Le sommeil polyphasique est-il meilleur ?

Proposé par
Invité
le
dans

Le sommeil polyphasique ou sommeil segmenté consiste à scinder une nuit classique de 7 ou 8 heures en plusieurs périodes. Pratiqué avant l’ère industrielle, le terme de dorveille était utilisé. Les bienfaits retirés seraient l’apaisement et la diminution d’état de fatigue durant la journée, mais les scientifiques restent prudents sur les effets à long terme.


Commentaires préférés (3)

Pratique courante chez de nombreux chefs d’état et notamment Jacques Chirac.

Le lien du figaro est très (trop?) positif vis à vis de ce sommeil polyphasique en considérant notre capacité d'adaptation humaine plus forte que les éventuels risques liés à un tel cycle.

Alors oui, en effet, des cycles de sommeil courts permettent d'atteindre un sommeil profond plus rapidement et donc permettent de compenser une éventuelle dette de sommeil que les cycles polyphasiques entraînent (en dormant moins mais mieux en quelque sorte).
Cependant, quand vous passez un certain âge, le corps se sent décalé et il peut arriver que d'anciens travailleurs de nuit souffrent d'insomnie en n'arrivant plus à dormir ; le cerveau «ne sachant plus» quand dormir et quand être réveillé.

C'est donc tout à fait honorable que l'auteur de l'anecdote émette un doute sur l'intérêt ou le désintérêt sanitaire d'un tel cycle de sommeil que la source du figaro ne mentionne pas.

Quant à la source slate, elle n'évoque ces cycles qu'à travers un exemple personnel et en ne citant que brièvement des études sur les risques physiques et sociaux d'un mauvais cycle de sommeil sans vraiment les utiliser de manière intelligente et scientifique (en même temps ils n'y connaissent rien, et ce n'est pas en utilisant l'exemple d'un doctorant qui n'a pas fais sa thèse sur le sujet et donc qui ne s'y connait pas plus, que l'article sera plus scientifique). En somme, la dernière phrase de l'article résumé bien la situation : on « ne connaît presque rien de ce qui occupe au moins 25% de [nos] journées»

Posté le

android

(77)

Répondre

C'est une technique employée par de nombreux animaux, et il n'est pas rare que ce soit le cas chez certaines personnes âgées. Avant l'ère industrielle et l'éclairage continu, la forme biphasique ou triphasique était privilégiée, car moins contraignante.

Le sommeil polyphasique consiste en de petites siestes (de 15 à 30mn) et permettrait un repos de 2 à 5H par jour seulement. Il serait, avec le temps et l'habitude, plus facile d'atteindre le sommeil paradoxal, qui est la phase de repos la plus importante (d'après les études, empêcher uniquement le sommeil paradoxal d'un animal entraîne sa mort après quelques semaines seulement)

Cependant il existe encore peu d'études sur le sommeil polyphasique (sur le sommeil tout court d'ailleurs), tout reste du domaine de l'anecdotique. Des inquiétudes ont été exprimées sur le long terme, comme une suppression de certains stades de sommeil, un possible affaiblissement du système immunitaire et un ralentissement de la production d'hormones de croissance, bien que les partisans de cette technique se disent être aussi voire plus en forme qu'avec un sommeil lambda. Un dormeur moyen aurait dans la nuit 40% de sommeil profond et 60% de sommeil léger, le sommeil polyphasique régulier inverserait ce pourcentage.

De nos jours certains métiers, exigeant une vigilance rapprochée (certains militaires, navigateurs en solo etc) peuvent utiliser le sommeil polyphasique.
Les rêves lucides seraient également plus fréquents et intenses.


Tous les commentaires (30)

Pratique courante chez de nombreux chefs d’état et notamment Jacques Chirac.

Il existe aussi le fait de dormir 6h la nuit complété d’une sieste de 20 minutes en journée, approuvé par bon nombre de médecins.

Le lien du figaro est très (trop?) positif vis à vis de ce sommeil polyphasique en considérant notre capacité d'adaptation humaine plus forte que les éventuels risques liés à un tel cycle.

Alors oui, en effet, des cycles de sommeil courts permettent d'atteindre un sommeil profond plus rapidement et donc permettent de compenser une éventuelle dette de sommeil que les cycles polyphasiques entraînent (en dormant moins mais mieux en quelque sorte).
Cependant, quand vous passez un certain âge, le corps se sent décalé et il peut arriver que d'anciens travailleurs de nuit souffrent d'insomnie en n'arrivant plus à dormir ; le cerveau «ne sachant plus» quand dormir et quand être réveillé.

C'est donc tout à fait honorable que l'auteur de l'anecdote émette un doute sur l'intérêt ou le désintérêt sanitaire d'un tel cycle de sommeil que la source du figaro ne mentionne pas.

Quant à la source slate, elle n'évoque ces cycles qu'à travers un exemple personnel et en ne citant que brièvement des études sur les risques physiques et sociaux d'un mauvais cycle de sommeil sans vraiment les utiliser de manière intelligente et scientifique (en même temps ils n'y connaissent rien, et ce n'est pas en utilisant l'exemple d'un doctorant qui n'a pas fais sa thèse sur le sujet et donc qui ne s'y connait pas plus, que l'article sera plus scientifique). En somme, la dernière phrase de l'article résumé bien la situation : on « ne connaît presque rien de ce qui occupe au moins 25% de [nos] journées»

Posté le

android

(77)

Répondre

"Un ingrédient nécessaire pour faire le tour du monde en solitaire"

Balade Mentale — Insomnie, repousser la sonnerie

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est une technique employée par de nombreux animaux, et il n'est pas rare que ce soit le cas chez certaines personnes âgées. Avant l'ère industrielle et l'éclairage continu, la forme biphasique ou triphasique était privilégiée, car moins contraignante.

Le sommeil polyphasique consiste en de petites siestes (de 15 à 30mn) et permettrait un repos de 2 à 5H par jour seulement. Il serait, avec le temps et l'habitude, plus facile d'atteindre le sommeil paradoxal, qui est la phase de repos la plus importante (d'après les études, empêcher uniquement le sommeil paradoxal d'un animal entraîne sa mort après quelques semaines seulement)

Cependant il existe encore peu d'études sur le sommeil polyphasique (sur le sommeil tout court d'ailleurs), tout reste du domaine de l'anecdotique. Des inquiétudes ont été exprimées sur le long terme, comme une suppression de certains stades de sommeil, un possible affaiblissement du système immunitaire et un ralentissement de la production d'hormones de croissance, bien que les partisans de cette technique se disent être aussi voire plus en forme qu'avec un sommeil lambda. Un dormeur moyen aurait dans la nuit 40% de sommeil profond et 60% de sommeil léger, le sommeil polyphasique régulier inverserait ce pourcentage.

De nos jours certains métiers, exigeant une vigilance rapprochée (certains militaires, navigateurs en solo etc) peuvent utiliser le sommeil polyphasique.
Les rêves lucides seraient également plus fréquents et intenses.

Le sommeil polyphasique c'est simplement le fait de scinder la période de sommeil.
Faire la sieste c'est déjà du polyphasique.
La méthode en 8 sommes de 30 minutes c'est uniquement une méthode de polyphasique.

Posté le

android

(4)

Répondre

Je me coucherai moins bête et je me lèverai moins reposé.

Posté le

android

(8)

Répondre

Déjà parue le 19 février 2011 !
On a qu’une seule anecdote aujourd’hui... :/

« Le sommeil polyphasique est une réorganisation du sommeil afin d'en réduire la durée. Deux méthodes sont principalement utilisées : Uberman (6 siestes de 20 minutes toutes les 4 heures) et Everyman (une sieste de 3 heures et 3 siestes de 20 minutes). Les champions de voile ont l'habitude d'utiliser ces méthodes pour ne pas laisser leur bateau sans surveillance trop longtemps.

Ces méthodes permettraient d'entrer plus rapidement en phase de sommeil paradoxal. Des personnes célèbres auraient utilisé cette méthode, comme Léonard de Vinci ou Thomas Edison. Les médecins sont partagés sur la dangerosité de ce type de sommeil à long terme. »

Posté le

android

(21)

Répondre

Et être jeunes parents qui se couchent vers 22h, se réveillent à 1h, 4h45 puis 7h... avec une sieste de 1h vers 15h, c'est du polyphasique ou faut-il espacer les cycles de plus longues phases d'éveil ?

En tout cas, de mon expérience, au début c'est perturbant de se lever comme ça, mais au final on s'adapte vite. Et quand on donne le sein, de toute façon on se réveille presque avant le bébé car les seins sont ultra gonflés (du genre à comprendre les vaches et chèvres qui se précipitent pour se faire traire).

Posté le

android

(6)

Répondre

Ma première anecdote publiée après plusieurs années sur le site :-).

a écrit : Déjà parue le 19 février 2011 !
On a qu’une seule anecdote aujourd’hui... :/

« Le sommeil polyphasique est une réorganisation du sommeil afin d'en réduire la durée. Deux méthodes sont principalement utilisées : Uberman (6 siestes de 20 minutes toutes les 4 heures) et Everyman (une sieste de 3 he
ures et 3 siestes de 20 minutes). Les champions de voile ont l'habitude d'utiliser ces méthodes pour ne pas laisser leur bateau sans surveillance trop longtemps.

Ces méthodes permettraient d'entrer plus rapidement en phase de sommeil paradoxal. Des personnes célèbres auraient utilisé cette méthode, comme Léonard de Vinci ou Thomas Edison. Les médecins sont partagés sur la dangerosité de ce type de sommeil à long terme. »
Afficher tout
L'anecdote initiale est un peu plus intéressante, car on a des exemples de personnages bien connus de notre Histoire, mais elle date de 2011. On a eu 9 ans pour l'oublier !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et être jeunes parents qui se couchent vers 22h, se réveillent à 1h, 4h45 puis 7h... avec une sieste de 1h vers 15h, c'est du polyphasique ou faut-il espacer les cycles de plus longues phases d'éveil ?

En tout cas, de mon expérience, au début c'est perturbant de se lever comme ça, mais au fi
nal on s'adapte vite. Et quand on donne le sein, de toute façon on se réveille presque avant le bébé car les seins sont ultra gonflés (du genre à comprendre les vaches et chèvres qui se précipitent pour se faire traire). Afficher tout
Petit HS, la dernière fois que je te lisais (en Avril je crois), tu attendais un bébé.
Il est arrivé on dirait bien. Toutes mes félicitations.

a écrit : L'anecdote initiale est un peu plus intéressante, car on a des exemples de personnages bien connus de notre Histoire, mais elle date de 2011. On a eu 9 ans pour l'oublier ! C’est vrai que ça a été remonté plusieurs fois que les anciennes anecdotes soient oubliées et qu’on voudrait les relire. Si on pouvait réinitialiser les anecdotes lues ce serait déjà pas mal.
Mais je pense quand même que laisser les doublons n’est pas bien parce que certains n’oublient pas ces anecdotes (donc moi pour le coup aujourd’hui avec une seule anecdote (que je savais déjà au passage)) et l’appli perd en qualité en proposant du contenu déjà existant.

Ce serait peut-être pas mal aussi que dans la nouvelle version de l’appli, des anciennes anecdotes soient proposées avec les nouvelles dans l’ordre, avec une nouvelle page de commentaire, parce qu’avec 10 ans d’écart, la communauté a bien changé :)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ma première anecdote publiée après plusieurs années sur le site :-). Alors, soit tu es un escroc, soit tu as publié en étant déconnecté, auquel cas nous te félicitons tous !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Petit HS, la dernière fois que je te lisais (en Avril je crois), tu attendais un bébé.
Il est arrivé on dirait bien. Toutes mes félicitations.
Oui, il est arrivé, merci ;)

Ben le coup du sommeil fractionné n'est pas un HS. Le HS est dans le dernier paragraphe... désolée, c'est la fatigue de jeune maman exténuée ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C’est vrai que ça a été remonté plusieurs fois que les anciennes anecdotes soient oubliées et qu’on voudrait les relire. Si on pouvait réinitialiser les anecdotes lues ce serait déjà pas mal.
Mais je pense quand même que laisser les doublons n’est pas bien parce que certains n’oublient pas ces anecdotes (donc moi
pour le coup aujourd’hui avec une seule anecdote (que je savais déjà au passage)) et l’appli perd en qualité en proposant du contenu déjà existant.

Ce serait peut-être pas mal aussi que dans la nouvelle version de l’appli, des anciennes anecdotes soient proposées avec les nouvelles dans l’ordre, avec une nouvelle page de commentaire, parce qu’avec 10 ans d’écart, la communauté a bien changé :)
Afficher tout
Pour avoir posté quelques anecdotes, nous sommes tenus de vérifier nous-mêmes si c'est du déjà vu. Parfois il arrive que cela passe entre les mailles du filet car on ne cherche pas avec les bons mots clef.

Ensuite, il y a la modération. Si tu t'amuses à modérer les anecdotes, et bien tu peux voter "pas intéressant" quand tu as déjà lu l'anecdote sur scmb.
Mon avis est que si ça passe la modération, c'est que même si l'anecdote a déjà été postée il y a quelques temps, il y a quand même plus de 85% de la communauté qui soit ne s'en souvient pas, soit ne l'a jamais lu. Et il est peu probable que 85% de la communauté n'ait jamais lu l'anecdote...car je pense que ceux qui modèrent sont plutôt ceux qui ont déjà lu toutes les anecdotes.

Bref, tout ceci pour dire que finalement les 3 anecdotes disent à peu près la même chose, mais se complètent donc rien de grave...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour avoir posté quelques anecdotes, nous sommes tenus de vérifier nous-mêmes si c'est du déjà vu. Parfois il arrive que cela passe entre les mailles du filet car on ne cherche pas avec les bons mots clef.

Ensuite, il y a la modération. Si tu t'amuses à modérer les anecdotes, et bien tu peux vot
er "pas intéressant" quand tu as déjà lu l'anecdote sur scmb.
Mon avis est que si ça passe la modération, c'est que même si l'anecdote a déjà été postée il y a quelques temps, il y a quand même plus de 85% de la communauté qui soit ne s'en souvient pas, soit ne l'a jamais lu. Et il est peu probable que 85% de la communauté n'ait jamais lu l'anecdote...car je pense que ceux qui modèrent sont plutôt ceux qui ont déjà lu toutes les anecdotes.

Bref, tout ceci pour dire que finalement les 3 anecdotes disent à peu près la même chose, mais se complètent donc rien de grave...
Afficher tout
Oui oui, je suis d’accord avec toi, rien de grave.

Seulement, comme tu dis, on doit chercher les bons mot-clés, et pour le coup, les auteurs n’ont pas cherché du tout : avec « polyphasique » on trouve le doublon (un seul résultat) ; et pour l’anecdote sur un séisme à Lisbonne, on trouve aussi avec « Lisbonne » (8 résultats).

Pour la complémentarité, bof, la seule chose de nouvelle, c’est qu’on disait « dorveille » avant... Ça ne m∈rite pas une anecdote. (L’anecdote sur le sommeil coupé en deux, j’estime que ce n’est pas un doublon.)

Je pense que c’est arrivé à plus de 15% des gens d’avoir affaire à un doublon, et si on peut éviter, c’est mieux quoi.

Personnellement, si tous les jours je vois un ou deux doublons, je désinstalle. Parce l’appli vend « trois anecdotes par jour » et une anecdote par jour, ça en vaut pas la peine (personnellement). Je ne vois pas pourquoi ceux qui se souviennent des anciennes anecdotes (peut-être une minorité mais non négligeable) seraient lésés avec des anecdotes en moins.

Mais encore une fois, une fois de temps en temps, rien de grave :)

Après on peut avoir des avis différents, peut-être que toi ça te gênerait pas mais en ce cas, c’est Philippe qui décide. Mais de ce que j’ai lu, il est plutôt de mon avis je pense.

Posté le

android

(4)

Répondre