L'urine comme future source d'énergie ?

Proposé par
Invité
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Y'a pire, j'ai vu en chine une usine qui produit son électricité grâce aux matières fécales. Devinez ce qu'est la première tache que doivent effectuer les employés en arrivant le matin. Ceci ne diffère pas beaucoup des usines de méthanisation des lisiers, fumiers, boues des stations d'épuration, etc...
fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thanisation

Quant à valoriser l'urine humaine comme engrais, une entreprise de Montpellier mène actuellement une expérience :
www.cycl-op.org/initiative/h/valurine-valoriser-l-urine-humaine-dans-l-agriculture.html
D'autres initiatives de ce type, existent aussi en France et en Europe ou encore aux États-Unis.
De fait, un étude américaine a démontré que la collecte des urines de l'ensemble de sa population, pourrait remplacer un tiers des quantités de phosphore et d'azote utilisés dans son agriculture.
Cependant, la barrière est avant tout d'ordre psychologique, tout comme dans la réutilisation des eaux usées dépurées par ultrafiltration, pour alimenter les réseaux d'eau potable, bien que techniquement et d'un point de vue sanitaire, ce soit sûr.

Posté le

android

(44)

Répondre

La seconde source (les numériques) est beaucoup plus nuancée. L'énergie produite n'a pu recharger qu'une infime partie de la batterie, et encore ça ne dit pas combien de temps ça a pris. Il faut encore rester très prudent ; les résultats actuels ne sont pas exploitables

Posté le

android

(9)

Répondre

Déjà à l'époque Romaine, l'urine était utilisée en bain de bouche, mélangée à du miel, du vin, de la poudre de coquilles brûlées de fruits de mer et diverses herbes aromatiques.
L'urine des populations de la Péninsule Ibérique était recherchée et faisait même l'objet de commerce en amphores, car considérée de très bonne qualité pour cette sorte de dentifrice.
L'urine était également utilisée, conjointement à de la chaux et de la cendre, comme "lessive", dans les "fullonica", lavoirs ou pressings de l'époque. Des installations toutes proches, permettaient aux passants de se soulager. Des fullonica ont été retrouvés en très bon état de conservation, dans les ruines de Pompéi et d'Herculanum.
Dans les deux cas que je cite ci-dessus, c'est la source d'ammoniaque obtenue par oxydation de l'urée contenue dans l'urine, qui était recherchée.

L'urine a également été utilisée jusqu'au 19eme, dans la draperie, servant à laver les tissus confectionnés en laine, en lin ou en coton, avant l'étape de la teinture.
À Reims, qui fut une ville drapiere, la collecte de l'urine a été systématique durant des siècles.
Tout comme le tissu, l'urine était également utilisée pour assouplir et teindre le cuir.
Si vous avez fait du tourisme au Maroc, et avez visité ses pluricentenaires tanneries à ciel ouvert, peut-être vous a t'on informé qu'il est fait usage de fiente de pigeons dans la préparation de ces cuirs.

...et ne croyez pas que l'usage de l'urine n'a plus cours actuellement.
Des médicaments sont fabriqués à partir d'urine de femme enceinte. Ils sont utilisés dans des traitements d'infertilité.

Dans un futur plus ou moins proche, l'humanité devra avoir recours à l'urine, comme source de phosphate pour usage comme engrais. Avant la fin de ce siècle, les mines seront probablement épuisées.

Posté le

android

(23)

Répondre


Tous les commentaires (27)

Après être passé aux toilettes, t'as plus envie de manipuler ton portable, mais au moins personne n'osera te demander de lui prêter, c'est l'avantage.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le futur c'est dégueulasse.. Y'a pire, j'ai vu en chine une usine qui produit son électricité grâce aux matières fécales. Devinez ce qu'est la première tache que doivent effectuer les employés en arrivant le matin.

Posté le

android

(4)

Répondre

Si tu couples le système a un échangeur de chaleur urine / eau, tu peux même récupérer des calories pour chauffer une maison.

a écrit : Y'a pire, j'ai vu en chine une usine qui produit son électricité grâce aux matières fécales. Devinez ce qu'est la première tache que doivent effectuer les employés en arrivant le matin. Ceci ne diffère pas beaucoup des usines de méthanisation des lisiers, fumiers, boues des stations d'épuration, etc...
fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thanisation

Quant à valoriser l'urine humaine comme engrais, une entreprise de Montpellier mène actuellement une expérience :
www.cycl-op.org/initiative/h/valurine-valoriser-l-urine-humaine-dans-l-agriculture.html
D'autres initiatives de ce type, existent aussi en France et en Europe ou encore aux États-Unis.
De fait, un étude américaine a démontré que la collecte des urines de l'ensemble de sa population, pourrait remplacer un tiers des quantités de phosphore et d'azote utilisés dans son agriculture.
Cependant, la barrière est avant tout d'ordre psychologique, tout comme dans la réutilisation des eaux usées dépurées par ultrafiltration, pour alimenter les réseaux d'eau potable, bien que techniquement et d'un point de vue sanitaire, ce soit sûr.

Posté le

android

(44)

Répondre

a écrit : Y'a pire, j'ai vu en chine une usine qui produit son électricité grâce aux matières fécales. Devinez ce qu'est la première tache que doivent effectuer les employés en arrivant le matin. Tache ou tâche ???

Posté le

android

(2)

Répondre

Il me semble que dans la Rome antique, on collectait l'urine pour y extraire certains éléments.

Posté le

android

(0)

Répondre

Globalement au potager l'urine est un engrais qualifié d'or jaune. Tous les jardiniers un peu soigneux de ce qu'ils font savent qu'il faut pisser sur son jardin.

a écrit : Après être passé aux toilettes, t'as plus envie de manipuler ton portable, mais au moins personne n'osera te demander de lui prêter, c'est l'avantage. Normalement tu te laves les mains après être passé aux toilettes.
L'urine est stérile mais par contre il y a plus de bacteries sur le tel que sur la lunette des toilettes.

Posté le

android

(0)

Répondre

Je pisse de rire en imaginant la scène.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Normalement tu te laves les mains après être passé aux toilettes.
L'urine est stérile mais par contre il y a plus de bacteries sur le tel que sur la lunette des toilettes.
L'urine est stérile uniquement si tu la ponctionne directement dans la vessie. Penser qu'elle est stérile à la sortie sous entendrait que tout l'appareil génital est stérile de bout en bout... même avec des conditions d'hygiène draconiennes, ça me paraît difficile à croire ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il me semble que dans la Rome antique, on collectait l'urine pour y extraire certains éléments. En effet, en Egypte antique par exemple l'urine était utilisé comme dentifrice

Posté le

android

(0)

Répondre

La seconde source (les numériques) est beaucoup plus nuancée. L'énergie produite n'a pu recharger qu'une infime partie de la batterie, et encore ça ne dit pas combien de temps ça a pris. Il faut encore rester très prudent ; les résultats actuels ne sont pas exploitables

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Il me semble que dans la Rome antique, on collectait l'urine pour y extraire certains éléments. Il me semble également que l'urine était utilisée dans les tanneries de cuir. (je ne sais pas s'il est pertinent de préciser que les tanneries sont pour le cuir mais dans le doute...)

a écrit : Il me semble que dans la Rome antique, on collectait l'urine pour y extraire certains éléments. L’ammoniac contenu dans l’urine servait en effet entre autre aux romains à blanchir leur dents... ça doit encore fonctionner aujourd’hui mais je te laisse vérifier

L’énergie n’a ni couleur, ni odeur. Caca, pipi, vomi, pas de soucis.
Comme l’argent.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il me semble que dans la Rome antique, on collectait l'urine pour y extraire certains éléments. Il y avait même des collecteurs d’urine qui payaient une taxe sur l’urine. C’est de là que provient l’expression : « l’argent n’a pas d’odeur »

Et je fais comment si j'ai pas envie de pisser?

Posté le

android

(0)

Répondre

Déjà à l'époque Romaine, l'urine était utilisée en bain de bouche, mélangée à du miel, du vin, de la poudre de coquilles brûlées de fruits de mer et diverses herbes aromatiques.
L'urine des populations de la Péninsule Ibérique était recherchée et faisait même l'objet de commerce en amphores, car considérée de très bonne qualité pour cette sorte de dentifrice.
L'urine était également utilisée, conjointement à de la chaux et de la cendre, comme "lessive", dans les "fullonica", lavoirs ou pressings de l'époque. Des installations toutes proches, permettaient aux passants de se soulager. Des fullonica ont été retrouvés en très bon état de conservation, dans les ruines de Pompéi et d'Herculanum.
Dans les deux cas que je cite ci-dessus, c'est la source d'ammoniaque obtenue par oxydation de l'urée contenue dans l'urine, qui était recherchée.

L'urine a également été utilisée jusqu'au 19eme, dans la draperie, servant à laver les tissus confectionnés en laine, en lin ou en coton, avant l'étape de la teinture.
À Reims, qui fut une ville drapiere, la collecte de l'urine a été systématique durant des siècles.
Tout comme le tissu, l'urine était également utilisée pour assouplir et teindre le cuir.
Si vous avez fait du tourisme au Maroc, et avez visité ses pluricentenaires tanneries à ciel ouvert, peut-être vous a t'on informé qu'il est fait usage de fiente de pigeons dans la préparation de ces cuirs.

...et ne croyez pas que l'usage de l'urine n'a plus cours actuellement.
Des médicaments sont fabriqués à partir d'urine de femme enceinte. Ils sont utilisés dans des traitements d'infertilité.

Dans un futur plus ou moins proche, l'humanité devra avoir recours à l'urine, comme source de phosphate pour usage comme engrais. Avant la fin de ce siècle, les mines seront probablement épuisées.

Posté le

android

(23)

Répondre