Le village auquel on accède par une grotte

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Wahooo splendide ! Bon, si tu habites là, faut pas oublier le sel quand tu fais tes courses en ville :)
C'est assez dingue de penser qu'à notre époque qu'il y a des gens qui vivent dans des coins aussi reculés, aussi surprenants. J'imagine aussi que wifi, fibre optique, faut oublier :)... Une vie en dehors du temps, "ailleurs", mais au fond pourquoi pas...

a écrit : Wahooo splendide ! Bon, si tu habites là, faut pas oublier le sel quand tu fais tes courses en ville :)
C'est assez dingue de penser qu'à notre époque qu'il y a des gens qui vivent dans des coins aussi reculés, aussi surprenants. J'imagine aussi que wifi, fibre optique, faut oublier :)... Une
vie en dehors du temps, "ailleurs", mais au fond pourquoi pas... Afficher tout
J'ai l'impression qu'avec le confinement, beaucoup de monde s'est rendu compte de la qualité de vie que l'on a dans les endroits reculés.
Mon exemple, originaire de la banlieue de Clermont Ferrand dans la nature, je vis et travail à Paris. J'ai eu de la chance car j'étais à Clermont chez mes parents le weekend du début du confinement et j'y suis resté. Je télétravail depuis. Et bien avoir la nature comme cadre de vie, constamment une vue sur les montagnes de mon poste de travail, des produits de qualité à prix plus que modique, des loisirs gratuits, le jardin, des lacs sauvages et isolés à 10min de voiture etc. C'est quand même sacrément mieux que le 30m2 sombre à loyer exorbitant à Paris où j'ai jamais acheté une pièce de viande à cause du prix. J'attends qu'une chose maintenant c'est que les parties de belote coinchée en terrasse de bar sous les peupliers reprennent.

Donc ça me parait pas si dingue qu'on apprécie de vivre en lieu reculé.

a écrit : La wifi est une connexion sans fil entre deux machines, cela marche n'importe où. Il n'y aura juste pas grand chose à en faire Je vous signale que j'habite à la campagne, que le boulanger le plus proche (et le 8à8) est à 7 km, que la grande surface est à 23 km), mais qu'on a le vdsl2 (à 150 m de l'armoire, ça dépote) et que la fibre est pour 2022
Par contre rien (vraiment rien) pour boire un coup, depuis 1955 aux dires des anciens


Tous les commentaires (38)

Wahooo splendide ! Bon, si tu habites là, faut pas oublier le sel quand tu fais tes courses en ville :)
C'est assez dingue de penser qu'à notre époque qu'il y a des gens qui vivent dans des coins aussi reculés, aussi surprenants. J'imagine aussi que wifi, fibre optique, faut oublier :)... Une vie en dehors du temps, "ailleurs", mais au fond pourquoi pas...

a écrit : Wahooo splendide ! Bon, si tu habites là, faut pas oublier le sel quand tu fais tes courses en ville :)
C'est assez dingue de penser qu'à notre époque qu'il y a des gens qui vivent dans des coins aussi reculés, aussi surprenants. J'imagine aussi que wifi, fibre optique, faut oublier :)... Une
vie en dehors du temps, "ailleurs", mais au fond pourquoi pas... Afficher tout
J'ai l'impression qu'avec le confinement, beaucoup de monde s'est rendu compte de la qualité de vie que l'on a dans les endroits reculés.
Mon exemple, originaire de la banlieue de Clermont Ferrand dans la nature, je vis et travail à Paris. J'ai eu de la chance car j'étais à Clermont chez mes parents le weekend du début du confinement et j'y suis resté. Je télétravail depuis. Et bien avoir la nature comme cadre de vie, constamment une vue sur les montagnes de mon poste de travail, des produits de qualité à prix plus que modique, des loisirs gratuits, le jardin, des lacs sauvages et isolés à 10min de voiture etc. C'est quand même sacrément mieux que le 30m2 sombre à loyer exorbitant à Paris où j'ai jamais acheté une pièce de viande à cause du prix. J'attends qu'une chose maintenant c'est que les parties de belote coinchée en terrasse de bar sous les peupliers reprennent.

Donc ça me parait pas si dingue qu'on apprécie de vivre en lieu reculé.

a écrit : Wahooo splendide ! Bon, si tu habites là, faut pas oublier le sel quand tu fais tes courses en ville :)
C'est assez dingue de penser qu'à notre époque qu'il y a des gens qui vivent dans des coins aussi reculés, aussi surprenants. J'imagine aussi que wifi, fibre optique, faut oublier :)... Une
vie en dehors du temps, "ailleurs", mais au fond pourquoi pas... Afficher tout
Ça c'est une remarque de citadin pur jus, sans manque de respect aucun :D
Perso je suis citadin mais dans une ville pas si grande que ça, et je trouve que vouloir vivre en rase campagne n'a rien d'incongru. Il faut juste faire gaffe à ne pas vivre dans un piège à touriste. J'ai par exemple en tête le Mont Saint Michel où ils doivent être quelques dizaines à tout péter, mais comme ils sont envahis de touristes (et je pèse mes mots), je ne le supporterais peut-être pas longtemps :)

a écrit : Wahooo splendide ! Bon, si tu habites là, faut pas oublier le sel quand tu fais tes courses en ville :)
C'est assez dingue de penser qu'à notre époque qu'il y a des gens qui vivent dans des coins aussi reculés, aussi surprenants. J'imagine aussi que wifi, fibre optique, faut oublier :)... Une
vie en dehors du temps, "ailleurs", mais au fond pourquoi pas... Afficher tout
La wifi est une connexion sans fil entre deux machines, cela marche n'importe où. Il n'y aura juste pas grand chose à en faire

Posté le

android

(5)

Répondre

L'homme est capable de grandes choses pour être tranquille

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La wifi est une connexion sans fil entre deux machines, cela marche n'importe où. Il n'y aura juste pas grand chose à en faire Je vous signale que j'habite à la campagne, que le boulanger le plus proche (et le 8à8) est à 7 km, que la grande surface est à 23 km), mais qu'on a le vdsl2 (à 150 m de l'armoire, ça dépote) et que la fibre est pour 2022
Par contre rien (vraiment rien) pour boire un coup, depuis 1955 aux dires des anciens

a écrit : La wifi est une connexion sans fil entre deux machines, cela marche n'importe où. Il n'y aura juste pas grand chose à en faire Il faut bien câbler l'émetteur WiFi pour avoir une connexion, elle apparaît pas comme par magie. Et dans les coins reculés c'est pas toujours possible/fait.

Posté le

android

(1)

Répondre

On peut également s'y rendre à pied via une passerelle qui traverse le rio sella. Ou sinon prendre les trains qui passent tous les jours.

a écrit : Il faut bien câbler l'émetteur WiFi pour avoir une connexion, elle apparaît pas comme par magie. Et dans les coins reculés c'est pas toujours possible/fait. La grosse boite qui diffuse le net dans mon bled reçoit un signal radio via un relais en haut d'une colline (c'est pas de la wifi) et le redistribue par câble aux maisons, c'est p'têt pareil la bas?

a écrit : Il faut bien câbler l'émetteur WiFi pour avoir une connexion, elle apparaît pas comme par magie. Et dans les coins reculés c'est pas toujours possible/fait. Si, justement ! C'est la magie des nouvelles technologies. Quand je connecte mon téléphone mobile à mon imprimante pour imprimer un document, la connexion wifi apparaît comme par magie entre les deux (en fait c'est grâce à la norme 802.11n et ce n'est pas de la magie, mais c'est comme le Père Noël, c'est décevant quand on decouvre que ça n'existe pas).

Posté le

android

(0)

Répondre

Si d'aventure vous avez songé, un jour, d'effectuer le pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, le village de Cuevas del agua se trouve à cinq kilomètres de Ribadesella, debut de la quatrième étape de la route Nord.
Il est possible de se rendre à Cuevas en train, en empruntant le "Feve", dont la ligne ferroviaire principale suit toute la Corniche Cantabrique.
www.renfe.com/viajeros/feve/conocenos.html

Plus a l'Ouest, se trouve Le village de Bandujo, qui a gardé tout son caractère médiéval, car jusqu'aux années 80, il n'était relié que par un sentier tortueux, toujours praticable ( 3 kilomètres de montée)
Tout proche, je vous invite à vous promener sur la "Senda del oso": une ancienne voie ferrée transformée pour le plaisir des piétons, cyclistes et patineurs.
viajeros30.com/2019/10/30/senda-del-oso-en-bici-asturias/

Et si vous apercevez dans la campagne des Asturies, des drôles de maisons en bois sur pilotis de pierre, sachez que ce sont des "horreos" ou des "paneras", d'anciens garde-manger, parfois communs à plusieurs familles. Ceci permettait de garder la nourriture, hors de portée de l'humidité et des animaux sauvages.

Étant une région très rurale, y vivent encore des centaines d'ours et de loups, et toute une série d'oiseaux qui plairaient à @Raspa : aigles, vautours, balbusards, etc...

Posté le

android

(21)

Répondre

Ça fait penser également au Cirque de Mafate à la Réunion où les habitants sont isolés du reste de l'île et dont certains habitants n'ont même jamais vu l'océan, pourtant situé à quelques dizaines de kilomètres à vol d'oiseau.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Si d'aventure vous avez songé, un jour, d'effectuer le pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, le village de Cuevas del agua se trouve à cinq kilomètres de Ribadesella, debut de la quatrième étape de la route Nord.
Il est possible de se rendre à Cuevas en train, en empruntant le "Feve", d
ont la ligne ferroviaire principale suit toute la Corniche Cantabrique.
www.renfe.com/viajeros/feve/conocenos.html

Plus a l'Ouest, se trouve Le village de Bandujo, qui a gardé tout son caractère médiéval, car jusqu'aux années 80, il n'était relié que par un sentier tortueux, toujours praticable ( 3 kilomètres de montée)
Tout proche, je vous invite à vous promener sur la "Senda del oso": une ancienne voie ferrée transformée pour le plaisir des piétons, cyclistes et patineurs.
viajeros30.com/2019/10/30/senda-del-oso-en-bici-asturias/

Et si vous apercevez dans la campagne des Asturies, des drôles de maisons en bois sur pilotis de pierre, sachez que ce sont des "horreos" ou des "paneras", d'anciens garde-manger, parfois communs à plusieurs familles. Ceci permettait de garder la nourriture, hors de portée de l'humidité et des animaux sauvages.

Étant une région très rurale, y vivent encore des centaines d'ours et de loups, et toute une série d'oiseaux qui plairaient à @Raspa : aigles, vautours, balbusards, etc...
Afficher tout
Des ours et des loups??? Je crois que je vais faire un détour et y aller en bagnole^^ Mais merci pour les liens, ca a l'air chouette comme ballade.

Pour rebondir sur le côté "reculé", je travaille dans une (petite) ville mais j'habite un petit village de 500 habitants et pour rien au monde j'echangerais la qualité de vie à la campagne contre un appartement en ville ! Rien que cet après-midi j'étais dans le cerisier pour me régaler.
Sinon, ici chez les bouseux, on a la fibre depuis 2019 :-D

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Si, justement ! C'est la magie des nouvelles technologies. Quand je connecte mon téléphone mobile à mon imprimante pour imprimer un document, la connexion wifi apparaît comme par magie entre les deux (en fait c'est grâce à la norme 802.11n et ce n'est pas de la magie, mais c'est comme le Père Noël, c'est décevant quand on decouvre que ça n'existe pas). Afficher tout Et ta box, elle est reliée au réseau internet avec quoi, par télégraphe chappe, des pigeons voyageurs où via un réseau de tam-tam haut débit? ;)

a écrit : J'ai l'impression qu'avec le confinement, beaucoup de monde s'est rendu compte de la qualité de vie que l'on a dans les endroits reculés.
Mon exemple, originaire de la banlieue de Clermont Ferrand dans la nature, je vis et travail à Paris. J'ai eu de la chance car j'étais à Cle
rmont chez mes parents le weekend du début du confinement et j'y suis resté. Je télétravail depuis. Et bien avoir la nature comme cadre de vie, constamment une vue sur les montagnes de mon poste de travail, des produits de qualité à prix plus que modique, des loisirs gratuits, le jardin, des lacs sauvages et isolés à 10min de voiture etc. C'est quand même sacrément mieux que le 30m2 sombre à loyer exorbitant à Paris où j'ai jamais acheté une pièce de viande à cause du prix. J'attends qu'une chose maintenant c'est que les parties de belote coinchée en terrasse de bar sous les peupliers reprennent.

Donc ça me parait pas si dingue qu'on apprécie de vivre en lieu reculé.
Afficher tout
C’est en tous cas carrément moins dingue que de vivre à Paris dans les conditions que tu décris lol
Après avec le boulot etc... On n’a parfois pas le choix, mais je pense qu’on peux toujours le trouver si on le souhaite.

a écrit : J'ai l'impression qu'avec le confinement, beaucoup de monde s'est rendu compte de la qualité de vie que l'on a dans les endroits reculés.
Mon exemple, originaire de la banlieue de Clermont Ferrand dans la nature, je vis et travail à Paris. J'ai eu de la chance car j'étais à Cle
rmont chez mes parents le weekend du début du confinement et j'y suis resté. Je télétravail depuis. Et bien avoir la nature comme cadre de vie, constamment une vue sur les montagnes de mon poste de travail, des produits de qualité à prix plus que modique, des loisirs gratuits, le jardin, des lacs sauvages et isolés à 10min de voiture etc. C'est quand même sacrément mieux que le 30m2 sombre à loyer exorbitant à Paris où j'ai jamais acheté une pièce de viande à cause du prix. J'attends qu'une chose maintenant c'est que les parties de belote coinchée en terrasse de bar sous les peupliers reprennent.

Donc ça me parait pas si dingue qu'on apprécie de vivre en lieu reculé.
Afficher tout
Et que d’autres avec le confinement présentent un rural fantasmé plus que réel. Évidement nature, produits de qualités et moins chers (en comparaison avec Paris surtout, moins le cas pour les autres grandes villes)... mais ne pas oublier diminution des services, solidarité parfois absente, conflits avec le voisinage et j’en passe

a écrit : Et que d’autres avec le confinement présentent un rural fantasmé plus que réel. Évidement nature, produits de qualités et moins chers (en comparaison avec Paris surtout, moins le cas pour les autres grandes villes)... mais ne pas oublier diminution des services, solidarité parfois absente, conflits avec le voisinage et j’en passe Afficher tout La campagne, c'est surfait.
Y'a un piaf qui me casse les burnes tous les matins a 06h00 depuis un mois en chantant un genre de sirène de pompiers (et je déconne pas) c'est superchiant

J'essaie de le flinguer au pistolet a plomb depuis deux semaines mais j'arrive pas a le voir avec toutes ces feuilles d'arbre... (et la non plus, je déconne pas...)

Pour les services, on a une boîte aux lettres... ^^

En vrai, je préfère 100 fois essayer de chopper ce piaf de merde, supporter le coq du voisin, les moutons de l'autre, devoir me taper 15 bornes pour aller faire trois courses et les coupures d'électricité et de net et en échange, pouvoir pisser par ma fenêtre sans déranger personne plutôt que de me taper juste 150 mètres pour achetter des croissants du jour, ça, il faut le vivre! (je déconne pas) :)

a écrit : Des ours et des loups??? Je crois que je vais faire un détour et y aller en bagnole^^ Mais merci pour les liens, ca a l'air chouette comme ballade. Je te conseille juin, juillet, août ou septembre. Il ne fait pas plus chaud qu'en France, de par le climat Océanique très marqué.

Dans le Nord-Ouest de l'Espagne, sont recensés autour de 350 ours, mais les rencontres fortuites avec les humains sont très rares et l' on ne connait pas d'attaque à l'homme, depuis le Moyen-âge. Si d'aventure tu rencontres un ourson quand tu es à pied, il est toujours conseillé de s'en éloigner. La mère n'est jamais loin, et pourrait se montrer plus menaçante.
S'agissant d'une sous-espèce de l'ours brun, il porte le nom "d'ours brun Cantabrique", et il est plus petit au garrot.

Quant au loup, il y en aurait autour de 2500 exemplaires, principalement dans les mêmes régions du Nord-Ouest, bien que son aire s'agrandit d'année en année. Quelques exemplaires viennent d'être filmés en mars dernier, dans une zone reculée des alentours de la capitale. Tout comme l'ours, il est difficile de l'observer.

En réalité, ce que tu peux croiser quand tu es en bagnole, c'est surtout du bétail (vaches et chevaux) paissant en toute liberté, ainsi que des sangliers.

...Ah, et on y mange très bien, en Asturies !
Son cidre est également remarquable.

Les Picos de Europa valent également le détour. C'est une zone d'alpage qui ne se trouve qu'à quelques dizaines de kilomètres de la mer.
youtu.be/FHgKpk1SyAM

Si tu veux pousser encore plus à l'Ouest, je te recommande de ne pas te perdre la "plage des cathédrales", ( playa de las catedrales) près de Ribadeo. C'est à la "frontière" entre les Asturies et la Galicie.
Attention: il faut réserver pour y accéder.
guias-viajar.com/espana/reservar-visita-playa-catedrales/

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Et ta box, elle est reliée au réseau internet avec quoi, par télégraphe chappe, des pigeons voyageurs où via un réseau de tam-tam haut débit? ;) Je crois que tu n'as pas compris ce que veux dire "wifi". De même que la personne qui parlait de "cabler l'émetteur". Alors que la personne à laquelle répondait cette dernière personne disait au contraire, très justement, que le wifi permet juste de connecter deux machines et donc que dans un trou perdu sans connexion internet il n'y aura pas grand chose à en faire. Le wifi c'est juste une norme de communication. Il permet de connecter son ordinateur à la box et, à travers la box, à internet. Mais il permet aussi de connecter un téléphone à une imprimante ou un réfrigérateur à un grille-pain qui, eux, ne sont pas connectés à Internet ! Donc imaginer qu'il ne peut pas y avoir de wifi dans un trou perdu et qu'il faudrait forcément "cabler un émetteur" et que c'est uniquement pour accéder à Internet c'est méconnaître ce qu'est vraiment le wifi. Le wifi c'est juste une norme de communication comme le Bluetooth. Le fait que le Bluetooth peut être utilisé juste pour connecter un casque à un téléphone pour passer un appel sans utiliser l'Internet ne choque personne. Le wifi c'est pareil. Ça n'est pas synonyme d'Internet. Et on peut l'utiliser pour connecter deux machines dans un trou perdu et il n'y aura "pas grand chose à en faire" comme le disait le premier commentaire qui était très pertinent (à part bien sûr commencer à faire chauffer le grille-pain connecté au réfrigérateur par wifi dès qu'on sort le pain surgelé du congélateur, mais sans aller jusqu'à aller chercher des recettes de pain perdu sur internet, c'est ce qui s'appelle "pas grand chose à en faire").

Posté le

android

(4)

Répondre