Une scène culte de Pulp Fiction a été tournée à l'envers

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Rappelons quand même que c´est de la fiction et qu’il ne faut pas injecter quoique ce soit dans le cœur, encore moins de cette façon !
Ou du moins, on ne le fait plus depuis plusieurs décennies. Le muscle cardiaque étant un muscle extrêmement innervé, le risque de toucher un endroit sensible est grand, surtout quand on pique à travers la poitrine comme ça (pneumothorax bonjour !).
Quand une personne fait une overdose, suivi d’un arrêt cardiaque comme c’est le cas ici, on se contente de faire un massage cardiaque et de pratiquer la défibrillation si c’est possible.
C’est sur que ça paraît moins « impressionnant » que de planter une aiguille comme il le fait, mais c’est plus conseillé ! ;)
D’ailleurs l’injection d’adrénaline directement dans le cœur n’a pas montré d’effets majeurs, par rapport à l’injection dans une veine (périphérique ou centrale, d’ailleurs), comme c’est le cas aujourd’hui. :)

Ah, Pulp fiction !
Scène de l'anecdote : www.youtube.com/watch?v=jpMxpzfSRUA

Réplique la plus célèbre :
"La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi, s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !"

D'ailleurs aviez-vous remarqué que Uma Thurman, quand elle est au restaurant dans le film raconte le scénario de Kill Bill (autre film de Tarentino). Il semblerait qu'il avait déjà imaginé ce scénario issu d'une histoire japonaise des années 70.

Ce film est rempli de petits détails anecdotiques qui valent le coup d'aller lire un ou deux articles les compilant (et il y'en a pas mal sur internet).

Juste un au passage, en rapport avec l'anecdote d'aujourd'hui : à chaque fois que Vincent Vega est filmé allant aux toilettes (voir sur les toilettes même), il se passe un rebondissement dans le film : le braquage du début, l'overdose comme évoquée ici et enfin le retour de Butch Coolidge avant qu'il ne tire sur Vincent Vega.


Tous les commentaires (26)

Rappelons quand même que c´est de la fiction et qu’il ne faut pas injecter quoique ce soit dans le cœur, encore moins de cette façon !
Ou du moins, on ne le fait plus depuis plusieurs décennies. Le muscle cardiaque étant un muscle extrêmement innervé, le risque de toucher un endroit sensible est grand, surtout quand on pique à travers la poitrine comme ça (pneumothorax bonjour !).
Quand une personne fait une overdose, suivi d’un arrêt cardiaque comme c’est le cas ici, on se contente de faire un massage cardiaque et de pratiquer la défibrillation si c’est possible.
C’est sur que ça paraît moins « impressionnant » que de planter une aiguille comme il le fait, mais c’est plus conseillé ! ;)
D’ailleurs l’injection d’adrénaline directement dans le cœur n’a pas montré d’effets majeurs, par rapport à l’injection dans une veine (périphérique ou centrale, d’ailleurs), comme c’est le cas aujourd’hui. :)

Ah, Pulp fiction !
Scène de l'anecdote : www.youtube.com/watch?v=jpMxpzfSRUA

Réplique la plus célèbre :
"La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi, s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !"

D'ailleurs aviez-vous remarqué que Uma Thurman, quand elle est au restaurant dans le film raconte le scénario de Kill Bill (autre film de Tarentino). Il semblerait qu'il avait déjà imaginé ce scénario issu d'une histoire japonaise des années 70.

Ce film est rempli de petits détails anecdotiques qui valent le coup d'aller lire un ou deux articles les compilant (et il y'en a pas mal sur internet).

Juste un au passage, en rapport avec l'anecdote d'aujourd'hui : à chaque fois que Vincent Vega est filmé allant aux toilettes (voir sur les toilettes même), il se passe un rebondissement dans le film : le braquage du début, l'overdose comme évoquée ici et enfin le retour de Butch Coolidge avant qu'il ne tire sur Vincent Vega.

"Dans le film Pulp Fiction, lors de la fameuse scène où Vincent Vega (John Travolta) enfonce rageusement une seringue dans le cœur de Mia Wallace (Uma Thurman) après son overdose, celui-ci la retire en réalité." J'kiffe plus comme ça.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Rappelons quand même que c´est de la fiction et qu’il ne faut pas injecter quoique ce soit dans le cœur, encore moins de cette façon !
Ou du moins, on ne le fait plus depuis plusieurs décennies. Le muscle cardiaque étant un muscle extrêmement innervé, le risque de toucher un endroit sensible est grand, surtout q
uand on pique à travers la poitrine comme ça (pneumothorax bonjour !).
Quand une personne fait une overdose, suivi d’un arrêt cardiaque comme c’est le cas ici, on se contente de faire un massage cardiaque et de pratiquer la défibrillation si c’est possible.
C’est sur que ça paraît moins « impressionnant » que de planter une aiguille comme il le fait, mais c’est plus conseillé ! ;)
D’ailleurs l’injection d’adrénaline directement dans le cœur n’a pas montré d’effets majeurs, par rapport à l’injection dans une veine (périphérique ou centrale, d’ailleurs), comme c’est le cas aujourd’hui. :)
Afficher tout
*quoi que ce soit...

a écrit : "Dans le film Pulp Fiction, lors de la fameuse scène où Vincent Vega (John Travolta) enfonce rageusement une seringue dans le cœur de Mia Wallace (Uma Thurman) après son overdose, celui-ci la retire en réalité." J'kiffe plus comme ça. Tu ne connais pas l'anacoluthe !? Critiquer la construction d'une phrase parce qu'on n'a pas compris qu'il s'agit d'une figure de style, c'est ballot...

Posté le

android

(2)

Répondre

En effet, je ne connaissais pas, JMCMB. Internet est plein d'anacoluthes et je ne m'en rendais même pas compte ! Qu'importe le Bescherelle tant qu'il y a du style !

Posté le

android

(7)

Répondre

Commentaire supprimé Oui mais dire que cette anacoluthe est une maladresse serait un oxymore si elle n'est pas involontaire bien que sans doute accidentelle (au sens métaphorique, bien sûr, personne n'ayant été blessé si ce n'est, figurativement, par mon sarcasme, et je le dis sans hyperbole) !

Posté le

android

(9)

Répondre

The path of the righteous man is beset on all sides by the inequities of the selfish and the tyranny of evil men. Blessed is he, who in the name of charity and good will, shepherds the weak through the valley of darkness, for he is truly his brother's keeper and the finder of lost children. And I will strike down upon thee with great vengeance and furious anger those who would attempt to poison and destroy my brothers. And you will know my name is the Lord when I lay my vengeance upon thee.

a écrit : Oui mais dire que cette anacoluthe est une maladresse serait un oxymore si elle n'est pas involontaire bien que sans doute accidentelle (au sens métaphorique, bien sûr, personne n'ayant été blessé si ce n'est, figurativement, par mon sarcasme, et je le dis sans hyperbole) ! Oxymore est inapproprié dans ce contexte-ci, mais j’imagine que votre phrase n’a volontairement aucun sens ?

a écrit : Oxymore est inapproprié dans ce contexte-ci, mais j’imagine que votre phrase n’a volontairement aucun sens ? Accident volontaire est bien un oxymore :-p

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ah, Pulp fiction !
Scène de l'anecdote : www.youtube.com/watch?v=jpMxpzfSRUA

Réplique la plus célèbre :
"La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui, au n
om de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi, s’abattra la vengeance du Tout-Puissant !"

D'ailleurs aviez-vous remarqué que Uma Thurman, quand elle est au restaurant dans le film raconte le scénario de Kill Bill (autre film de Tarentino). Il semblerait qu'il avait déjà imaginé ce scénario issu d'une histoire japonaise des années 70.
Afficher tout
J'avoue la scène du hamburger est magique !

-Tu connais le nom du quarter pounder with cheese en france ?
-non ..
-dis lui Vincent
-Royal cheese
-et pourquoi ta une idée ?
-euh ptèt le système métrique, j'sais pas..
-éhh c'est qu'il faut pas le prendre pour un con brett !!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'avoue la scène du hamburger est magique !

-Tu connais le nom du quarter pounder with cheese en france ?
-non ..
-dis lui Vincent
-Royal cheese
-et pourquoi ta une idée ?
-euh ptèt le système métrique, j'sais pas..
-éhh c'est qu'il faut pas le prendre pour un con brett !!
C'est encore plus drôle en V.O. parce qu'il prétend qu'on dit en France non pas "royal cheese" mais "royal with cheese" ! Et quand ils disent "Le Big Mac" en imitant l'accent français !

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Rappelons quand même que c´est de la fiction et qu’il ne faut pas injecter quoique ce soit dans le cœur, encore moins de cette façon !
Ou du moins, on ne le fait plus depuis plusieurs décennies. Le muscle cardiaque étant un muscle extrêmement innervé, le risque de toucher un endroit sensible est grand, surtout q
uand on pique à travers la poitrine comme ça (pneumothorax bonjour !).
Quand une personne fait une overdose, suivi d’un arrêt cardiaque comme c’est le cas ici, on se contente de faire un massage cardiaque et de pratiquer la défibrillation si c’est possible.
C’est sur que ça paraît moins « impressionnant » que de planter une aiguille comme il le fait, mais c’est plus conseillé ! ;)
D’ailleurs l’injection d’adrénaline directement dans le cœur n’a pas montré d’effets majeurs, par rapport à l’injection dans une veine (périphérique ou centrale, d’ailleurs), comme c’est le cas aujourd’hui. :)
Afficher tout
Si c'est des opiacés on injecte du Narcan

Posté le

android

(0)

Répondre

pour moi ca restera a jamais le film le plus taré de l'histoire... J'ai rien d'autre à dire.

a écrit : pour moi ca restera a jamais le film le plus taré de l'histoire... J'ai rien d'autre à dire. Tu as vu Reservoir dogs pour pouvoir comparer ?

Posté le

android

(4)

Répondre

J'ai rien compris. Ce serait sympa de formuler les anecdotes de manière un peu plus claire.

a écrit : pour moi ca restera a jamais le film le plus taré de l'histoire... J'ai rien d'autre à dire. Je t'assure qu'il existe des films bien plus tarés que Pulp fiction après tout dépend de ta définition exacte de "taré".

Dans le même "genre", tu as Machete.
Dans un genre bien plus sombre, tu as Orange mécanique.
Dans un genre très très très sombre, tu as The Serbian Movie.

Je crois que je pourrais qualifier ces trois exemples de film tarés.

a écrit : Si c'est des opiacés on injecte du Narcan Évidemment, mais peu de personne ont de la Naloxone sur eux comme ça ! Cela dit je crois qu’il existe des kits de Naloxone IM (ou spray nasal) vendus en pharmacie sans ordonnance, mais à vérifier...
D’ailleurs, il existe un antidote pour les benzodiazépines également (je le mets ici parce qu’en France nous sommes les rois de la consommation des psychotropes: anxiolytiques, hypnotiques et myorelaxants !), cet antidote s’appelle l’Anexate pour la DCI mais plus connu sous le nom de Fluimazenil. C’est intéressant à savoir, les médicaments benzopdiazépine ou apparentés sont ceux-ci notamment (à coup sûr vous en connaissez au moins un ou deux): Seresta, Valium, Xanax, Lexomil, Tranxene, Imovane, Lysanxia... A éviter sur des périodes longues donc, car gros risque d’accoutumance !

a écrit : Je t'assure qu'il existe des films bien plus tarés que Pulp fiction après tout dépend de ta définition exacte de "taré".

Dans le même "genre", tu as Machete.
Dans un genre bien plus sombre, tu as Orange mécanique.
Dans un genre très très très sombre, tu as Th
e Serbian Movie.

Je crois que je pourrais qualifier ces trois exemples de film tarés.
Afficher tout
C'est bon, j'ai rien dit...