Il existe des chiens pour personnes victimes de violences conjugales

Proposé par
le
dans

La Fundación Mariscal de Madrid dresse des chiens de protection destinés à accompagner des femmes victimes de violences conjugales. Ils sont destinés à intimider l'agresseur et à s'interposer physiquement (sans mordre) le cas échéant. L'amélioration psychologique de la victime est spectaculaire.

Après une formation de 170 heures, ces chiens protecteurs sont confiés à leur nouvelle propriétaire, qui sont invariablement d’anciennes compagnes d'agresseurs présentant un risque élevé de rupture d'ordre judiciaire d'éloignement. La protection apportée prend tout son effet, quand la victime se trouve sur la voie publique et donc en situation de grande vulnérabilité. Le chien porte une muselière d'impact, destinée à porter des coups à la poitrine et au cou de l'ex-conjoint, si les ordres verbaux et physiques d'éloignement (appris durant la formation par la femme) sont insuffisants.


Commentaires préférés (3)

C'est super comme concept. Ça serait bien de l'importer en France !

Posté le

android

(135)

Répondre

Les espagnols sont tres en avance sur la prise en charge et le suivi des victimes de violences conjugales. Les Téléphones Grand Danger et les cellules de déchocages francais sont très inspirés de là bas (dans le sud de la France en tout cas)

a écrit : Le taux de récidive est pour tout le monde pareil, la prison ne sert pas a la réinsertion, juste a faire de nouveaux contacts

Tout le monde le sait
Ça dépend du risque que tu prends dans ton infraction.

Quand j'étais enfant et que j'ai volé des gâteaux dans un magasin, je n'ai pas vu mes amis pendant les 2 mois de vacances scolaires. Je n'ai plus jamais recommencé et surtout je n'ai plus jamais eu l'idée de le faire. Aujourd'hui quand je me fais contrôler à 128 au lieu de 110 sur autoroute, je recommence la semaine suivante car la sanction (1 point) ne me fait pas suffisamment peur pour que j'arrête.

Le mec qui tape une femme (ou inversement) si aujourd'hui il se dit "au pire je ne pourrais plus l'approcher et elle aura un chien" c'est quand même moins décourageant que "si je la touche je pars en prison pour 7ans, je serais enfermé avec des tueurs, des violeurs etc"

Posté le

android

(63)

Répondre


Tous les commentaires (77)

C'est super comme concept. Ça serait bien de l'importer en France !

Posté le

android

(135)

Répondre

Les espagnols sont tres en avance sur la prise en charge et le suivi des victimes de violences conjugales. Les Téléphones Grand Danger et les cellules de déchocages francais sont très inspirés de là bas (dans le sud de la France en tout cas)

C'est une super idée, et encore une magnifique preuve de ce que les chiens mais aussi les animaux apportent à l'homme.

Cependant je me dis que c'est pas une solution et que si le risque de récidive est élevé c'est que l'homme qui tapait sa femme n'a pas compris son erreur et que donc sa sanction n'était pas suffisante.

On peut pas demander à une femme de sortir seulement avec son chien même si elle aime ce chien plus que tout, on pénalise le quotidien d'une victime. C'est quand même plus simple de laisser l'agresseur au fond d'une prison. Et en plus ça evite qu'il s'en prenne à une autre femme ou à un enfant.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : C'est une super idée, et encore une magnifique preuve de ce que les chiens mais aussi les animaux apportent à l'homme.

Cependant je me dis que c'est pas une solution et que si le risque de récidive est élevé c'est que l'homme qui tapait sa femme n'a pas compris son erreur et
que donc sa sanction n'était pas suffisante.

On peut pas demander à une femme de sortir seulement avec son chien même si elle aime ce chien plus que tout, on pénalise le quotidien d'une victime. C'est quand même plus simple de laisser l'agresseur au fond d'une prison. Et en plus ça evite qu'il s'en prenne à une autre femme ou à un enfant.
Afficher tout
Le taux de récidive est pour tout le monde pareil, la prison ne sert pas a la réinsertion, juste a faire de nouveaux contacts

Tout le monde le sait

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est une super idée, et encore une magnifique preuve de ce que les chiens mais aussi les animaux apportent à l'homme.

Cependant je me dis que c'est pas une solution et que si le risque de récidive est élevé c'est que l'homme qui tapait sa femme n'a pas compris son erreur et
que donc sa sanction n'était pas suffisante.

On peut pas demander à une femme de sortir seulement avec son chien même si elle aime ce chien plus que tout, on pénalise le quotidien d'une victime. C'est quand même plus simple de laisser l'agresseur au fond d'une prison. Et en plus ça evite qu'il s'en prenne à une autre femme ou à un enfant.
Afficher tout
Ce n'est pas parce que le risque est élevé que l'homme va nécessairement repasser à l'acte, il faut lui laisser sa chance à lui aussi. Punir les gens par simple prévention, c'est une dérive dangereuse.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Les espagnols sont tres en avance sur la prise en charge et le suivi des victimes de violences conjugales. Les Téléphones Grand Danger et les cellules de déchocages francais sont très inspirés de là bas (dans le sud de la France en tout cas) Vraiment ?!

Je vous renvoi à l’affaire du viol d’une ado par « la meute » , comme ils se prénommaient. Sur le papier ils ont fait des progrès c’est indéniable, mais la réalité demeure plus cruelle envers leurs femmes.

Le concept du chien je trouve ça très bien. Une question : pourquoi leur mettre une muselière ;)?

Outre l'efficacité physique, éloignant de potentiels agresseurs, l'efficacité psychologique est tout aussi importante. Pouvoir simplement se balader en ville pour ces femmes sans être sur ses aguets, ou dans une peur constante doit être, j'imagine, un réel as en avant.

Posté le

android

(23)

Répondre

Je suis assez d'accord avec @mp63... Même si j'admire ce que peuvent faire nos amis les chiens pour nous, je vois là une incapacité de la société à protéger ses contemporains ; une façon de dire : "votre conjoint vous frappe ? Pas de problème on a une solution avec des chiens"... Tout cela me paraît très limite en terme de gestion d'un problème important.

a écrit : Les espagnols sont tres en avance sur la prise en charge et le suivi des victimes de violences conjugales. Les Téléphones Grand Danger et les cellules de déchocages francais sont très inspirés de là bas (dans le sud de la France en tout cas) Et pourtant tellement en retard sur tout ce qui est viol...

a écrit : Vraiment ?!

Je vous renvoi à l’affaire du viol d’une ado par « la meute » , comme ils se prénommaient. Sur le papier ils ont fait des progrès c’est indéniable, mais la réalité demeure plus cruelle envers leurs femmes.

Le concept du chien je trouve ça très bien. Une question : pourquoi leur mettre une muselière ;)?
ah bin oui, c'est entre autre à ça que je pensais.

a écrit : Ce n'est pas parce que le risque est élevé que l'homme va nécessairement repasser à l'acte, il faut lui laisser sa chance à lui aussi. Punir les gens par simple prévention, c'est une dérive dangereuse. Si la justice en arrive à confier un chien de protection à la victime c'est que l'agresseur est déjà passé à l'acte plusieurs fois et qu'il a sans doute déjà eu ses chances. Il n'est pas récupérable. Il n'y a pas une bonne solution pour ces gens, homme ou femme.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Le taux de récidive est pour tout le monde pareil, la prison ne sert pas a la réinsertion, juste a faire de nouveaux contacts

Tout le monde le sait
Ça dépend du risque que tu prends dans ton infraction.

Quand j'étais enfant et que j'ai volé des gâteaux dans un magasin, je n'ai pas vu mes amis pendant les 2 mois de vacances scolaires. Je n'ai plus jamais recommencé et surtout je n'ai plus jamais eu l'idée de le faire. Aujourd'hui quand je me fais contrôler à 128 au lieu de 110 sur autoroute, je recommence la semaine suivante car la sanction (1 point) ne me fait pas suffisamment peur pour que j'arrête.

Le mec qui tape une femme (ou inversement) si aujourd'hui il se dit "au pire je ne pourrais plus l'approcher et elle aura un chien" c'est quand même moins décourageant que "si je la touche je pars en prison pour 7ans, je serais enfermé avec des tueurs, des violeurs etc"

Posté le

android

(63)

Répondre

Plus qu’à enlever la muselière...
Qu’ils se fassent bouffer ces pourritures.

Le chien, le meilleur ami de l’ho..... de la femme.

a écrit : Je suis assez d'accord avec @mp63... Même si j'admire ce que peuvent faire nos amis les chiens pour nous, je vois là une incapacité de la société à protéger ses contemporains ; une façon de dire : "votre conjoint vous frappe ? Pas de problème on a une solution avec des chiens"... Tout cela me paraît très limite en terme de gestion d'un problème important. Afficher tout La société fournit des chiens pour protéger ses contemporains, tu veux quoi, qu'on fusille les personnes violentes ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ça dépend du risque que tu prends dans ton infraction.

Quand j'étais enfant et que j'ai volé des gâteaux dans un magasin, je n'ai pas vu mes amis pendant les 2 mois de vacances scolaires. Je n'ai plus jamais recommencé et surtout je n'ai plus jamais eu l'idée de le faire. Auj
ourd'hui quand je me fais contrôler à 128 au lieu de 110 sur autoroute, je recommence la semaine suivante car la sanction (1 point) ne me fait pas suffisamment peur pour que j'arrête.

Le mec qui tape une femme (ou inversement) si aujourd'hui il se dit "au pire je ne pourrais plus l'approcher et elle aura un chien" c'est quand même moins décourageant que "si je la touche je pars en prison pour 7ans, je serais enfermé avec des tueurs, des violeurs etc"
Afficher tout
Et inversement "quitte à aller en prison autant que je la déglingue bien" alors que si un chien protège la concernée, et ben elle est protégée.

On tend un peu actuellement à une idée que si les victimes se protègent c'est qu'on leur fait porter une partie de la culpabilité et que tout doit tourner autour des agresseurs. Et c'est moyen réaliste je trouve.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le chien, le meilleur ami de l’ho..... de la femme. De l'Homme quoi

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Ça dépend du risque que tu prends dans ton infraction.

Quand j'étais enfant et que j'ai volé des gâteaux dans un magasin, je n'ai pas vu mes amis pendant les 2 mois de vacances scolaires. Je n'ai plus jamais recommencé et surtout je n'ai plus jamais eu l'idée de le faire. Auj
ourd'hui quand je me fais contrôler à 128 au lieu de 110 sur autoroute, je recommence la semaine suivante car la sanction (1 point) ne me fait pas suffisamment peur pour que j'arrête.

Le mec qui tape une femme (ou inversement) si aujourd'hui il se dit "au pire je ne pourrais plus l'approcher et elle aura un chien" c'est quand même moins décourageant que "si je la touche je pars en prison pour 7ans, je serais enfermé avec des tueurs, des violeurs etc"
Afficher tout
On ne va quand même pas comparer, une connerie sans réelle conséquence d'un gamin, un excès de vitesse (en plus si 110 alors c'est une route sans réel danger) et un viol....

D'autre part, il me semble que certains ici on déjà expliqué que max 10 ans (et sortie au bout de 2 ou 4 ans) c'est suffisant pour un viol car ça impacte 1 seule personne contrairement à de la fausse monnaie qui impacte un pays. (Oui je sais...polémique en vue...)

Posté le

android

(1)

Répondre

L'idée est pas mal, les chiens, c'est plutot dissuasif mais personnellement je préfère l'idée du bracelet électronique, mais avec quelques améliorations:
Si le conjoint violent s'approche à moins de 300 mètres de la dame, et d'une, celle ci reçoit une alerte via un bidule électronique spécial quelconque qui lui donnera aussi la direction à suivre pour s'en éloigner/se mettre en sécurité, et de deux, le conjoint violent devra s'éloigner dans les 20 secondes sinon la police sera automatiquement avertie, récidive, tribunal, jugement plus sévère. Pas de clémence.

Certains trouveront ça extrême mais dans ce cas de figure, le conjoint violent a sa chance de se tenir à carreau et la dame a le temps de se mettre en sécurité, en trouvant un policier, en rentrant dans un magasin, en prenant en main une bombe anti-agression, ou en enlevant la muselière du chien^^

En tout cas, faut trouver une solution, ca arrive trop souvent les récidives dans ces cas, inacceptable!

a écrit : Ça dépend du risque que tu prends dans ton infraction.

Quand j'étais enfant et que j'ai volé des gâteaux dans un magasin, je n'ai pas vu mes amis pendant les 2 mois de vacances scolaires. Je n'ai plus jamais recommencé et surtout je n'ai plus jamais eu l'idée de le faire. Auj
ourd'hui quand je me fais contrôler à 128 au lieu de 110 sur autoroute, je recommence la semaine suivante car la sanction (1 point) ne me fait pas suffisamment peur pour que j'arrête.

Le mec qui tape une femme (ou inversement) si aujourd'hui il se dit "au pire je ne pourrais plus l'approcher et elle aura un chien" c'est quand même moins décourageant que "si je la touche je pars en prison pour 7ans, je serais enfermé avec des tueurs, des violeurs etc"
Afficher tout
Au contraire, le chien est bien plus décourageant qu'une hypothétique peine de prison, et ce pour une raison très simple:
Les hommes ne voient jamais plus loin que l'instant présent.

Le chien est là devant moi, en rempart, et la prison n'est qu'une hypothèse future (si on me dénonce, si je me fais attraper, si on me condamne...).

C'est pour cela que certains fument en sachant que c'est mauvais pour leur santé: le plaisir est certain et immédiat, et le préjudice lointain.
C'est pour cela que certains attendent le dernier moment avant de réviser un examen: la peine (causée par le travail) est proche et certaine, la récompense qu'est la réussite est lointaine et incertaine.