L'étrange hexagone de Saturne

Proposé par
Invité
le

La météorologie extra-terrestre réserve parfois d’étonnantes surprises ! C’est le cas de l'hexagone de Saturne, un phénomène météorologique surprenant. Comme son nom l’indique, ce nuage éternel est en forme d’hexagone. Plus surprenant encore : son côté est plus long que le diamètre de la Terre !


Commentaires préférés (3)

L’année sur Saturne dure environ 30 ans. L’hexagone a été découvert en 1981 donc on ne connaît que 40 ans de vie de ce « nuage » et cela couvre un peu plus d’une année saturnienne. Évidemment, pour nous sur Terre cela paraît très long mais sur Saturne cela pourrait être un phénomène climatique passager finalement.

La taille de Saturne est 10 fois plus grande en diamètre que la Terre donc il est logique que ce nuage nous paraisse très grand. Il est également très épais avec plus de 100 km d’épaisseur.

a écrit : Si on suit ton raisonnement, plus une planète met de temps à faire le tour de son étoile et plus le temps s'écoule lentement sur celle ci ? Si on suit mon raisonnement, plus l’année est longue et plus les saisons le sont et donc les phénomènes météorologiques durent longtemps.

a écrit : Je comprends bien ton explication et il y a sûrement du vrai dans tout cela... Mais même ramené à l'échelle "terrestre", on n'a jamais vu un nuage énorme rester plus d'un an sur place. Il y a donc avec certitude d'autres phénomènes spécifiques à cette planète. Un jour peut-être saurons-nous :) Je dis juste que ça peut en partie expliquer sa stabilité extraordinaire.

Sur Terre, on a aussi des phénomènes comme la foudre de Catatumbo qui sont des orages localisés qui durent 150 nuits par an.


Tous les commentaires (28)

L’année sur Saturne dure environ 30 ans. L’hexagone a été découvert en 1981 donc on ne connaît que 40 ans de vie de ce « nuage » et cela couvre un peu plus d’une année saturnienne. Évidemment, pour nous sur Terre cela paraît très long mais sur Saturne cela pourrait être un phénomène climatique passager finalement.

La taille de Saturne est 10 fois plus grande en diamètre que la Terre donc il est logique que ce nuage nous paraisse très grand. Il est également très épais avec plus de 100 km d’épaisseur.

a écrit : L’année sur Saturne dure environ 30 ans. L’hexagone a été découvert en 1981 donc on ne connaît que 40 ans de vie de ce « nuage » et cela couvre un peu plus d’une année saturnienne. Évidemment, pour nous sur Terre cela paraît très long mais sur Saturne cela pourrait être un phénomène climatique passager finalement.
/>
La taille de Saturne est 10 fois plus grande en diamètre que la Terre donc il est logique que ce nuage nous paraisse très grand. Il est également très épais avec plus de 100 km d’épaisseur.
Afficher tout
Si on suit ton raisonnement, plus une planète met de temps à faire le tour de son étoile et plus le temps s'écoule lentement sur celle ci ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si on suit ton raisonnement, plus une planète met de temps à faire le tour de son étoile et plus le temps s'écoule lentement sur celle ci ? Si on suit mon raisonnement, plus l’année est longue et plus les saisons le sont et donc les phénomènes météorologiques durent longtemps.

a écrit : Si on suit ton raisonnement, plus une planète met de temps à faire le tour de son étoile et plus le temps s'écoule lentement sur celle ci ? Le temps dépend essentiellement de la vitesse et de la gravité donc je pense que ce n’est pas ce qu’il a voulu dire ou alors son hypothèse n’est pas tout à fait correcte.
Même si une année Saturnienne est 30 fois plus longue qu’une année terrestre, si l’on mettait un observateur au cœur du nuage et que ce nuage disparaissait au bout de X temps (disons une année terrestre) son impression ne changerait pas drastiquement, plus ou moins le même temps se sera écoulé au final.

Il est juste de dire que le temps est différent sur saturne car la gravité et vitesse sont différentes que sur Terre mais je doute que ce soit de l’ordre de grandeur de 30 fois plus long ou plus court.

Je pense qu’il parlait plutôt d’une échelle « à l’échelle de Saturne, une année terrestre c’est rien ». Encore que ça dépend.

Edit : je viens de voir la réponse de Sangoky et c’est bien ça oui

a écrit : L’année sur Saturne dure environ 30 ans. L’hexagone a été découvert en 1981 donc on ne connaît que 40 ans de vie de ce « nuage » et cela couvre un peu plus d’une année saturnienne. Évidemment, pour nous sur Terre cela paraît très long mais sur Saturne cela pourrait être un phénomène climatique passager finalement.
/>
La taille de Saturne est 10 fois plus grande en diamètre que la Terre donc il est logique que ce nuage nous paraisse très grand. Il est également très épais avec plus de 100 km d’épaisseur.
Afficher tout
Symp la moyenne d’âge humaine sur Saturne si les conditions était propice : 3 ans !

a écrit : L’année sur Saturne dure environ 30 ans. L’hexagone a été découvert en 1981 donc on ne connaît que 40 ans de vie de ce « nuage » et cela couvre un peu plus d’une année saturnienne. Évidemment, pour nous sur Terre cela paraît très long mais sur Saturne cela pourrait être un phénomène climatique passager finalement.
/>
La taille de Saturne est 10 fois plus grande en diamètre que la Terre donc il est logique que ce nuage nous paraisse très grand. Il est également très épais avec plus de 100 km d’épaisseur.
Afficher tout
Je comprends bien ton explication et il y a sûrement du vrai dans tout cela... Mais même ramené à l'échelle "terrestre", on n'a jamais vu un nuage énorme rester plus d'un an sur place. Il y a donc avec certitude d'autres phénomènes spécifiques à cette planète. Un jour peut-être saurons-nous :)

a écrit : Je comprends bien ton explication et il y a sûrement du vrai dans tout cela... Mais même ramené à l'échelle "terrestre", on n'a jamais vu un nuage énorme rester plus d'un an sur place. Il y a donc avec certitude d'autres phénomènes spécifiques à cette planète. Un jour peut-être saurons-nous :) Je dis juste que ça peut en partie expliquer sa stabilité extraordinaire.

Sur Terre, on a aussi des phénomènes comme la foudre de Catatumbo qui sont des orages localisés qui durent 150 nuits par an.

a écrit : Je dis juste que ça peut en partie expliquer sa stabilité extraordinaire.

Sur Terre, on a aussi des phénomènes comme la foudre de Catatumbo qui sont des orages localisés qui durent 150 nuits par an.
Il y a aussi un autre facteur à prendre en compte pour expliquer cette stabilité, sur terre, il y a des océans, des continents, les cyclones meurent en arrivant sur les terres et les tempêtes (style, de sable) meurent en arrivant en mer, sinon elles ne s'arrêteraient quasiment jamais.

a écrit : Symp la moyenne d’âge humaine sur Saturne si les conditions était propice : 3 ans ! Mais elle fait une rotation complète en 10h 33min , c'est court comme journées, surtout pour ceux qui ont besoin de 8 heures de sommeil par jours .

a écrit : Je dis juste que ça peut en partie expliquer sa stabilité extraordinaire.

Sur Terre, on a aussi des phénomènes comme la foudre de Catatumbo qui sont des orages localisés qui durent 150 nuits par an.
Mais le fait que ce soit un vortex , "un tourbillon" , qui ce situe au pôle nord de la planète , donc son centre de rotation , peut expliquer sa stabilité ?

a écrit : Il y a aussi un autre facteur à prendre en compte pour expliquer cette stabilité, sur terre, il y a des océans, des continents, les cyclones meurent en arrivant sur les terres et les tempêtes (style, de sable) meurent en arrivant en mer, sinon elles ne s'arrêteraient quasiment jamais. Un peu comme les vagues de la planète de Miller à côté de Gargantua ;)

Un truc comme ça dans un film de SF, et bien à mon avis ça ne passe pas. Saturne, recalé.

a écrit : Un truc comme ça dans un film de SF, et bien à mon avis ça ne passe pas. Saturne, recalé. Pourquoi? Parce que Saturne pas rond? ;)

Il me semble que les vents dominants au pole Sud de la terre ont aussi une forme hexagonale qui tourne toujours dans le même sens avec des vortex à chaque "angle", c'est du au taux d'ensoleillement relativement stable de jour en jour, à confirmer, si quelqu'un s'y connait... Ca serait un phénomène relativement commun?

a écrit : Si on suit ton raisonnement, plus une planète met de temps à faire le tour de son étoile et plus le temps s'écoule lentement sur celle ci ? Le temps ne s'"écoule" jamais différemment , le temps est une notion relative qui dépend du référentiel dans lequel on se place. Il est sensible, puisque c'est une des données de l'espace-temps (x,y,z,t) à l'effet de la gravitation.
Donc, d'un point de vue strict, oui le temps saturnien n'est pas le même que le temps terrien, tout comme le temps de tes pieds n'est pas le temps de ta tête.

Ceci étant precisé, il est évident que ca n'est pas de ca qu'il parlait, mais bien comme il l'a précisé de l'influence des saisons (c'est à dire de la position par rapport au soleil) sur la météo...

a écrit : Je dis juste que ça peut en partie expliquer sa stabilité extraordinaire.

Sur Terre, on a aussi des phénomènes comme la foudre de Catatumbo qui sont des orages localisés qui durent 150 nuits par an.
Juste pour préciser il y a 150 nuit (environ) d'orage par an c'est pas un orage qui dure 150 nuit ^^

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le temps dépend essentiellement de la vitesse et de la gravité donc je pense que ce n’est pas ce qu’il a voulu dire ou alors son hypothèse n’est pas tout à fait correcte.
Même si une année Saturnienne est 30 fois plus longue qu’une année terrestre, si l’on mettait un observateur au cœur du nuage et que ce nuage d
isparaissait au bout de X temps (disons une année terrestre) son impression ne changerait pas drastiquement, plus ou moins le même temps se sera écoulé au final.

Il est juste de dire que le temps est différent sur saturne car la gravité et vitesse sont différentes que sur Terre mais je doute que ce soit de l’ordre de grandeur de 30 fois plus long ou plus court.

Je pense qu’il parlait plutôt d’une échelle « à l’échelle de Saturne, une année terrestre c’est rien ». Encore que ça dépend.

Edit : je viens de voir la réponse de Sangoky et c’est bien ça oui
Afficher tout
En fait ce qu'il dit c'est qu'étant donné qu'une année est le temps qu'il faut pour faire un tour de soleil, sur Saturne, l'année dure 30 années terrestre. Tout simplement.

Posté le

android

(1)

Répondre

Petit hors sujet mais j'aimerais bien savoir pourquoi toutes les planètes sont sphérique ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Petit hors sujet mais j'aimerais bien savoir pourquoi toutes les planètes sont sphérique ? C'est une question simple et compliquée à la fois, donc je vais essayer de faire simple:

La matière attire la matière, quand il y en a assez, le tas de matière dans l'espace se stabilise en forme de sphère pour trouver un équilibre, plus c'est gros, plus ca aura tendance à devenir sphérique.

On trouve des corps spatiaux non sphériques un peu partout car ils ne génèrent pas assez de gravité, mais il est généralement admis que pour qu'un corps soit raisonnablement sphérique, il faut que son diamètre soit d'environ 1000 kilomètres. En deçà, ça risque de ressembler plus à une patate qu'à une tomate.

a écrit : L’année sur Saturne dure environ 30 ans. L’hexagone a été découvert en 1981 donc on ne connaît que 40 ans de vie de ce « nuage » et cela couvre un peu plus d’une année saturnienne. Évidemment, pour nous sur Terre cela paraît très long mais sur Saturne cela pourrait être un phénomène climatique passager finalement.
/>
La taille de Saturne est 10 fois plus grande en diamètre que la Terre donc il est logique que ce nuage nous paraisse très grand. Il est également très épais avec plus de 100 km d’épaisseur.
Afficher tout
En regardant une des sources (Wikipedia) il est dit qu'il est situé au dessus du pôle nord de Saturne. On peut d'ailleurs bien s'imaginer que saturne en tournant entraîne cette hexagone d'où sa stabilité.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il y a aussi un autre facteur à prendre en compte pour expliquer cette stabilité, sur terre, il y a des océans, des continents, les cyclones meurent en arrivant sur les terres et les tempêtes (style, de sable) meurent en arrivant en mer, sinon elles ne s'arrêteraient quasiment jamais. Oui, c'est sûrement ça... Un peu comme la "grande tâche rouge de Jupiter", énorme anticyclone (de la taille de la Terre) qu'on observe depuis plus de 350 ans.
À ce propos, il semblerait qu'elle réduise un peu depuis qu'on l'a "découverte", et qu'elle change de couleur, passant progressivement d'un rouge assez vif à un brun-roux.