un baroud d'honneur pour se sauver en lançant un afflux sanguin massif ce qui réchauffe d'un coup tout le corps et donne une sensation intense de chaleur temporaire.

Mêlée au désespoir et à un soupçon de folie lié à la situation, cela peut causer le fameux déshabillage paradoxal.

a écrit : Je le savais déjà grâce à l'épisode de south "Deux jours avant le jour après demain" :)

Il y a une question que je me pose en lien avec l'anecdote et le phénomène de l'ivresse des profondeurs :sont-ce des mécanismes liés à l'évolution permettant d'éviter de souffrir le
martyr pendant nos derniers instants ? Dans ce cas là, comment se seraient-ils répandus dans la population ?
Ou bien ce sont peut être des hasards fortuit s'étant répandus, mais ça parait bizarre qu'ils se soient répandus vu que la douleur est un stimuli nous permettant de réagir au danger et que ces deux phénomènes nous précipitent vers la mort.
Qu'en pensez-vous ?
Afficher tout
L'ivresse des profondeurs est un autre phénomène lié à une trop grande quantité d'oxygène dans l'air qu'on respire.
J'explique: Quand on plonge avec bouteille, l'air que l'on respire à 10 mètres sort de la bouteille à 2 bars, vu que c'est la pression du milieu ambiant, il y a donc deux fois plus d'oxygène dans l'air qu'on respire même si le pourcentage oxygène-azote reste le même, et plus on plonge profond, plus la quantité d'oxygène augmente et devient de plus en plus facilement assimilable par les poumons malgré le fait que le pourcentage ne change pas et il arrive un moment où ça fait tourner la tête. C'est ça, l'ivresse des profondeurs.

Pour ce qui se passe dans l'anecdote, je suppose que le froid, que l'on dit mordant quand on s'approche de la congélation (j'en sais quelquechose, la moto en hiver, pas glop pour les doigts si gants pas adaptés^^)finit par altérer notre système nerveux central et fausser notre ressenti du froid, mais pour en être sur, il faudrait tenter l'expérimentation.
-Bon, on va vous congeler doucement et vous nous direz ce que vous ressentez juste avant de mourir.
-QUEAAAAH????

a écrit : Je le savais déjà grâce à l'épisode de south "Deux jours avant le jour après demain" :)

Il y a une question que je me pose en lien avec l'anecdote et le phénomène de l'ivresse des profondeurs :sont-ce des mécanismes liés à l'évolution permettant d'éviter de souffrir le
martyr pendant nos derniers instants ? Dans ce cas là, comment se seraient-ils répandus dans la population ?
Ou bien ce sont peut être des hasards fortuit s'étant répandus, mais ça parait bizarre qu'ils se soient répandus vu que la douleur est un stimuli nous permettant de réagir au danger et que ces deux phénomènes nous précipitent vers la mort.
Qu'en pensez-vous ?
Afficher tout
Par soucis de langage il faut privilégier dans votre phrase "est-ce" ou bien "est-ce que ce sont"

Posté le

android

(0)

Répondre

Franchement, en lisant le titre j'ai tout de suite pensé aux hommes qui appuient trop leurs regards sur les femmes, les déshabillant des yeux :D

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Par soucis de langage il faut privilégier dans votre phrase "est-ce" ou bien "est-ce que ce sont" Non, pas du tout... "mécanismes" est au pluriel dans sa phrase. Tu n'aurais pas écrit "c'est des mécanismes", mais bien "ce sont des mécanismes"... Donc la forme interrogative "sont-ce" est de rigueur ; peu usitée, certes, mais du bon français :)
Quant à la formulation "est-ce que ce sont", elle est correcte mais elle alourdi considérablement. Bref il a bon :) Toi en revanche avec "soucis" au pluriel je ne suis pas persuadé :)

Cela me fait penser à d'autres phénomènes comme la consommation d'alcool. Sa consommation va vasodilater nos vaisseaux sanguins dans l'ensemble du corps. Le sang "chaud" de l'intérieur du corps va ainsi aller jusqu'aux extrémités et jusqu'à la surface de la peau plus froide. On va donc réchauffer les extrémités et sa peau mais surtout refroidir le corps en entier.
Il est donc très dangereux de boire de l'alcool en pleine tempête de neige si on veut éviter une hypothermie.

Un autre phénomène se produit avec le piment et il est également trompeur car le piment n'augmente pas du tout la température corporelle. La capsaicine contenue dans le piment se fixe sur un récepteur de type TRPV présent notamment sur notre langue et qui en temps normal est activé par la chaleur. En activant ces récepteurs, le message indiquant la chaleur arrive au cerveau. Le cerveau croit que le corps est trop chaud et met en place les mécanismes habituels: dilatation des vaisseaux (visage rouge) et transpiration alors que la température du corps n'a pas du tout augmentée.

Ces deux procédés (consommation d'alcool et de piment) sont très souvent employés par les SDF pour "se réchauffer" ou plutôt pour avoir une sensation de chaleur qui pour le coup est factice. Cela cause de nombreux décès par hypothermie même dans nos pays européens à climat tempéré. C'est pour cela qu'on retrouve souvent à côté des bouteilles d'alcool fort, des petites bouteilles de tabasco aux endroits où dorment les SDF.

Il n'y a pas moins de 75 explications différentes avancées, pour tenter d'élucider cette mystérieuse tragédie.
Des plus farfelues ( rencontre extraterrestre inclue) aux plus convaincantes, celle avancée dans l'anecdote ne répond pas à toutes les interrogations, loin s'en faut, vu que certains membres de l'expédition ont été retrouvés habillés de certains vêtements ne leur appartenant pas.
S'agissait-il donc d'une démarche tout à fait volontaire et consciente de plusieurs d'entre eux de se protéger coûte que coûte contre le froid ?

C'est astucieux d'écrire en complément qu'on sait qu'il y a une autre anecdote, mais pas identique, sur le même sujet. Il y en a qui vont être déçus de ne pas pouvoir se plaindre que c'est une anecdote qui a déjà été publiée !

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Il n'y a pas moins de 75 explications différentes avancées, pour tenter d'élucider cette mystérieuse tragédie.
Des plus farfelues ( rencontre extraterrestre inclue) aux plus convaincantes, celle avancée dans l'anecdote ne répond pas à toutes les interrogations, loin s'en faut, vu que certai
ns membres de l'expédition ont été retrouvés habillés de certains vêtements ne leur appartenant pas.
S'agissait-il donc d'une démarche tout à fait volontaire et consciente de plusieurs d'entre eux de se protéger coûte que coûte contre le froid ?
Afficher tout
Est-ce que l'explication suivante à été envisagée : le froid a tellement altéré la perception des couleurs et le sens des priorités de certains membres de l'équipe, qu'il se sont battus avec les autres pour leur arracher des vêtements qui seraient, à leur avis, mieux assortis au reste de leur tenue ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est astucieux d'écrire en complément qu'on sait qu'il y a une autre anecdote, mais pas identique, sur le même sujet. Il y en a qui vont être déçus de ne pas pouvoir se plaindre que c'est une anecdote qui a déjà été publiée ! Il y a surtout un champ "anecdote en relation" mais personne ne semble jamais l'utiliser. Je me plains du fait que personne n'utiliser ce champ !

L’histoire en elle même est incroyable Parceque dans absolument toutes les situations imaginables il y a un fait qui concorde absolument pas.
Et je brûle d’envie de savoir la vérité.
(Complot soviétique)

Sauf que si je me rappelle bien , une des femmes du groupe a été retrouvée la langue arrachée , puis un autre membre avait la cage thoracique brisée . Dire que l'hypothermie est la cause de leur mort est je trouve , trop facile . Je pense personellement que c'est une des conséquences , mais pas la cause . Un vrai mystère ce dyatlov pass .

Une des explications m'ayant le plus convaincu est celle de la bagarre :
Voyant qu'ils étaient mal barrés pour arriver à passer la nuit sans tous mourir, ils ont choisis certains d'entre eux pour etre dévétus et jeter dehors, ce qui explique certains coups, la nudité de certains contre l'amas de vetements pour d'autres. Un des mort est d'ailleurs retrouvé comme si il essayait de rentrer dans la tente avant de mourir gelé.

a écrit : Il y a surtout un champ "anecdote en relation" mais personne ne semble jamais l'utiliser. Je me plains du fait que personne n'utiliser ce champ ! Ce champ n’est pas disponible à la rédaction de l’anecdote.
Il faudrait que la modération rajoute les anecdotes en relation.

a écrit : L'ivresse des profondeurs est un autre phénomène lié à une trop grande quantité d'oxygène dans l'air qu'on respire.
J'explique: Quand on plonge avec bouteille, l'air que l'on respire à 10 mètres sort de la bouteille à 2 bars, vu que c'est la pression du milieu ambiant, il y
a donc deux fois plus d'oxygène dans l'air qu'on respire même si le pourcentage oxygène-azote reste le même, et plus on plonge profond, plus la quantité d'oxygène augmente et devient de plus en plus facilement assimilable par les poumons malgré le fait que le pourcentage ne change pas et il arrive un moment où ça fait tourner la tête. C'est ça, l'ivresse des profondeurs.

Pour ce qui se passe dans l'anecdote, je suppose que le froid, que l'on dit mordant quand on s'approche de la congélation (j'en sais quelquechose, la moto en hiver, pas glop pour les doigts si gants pas adaptés^^)finit par altérer notre système nerveux central et fausser notre ressenti du froid, mais pour en être sur, il faudrait tenter l'expérimentation.
-Bon, on va vous congeler doucement et vous nous direz ce que vous ressentez juste avant de mourir.
-QUEAAAAH????
Afficher tout
L'ivresse des profondeurs est due a une intoxication à une intoxication à l'azote et non à l'oxygène comme tu le décris. Chaque gaz est toléré jusqu'à une certaine pression dans l'organisme et si cette dernière est dépassée, on voit apparaître différents symptômes:
- azote: ivresse des profondeurs, on parle de narcose (meme étymologie que "narcotique")
- oxygène: hyperoxie, qui donne une crise convulsive type épilepsie.
C'est pour cela qu'il faut changer les pourcentages des mélanges qu'on respire en fonction de la profondeur voulue en plongée.
C'est simplifié mais en gros c'est ça!

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : L'ivresse des profondeurs est due a une intoxication à une intoxication à l'azote et non à l'oxygène comme tu le décris. Chaque gaz est toléré jusqu'à une certaine pression dans l'organisme et si cette dernière est dépassée, on voit apparaître différents symptômes:
- azote: ivresse des pr
ofondeurs, on parle de narcose (meme étymologie que "narcotique")
- oxygène: hyperoxie, qui donne une crise convulsive type épilepsie.
C'est pour cela qu'il faut changer les pourcentages des mélanges qu'on respire en fonction de la profondeur voulue en plongée.
C'est simplifié mais en gros c'est ça!
Afficher tout
Ok, je viens de vérifier et tu as raison, mais pour ma défense je pensais que c'était l’excès d'oxygène dans le sang (qui fait bien bien tourner la tête faut l'admettre^^) que l'on appelais l'ivresse des profondeurs. En tout cas c'est ce qu'on m'avait expliqué.

Bref merci JMCMB :)

Sinon il faut jouer à Kholat sur console pour comprendre l'affaire :-)

a écrit : Ok, je viens de vérifier et tu as raison, mais pour ma défense je pensais que c'était l’excès d'oxygène dans le sang (qui fait bien bien tourner la tête faut l'admettre^^) que l'on appelais l'ivresse des profondeurs. En tout cas c'est ce qu'on m'avait expliqué.

Bref merci JMCMB :)
Pas besoin de défense c'etait pas une attaque, pas de soucis. Je n'ai pas de mérite en plus c'est mon boulot. Content d'avoir pu éclairer des lanternes!

Posté le

android

(10)

Répondre

J'avoue que moi aussi parfois je m'inspire de quelques vidéos de vulgarisateurs sur Youtube. En l'occurrence, Poisson Fécond a parlé en détail de ce phénomène dans une de ses récentes vidéos.
www.youtube.com/watch?v=xCsrL8Gsl9U