Le tilleul argenté, mauvais pour la diversité ?

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Les bourdons n'ont pas l'instinct de ne pas aller vers les fleurs toxiques pour eux ? Le tilleul argenté n'est pas originaire de nos contrées, ceci explique peut être cela.

a écrit : Je ne veux pas être méchante mais ce n’est pas une bonne chose que les bourdons (qui déciment les essaims d’abeilles) meurent ? Ce sont les frelons asiatiques qui déciment les abeilles, les bourdons, c'est les grosses bébettes poilues jaunes et noires qu'on peut voir chercher des trous dans le bois au printemps pour se reproduire, plutôt sympathique, pas agressif du tout, on peut facilement les observer de très près.

a écrit : Ce sont les frelons asiatiques qui déciment les abeilles, les bourdons, c'est les grosses bébettes poilues jaunes et noires qu'on peut voir chercher des trous dans le bois au printemps pour se reproduire, plutôt sympathique, pas agressif du tout, on peut facilement les observer de très près. Ma fiancée m'a même confié un souvenir d'enfance où elle s'amusait à les attraper a la main pour les caresser ! Je trouve ces boules de poils attendrissantes et pacifiques, c'est vrai.


Tous les commentaires (20)

Les bourdons n'ont pas l'instinct de ne pas aller vers les fleurs toxiques pour eux ?

Posté le

android

(11)

Répondre

Apparemment ce serait le nectar qui agirait comme un narcotique, les rendant somnolentes et incapables de voler par paralysie, il faudrait donc les planter de façon éparse.. Vu dans une source au pif en tapant « tilleul argenté » sur google donc à prendre avec des pincettes

Je ne veux pas être méchante mais ce n’est pas une bonne chose que les bourdons (qui déciment les essaims d’abeilles) meurent ?

a écrit : Les bourdons n'ont pas l'instinct de ne pas aller vers les fleurs toxiques pour eux ? Le tilleul argenté n'est pas originaire de nos contrées, ceci explique peut être cela.

a écrit : Je ne veux pas être méchante mais ce n’est pas une bonne chose que les bourdons (qui déciment les essaims d’abeilles) meurent ? Ce sont les frelons asiatiques qui déciment les abeilles, les bourdons, c'est les grosses bébettes poilues jaunes et noires qu'on peut voir chercher des trous dans le bois au printemps pour se reproduire, plutôt sympathique, pas agressif du tout, on peut facilement les observer de très près.

a écrit : Ce sont les frelons asiatiques qui déciment les abeilles, les bourdons, c'est les grosses bébettes poilues jaunes et noires qu'on peut voir chercher des trous dans le bois au printemps pour se reproduire, plutôt sympathique, pas agressif du tout, on peut facilement les observer de très près. Ma fiancée m'a même confié un souvenir d'enfance où elle s'amusait à les attraper a la main pour les caresser ! Je trouve ces boules de poils attendrissantes et pacifiques, c'est vrai.

a écrit : Apparemment ce serait le nectar qui agirait comme un narcotique, les rendant somnolentes et incapables de voler par paralysie, il faudrait donc les planter de façon éparse.. Vu dans une source au pif en tapant « tilleul argenté » sur google donc à prendre avec des pincettes C’est comme si on plantait du cannabis le long des routes et que les gens se mettent à le fumer. On s’étonnerait ensuite que les gens somnolent autour voire se tuent en traversant la route.

Les bourdons sont en fait de gros toxicomanes.

a écrit : Les bourdons n'ont pas l'instinct de ne pas aller vers les fleurs toxiques pour eux ? En tant qu'humain, on va bien aux fast food

Posté le

android

(17)

Répondre

Les bourdons sont de plus en plus utilisés en vergers pour polliniser les arbres. Ils sont préférés aux abeilles car moins agressifs, plus travailleurs (ils peuvent travailler à des températures + basses, donc plus tôt le matin) et plus faciles à produire. Ce sont les boites blanches que vous pouvez voir dans les vergers au printemps.

Attention cependant, même s'ils sont assez pacifiques, les bourdons femelles peuvent piquer (et même repiquer, contrairement aux abeilles) si on les embête vraiment trop (les tenir enfermées dans la main par exemple)

a écrit : Les bourdons sont de plus en plus utilisés en vergers pour polliniser les arbres. Ils sont préférés aux abeilles car moins agressifs, plus travailleurs (ils peuvent travailler à des températures + basses, donc plus tôt le matin) et plus faciles à produire. Ce sont les boites blanches que vous pouvez voir dans les vergers au printemps.

Attention cependant, même s'ils sont assez pacifiques, les bourdons femelles peuvent piquer (et même repiquer, contrairement aux abeilles) si on les embête vraiment trop (les tenir enfermées dans la main par exemple)
Afficher tout
Je confirme, les abeilles détestent qu'on les dérangent quand elles butinent, à moins d'1.5 mètre, elles commencent déjà à s’exciter et à me voler autour: "AVERTISSEMENT SANS FRAIS: Vous êtes trop près de mon lieu de travail et de ma personne physique, éloignez-vous où je prends des sanctions! ^^
Les bourdons, faut quasiment les toucher pour qu'ils réagissent, mais ils voient notre grosse tête de plus loin.
Par contre je ne savais pas que certains pouvaient piquer, cela dit, je me suis jamais amusé à essayer de leur gratter l'abdomen... dans le doute, jaune et noir, pas touche! ;)

a écrit : Ce sont les frelons asiatiques qui déciment les abeilles, les bourdons, c'est les grosses bébettes poilues jaunes et noires qu'on peut voir chercher des trous dans le bois au printemps pour se reproduire, plutôt sympathique, pas agressif du tout, on peut facilement les observer de très près. Ah oui... autant/au temps pour moi ! Merci

a écrit : Je confirme, les abeilles détestent qu'on les dérangent quand elles butinent, à moins d'1.5 mètre, elles commencent déjà à s’exciter et à me voler autour: "AVERTISSEMENT SANS FRAIS: Vous êtes trop près de mon lieu de travail et de ma personne physique, éloignez-vous où je prends des sanctions! ^^
L
es bourdons, faut quasiment les toucher pour qu'ils réagissent, mais ils voient notre grosse tête de plus loin.
Par contre je ne savais pas que certains pouvaient piquer, cela dit, je me suis jamais amusé à essayer de leur gratter l'abdomen... dans le doute, jaune et noir, pas touche! ;)
Afficher tout
Mon oncle dans le temps aller chercher le miel sauvage sans aucune protection. Il disait qu'il savait y faire et que rien ne pouvait lui arriver. Et puis un jour il est revenu tout boursouflé et depuis évite les abeilles..

a écrit : Mon oncle dans le temps aller chercher le miel sauvage sans aucune protection. Il disait qu'il savait y faire et que rien ne pouvait lui arriver. Et puis un jour il est revenu tout boursouflé et depuis évite les abeilles.. Il faut bien comprendre que les abeilles fonctionnent comme un organisme unique. J'ai vu des vidéos aussi où des apiculteurs où des "gens de la forêt" vont chercher du miel (domestique où sauvage) sans protection si ce n'est de la fumée, et ce qu'il peut se passer près de la ruche, c'est que si une seule abeille pique, elle émmet des phéromones spécifiques qui vont énerver toutes les autres abeilles et c'est là qu'on se retrouve avec l'essaim entier qui peut attaquer pour défendre la ruche contre un gros animal. C'est rare, mais ca arrive, même en France.

Les éléphants d'Afrique détestent les abeilles (elles attaquent leurs oreilles à la peau très fine et très vascularisées, les [email protected]^^), les agriculteurs s'en servent pour protéger leurs champs en accrochant des petites ruches à des fils de fer tendus tout autour, et ça marche du tonnerre, bien mieux qu'un fusil à pompe, et ca tue pas les éléphants. ^^

Ton histoire ne m'étonne pas, peut être que ton oncle dégageait une odeur différente et que ca a déclenché l'attaque? EN tout cas, le miel, je préfère l'acheter. En forêt, je ramasse des châtaignes, ca pique un peu mais ca vole pas! ;)

a écrit : Il faut bien comprendre que les abeilles fonctionnent comme un organisme unique. J'ai vu des vidéos aussi où des apiculteurs où des "gens de la forêt" vont chercher du miel (domestique où sauvage) sans protection si ce n'est de la fumée, et ce qu'il peut se passer près de la ruche, c'est que si une seule abeille pique, elle émmet des phéromones spécifiques qui vont énerver toutes les autres abeilles et c'est là qu'on se retrouve avec l'essaim entier qui peut attaquer pour défendre la ruche contre un gros animal. C'est rare, mais ca arrive, même en France.

Les éléphants d'Afrique détestent les abeilles (elles attaquent leurs oreilles à la peau très fine et très vascularisées, les [email protected]^^), les agriculteurs s'en servent pour protéger leurs champs en accrochant des petites ruches à des fils de fer tendus tout autour, et ça marche du tonnerre, bien mieux qu'un fusil à pompe, et ca tue pas les éléphants. ^^

Ton histoire ne m'étonne pas, peut être que ton oncle dégageait une odeur différente et que ca a déclenché l'attaque? EN tout cas, le miel, je préfère l'acheter. En forêt, je ramasse des châtaignes, ca pique un peu mais ca vole pas! ;)
Afficher tout
Au Brésil, les gars décrochent les nids de frelon à la main et ils arrivent à le faire sans se faire piquer. Je ne sais pas comment.

Commentaire supprimé Les frelons (même asiatiques), c'est pas très agressif envers l'homme, la plupart du temps ils nous ignorent complètement à condition qu'on les ignore aussi, par contre, ils entrent vite en concurrence avec leurs ennemis héréditaires: abeilles, frelons européens (qu'ils sont en train d'exterminer aussi mais on s'en fout, ca sert à rien les frelons européens...), guêpes... et leur taille fait la différence.

J'imagine qu'en y allant délicatement, tout doucement, il doit être possible de déplacer un nid de frelons sans finir dans une caisse en sapin? "Tiens? le nid se déplace, suivons le nid" Ca mériterait une anecdote!

Hum y'a que moi qui me demande ce que ca veut dire "résistant à la pollution"...??

a écrit : Hum y'a que moi qui me demande ce que ca veut dire "résistant à la pollution"...?? Tu fais allusion à l’orthographe incorrect (résistante au lieu de résistant) ?

a écrit : Tu fais allusion à l’orthographe incorrect (résistante au lieu de résistant) ? Non, c'est une question de fond : je trouve la notion de "pollution" très vague (plastique, co2, nanoparticules, acide citrique, bref on peut y mettre une infinité de choses).

Par ailleurs je pense que la confusion avec les abeilles vient du fait que l'abeille mâle est souvent appelée "bourdon" alors que le terme plus correct est "faux-bourdon". D'ailleurs ce mélange des termes est étrange, car une abeille mâle ressemble assez peu à un bourdon, mais plutôt à...une abeille...

a écrit : Non, c'est une question de fond : je trouve la notion de "pollution" très vague (plastique, co2, nanoparticules, acide citrique, bref on peut y mettre une infinité de choses).

Par ailleurs je pense que la confusion avec les abeilles vient du fait que l'abeille mâle est souvent appelée &
quot;bourdon" alors que le terme plus correct est "faux-bourdon". D'ailleurs ce mélange des termes est étrange, car une abeille mâle ressemble assez peu à un bourdon, mais plutôt à...une abeille... Afficher tout
Espèce résistance à la pollution des véhicules étant donné qu'ils servent d'arbres d'alignement. On parle donc de pollution à différents gaz et particules : monoxyde de carbone, oxyde d'azote, particules fines, composés organiques voire même dioxyde de souffre.
Certaines espèces à proximité de routes passantes peuvent dépérir en quelques mois. C'est pourquoi on plante généralement des espèces dites "résistantes" à ces différents polluants.

a écrit : Hum y'a que moi qui me demande ce que ca veut dire "résistant à la pollution"...?? Je me pose la même question !

Posté le

android

(0)

Répondre