Le IIIe Reich voulait élargir les voies ferrées

Proposé par
le
dans

La Breitspurbahn (« chemin de fer à voie large ») était un projet du IIIe Reich. Un réseau ferroviaire avec un écartement de 3 mètres devait être mis en œuvre à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Allemagne afin de multiplier par 2 le nombre de voyageurs et la charge utile des trains.


Commentaires préférés (3)

Copié-collé de la source :
« Les voitures voyageurs sont presque toutes à deux niveaux, ce que permet une hauteur disponible de 4,5 m entre plancher inférieur et plafond supérieur. La largeur est fixée à 6 m et la longueur généralement adoptée est de 42 m. Les aménagements permettent d'offrir, en troisième classe, 460 places assises par voiture. Les voitures de classe supérieure ont une capacité moindre, mais disposent de davantage d'éléments de confort : toilettes plus nombreuses, salons. Sont également prévues des voitures-restaurants (130 places), des voitures-lits pourvues de douches et de salons pour les petits déjeuners, et même des voitures-bains et des voitures-cinéma (196 fauteuils). »

Des véritables immeubles roulants ! Est-ce que quelqu’un sait si c’est vraiment rentable ?

Posté le

android

(58)

Répondre

a écrit : Pour faire un parallèle avec l'A380, une des raisons de son échec est qu'on n'arrivait pas à le remplir à son maximum. Des versions ont été faite pour résoudre ce problème en modifiant l'intérieur mais du coup il était peu rentable par rapport aux autres avions plus petits mais facilement remplis et moins gourmand en carburant.

Donc peut-être que ce train aurait connu le même sort ?
Afficher tout
Peut-être... Après il me semble que les trains n’ont pas les mêmes problèmes de demande que les avions mais bon vu les proportions... On peut aussi penser au prix du billet, faire avancer ce truc, ça doit coûter.

Je me demande ce qu’il se serait passé si le IIIᵉᵐᵉ Reich n’était pas inquiété par la guerre, est-ce que tous les projets pharaoniques d’Hitler auraient vraiment vu le jour ? Comme ces trains, Prora (station balnéaire immense), le « rasage » de Moscou, des monuments de Paris (on était à deux doigts) ou encore Germania (reconstruction totale de Berlin) ? Je ne pense pas...

Posté le

android

(38)

Répondre

Houla des nazis qui veulent multiplier la charge des trains ça sent po bon..


Tous les commentaires (30)

Tu étais sur Wikipédia entre le 6 et le 8 mai TybsXckZ ? ^^

Posté le

android

(9)

Répondre

Copié-collé de la source :
« Les voitures voyageurs sont presque toutes à deux niveaux, ce que permet une hauteur disponible de 4,5 m entre plancher inférieur et plafond supérieur. La largeur est fixée à 6 m et la longueur généralement adoptée est de 42 m. Les aménagements permettent d'offrir, en troisième classe, 460 places assises par voiture. Les voitures de classe supérieure ont une capacité moindre, mais disposent de davantage d'éléments de confort : toilettes plus nombreuses, salons. Sont également prévues des voitures-restaurants (130 places), des voitures-lits pourvues de douches et de salons pour les petits déjeuners, et même des voitures-bains et des voitures-cinéma (196 fauteuils). »

Des véritables immeubles roulants ! Est-ce que quelqu’un sait si c’est vraiment rentable ?

Posté le

android

(58)

Répondre

La Breitspurbahn n'avait pas vocation à se substituer au réseau pré-existant. C'est pourquoi des sites de triages et des gares d’échange entre réseaux à voies larges et réseaux à voies normales était prévus dand les projets. C'était d'une certaine façon vue comme une autoroute de transport ferroviaire aidant le développement du transport de masse. Les locomotives envisagées étaient prévues à l'échelle des infrastructures. Elles devaient atteindre des puissances de 20 000 à 30 000 ch. Elles auraient permis la traction de rames de voyageurs à la vitesse de 250 km/h ou de trains de marchandises de 10 000 t à 100 km/h. Je pense qu'à cette période où il y avait une forte volonté de transformation de la société et ce le plus rapidement possible. Une période donc très fertile en projets scientifiques, industriels, dans l'armement et la manipulation des gents.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Copié-collé de la source :
« Les voitures voyageurs sont presque toutes à deux niveaux, ce que permet une hauteur disponible de 4,5 m entre plancher inférieur et plafond supérieur. La largeur est fixée à 6 m et la longueur généralement adoptée est de 42 m. Les aménagements permettent d'offrir, en troisième c
lasse, 460 places assises par voiture. Les voitures de classe supérieure ont une capacité moindre, mais disposent de davantage d'éléments de confort : toilettes plus nombreuses, salons. Sont également prévues des voitures-restaurants (130 places), des voitures-lits pourvues de douches et de salons pour les petits déjeuners, et même des voitures-bains et des voitures-cinéma (196 fauteuils). »

Des véritables immeubles roulants ! Est-ce que quelqu’un sait si c’est vraiment rentable ?
Afficher tout
Pour faire un parallèle avec l'A380, une des raisons de son échec est qu'on n'arrivait pas à le remplir à son maximum. Des versions ont été faite pour résoudre ce problème en modifiant l'intérieur mais du coup il était peu rentable par rapport aux autres avions plus petits mais facilement remplis et moins gourmand en carburant.

Donc peut-être que ce train aurait connu le même sort ?

a écrit : Pour faire un parallèle avec l'A380, une des raisons de son échec est qu'on n'arrivait pas à le remplir à son maximum. Des versions ont été faite pour résoudre ce problème en modifiant l'intérieur mais du coup il était peu rentable par rapport aux autres avions plus petits mais facilement remplis et moins gourmand en carburant.

Donc peut-être que ce train aurait connu le même sort ?
Afficher tout
Peut-être... Après il me semble que les trains n’ont pas les mêmes problèmes de demande que les avions mais bon vu les proportions... On peut aussi penser au prix du billet, faire avancer ce truc, ça doit coûter.

Je me demande ce qu’il se serait passé si le IIIᵉᵐᵉ Reich n’était pas inquiété par la guerre, est-ce que tous les projets pharaoniques d’Hitler auraient vraiment vu le jour ? Comme ces trains, Prora (station balnéaire immense), le « rasage » de Moscou, des monuments de Paris (on était à deux doigts) ou encore Germania (reconstruction totale de Berlin) ? Je ne pense pas...

Posté le

android

(38)

Répondre

C’est comme à l’époque des locomotives à vapeur, tout est bon pour la rentabilité.

Pour la même énergie, (1 tour) la taille des roues (plus grande donc) permettait alors une plus grande distance parcourue, et une plus grande vitesse. Mais à un moment donné les train ne passaient plus les tunnels...

Pour revenir à l’anecdote, pour l’écart des rails, un peu plus d’homogénéité au niveau mondial permettrait de baisser les coûts, de production bien sûr mais au final sur le prix du billet pour le voyageur, même minime ce serait toujours ça de moins!

Mais aussi le transport ferroviaire d’un pays à l’autre en optimisant au mieux la durée de transport (aux frontières et potentiels changements de normes).

Mais comme toujours pour chaque pays, ce sont les autres qui doivent faire le changement et l’évolution, et pas l’inverse alors on est pas arrivé à trouver une norme.

a écrit : Pour faire un parallèle avec l'A380, une des raisons de son échec est qu'on n'arrivait pas à le remplir à son maximum. Des versions ont été faite pour résoudre ce problème en modifiant l'intérieur mais du coup il était peu rentable par rapport aux autres avions plus petits mais facilement remplis et moins gourmand en carburant.

Donc peut-être que ce train aurait connu le même sort ?
Afficher tout
C'est un problème de "stratégie" commerciale... Les deux géants de l'aviation font des paris sur l'avenir, et ça marche pour eux sur certains avions et moins pour d'autres.
Boing avait parié sur un gros porteur à une époque (années 70, le 747) et ça a marché... Le "pari" plus tard d'un plus gros porteur pour Airbus (380) a été plutôt une erreur ; même si ça reste un avion formidable... Boing a sorti parallèlement un plus petit porteur (Dream ligner : le 787) et c'est un succès commercial.
Ce qui n'empêche pas Airbus de cartonner sur d'autres modèles (A320 notamment).
Ça tient bien sûr aux stratégies des compagnies aériennes : moins de fréquences avec de plus gros porteurs ; ou plus de fréquences avec des moyens porteurs. Aujourd'hui, il semble que les passagers vont plutôt choisir la souplesse des compagnies qui misent sur les fréquences... ça pourrait changer demain. Disons que l'A380 n'est peut-être sorti au bon moment ; mais qu'il a peut-être encore un avenir, sait-on jamais, les choses dans ce monde de l'aviation changent très vite. La tarification sera fondamentale.

Houla des nazis qui veulent multiplier la charge des trains ça sent po bon..

a écrit : Copié-collé de la source :
« Les voitures voyageurs sont presque toutes à deux niveaux, ce que permet une hauteur disponible de 4,5 m entre plancher inférieur et plafond supérieur. La largeur est fixée à 6 m et la longueur généralement adoptée est de 42 m. Les aménagements permettent d'offrir, en troisième c
lasse, 460 places assises par voiture. Les voitures de classe supérieure ont une capacité moindre, mais disposent de davantage d'éléments de confort : toilettes plus nombreuses, salons. Sont également prévues des voitures-restaurants (130 places), des voitures-lits pourvues de douches et de salons pour les petits déjeuners, et même des voitures-bains et des voitures-cinéma (196 fauteuils). »

Des véritables immeubles roulants ! Est-ce que quelqu’un sait si c’est vraiment rentable ?
Afficher tout
J’au souvent pensé à ça lors de mes divers voyages en train, pourquoi ne pas faire des trains plus larges? Une des réponses qui me semble la plus probable est qu’il est sûrement plus économique de ne pas changer les voies/ponts/tunnels et de faire un train plus long: les grandes gares par lesquelles transitent de nombreux voyageurs sont souvent très longues et pourraient accueillir des trains plus grands. De plus, bien que n’étant pas un spécialiste j’imagine que la face avant du train est la principale source de ralentissement (dûs aux frottements) et qu’agrandir le train est plus économique en énergie (et donc en argent et temps de trajet) qu’augmenter sa largeur/hauteur et donc les frottements avec l’air.

Après je pense aussi aux quelques fois où je me suis retrouvé devant le train avec un énorme sac bien lourd (notamment dans les gares parisiennes) et qu’il était inscrit voiture n*18 sur mon billet... on est bien content que le train ne soit pas plus long dans ces cas là!

C'était vraiment une époque où fallait pas se tromper de train même si le trajet était gratuit.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J’au souvent pensé à ça lors de mes divers voyages en train, pourquoi ne pas faire des trains plus larges? Une des réponses qui me semble la plus probable est qu’il est sûrement plus économique de ne pas changer les voies/ponts/tunnels et de faire un train plus long: les grandes gares par lesquelles transitent de nombreux voyageurs sont souvent très longues et pourraient accueillir des trains plus grands. De plus, bien que n’étant pas un spécialiste j’imagine que la face avant du train est la principale source de ralentissement (dûs aux frottements) et qu’agrandir le train est plus économique en énergie (et donc en argent et temps de trajet) qu’augmenter sa largeur/hauteur et donc les frottements avec l’air.

Après je pense aussi aux quelques fois où je me suis retrouvé devant le train avec un énorme sac bien lourd (notamment dans les gares parisiennes) et qu’il était inscrit voiture n*18 sur mon billet... on est bien content que le train ne soit pas plus long dans ces cas là!
Afficher tout
Oui ils faudrait reconstruire toutes les infrastructures et repartir de zéro... Impensable, rien que refaire les 50 voies de Gare du Nord suffit à nous faire oublier l’idée !

C’est d’ailleurs pour cette raison que les Anglais roulent en voiture à gauche, cf. SCMB, les coûts économiques pour passer à droite ne valaient pas le coup. Ou encore que les voies ferrées sont de tailles différentes entre les pays, l’Allemagne qui roulent à droite alors que nous roulons à gauche...

C’est pour ça que justement, le projet du Breitspurbahn ne s’appuyait pas sur le réseau existant.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Copié-collé de la source :
« Les voitures voyageurs sont presque toutes à deux niveaux, ce que permet une hauteur disponible de 4,5 m entre plancher inférieur et plafond supérieur. La largeur est fixée à 6 m et la longueur généralement adoptée est de 42 m. Les aménagements permettent d'offrir, en troisième c
lasse, 460 places assises par voiture. Les voitures de classe supérieure ont une capacité moindre, mais disposent de davantage d'éléments de confort : toilettes plus nombreuses, salons. Sont également prévues des voitures-restaurants (130 places), des voitures-lits pourvues de douches et de salons pour les petits déjeuners, et même des voitures-bains et des voitures-cinéma (196 fauteuils). »

Des véritables immeubles roulants ! Est-ce que quelqu’un sait si c’est vraiment rentable ?
Afficher tout
Certainement très rentable en 40 mais après l’avion est arrivé dans tous les cas ca aurait pas duré longtemps

a écrit : Peut-être... Après il me semble que les trains n’ont pas les mêmes problèmes de demande que les avions mais bon vu les proportions... On peut aussi penser au prix du billet, faire avancer ce truc, ça doit coûter.

Je me demande ce qu’il se serait passé si le IIIᵉᵐᵉ Reich n’était pas inquiété par la guerre,
est-ce que tous les projets pharaoniques d’Hitler auraient vraiment vu le jour ? Comme ces trains, Prora (station balnéaire immense), le « rasage » de Moscou, des monuments de Paris (on était à deux doigts) ou encore Germania (reconstruction totale de Berlin) ? Je ne pense pas... Afficher tout
Je pense que oui au contraire; il n’y a qu’à regarder ce qu’ils ont réalisé et même en pleine guerre c’est fou...

L'un des traits de Hitler, était sa folie des grandeurs, jusque pour sa personne.
Il n'y a aucun hasard dans le fait de sa volonté à ne plus porter la nationalité Autrichienne, et à embrasser celle d'un grand pays à ses yeux. Il lui vouera un amour illimité, démesuré, passionnel, pendant des années, mais rempli de rancœur en 1945, allant jusqu'à faire écrire dans son testament politique, que le Peuple Allemand était indigne de lui.

L'idee de Super-train, en 1938, est révélateur de la déconnexion et négation de la réalité financière du Reich, cette année-là. Techniquement, ses finances publiques sont en situation de faillite, et la seule voie viable pour renflouer les caisses de l'Etat, est de provoquer la guerre avec les pays riches voisins, pour se refinancer au travers de tributs colossaux.
Cette situation de banqueroute, fin 1938, découle d'un surendettement colossal issu d'autres grands travaux ( autoroutes, barrages, chantiers navals, etc...) qui, certes créaient des emplois, mais n'avaient qu'une rentabilité économique à long terme.

Ce n'est pas un hasard si ce projet est relancé en 1942. L'expansion territoriale est maximale, et les nazis peuvent contempler continuer de piller l'Ouest de l'URSS. De fait, la carte du lien montre une ligne ferroviaire Sud-Est révélatrice : accéder au champs pétroliers de la Mer Caspienne et aux riches terres agricoles Ukrainiennes, prévues dans l'après-guerre, pour atteindre l'indépendance alimentaire du Reich, ....par l'esclavagisme de ses populations autochtones.
Sources: Gotz Ali: l'utopie nazie.

Le seul projet ferroviaire issu du délire de Grandeur qui caractérisait Hitler, fut le canon Gustav
fr.wikipedia.org/wiki/80_cm_Kanone_(E)_Schwerer_Gustav
Deux exemplaires furent construits. Le premier ne tira que 48 obus, et le second ne fut jamais utilisé.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Peut-être... Après il me semble que les trains n’ont pas les mêmes problèmes de demande que les avions mais bon vu les proportions... On peut aussi penser au prix du billet, faire avancer ce truc, ça doit coûter.

Je me demande ce qu’il se serait passé si le IIIᵉᵐᵉ Reich n’était pas inquiété par la guerre,
est-ce que tous les projets pharaoniques d’Hitler auraient vraiment vu le jour ? Comme ces trains, Prora (station balnéaire immense), le « rasage » de Moscou, des monuments de Paris (on était à deux doigts) ou encore Germania (reconstruction totale de Berlin) ? Je ne pense pas... Afficher tout
On ne contredisait pas Hitler. A mon avis, ce projet aurait été lançé, une première ligne, pas rentable, gouffre financier, et ça ne serait pas allé plus loin.
Quand on voit combien de temps la France est restée avec une seule ligne de TGV (écartement standard, pratique quand même) avant d'avoir la certitude que ça marche et de lancer la construction d'une seconde ligne... ce supertrain n’aurait jamais eu d'autre avenir que dans la mégalomanie du moustachu.

Parmi les autres projets fous, on peut aussi citer:
Les canons Dora et Gustav ( fabriqués mais peu efficaces, des pruneaux d'un mètre de large)
Les autoroutes (bon, ça, on va les garder, c'est pratique^^)
Les super-cuirassés, dont les plus grand modèles devaient mesurer 500 mètres de long...
le bombardier pour New-York, aller-retour sans faire le plein
Le super mégatank, 1000 tonnes, canon Dora sur la tourelle
la coupole du peuple, 300 mètres de haut
A noter que le bureau d'Hitler à la chancellerie faisait 400m², mais môssieur trouvait ça trop petit...

La liste est longue!

Cela dit, il a de la gueule, ce train!

ouais bien dommage tout ça...le IIIeme reich etait d'une création sans limite!

a écrit : ouais bien dommage tout ça...le IIIeme reich etait d'une création sans limite! sa cruauté était de même.
on ne crée rien de bon sur les cadavres des autres.

a écrit : Copié-collé de la source :
« Les voitures voyageurs sont presque toutes à deux niveaux, ce que permet une hauteur disponible de 4,5 m entre plancher inférieur et plafond supérieur. La largeur est fixée à 6 m et la longueur généralement adoptée est de 42 m. Les aménagements permettent d'offrir, en troisième c
lasse, 460 places assises par voiture. Les voitures de classe supérieure ont une capacité moindre, mais disposent de davantage d'éléments de confort : toilettes plus nombreuses, salons. Sont également prévues des voitures-restaurants (130 places), des voitures-lits pourvues de douches et de salons pour les petits déjeuners, et même des voitures-bains et des voitures-cinéma (196 fauteuils). »

Des véritables immeubles roulants ! Est-ce que quelqu’un sait si c’est vraiment rentable ?
Afficher tout
Une probable réponse à la rentabilité, L'A380 du train?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est un problème de "stratégie" commerciale... Les deux géants de l'aviation font des paris sur l'avenir, et ça marche pour eux sur certains avions et moins pour d'autres.
Boing avait parié sur un gros porteur à une époque (années 70, le 747) et ça a marché... Le "pari" pl
us tard d'un plus gros porteur pour Airbus (380) a été plutôt une erreur ; même si ça reste un avion formidable... Boing a sorti parallèlement un plus petit porteur (Dream ligner : le 787) et c'est un succès commercial.
Ce qui n'empêche pas Airbus de cartonner sur d'autres modèles (A320 notamment).
Ça tient bien sûr aux stratégies des compagnies aériennes : moins de fréquences avec de plus gros porteurs ; ou plus de fréquences avec des moyens porteurs. Aujourd'hui, il semble que les passagers vont plutôt choisir la souplesse des compagnies qui misent sur les fréquences... ça pourrait changer demain. Disons que l'A380 n'est peut-être sorti au bon moment ; mais qu'il a peut-être encore un avenir, sait-on jamais, les choses dans ce monde de l'aviation changent très vite. La tarification sera fondamentale.
Afficher tout
Boeing ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : sa cruauté était de même.
on ne crée rien de bon sur les cadavres des autres.
Science, arts, médecine, et j'en passe. Bon nombre d'avancées et d'inspirations ont été faites à partir de la mort et de la souffrance.