Quand le black metal devient criminel

Proposé par
le
dans

La scène black metal norvégienne fut, dans les années 90, à la source de nombreux crimes : plus d'une cinquantaine d'églises incendiées entre 1992 et 1996, plusieurs meurtres, ainsi que des menaces de mort contre des groupes extérieurs. Même si cela n'a jamais été formellement prouvé, on soupçonne fortement qu'un attentat à la bombe lors d'un concert du groupe de death metal américain Deicide à Stockholm en 1992 a été planifié par des fans extrémistes de black metal.


Commentaires préférés (3)

L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il avait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.

a écrit : On ne parlerait pas de terrorisme plus que de crime sur ce coup ? Le terrorisme est un crime (qui est aussi une infraction : soit crime, soit délit, soit contravention). Mais je ne vais pas faire toutes les catégories ;-)

Disons que sans revendication ou vélleité politique, populaire ou territoriale c’est difficile de parler de terrorisme

a écrit : L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il av
ait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.
Afficher tout
Necrobutcher avait de toutes facons décidé d'en finir avec Euronymous aussi.

Pour Dead, sa lettre expliquait surtout pourquoi il utilisait le fusil "pour finir le travail car ca n'allait pas assez vite" et qu'il était désolé d'avoir à utiliser le fusil de chasse dans la maison.
C'est surtout Euronymous qui aurait consommé et volé les morceaux de cervelle de Dead. Avant de prévenir la police il serait allé dans un magasin chercher un appareil photo jetable.

Dead était tombé petit dans un lac gelé et depuis pensait que son coeur était resté gelé et qu'il était toujours mort.


Attention, aussi, pas mal de faits rapportés ont été enflés pour faire le buzz et se foutre un peu des journalistes comme ils avaient l'habitude de faire. On ne saura jamais vraiment où s'arrête la réalité et où commence la légende avec eux...


Tous les commentaires (33)

On ne parlerait pas de terrorisme plus que de crime sur ce coup ?

Posté le

android

(0)

Répondre

L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il avait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.

a écrit : On ne parlerait pas de terrorisme plus que de crime sur ce coup ? Le terrorisme est un crime (qui est aussi une infraction : soit crime, soit délit, soit contravention). Mais je ne vais pas faire toutes les catégories ;-)

Disons que sans revendication ou vélleité politique, populaire ou territoriale c’est difficile de parler de terrorisme

a écrit : L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il av
ait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.
Afficher tout
Necrobutcher avait de toutes facons décidé d'en finir avec Euronymous aussi.

Pour Dead, sa lettre expliquait surtout pourquoi il utilisait le fusil "pour finir le travail car ca n'allait pas assez vite" et qu'il était désolé d'avoir à utiliser le fusil de chasse dans la maison.
C'est surtout Euronymous qui aurait consommé et volé les morceaux de cervelle de Dead. Avant de prévenir la police il serait allé dans un magasin chercher un appareil photo jetable.

Dead était tombé petit dans un lac gelé et depuis pensait que son coeur était resté gelé et qu'il était toujours mort.


Attention, aussi, pas mal de faits rapportés ont été enflés pour faire le buzz et se foutre un peu des journalistes comme ils avaient l'habitude de faire. On ne saura jamais vraiment où s'arrête la réalité et où commence la légende avec eux...

a écrit : On ne parlerait pas de terrorisme plus que de crime sur ce coup ? Le terrorisme est l'emploi de la terreur à des fins idéologiques.
En lisant les sources j'ai l'impression qu'il s'agit plus de crime à usage marketing dans le cas des incendies de stavkirkes. Ou bien de "crise d'ado" pour des âmes en peines qui s'ennui dans leur vie et cherchent à vivre à fond en faisant des trucs de fous. Un peu comme les Black Boc ou antifa qui vivent la grande aventure romantique de leur vie et ont l'impression qui vont faire la révolution.
Dans les cas des assassinats, les sources laissent peu de doute, il s'agit de conflits personnels.
Donc je ne pense pas qu'on puisse qualifier ça de terrorisme. Mais ça reste sujet à débat.

Ouh, on est deja pas des plus appréciés de la population, si en plus on est en train de parler du black metal puriste de l"époque -_-'
Dans pas longtemps t'en as un qui va place le mouvement black metal national-socialist et on va se faire taxer de facho !
Ensuite un va placer des groupes anti chrétiens et ainsi de suite !

J'ai jamais adheré à la philosophie black puriste mais le black a quand même bien évolué et n' apour moi plus rien, à voir avec la vague je brûle des églises etc.. bon après c'est pas un groupe de Power ou de Trash qui ferait çà c'est sur !

Musicalement, je trouve que le black metal exprime des émotions dur à retrouver dans d'autre formes d'expression musical surtout quand il est mélanger avec des éléments folk ou atmospéhriques (Finsterorst, Skyforest, The spirit...) :-)

Dans le black Norvégien faut plutôt taper dans un bon Windir ou un bon Mistur (moins corrosif!) ou dans le pays d'a côté, la très sympatique Finlande (même si t'as la Suède entre, la Norvège touche bien la Finlande) !

a écrit : Necrobutcher avait de toutes facons décidé d'en finir avec Euronymous aussi.

Pour Dead, sa lettre expliquait surtout pourquoi il utilisait le fusil "pour finir le travail car ca n'allait pas assez vite" et qu'il était désolé d'avoir à utiliser le fusil de chasse dans la mais
on.
C'est surtout Euronymous qui aurait consommé et volé les morceaux de cervelle de Dead. Avant de prévenir la police il serait allé dans un magasin chercher un appareil photo jetable.

Dead était tombé petit dans un lac gelé et depuis pensait que son coeur était resté gelé et qu'il était toujours mort.


Attention, aussi, pas mal de faits rapportés ont été enflés pour faire le buzz et se foutre un peu des journalistes comme ils avaient l'habitude de faire. On ne saura jamais vraiment où s'arrête la réalité et où commence la légende avec eux...
Afficher tout
c'est pour ça que j'utilise le conditionnel sur le passage du rituel. Certains parlent également de colliers fait a partir des fragments de cranes, mais encore une fois, ça reste hypothétique, comme tu le dis ils cultivent aussi leur image de marque avec ce genre de provocation.

a écrit : Le terrorisme est l'emploi de la terreur à des fins idéologiques.
En lisant les sources j'ai l'impression qu'il s'agit plus de crime à usage marketing dans le cas des incendies de stavkirkes. Ou bien de "crise d'ado" pour des âmes en peines qui s'ennui dans leur vie e
t cherchent à vivre à fond en faisant des trucs de fous. Un peu comme les Black Boc ou antifa qui vivent la grande aventure romantique de leur vie et ont l'impression qui vont faire la révolution.
Dans les cas des assassinats, les sources laissent peu de doute, il s'agit de conflits personnels.
Donc je ne pense pas qu'on puisse qualifier ça de terrorisme. Mais ça reste sujet à débat.
Afficher tout
Que viennent faire ici les black bloc et antifa... garde tes idées politique pour toi

a écrit : L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il av
ait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.
Afficher tout
C'est la deuxième fois cette semaine que les sujets abordés sont quand même limité et hautement macabres. Est-ce qu'on pourrait envisager un système de trigger warning ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le terrorisme est un crime (qui est aussi une infraction : soit crime, soit délit, soit contravention). Mais je ne vais pas faire toutes les catégories ;-)

Disons que sans revendication ou vélleité politique, populaire ou territoriale c’est difficile de parler de terrorisme
Le terrorisme est un crime ? Wow qui l'eût cru ? Depuis quand ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le terrorisme est l'emploi de la terreur à des fins idéologiques.
En lisant les sources j'ai l'impression qu'il s'agit plus de crime à usage marketing dans le cas des incendies de stavkirkes. Ou bien de "crise d'ado" pour des âmes en peines qui s'ennui dans leur vie e
t cherchent à vivre à fond en faisant des trucs de fous. Un peu comme les Black Boc ou antifa qui vivent la grande aventure romantique de leur vie et ont l'impression qui vont faire la révolution.
Dans les cas des assassinats, les sources laissent peu de doute, il s'agit de conflits personnels.
Donc je ne pense pas qu'on puisse qualifier ça de terrorisme. Mais ça reste sujet à débat.
Afficher tout
La plupart définissent le terrorisme comme l'utilisation ou la menace de grave violence pour promouvoir quelque “cause” (Wikipedia).

Les incendies d'églises sont la cause d'un sentiment anti-chretien de la part des membres. C'est pas une crise d'ado c'est pour promouvoir leur cause.


Moi je pense que ça rentre largement dans la définition de terrorisme.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Que viennent faire ici les black bloc et antifa... garde tes idées politique pour toi Il n'est pas question d'idées politique, le phénomène dont je parle touche toutes les franges idéologiques.

Je citais ces deux mouvances en particuliers car j'ai lu quelques articles et interview d'anciens membre de ces groupes. Ces anciens membres parlaient des jeunes recrues, dont eux même, en soulignant que l'aspect romantique dans le sens de résistance, combat pour un idéal (peu importe l'idéal), engagement, aventure, se sentir part d'un groupe, lutte contre l'autorité, se sentir vivant, lutter pour quelque chose plus grand que soi etc. était un facteur extrêmement important dans leur engagement, plus important même que l'idéologie qui parfois n'est qu'un prétexte.
Il en va de même pour beaucoup d'organisations extrémistes, sectaires, religieuses ou tout simplement fortement imprégnées idéologiquement.
Je faisais donc un parallèle entre les mécanisme qui poussent des fans embrigadés à mettre le feu à une église en bois et ceux qui poussent des jeunes embrigadés à aller faire des cocktails molotov dans une manifestation en France.

Je te conseille l'excellent Apocalypse Bébé de Virginie Despentes (notamment connue pour Vernon Subutex) qui traite de cette thématique et permet de comprendre beaucoup plus facilement ce que j'ai du mal à expliquer.

a écrit : La plupart définissent le terrorisme comme l'utilisation ou la menace de grave violence pour promouvoir quelque “cause” (Wikipedia).

Les incendies d'églises sont la cause d'un sentiment anti-chretien de la part des membres. C'est pas une crise d'ado c'est pour promouvoir leur
cause.


Moi je pense que ça rentre largement dans la définition de terrorisme.
Afficher tout
Certes, d'ailleurs mon avis sur la question n'est pas définis.
(Je précise que mon terme crise d'ado c'était un peu pour choquer, mais mon propos reste le même sinon).
Dans ce cas là peut on qualifier de terroristes les militant de la CGT qui vont attaquer les locaux de la CFDT ? car Violence : OK ; Promotion : OK ; Cause : OK.
Il en va de même pour celui qui va ramasser un pavé et le lancer sur la police. Les ingrédients sont là pour parler de terrorisme.
Pourtant je ne pense pas qu'il le faille (parler de terrorisme dans ces cas là). Il s'agit de placer le curseur entre "emportement romanesque ou momentané" (le pavé, les églises) aussi choquant soit-il, "actions qui dépasse les intentions" (l'invasion des locaux de la CFDT) et terrorisme réel.

Coïncidence de parler d’attentat en Norvège un 22 juillet ? Je pense que oui. N’empêche une pensée aux victimes de l’attentat du 22 juillet 2011.

Coïncidence de parler d’attentat en Norvège un 22 juillet ? Je pense que oui. N’empêche une pensée aux victimes de l’attentat du 22 juillet 2011.
Je rappel aussi que le terroriste en question ( un extrémiste de droite qui voulait porter atteinte au premier ministre et l’alerter sur l’entrée de migrant) n’a été condamné qu’à 21 ans de prison , peine maximale autorisé en Norvège.

a écrit : Coïncidence de parler d’attentat en Norvège un 22 juillet ? Je pense que oui. N’empêche une pensée aux victimes de l’attentat du 22 juillet 2011.
Je rappel aussi que le terroriste en question ( un extrémiste de droite qui voulait porter atteinte au premier ministre et l’alerter sur l’entrée de migrant) n’a été c
ondamné qu’à 21 ans de prison , peine maximale autorisé en Norvège. Afficher tout
Pourquoi présenter ca comme si c'était une injustice ?
C'est pas comme si ils avaient pu rétablir la peine de mort ou faire une peine spéciale de perpétuité rien que pour lui.
Si la loi est mal faite, c'est de la faute de la société qui l'a votée. Pas des juges.

a écrit : Il n'est pas question d'idées politique, le phénomène dont je parle touche toutes les franges idéologiques.

Je citais ces deux mouvances en particuliers car j'ai lu quelques articles et interview d'anciens membre de ces groupes. Ces anciens membres parlaient des jeunes recrues, dont eux
même, en soulignant que l'aspect romantique dans le sens de résistance, combat pour un idéal (peu importe l'idéal), engagement, aventure, se sentir part d'un groupe, lutte contre l'autorité, se sentir vivant, lutter pour quelque chose plus grand que soi etc. était un facteur extrêmement important dans leur engagement, plus important même que l'idéologie qui parfois n'est qu'un prétexte.
Il en va de même pour beaucoup d'organisations extrémistes, sectaires, religieuses ou tout simplement fortement imprégnées idéologiquement.
Je faisais donc un parallèle entre les mécanisme qui poussent des fans embrigadés à mettre le feu à une église en bois et ceux qui poussent des jeunes embrigadés à aller faire des cocktails molotov dans une manifestation en France.

Je te conseille l'excellent Apocalypse Bébé de Virginie Despentes (notamment connue pour Vernon Subutex) qui traite de cette thématique et permet de comprendre beaucoup plus facilement ce que j'ai du mal à expliquer.
Afficher tout
Je connais Virginie Despente, juste le parallèle entre fanatisme religieux car oui le satanisme est une religion et des anarchistes me paraît incohérent

Actuellement en France il y a une vague (de quelle ampleur j'ai du mal à le savoir) de profanation d'eglises catholiques, de calvaires et de statue de la Vierge. Ça m'inquiète et me peine.

a écrit : L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il av
ait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.
Afficher tout
Sachant qu'aujourd'hui Varg Vikernes vit en France.
Il est marié à une française et a plusieurs enfants.
Il sort toujours des albums.
Il a tout de même fait parler de lui pour possession d'une grande quantité d'armes, entre autre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'un des groupes emblématique de cette époque est Mayhem, et il illustre parfaitement les dérives glauques du black métal norvégien.
Dead, le chanteur, faisait pas mal parler de lui de son vivant, en utilisant le corpse paint, mais également en se mutilant sur scène, ou en portant des habits qu'il av
ait enterré dans un cimetière. Ambiance.
Mais il est surtout connu pour son suicide, il commence par s'ouvrir les veines, mais comme ça suffisait pas, il se tire une balle dans le tête. Il laisse un mot de suicide : "désolé pour le sang". Quand ses camarades l'ont retrouvés, la première chose qu'ils ont fait est de le prendre en photo, ils vont par la suite utilisé cette photo en couverture de leur album. Ils auraient également fait des rituels païens avec sa cervelle. Joie.
Le groupe continue quand même, avec un nouveau line-up incluant Varg Vikernes, soupçonné d'avoir brûlé des églises. Il refuse catégoriquement l’étiquette de sataniste, mais défend par contre le paganisme, et ne condamne pas les incendies d'églises, qu'il considère comme une vengeance légitime envers les crimes qu'a commis le christianisme contre le paganisme. Il se dispute pas mal avec Euronymous, et finit par l'assassiner de 23 coups de couteau. Oups
On ne sait pas exactement tout sur cette affaire, mais l'une des défenses de Vark était qu'Euronymous voulait kidnapper Varg, le torturer a mort, et filmer le tout. Camaraderie.
Afficher tout
J’adore entre les trucs horribles les petits mots du genre « Joie » ou a la fin « Camaraderie ». Merci