La guerre des chimpanzés

Proposé par
le
dans

On sait que la guerre n'est pas spécifique à la race humaine. Jane Goodall a ainsi pu observer entre 1974 et 1978 la "Guerre de quatre ans de Gombe", qui opposa deux clans de chimpanzés. Pour une histoire de territoires, les singes eurent ainsi recours au meurtre mais aussi au kidnapping et au guet-apens. Un des 2 clans fut exterminé à la fin de la guerre.


Commentaires préférés (3)

Les fourmis aussi se mettent sur la tronche dès qu'elles en ont l'occasion... elles nous remplacerons quand nous aurons disparu

Nous savons aussi que nous partageons le trait d'aller à la guerre avec certaines fourmis.
Aussi, on a nommé certaines fourmis d'Asie les "Kamikaze Ants": for protéger leur territoire, la fourmi de Borneo va s'accrocher à une fourmi ennemie et va la serrer jusqu'à sa propre mort où elle explose et sécrète une sorte de mucus jaune, une colle qui va bah coller son ennemi indefiniment et ainsi les deux fourmis seront mortes!
Ah la survie de l'espèce!!

Source: www.npr.org/sections/thetwo-way/2011/09/12/140406125/scientists-discover-details-of-kamikaze-ants

La guerre de territoire est une constante dans la nature. Pratiquement toute la faune, mais aussi beaucoup de la flore... L'égémonie semble être un phénomène naturelle. L'Homme, ayant développé une intelligence supérieure à la "norme", a développé aussi d'autres raisons de faire la guerre : idéologiques, politiques, religieuses, etc...
Ce qui est amusant ici c'est de voir que les chimpanzés utilisent les mêmes artifices, les mêmes "complots", que les hommes pour arriver à leur fin ; ils sont juste restés encore à l'idéologie "territoriale". Nous sommes quand même décidément très proches :)


Tous les commentaires (72)

Peu importe si le coronavirus nous extermine tous, on peut mourir en paix : la relève est là.

Posté le

android

(1)

Répondre

Les fourmis aussi se mettent sur la tronche dès qu'elles en ont l'occasion... elles nous remplacerons quand nous aurons disparu

Est ce que ces faits sont notables car le chimpanzé est proche de l'Homme ou bien n'y a t'il pas tous les jours des preuves que toutes les espèces se font la guerre : pour des territoires, des femelles, des ressources ou autres ?

Nous savons aussi que nous partageons le trait d'aller à la guerre avec certaines fourmis.
Aussi, on a nommé certaines fourmis d'Asie les "Kamikaze Ants": for protéger leur territoire, la fourmi de Borneo va s'accrocher à une fourmi ennemie et va la serrer jusqu'à sa propre mort où elle explose et sécrète une sorte de mucus jaune, une colle qui va bah coller son ennemi indefiniment et ainsi les deux fourmis seront mortes!
Ah la survie de l'espèce!!

Source: www.npr.org/sections/thetwo-way/2011/09/12/140406125/scientists-discover-details-of-kamikaze-ants

Il en est de même chez le loup, où une meute peut décimer une autre, pour la principale raison d'extension de son territoire de chasse.
Le cas a été clairement démontré dans le Parc de Yellowstone, quand ce canidé y a été réintroduit.

Les Guerres humaines ont également la même finalité : augmentation du territoire et appropriation/exploitation des richesses du vaincu.
La Seconde Guerre Mondiale n'échappe pas à la règle, bien que les nazis feront d'autres arguments fallacieux pour justifier les offensives.
Le 06 janvier 1939, la Banque du Reich signale à l''Executif, que les caisses de l'Etat sont vides et que le pays est au bord de la cessation de paiement ou de la déclaration de faillite. Hitler commence à élaborer des plans d' invasion de l'Europe, au printemps de la même année, afin de mettre la main sur les bien des pays envahis.
Source: l'utopie nazie de Gotz Ali.

La guerre de territoire est une constante dans la nature. Pratiquement toute la faune, mais aussi beaucoup de la flore... L'égémonie semble être un phénomène naturelle. L'Homme, ayant développé une intelligence supérieure à la "norme", a développé aussi d'autres raisons de faire la guerre : idéologiques, politiques, religieuses, etc...
Ce qui est amusant ici c'est de voir que les chimpanzés utilisent les mêmes artifices, les mêmes "complots", que les hommes pour arriver à leur fin ; ils sont juste restés encore à l'idéologie "territoriale". Nous sommes quand même décidément très proches :)

a écrit : La guerre de territoire est une constante dans la nature. Pratiquement toute la faune, mais aussi beaucoup de la flore... L'égémonie semble être un phénomène naturelle. L'Homme, ayant développé une intelligence supérieure à la "norme", a développé aussi d'autres raisons de faire la guerre : idéologiques, politiques, religieuses, etc...
Ce qui est amusant ici c'est de voir que les chimpanzés utilisent les mêmes artifices, les mêmes "complots", que les hommes pour arriver à leur fin ; ils sont juste restés encore à l'idéologie "territoriale". Nous sommes quand même décidément très proches :)
Afficher tout
les créationnistes en sueur

Les guerres sont relativement courantes dans la nature, mais les guerres d'extermination, c'est déjà plus rare.
Les fourmis, je le savais déjà, elles peuvent souvent pas s'encadrer entre différentes espèces, sauf qu'une colonie n'est pas considérée comme un peuple/tribu, mais comme un super organisme, tout comme les coraux, les guêpes, les frelons...
Par contre, cette histoire de chimpanzés, je savais déjà qu'ils se foutaient régulièrement sur la gueule entre clans, mais a ce point... effectivement y'a pas grande différence entre eux et nous, mis à part l'armement qu'on a développé au fil du temps bien entendu.
A noter aussi que les guerres d'extermination sont aussi excessivement rares chez notre espèce, comme dit plus haut, on se tape dessus le plus souvent non pas parce qu'on se déteste (un peu forcément) mais pour quelquechose de matériel, du fric, de la bouffe, de la place, des idées aussi, sans pour autant chercher la disparition totale du peuple d'en face, sa domination suffit en général pour déposer les armes, mais pas toujours... l'histoire nous l'a prouvé récemment.

a écrit : Les fourmis aussi se mettent sur la tronche dès qu'elles en ont l'occasion... elles nous remplacerons quand nous aurons disparu si elles ne se font pas remplacer elles-mêmes ...

Deux anecdotes liées puisque quand nous manqueront de bouffe, ce qui arrivera bien, nous nous taperons entre tribus de singes. Nous nous unirons aussi contre d'autres unions. Évidemment si quelque épidémie vient rendre la nourriture plus disponible..mais faudrait encore que le tout petit nombre de paysans soit bien vacciné.. ça fout la loose quand même d'admettre que la guerre est naturelle, pas vrai ?

a écrit : Les fourmis aussi se mettent sur la tronche dès qu'elles en ont l'occasion... elles nous remplacerons quand nous aurons disparu Nous ne disparaîtrons jamais, étant la seule espèce à disposer de la capacité de devenir autre chose (fusion homme/intelligence artificielle)

Les chimpanzés sont nos plus proches parents dans la chaîne de l'évolution avec les bonobos, alors que les chimpanzés sont de terribles sanguinaires comme dit dans l'anecdote, les bonobos, eux règles leurs problèmes sexuellement, ils est amusant de remarquer que l'homme lui a les deux défauts.
Par contre je ne pense pas que les autres espèces citées, que se soit les fourmis ou surtout les loups, on puisse leur attribuer la même vision des faits, ils ne se battent pas pour agrandir leur territoire, juste pour le conserver .

a écrit : c'est beau la nature, c'est beau la vie Comme votre avatar.

Posté le

android

(1)

Répondre

Bon faut avouer que la nature apprécie quand même mieux les guerres à base de munitions en cacahuètes et de bombes à la banane...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Nous ne disparaîtrons jamais, étant la seule espèce à disposer de la capacité de devenir autre chose (fusion homme/intelligence artificielle) Si, on disparaîtra, vu qu'on sera devenu autre chose. ^^

Plus sérieusement, l'humain a toujours montré une très forte résilience, cela dit, notre civilisation, elle, me parait bien fragile...

a écrit : Les fourmis aussi se mettent sur la tronche dès qu'elles en ont l'occasion... elles nous remplacerons quand nous aurons disparu La disparition de l'humanité est plus qu'improbable aujourd'hui mais je parierais plus sur le pouple.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les fourmis aussi se mettent sur la tronche dès qu'elles en ont l'occasion... elles nous remplacerons quand nous aurons disparu La race humaine... Pour moi nous ne sommes que des singes élaborés avec un gros melon... C'est surtout le fait que ces pratiques soient rendues publiques qui empêche les dirigeants actuels de les pratiquer... Edit. : Oups ce n'était pas une réponse par rapport à ton commentaire en fait !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La race humaine... Pour moi nous ne sommes que des singes élaborés avec un gros melon... C'est surtout le fait que ces pratiques soient rendues publiques qui empêche les dirigeants actuels de les pratiquer... Edit. : Oups ce n'était pas une réponse par rapport à ton commentaire en fait ! J'essaie vraiment de comprendre ce que tu voulais dire, mais je comprends pas ce que tu voulais dire, désolé.