On bâche un glacier pour éviter qu'il fonde

Proposé par
le

Tous les commentaires (57)

a écrit : Il est toujours possible de skier sur de nombreux glaciers en été, contrairement à ce que raconte la propagande médiatique.

La plupart des glaciers qui ont fermé ne l'ont pas fait par manque de neige mais par manque de clients et de rentabilité.
A ce que je sache, personne ne dit - pour le moment ! - qu'il est impossible de skier.

Cependant, en cherchant un peu sur le Net, en différentes langues ( français, anglais et espagnol dans mon cas), le constat est presque partout le même dans le monde: baisse des précipitations de neige et augmentation de l'altitude minimale des zones enneigées.
A ceci se rajoute un retard des premières neiges ( près de trois semaines) et le phénomène de fonte printanière, avancé de plus de quinze jours.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Ah je croyais que t’allais nous montrer des chiffres contre le réchauffement climatique ^^

Merci pour ces chiffres, c’est tellement flagrant.

Pour ceux qui ont la flemme :
‣ « Part dans l’augmentation du niveau des océans :
• Dilatation thermique de l'eau : 42% ;
• Fonte
des glaciers continentaux : 21% ;
• Fonte des glaciers du Groenland : 15% ;
• Fonte des glaciers de l'Antarctique : 8%. »

Arrêtons de penser au Groenland et à l’Arctique : c’est pire dans nos contrées.

‣ Depuis 1880, le niveau des mers a augmenté de 220 mm = 2,20 m.

‣ En 2020, l’Arctique a perdu en été 3 millions de kilomètres carrés depuis la moyenne de 1981-2010, soit 5 France...

‣ On a gagné 1 °C depuis la moyenne relativement stable d’avant 1900. C’est énorme.

‣ « En France, la Mer de glace a reculé de 2,3 km depuis 200 ans et le glacier d'Ossoue, dans les Pyrénées, de 59% en seulement un siècle. Dans les Alpes, les glaciers perdent 1 mètre par an depuis 30 ans. »

‣ Et plein d’autres surprises encore...

Bref, faîtes comme moi : prenez vos vélos et arrêtez le plastique et le made in China :)
Afficher tout
Avec plaisir, merci à toi aussi
À propos des glaciers les célèbres photos de 1900 et d aujourd'hui prises au même endroit à la même période de l année sont parlantes aussi
Pour ceux qui se posent la question qu est ce que ça change un degrés

Le climat est incroyablement complexe, et une augmentation mondiale de 1 degré à des répercussions mondiales elles aussi
Exemple en France, seulement sur les 30 dernières années (moins de 1 degré) la fréquence des canicules à doublé
C est impressionnant mais pour un peu plus de détails,
ecotoxicologie.fr/effets-rechauffement-climatique
Houla attention âmes sensibles site non dépendant d une organisation officielle,
Mais qui se base sur des données d organismes officiels sourcées, ouff

Posté le

android

(7)

Répondre

Ça me fait penser aux solutions envisagées pour sécuriser les infrastructures des géants de l'industrie dans le nord.
Congeler le sol qui se dégèle sous l'action du réchauffement avec des super-congelo.
Contrairement à celles de nôtre planète, La connerie humaine est une ressource inépuisable.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Ah je croyais que t’allais nous montrer des chiffres contre le réchauffement climatique ^^

Merci pour ces chiffres, c’est tellement flagrant.

Pour ceux qui ont la flemme :
‣ « Part dans l’augmentation du niveau des océans :
• Dilatation thermique de l'eau : 42% ;
• Fonte
des glaciers continentaux : 21% ;
• Fonte des glaciers du Groenland : 15% ;
• Fonte des glaciers de l'Antarctique : 8%. »

Arrêtons de penser au Groenland et à l’Arctique : c’est pire dans nos contrées.

‣ Depuis 1880, le niveau des mers a augmenté de 220 mm = 2,20 m.

‣ En 2020, l’Arctique a perdu en été 3 millions de kilomètres carrés depuis la moyenne de 1981-2010, soit 5 France...

‣ On a gagné 1 °C depuis la moyenne relativement stable d’avant 1900. C’est énorme.

‣ « En France, la Mer de glace a reculé de 2,3 km depuis 200 ans et le glacier d'Ossoue, dans les Pyrénées, de 59% en seulement un siècle. Dans les Alpes, les glaciers perdent 1 mètre par an depuis 30 ans. »

‣ Et plein d’autres surprises encore...

Bref, faîtes comme moi : prenez vos vélos et arrêtez le plastique et le made in China :)
Afficher tout
220 mm = 0,220 mètre, soit 22 centimètres.
Ça reste beaucoup trop.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : D ailleurs suffit de voir comment les pistes ont galeré à démarrer la saison passée, surtout dans le massif central c est la où c est le plus flagrant, ils parlent de plus en plus de diversifier leur activité
Ils fournissaient aussi de la neige au bas des pistes avec des hélico...
Je connais 2 très petites stations du massif central qui ont tout se qu'il faut pour se diversifier, et, ils ont pas attendu pour commencer, ca a du succès ! le ski, c'est quand la neige veut bien tombé, c'est de plus en plus rare, il y a 2 ans , une d'elle a du reouvrir ses pistes " d'urgence " parce que la neige est tombée quand on l'attendait pas

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je sais pas trop comment faire pour que l appli se ferme pas pendant que je vais rechercher les liens des sources, je vais donc me limiter car un com par source, ça va faire bcp de com sinon ça risque d être relou
www.meteofrance.fr/actualites/72586192-monde-un-debut-d-annee-deja-chaud
Bcp sont des d
onnées brutes de météo France, ça évitera les critiques du genre oui mais c est pas un site qui fait autorité un site de complotistes etc.... Afficher tout
Ce n'est pas la peine de te mettre dans cet état là :-) Tout le monde est conscient aujourd'hui que la Terre se réchauffe, qu'une modification des températures est en marche, etc... Y compris j'en suis sûr l'intervenant qui disait qu'on peut encore skier l'été. Les sites sur lesquels tu nous renvois, ne font que confirmer ce que tout le monde sait, plus ou moins.
La question c'est pourquoi ? Je pense qu'il y a trois genres : 1) Ceux qui pensent que l'Humanité est la seule responsable de ça... 2) Ceux qui pensent le contraire ; que la Terre n'a jamais eu besoin de l'Homme pour se modifier par le passé dans des proportions hallucinantes (en foid ou en chaud)... 3) Ceux qui pensent qu'une modification "naturelle" est en cours et que l'Homme l'accélère par ses actions...
Les arguments de ces trois façons de voir les choses sont recevables. Quoi qu'il en soit, et même si c'était irrémédiablement "naturel", faisons en sorte de préserver notre belle planète bleue et de vivre ce qui nous reste à vivre dans de bonnes conditions.

a écrit : 220 mm = 0,220 mètre, soit 22 centimètres.
Ça reste beaucoup trop.
Zut, c’est pas faute d’utiliser des millimètres tous les jours...

J’en profite pour expliquer ce qu’est la dilatation thermique.
En gros, la température, c’est de l’énergie.
Plus il fait chaud, plus les particules bougent, et réciproquement, plus les particules bougent, plus il fait chaud (principe du micro-ondes).
Plus les particules bougent, plus ils prennent de place. Plus il fait chaud, plus une quantitée donnée prend de place.

Pour ceux qui ont des souvenirs du lycée, pour les gaz parfaits, ça se voit direct avec PV = nRT (si T(empérature) augmente, alors V(olume) aussi).

Quand vous roulez sur des ponts, et qu’il y a des barres métalliques qui traversent la route, de plus près ça a une forme de dents. Ils s’agit de « joints de dilatation », sous l’effet de la chaleur, la structure en acier des ponts grandit, on est obligé de mettre ces joints.
(fr.m.wikipedia.org/wiki/Joint_de_chaussée)

On a les même dispositifs pour les voies ferrées.

La tour Eiffel peut grandir de 22 cm sous l’effet de la chaleur.

C’est pareil pour l’eau.

En pratique, on utilise un « coefficient de dilation », qui relie la température à l’augmentation du volume.

Pour l’eau, si on suppose que la température sur 100 m de profondeur passe de 20 ℃ à 22 ℃, le coefficient passe de 0,00180 à 0,00220. La relation entre augmentation du coefficient et hauteur est : Δh = ΔK × h.
L’eau montera de 4 cm.

Ça a l’air de rien, mais si on généralise ça à des température plus hautes, et des profondeurs plus élevés, si l’eau augmente de 5 ℃ sur 300 m, ça monte de 30 cm.

Plus réaliste, 1 ℃ sur 1 km de profondeur, c’est 40 cm.

Un des gros problème est que ce coefficient augmente de plus en plus avec la température. On parle d’océans qui recouvrent 70% du globe, à des profondeurs de l’ordre du kilomètre.

Pour visualiser ce coefficient :
www.apper-solaire.org/Pages/Experiences/Molinaro%20Marco%2068/Realisation%20solaire%20thermique%20%20drainback/res/coefficient-de-dilatation%20eau.pdf

Bien sûr, en réalité, c’est pas aussi simple. Mais c’est amplement suffisant pour se rendre compte que c’est très grave et on a de bons ordres de grandeur.


Un gros pavé de sciences, de temps en temps, c’est cool non ?

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Ils ont qu'à faire des terrains de foot à place . C'est un nouveau genre de football dit ''football en pente'' et là effectivement, un terrain est bien égal à un hectare sinon y a trop souvent touche. Le football en pente existe. ;-)

Et pour donner une mini info : le terrain de foot officiel du SC Fribourg (8e de Bundesliga) est en pente depuis sa création et doit obtenir tous les ans des dérogations.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Le football en pente existe. ;-)

Et pour donner une mini info : le terrain de foot officiel du SC Fribourg (8e de Bundesliga) est en pente depuis sa création et doit obtenir tous les ans des dérogations.
Géniale ! Je savais pas pour Fribourg.
Ça pourrait faire l'objet d'une anecdotes

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas pourquoi "a été déposée" fait penser que c'est récemment ? J'ai toutefois le même ressenti que toi en lisant l'anecdote !
Alors je l'ai relue et je pencherais plutôt sur le fait qu'à la fin il est dit que la bâche sera enlevée en septembre donc on suppose qu&
#039;elle a été mise en place en juin de cette année...n'est-il pas? Afficher tout
Ils le font tous les ans depuis 2008...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour information, la formulation 'à été déposée' est un peu trompeuse car laisse penser que cela est nouveau mais c'est quelque chose qu'ils font depuis 2008. Merci pour la précision. De plus la formulation "elle sera retirée..." n'arrange pas la compréhension. Un "tous les ans depuis 2008" aurait aussi clarifié les choses.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Pour information, la formulation 'à été déposée' est un peu trompeuse car laisse penser que cela est nouveau mais c'est quelque chose qu'ils font depuis 2008. Il me semble qu’on en a plus entendu parler cette année car ils ont doublé la surface recouverte depuis l’année dernière! Et prévoient de l’agrandir encore

a écrit : Zut, c’est pas faute d’utiliser des millimètres tous les jours...

J’en profite pour expliquer ce qu’est la dilatation thermique.
En gros, la température, c’est de l’énergie.
Plus il fait chaud, plus les particules bougent, et réciproquement, plus les particules bougent, plus il fait chaud (prin
cipe du micro-ondes).
Plus les particules bougent, plus ils prennent de place. Plus il fait chaud, plus une quantitée donnée prend de place.

Pour ceux qui ont des souvenirs du lycée, pour les gaz parfaits, ça se voit direct avec PV = nRT (si T(empérature) augmente, alors V(olume) aussi).

Quand vous roulez sur des ponts, et qu’il y a des barres métalliques qui traversent la route, de plus près ça a une forme de dents. Ils s’agit de « joints de dilatation », sous l’effet de la chaleur, la structure en acier des ponts grandit, on est obligé de mettre ces joints.
(fr.m.wikipedia.org/wiki/Joint_de_chaussée)

On a les même dispositifs pour les voies ferrées.

La tour Eiffel peut grandir de 22 cm sous l’effet de la chaleur.

C’est pareil pour l’eau.

En pratique, on utilise un « coefficient de dilation », qui relie la température à l’augmentation du volume.

Pour l’eau, si on suppose que la température sur 100 m de profondeur passe de 20 ℃ à 22 ℃, le coefficient passe de 0,00180 à 0,00220. La relation entre augmentation du coefficient et hauteur est : Δh = ΔK × h.
L’eau montera de 4 cm.

Ça a l’air de rien, mais si on généralise ça à des température plus hautes, et des profondeurs plus élevés, si l’eau augmente de 5 ℃ sur 300 m, ça monte de 30 cm.

Plus réaliste, 1 ℃ sur 1 km de profondeur, c’est 40 cm.

Un des gros problème est que ce coefficient augmente de plus en plus avec la température. On parle d’océans qui recouvrent 70% du globe, à des profondeurs de l’ordre du kilomètre.

Pour visualiser ce coefficient :
www.apper-solaire.org/Pages/Experiences/Molinaro%20Marco%2068/Realisation%20solaire%20thermique%20%20drainback/res/coefficient-de-dilatation%20eau.pdf

Bien sûr, en réalité, c’est pas aussi simple. Mais c’est amplement suffisant pour se rendre compte que c’est très grave et on a de bons ordres de grandeur.


Un gros pavé de sciences, de temps en temps, c’est cool non ?
Afficher tout
D'ailleurs c'est super pratique si on veut réemboîter deux pièces métalliques ou en plastique : on met la partie femelle au chaud (température ambiante ça passe souvent) et la partie mâle au froid (genre congélateur)...et ensuite, la partie mâle s'étant un peu atrophiée et durcie et la partie femelle dilatée et ramollie, on peut aisément réemboîter les pièces.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il est toujours possible de skier sur de nombreux glaciers en été, contrairement à ce que raconte la propagande médiatique.

La plupart des glaciers qui ont fermé ne l'ont pas fait par manque de neige mais par manque de clients et de rentabilité.
Bah il faudrait des chiffres pour étayer ça.

Quand tu vois que l'équipe de France de ski délaisse de plus en plus Tignes pour le Chili car la neige est de moins en moins bonne.

A Val Thorens un des glaciers a quasiment disparu.
Je skiais en juillet et même en novembre selon les années mais ce n'est plus possible.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Zut, c’est pas faute d’utiliser des millimètres tous les jours...

J’en profite pour expliquer ce qu’est la dilatation thermique.
En gros, la température, c’est de l’énergie.
Plus il fait chaud, plus les particules bougent, et réciproquement, plus les particules bougent, plus il fait chaud (prin
cipe du micro-ondes).
Plus les particules bougent, plus ils prennent de place. Plus il fait chaud, plus une quantitée donnée prend de place.

Pour ceux qui ont des souvenirs du lycée, pour les gaz parfaits, ça se voit direct avec PV = nRT (si T(empérature) augmente, alors V(olume) aussi).

Quand vous roulez sur des ponts, et qu’il y a des barres métalliques qui traversent la route, de plus près ça a une forme de dents. Ils s’agit de « joints de dilatation », sous l’effet de la chaleur, la structure en acier des ponts grandit, on est obligé de mettre ces joints.
(fr.m.wikipedia.org/wiki/Joint_de_chaussée)

On a les même dispositifs pour les voies ferrées.

La tour Eiffel peut grandir de 22 cm sous l’effet de la chaleur.

C’est pareil pour l’eau.

En pratique, on utilise un « coefficient de dilation », qui relie la température à l’augmentation du volume.

Pour l’eau, si on suppose que la température sur 100 m de profondeur passe de 20 ℃ à 22 ℃, le coefficient passe de 0,00180 à 0,00220. La relation entre augmentation du coefficient et hauteur est : Δh = ΔK × h.
L’eau montera de 4 cm.

Ça a l’air de rien, mais si on généralise ça à des température plus hautes, et des profondeurs plus élevés, si l’eau augmente de 5 ℃ sur 300 m, ça monte de 30 cm.

Plus réaliste, 1 ℃ sur 1 km de profondeur, c’est 40 cm.

Un des gros problème est que ce coefficient augmente de plus en plus avec la température. On parle d’océans qui recouvrent 70% du globe, à des profondeurs de l’ordre du kilomètre.

Pour visualiser ce coefficient :
www.apper-solaire.org/Pages/Experiences/Molinaro%20Marco%2068/Realisation%20solaire%20thermique%20%20drainback/res/coefficient-de-dilatation%20eau.pdf

Bien sûr, en réalité, c’est pas aussi simple. Mais c’est amplement suffisant pour se rendre compte que c’est très grave et on a de bons ordres de grandeur.


Un gros pavé de sciences, de temps en temps, c’est cool non ?
Afficher tout
Merci prof !!!

Et maintenant pour te détendre, un peu de musique.
youtu.be/wL96H1rpTNw

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : D'ailleurs c'est super pratique si on veut réemboîter deux pièces métalliques ou en plastique : on met la partie femelle au chaud (température ambiante ça passe souvent) et la partie mâle au froid (genre congélateur)...et ensuite, la partie mâle s'étant un peu atrophiée et durcie et la partie femelle dilatée et ramollie, on peut aisément réemboîter les pièces. Afficher tout Oui, oui c’est exactement ça. Par exemple, en plomberie, on chauffe avec le chalumeau un tuyau en cuivre. Avec la chaleur, celui-ci va devenir maléable et va se dilater. À l’inverse, l’autre tuyau sera froid et on pourra l’insérer dans l’autre qui va s’agrandir et accueillir le tuyau froid.

Quoi, tu ne parlais pas de plomberie ?

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Merci prof !!!

Et maintenant pour te détendre, un peu de musique.
youtu.be/wL96H1rpTNw
Pas de quoi ;)

Hmm... Merci beaucoup, je vais dormir avec ce soir, peut-être que ça résoudra mes problèmes de sommeil passagers :)

(Si y a une réf, il faut me le dire ^^)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pas de quoi ;)

Hmm... Merci beaucoup, je vais dormir avec ce soir, peut-être que ça résoudra mes problèmes de sommeil passagers :)

(Si y a une réf, il faut me le dire ^^)
Non, aucune référence.

J'étais en train de l'écouter, ça m'a plu et j'ai voulu la partager.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Non, aucune référence.

J'étais en train de l'écouter, ça m'a plu et j'ai voulu la partager.
J’aime bien :)
En échange, y a pas longtemps, un ami m’a fait découvrir un nouvel instrument récent : le handpan.
youtu.be/6oremFnbgO0
youtu.be/tacMdPlpdDE
Je te laisse découvrir ;)

Allez, recentrons-nous sur les glaciers.

Posté le

android

(5)

Répondre