Le toucher des écrouelles devait guérir

Proposé par
le
dans

Les rois de France pratiquaient régulièrement le toucher des écrouelles (une guérison miraculeuse). Le faible pourcentage de rémission devait prouver la formule "Le roi te touche, Dieu te guérit ". Les autres sujets étaient priés de garder le silence. Louis XVI, très croyant, en toucha plus de 2000.


Commentaires préférés (3)

Ils ont ensuite modifié la formule en "Le roi te touche, que Dieu te guérisse", comme ça dans tous les cas ils restent couverts : "Ah ça n'a pas marché? C'est que Dieu voulait pas que les mains de Louis fonctionne"...
(Et je dis ça en étant croyant )

Les "écrouelles" étaient des maladies tuberculeuses du système lymphatique, qui donnaient des fistules purulentes aux ganglions du cou...
Le Roi touchait les fistules pour les "soigner". Intéressante cette anecdote ; pourquoi prêtait-on ce type de pouvoir si spécifique, si localisé, aux Rois ? Wiki nous dit que cela remonterait à Clovis.
Un doute m'assaille aussi : cette maladie existe-t-elle encore de nos jours, et sous quel nom ?

a écrit : Les "écrouelles" étaient des maladies tuberculeuses du système lymphatique, qui donnaient des fistules purulentes aux ganglions du cou...
Le Roi touchait les fistules pour les "soigner". Intéressante cette anecdote ; pourquoi prêtait-on ce type de pouvoir si spécifique, si localisé, aux Rois ?
Wiki nous dit que cela remonterait à Clovis.
Un doute m'assaille aussi : cette maladie existe-t-elle encore de nos jours, et sous quel nom ?
Afficher tout
On parle de Rois thaumaturges. Pour faire simple ils étaient investis de leur mission par Dieu, " roi de droit divin" et recevait certains pouvoirs surnaturels grâce au sacre.

Posté le

android

(52)

Répondre


Tous les commentaires (13)

Ils ont ensuite modifié la formule en "Le roi te touche, que Dieu te guérisse", comme ça dans tous les cas ils restent couverts : "Ah ça n'a pas marché? C'est que Dieu voulait pas que les mains de Louis fonctionne"...
(Et je dis ça en étant croyant )

Les "écrouelles" étaient des maladies tuberculeuses du système lymphatique, qui donnaient des fistules purulentes aux ganglions du cou...
Le Roi touchait les fistules pour les "soigner". Intéressante cette anecdote ; pourquoi prêtait-on ce type de pouvoir si spécifique, si localisé, aux Rois ? Wiki nous dit que cela remonterait à Clovis.
Un doute m'assaille aussi : cette maladie existe-t-elle encore de nos jours, et sous quel nom ?

Adénopathie cervicale tuberculeuse chronique.
Le lien wiki suggère des traitements avec des moyens actuels donc j'imagine que ce n'est pas totalement éradiqué,même si bien plus rare qu'avant ? (J'ai aussi vu 2 photos modernes de la chose)

Relation directe entre le peuple et le roi. Le roi (et surtout pas les autres nobles, potentiellement menaçants) prend soin du peuple et en est proche. C'est l'idée j'imagine.

a écrit : Les "écrouelles" étaient des maladies tuberculeuses du système lymphatique, qui donnaient des fistules purulentes aux ganglions du cou...
Le Roi touchait les fistules pour les "soigner". Intéressante cette anecdote ; pourquoi prêtait-on ce type de pouvoir si spécifique, si localisé, aux Rois ?
Wiki nous dit que cela remonterait à Clovis.
Un doute m'assaille aussi : cette maladie existe-t-elle encore de nos jours, et sous quel nom ?
Afficher tout
On parle de Rois thaumaturges. Pour faire simple ils étaient investis de leur mission par Dieu, " roi de droit divin" et recevait certains pouvoirs surnaturels grâce au sacre.

Posté le

android

(52)

Répondre

J'ai tout de suite entendu, venant d’ailleurs, une phrase ancienne
«Touchez ma bosse, Monseigneur»

N’empêche que tripoter les bubons (ok, je voulais dire les écrouelles) de mecs que tu connais même pas, faut avoir le cœur bien accroché

Aujourd'hui ni Dieu ni Roi ne guérit, de fait on confine, on ferme les lieux de cultes et on attend que l'épidémie passe.

a écrit : Les "écrouelles" étaient des maladies tuberculeuses du système lymphatique, qui donnaient des fistules purulentes aux ganglions du cou...
Le Roi touchait les fistules pour les "soigner". Intéressante cette anecdote ; pourquoi prêtait-on ce type de pouvoir si spécifique, si localisé, aux Rois ?
Wiki nous dit que cela remonterait à Clovis.
Un doute m'assaille aussi : cette maladie existe-t-elle encore de nos jours, et sous quel nom ?
Afficher tout
Oui tout à fait, ca existe encore mais c'est évidemment beaucoup plus rare depuis l'avènement des antibiotiques.
Precisons que ca n'est pas spécifique à la tuberculose, plusieurs maladies peuvent donner du pus dans un ganglion qui ensuite perce la peau en regard pour s'écouler à l'extérieur : n'importe quelle infection bactérienne dans la zone de drainage du ganglion (angine, infection de la peau du cou etc), la maladie des griffes du chat etc.
Le terme générique actuel est "adénite purulente fistulisée", mais dans le cas de la tuberculose le terme ecrouelle s'emploie encore. Mais bon, encore une fois, surtout sous nos latitudes, c'est heureusement pas tous les 4 matins...

a écrit : Aujourd'hui ni Dieu ni Roi ne guérit, de fait on confine, on ferme les lieux de cultes et on attend que l'épidémie passe. Les bubons c'est plutôt pour la peste. Dans tous les cas, c'est degueulasse...

a écrit : Ils ont ensuite modifié la formule en "Le roi te touche, que Dieu te guérisse", comme ça dans tous les cas ils restent couverts : "Ah ça n'a pas marché? C'est que Dieu voulait pas que les mains de Louis fonctionne"...
(Et je dis ça en étant croyant )
Et Ambroise Paré disait "Je le pansai, Dieu le guérit"

Mimoun, deux anecdotes de qualité en un jour. Moi je dis encore ! Et bravo.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : On parle de Rois thaumaturges. Pour faire simple ils étaient investis de leur mission par Dieu, " roi de droit divin" et recevait certains pouvoirs surnaturels grâce au sacre. Ce qui est ironique puisque le premier roi sacré fut Pépin le Bref et c'était surtout un geste politique marquant le rapprochement avec l'église catholique.

a écrit : Ce qui est ironique puisque le premier roi sacré fut Pépin le Bref et c'était surtout un geste politique marquant le rapprochement avec l'église catholique. Non, le rapprochement entre la monarchie franque et l'Eglise date plutôt du baptême de Clovis. Ce que cherchait plutôt Pépin le Bref, c'est à légitimer sa prise de pouvoir par rapport aux souverains mérovingiens. Il est d'ailleurs à noter que si les derniers souverains mérovingiens ayant régné entre le VIIème et le VIIIème siècle ont été qualifiés de rois fainéants, ce n'était pas parce que c'étaient de gros glandeurs, mais parce que leur pouvoir leur avait été peu à peu rogné par l'aristocratie, au point qu'à la fin, c'était le maire du palais (ie. le chef du gouvernement) aidé de son conseil qui décidait de tout. Les décisions du roi ne servaient donc à rien, et ce qu'il faisait était complètement vain → il fait néant.
Pendant un siècle, le pouvoir a été exercé par le maire du palais. Le sacre lui a donc permis d'exercer de jure une autorité qu'il détenait déjà de facto...
On peut également noter que la légende populaire qui veut que les rois fainéants passaient leurs temps à se prélasser sur les routes dans des litières rembourrées et matelassées tirées par un attelage de boeufs est une déformation de la réalité venant d'une coutume franque consistant, pour le chef nouvellement promu à la tête d'un royaume, à parcourir ses terres en trônant sur un char d'apparat.

Posté le

android

(2)

Répondre