L'hymne des cirques est une marche militaire

Proposé par
le
dans

La musique orchestrale souvent jouée dans les cirques est une marche militaire tchèque composée en 1897, nommée « Entrée des Gladiateurs ». Elle est ainsi nommée du fait de l'intérêt de son compositeur, Julius Fučík, pour l'Empire romain. Elle ne deviendra musique de cirque qu'après une adaptation canadienne en 1910, sur un tempo plus rapide.


Commentaires préférés (3)

C'est en effet une marche militaire. Comment en reconnaître une d'oreille ?

Premièrement, par l'ensemble d'harmonie, c'est-à-dire un ensemble composé de bois, de cuivres et de percussions uniquement (des instruments transportables donc et jouables en mouvement). On peut parfois y trouver une contrebasse, lorsque l'harmonie n'est pas mobile. L'appel des trompettes au tout début est très équivoque ici, ça met la puce à l'oreille ! (Dans la très célèbre Marche nuptiale de Mendelssohn, celle que vous entendez à l'orgue à tous les mariages, même appel des trompettes au tout début. D'ailleurs, on reconnait généralement ce morceau instantanément grâce à cet appel reconnaissable entre tous)

Ensuite le rythme, il a une place prépondérante dans cette musique, puisque c'est lui qui règle la vitesse de marche. Vous visualisez dans le cirque tout le monde claquer dans ses mains sur cette musique ? Voilà, c'est tout simplement le rythme de marche imposé par la musique (bien qu'elle ait été accélérée pour les besoins du cirque). Quand l'envie de "taper" du pied ou des mains en général se fait très fort, que votre cerveau a été complètement "manipulé et influencé par la musique" dans ce sens, c'est très probablement une marche ou une danse (un autre exemple connu, la Marche de Radetzsky qu'on a tous entendu, essayez de ne pas taper dans vos mains...)

Le tempo d'une marche est très réglementé, Napoléon avait réglé celui-ci sur 120bpm, c'est encore à cette allure que l'on peut voit défiler l'armée française (voir défilé du 14 juillet par exemple), à l'exception de la Légion étrangère qui est autour de 85 il me semble. Chaque pays évidemment, a son propre tempo.

Je m'arrête là avant de pondre un immense pavé, mais n'hésitez pas si vous avez une question pour le coup ;)

Posté le

android

(97)

Répondre

a écrit : J'ai entendu dire le Professeur Rollin que les marches militaires avaient pour origine des chansons médiévales populaires, as-tu quelque chose sur ce sujet ? Alors, ce n'est pas vraiment le cas pour les marches.
La musique militaire à proprement parler (répertoire) n'existe que depuis le XVIIème, donc sous Louis XIV si je ne me trompe pas. Dans la norme musicale de cette époque, les compositeurs savants ne s'inspirent de thèmes populaires que pour écrire des thèmes et variations, qui est un genre bien particulier et ne concerne pas la musique militaire.

En revanche, les chants populaires s'étant transmis uniquement par tradition orale pendant des siècles, il est fort possible qu'on puisse sans le savoir, retrouver dans nos propres chansons de guerres populaires (comme Malbrough s'en va-t-en guerre, entre autres) des fragments d'airs plus anciens voire même venant d'autres pays.
C'est certainement aussi le cas d'autres chansons populaires, comme A vous dirais-je maman, Frère Jacques, La mère Michel etc.

Posté le

android

(38)

Répondre

Merci Moe pour tes compléments, tout aussi intéressants que l'anecdote !


Tous les commentaires (11)

D'un point de vue il y a bien des lions, des dances et sûrement des accidents ! Sur cette note joyeuse, bonne fête aux
mamans :)

Posté le

android

(1)

Répondre

C'est en effet une marche militaire. Comment en reconnaître une d'oreille ?

Premièrement, par l'ensemble d'harmonie, c'est-à-dire un ensemble composé de bois, de cuivres et de percussions uniquement (des instruments transportables donc et jouables en mouvement). On peut parfois y trouver une contrebasse, lorsque l'harmonie n'est pas mobile. L'appel des trompettes au tout début est très équivoque ici, ça met la puce à l'oreille ! (Dans la très célèbre Marche nuptiale de Mendelssohn, celle que vous entendez à l'orgue à tous les mariages, même appel des trompettes au tout début. D'ailleurs, on reconnait généralement ce morceau instantanément grâce à cet appel reconnaissable entre tous)

Ensuite le rythme, il a une place prépondérante dans cette musique, puisque c'est lui qui règle la vitesse de marche. Vous visualisez dans le cirque tout le monde claquer dans ses mains sur cette musique ? Voilà, c'est tout simplement le rythme de marche imposé par la musique (bien qu'elle ait été accélérée pour les besoins du cirque). Quand l'envie de "taper" du pied ou des mains en général se fait très fort, que votre cerveau a été complètement "manipulé et influencé par la musique" dans ce sens, c'est très probablement une marche ou une danse (un autre exemple connu, la Marche de Radetzsky qu'on a tous entendu, essayez de ne pas taper dans vos mains...)

Le tempo d'une marche est très réglementé, Napoléon avait réglé celui-ci sur 120bpm, c'est encore à cette allure que l'on peut voit défiler l'armée française (voir défilé du 14 juillet par exemple), à l'exception de la Légion étrangère qui est autour de 85 il me semble. Chaque pays évidemment, a son propre tempo.

Je m'arrête là avant de pondre un immense pavé, mais n'hésitez pas si vous avez une question pour le coup ;)

Posté le

android

(97)

Répondre

Impossible de la prendre au sérieux maintenant !

J'aurais jamais imaginé et fait le rapprochement entre cette musique célèbre de cirque et une marche militaire. Maintenant je vais garder cette musique en tête un bon moment, merci :)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est en effet une marche militaire. Comment en reconnaître une d'oreille ?

Premièrement, par l'ensemble d'harmonie, c'est-à-dire un ensemble composé de bois, de cuivres et de percussions uniquement (des instruments transportables donc et jouables en mouvement). On peut parfois y t
rouver une contrebasse, lorsque l'harmonie n'est pas mobile. L'appel des trompettes au tout début est très équivoque ici, ça met la puce à l'oreille ! (Dans la très célèbre Marche nuptiale de Mendelssohn, celle que vous entendez à l'orgue à tous les mariages, même appel des trompettes au tout début. D'ailleurs, on reconnait généralement ce morceau instantanément grâce à cet appel reconnaissable entre tous)

Ensuite le rythme, il a une place prépondérante dans cette musique, puisque c'est lui qui règle la vitesse de marche. Vous visualisez dans le cirque tout le monde claquer dans ses mains sur cette musique ? Voilà, c'est tout simplement le rythme de marche imposé par la musique (bien qu'elle ait été accélérée pour les besoins du cirque). Quand l'envie de "taper" du pied ou des mains en général se fait très fort, que votre cerveau a été complètement "manipulé et influencé par la musique" dans ce sens, c'est très probablement une marche ou une danse (un autre exemple connu, la Marche de Radetzsky qu'on a tous entendu, essayez de ne pas taper dans vos mains...)

Le tempo d'une marche est très réglementé, Napoléon avait réglé celui-ci sur 120bpm, c'est encore à cette allure que l'on peut voit défiler l'armée française (voir défilé du 14 juillet par exemple), à l'exception de la Légion étrangère qui est autour de 85 il me semble. Chaque pays évidemment, a son propre tempo.

Je m'arrête là avant de pondre un immense pavé, mais n'hésitez pas si vous avez une question pour le coup ;)
Afficher tout
J'ai entendu dire le Professeur Rollin que les marches militaires avaient pour origine des chansons médiévales populaires, as-tu quelque chose sur ce sujet ?

a écrit : J'ai entendu dire le Professeur Rollin que les marches militaires avaient pour origine des chansons médiévales populaires, as-tu quelque chose sur ce sujet ? Alors, ce n'est pas vraiment le cas pour les marches.
La musique militaire à proprement parler (répertoire) n'existe que depuis le XVIIème, donc sous Louis XIV si je ne me trompe pas. Dans la norme musicale de cette époque, les compositeurs savants ne s'inspirent de thèmes populaires que pour écrire des thèmes et variations, qui est un genre bien particulier et ne concerne pas la musique militaire.

En revanche, les chants populaires s'étant transmis uniquement par tradition orale pendant des siècles, il est fort possible qu'on puisse sans le savoir, retrouver dans nos propres chansons de guerres populaires (comme Malbrough s'en va-t-en guerre, entre autres) des fragments d'airs plus anciens voire même venant d'autres pays.
C'est certainement aussi le cas d'autres chansons populaires, comme A vous dirais-je maman, Frère Jacques, La mère Michel etc.

Posté le

android

(38)

Répondre

Pour les plus âgés de SCMB, une autre musique vous sera familière, et vous rappelera tout ce qui est relatif au cirque.
youtu.be/0B8lGiI_W7o

"La piste aux étoiles" fut l' un des programmes phares de la télévision Française, ayant fait partie de nos jeudis, quand il était encore le jour de repos des écoliers.
Enregistré au cirque d'Hiver ou au cirque Pinder, il invitait des artistes de tout genre, provenant des "Bouglione, Fratellini, Zavatta, etc... (Pardon pour ceux que j'oublie. Je pense par exemple à Jean Richard) " , où les dresseurs d'animaux avaient une place prépondérante, -chose impensable aujourd'hui ! - allant des chevaux, zèbres, dromadaires ou chameaux, mais aussi des ours, des pingouins et otaries, des hippopotames, etc... Et surtout des félins qui nous mettaient l'adrénaline au plus haut possible.

Quant à moi, je n'attendait que les clowns, et surtout celui qui portait les "chaussures de trois kilomètres".

Notez que la France est l'un des rares pays au monde, à subventionner le cirque.

Oui, j'ai mon moment nostalgique, ce soir.

Posté le

android

(7)

Répondre

Merci Moe pour tes compléments, tout aussi intéressants que l'anecdote !

a écrit : Pour les plus âgés de SCMB, une autre musique vous sera familière, et vous rappelera tout ce qui est relatif au cirque.
youtu.be/0B8lGiI_W7o

"La piste aux étoiles" fut l' un des programmes phares de la télévision Française, ayant fait partie de nos jeudis, quand il était en
core le jour de repos des écoliers.
Enregistré au cirque d'Hiver ou au cirque Pinder, il invitait des artistes de tout genre, provenant des "Bouglione, Fratellini, Zavatta, etc... (Pardon pour ceux que j'oublie. Je pense par exemple à Jean Richard) " , où les dresseurs d'animaux avaient une place prépondérante, -chose impensable aujourd'hui ! - allant des chevaux, zèbres, dromadaires ou chameaux, mais aussi des ours, des pingouins et otaries, des hippopotames, etc... Et surtout des félins qui nous mettaient l'adrénaline au plus haut possible.

Quant à moi, je n'attendait que les clowns, et surtout celui qui portait les "chaussures de trois kilomètres".

Notez que la France est l'un des rares pays au monde, à subventionner le cirque.

Oui, j'ai mon moment nostalgique, ce soir.
Afficher tout
Je suis assez vieille, lol , c'etait le bon temps, je regardais la télé en noir et blanc

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est en effet une marche militaire. Comment en reconnaître une d'oreille ?

Premièrement, par l'ensemble d'harmonie, c'est-à-dire un ensemble composé de bois, de cuivres et de percussions uniquement (des instruments transportables donc et jouables en mouvement). On peut parfois y t
rouver une contrebasse, lorsque l'harmonie n'est pas mobile. L'appel des trompettes au tout début est très équivoque ici, ça met la puce à l'oreille ! (Dans la très célèbre Marche nuptiale de Mendelssohn, celle que vous entendez à l'orgue à tous les mariages, même appel des trompettes au tout début. D'ailleurs, on reconnait généralement ce morceau instantanément grâce à cet appel reconnaissable entre tous)

Ensuite le rythme, il a une place prépondérante dans cette musique, puisque c'est lui qui règle la vitesse de marche. Vous visualisez dans le cirque tout le monde claquer dans ses mains sur cette musique ? Voilà, c'est tout simplement le rythme de marche imposé par la musique (bien qu'elle ait été accélérée pour les besoins du cirque). Quand l'envie de "taper" du pied ou des mains en général se fait très fort, que votre cerveau a été complètement "manipulé et influencé par la musique" dans ce sens, c'est très probablement une marche ou une danse (un autre exemple connu, la Marche de Radetzsky qu'on a tous entendu, essayez de ne pas taper dans vos mains...)

Le tempo d'une marche est très réglementé, Napoléon avait réglé celui-ci sur 120bpm, c'est encore à cette allure que l'on peut voit défiler l'armée française (voir défilé du 14 juillet par exemple), à l'exception de la Légion étrangère qui est autour de 85 il me semble. Chaque pays évidemment, a son propre tempo.

Je m'arrête là avant de pondre un immense pavé, mais n'hésitez pas si vous avez une question pour le coup ;)
Afficher tout
Merci pour ce super complément

Dans le même genre on a la célèbre musique de la ligue des champions qui est un air de Haendel traditionnellement joué par le sacre des Rois et Reines d’Angleterre dans la cathédrale de Westminster
Bon ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu de sacré en Angleterre mais elle devrait redonner lors de celui de Charles (ou William si Charles ne survit pas à sa mère).