Le mime Marceau fut un résistant

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Sa plus belle prestation fut certainement d'avoir risqué sa vie pour sauver des centaines d'enfants pendant la Shoah, le tout à seulement 19 ans.

Pendant la guerre, très probablement pour cacher ses origines juives, il change son nom Mangel, pour son nom de scène Marceau, en hommage à un des vers des Châtiments de Victor Hugo.

Marcel Marceau est moniteur et intervenant dans plusieurs internats et orphelinats, ou il a l'habitude d'aller faire rire les enfants avec ses numéros. C'est alors qu'il décide de mettre à profit ses talents d'acteurs. Il commence par convaincre les enfants qu'ils partent en vacances, en colonie, dans les Alpes et se déguise lui-même en chef de patrouille scout. Problème, comment faire taire des enfants qui ont peur ? Par le mime et le rire ! Il affuble les enfants d'uniformes de petits scouts, les conduits jusqu'à la frontière suisse, au nez et à la barbe des Allemands et s'assure du silence de ses protégés grâce à son "art du silence", comme il se plaisait à le dire. L'artiste accompagnera les enfants jusqu'après la frontière, pour les rassurer jusqu'au passeur.
Bravo pour cette incroyable performance Monsieur Marceau !

C'est loin d'être l'unique action de résistance de Marceau, mais assurément la plus marquante. Briser le silence sur cette période tragique de sa vie fût très certainement difficile pour le mime, qui déclarera des années après à propos des événements : "Je n'aime pas parler de moi. Ce que j'ai fait pendant la guerre n'est qu'une humble contribution aux agissements des héros qui ont donné leur vie en ces temps de danger. [...] J'ai pleuré pour mon père (mort à Auschwitz), mais j'ai aussi pleuré pour ces millions de gens qui sont morts."

Une dernière petite citation du grand homme : "Ne faites jamais parler un mime, parce qu'il ne s'arrêtera jamais".

Posté le

android

(142)

Répondre

C'est en 1944, juste après la Libération de Paris, que Marcel Marceau ( de son vrai nom: Mandel) repéré par les troupes Américaines pour ses compétences artistiques, donnera son premier spectacle, devant 3000 soldats.

En parallèle, vu qu'il parle très bien l'Anglais, le Français et l'Allemand, il servira aussi d'agent de liaison avec le Général Patton.

Une sincère pensée pour son père, malheureusement arrêté, déporté et assassiné par les Nazis, dans le camp d'extermination d'Auschwitz.
Il en fut malheureusement le même sort pour la famille de la chanteuse Juliette Gréco, (elle-même décédée cette semaine) et dont la mère et la soeur furent assassinées par les Nazis à Ravensbrück, en 1943.
------------
Parmi ces milliers de Résistants contre la barbarie Génocide des Nazis, je ne manquerai pas de citer Gilberto Bosques Saldivar, Cónsul du Mexique en France durant partie de l'Occupation Nazie.
Grâce à sa position d'immunité Diplomatique, il n'hésitera pas à oeuvrer pour sauver des dizaines de milliers de personnes (probablement autour de 40 000), émettant principalement des sauf conduits, des visas d'immigration ou même la nationalité Mexicaine immédiate, à des Républicains Espagnols, des Juifs, des Résistants poursuivis par l'Occupant, des opposants politiques, etc...puis sortant par bateau transatlantique, en direction de son Mexique natal.
Conjointement à d'autres Diplomates faisant usage de partie de l'argent de leurs consulats ou de leurs propres deniers personnels, ils loueront deux châteaux aux alentours de Marseille, afin de leur conférer une certaine immunité territoriale.
Plus de 1300 personnes attendaient dans ces deux lieux, puis sortaient par petits groupes en direction du port, pour finalement traverser l'océan Atlantique.
Gilberto Bosques est très souvent appelé "le Schindler Mexicain" et une plaque commémorative se trouve actuellement posée au 7, du square Stalingrad de Marseille.
www.tourisme-marseille.com/fiche/plaque-hommage-a-gilberto-bosques-le-schindler-mexicain-ancien-consultat-du-mexique-de-marseille/

Posté le

android

(71)

Répondre


Tous les commentaires (15)

Sa vie n'a pas toujours été facile. Son père est mort en déportation à Auschwitz en 44, et d'après la source Wiki, il prend le pseudonyme de Marceau lors de son entrée dans la résistance en 1942, aux côtés de son frère et de son cousin.

Un grand Monsieur, chapeau bas l'artiste.

Posté le

android

(15)

Répondre

Sa plus belle prestation fut certainement d'avoir risqué sa vie pour sauver des centaines d'enfants pendant la Shoah, le tout à seulement 19 ans.

Pendant la guerre, très probablement pour cacher ses origines juives, il change son nom Mangel, pour son nom de scène Marceau, en hommage à un des vers des Châtiments de Victor Hugo.

Marcel Marceau est moniteur et intervenant dans plusieurs internats et orphelinats, ou il a l'habitude d'aller faire rire les enfants avec ses numéros. C'est alors qu'il décide de mettre à profit ses talents d'acteurs. Il commence par convaincre les enfants qu'ils partent en vacances, en colonie, dans les Alpes et se déguise lui-même en chef de patrouille scout. Problème, comment faire taire des enfants qui ont peur ? Par le mime et le rire ! Il affuble les enfants d'uniformes de petits scouts, les conduits jusqu'à la frontière suisse, au nez et à la barbe des Allemands et s'assure du silence de ses protégés grâce à son "art du silence", comme il se plaisait à le dire. L'artiste accompagnera les enfants jusqu'après la frontière, pour les rassurer jusqu'au passeur.
Bravo pour cette incroyable performance Monsieur Marceau !

C'est loin d'être l'unique action de résistance de Marceau, mais assurément la plus marquante. Briser le silence sur cette période tragique de sa vie fût très certainement difficile pour le mime, qui déclarera des années après à propos des événements : "Je n'aime pas parler de moi. Ce que j'ai fait pendant la guerre n'est qu'une humble contribution aux agissements des héros qui ont donné leur vie en ces temps de danger. [...] J'ai pleuré pour mon père (mort à Auschwitz), mais j'ai aussi pleuré pour ces millions de gens qui sont morts."

Une dernière petite citation du grand homme : "Ne faites jamais parler un mime, parce qu'il ne s'arrêtera jamais".

Posté le

android

(142)

Répondre

Je n'arrive pas à comprendre en quoi ses talents de mime ont aidé à sauver des juifs.

Il mimait de traverser une forêt devant les Allemands ? Ou mimait il un repas devant un feu de camp et le montage de la tente ?

Un sacré personnage tout de même qui fera plus que de la résistance : il s'engage dansb l'armée française et participe à la campagne d'Allemagne.

Édit : en fait ce n'est pas tant son art du mime qui a aidé d'après les sources, mais le fait quil était professeur de théâtre. Il devient mime après-guerre car sa voix l'empêchait de devenir acteur (il a une voix de gorge, voilée qui est handicapante pour devenir acteur).

C'est en 1944, juste après la Libération de Paris, que Marcel Marceau ( de son vrai nom: Mandel) repéré par les troupes Américaines pour ses compétences artistiques, donnera son premier spectacle, devant 3000 soldats.

En parallèle, vu qu'il parle très bien l'Anglais, le Français et l'Allemand, il servira aussi d'agent de liaison avec le Général Patton.

Une sincère pensée pour son père, malheureusement arrêté, déporté et assassiné par les Nazis, dans le camp d'extermination d'Auschwitz.
Il en fut malheureusement le même sort pour la famille de la chanteuse Juliette Gréco, (elle-même décédée cette semaine) et dont la mère et la soeur furent assassinées par les Nazis à Ravensbrück, en 1943.
------------
Parmi ces milliers de Résistants contre la barbarie Génocide des Nazis, je ne manquerai pas de citer Gilberto Bosques Saldivar, Cónsul du Mexique en France durant partie de l'Occupation Nazie.
Grâce à sa position d'immunité Diplomatique, il n'hésitera pas à oeuvrer pour sauver des dizaines de milliers de personnes (probablement autour de 40 000), émettant principalement des sauf conduits, des visas d'immigration ou même la nationalité Mexicaine immédiate, à des Républicains Espagnols, des Juifs, des Résistants poursuivis par l'Occupant, des opposants politiques, etc...puis sortant par bateau transatlantique, en direction de son Mexique natal.
Conjointement à d'autres Diplomates faisant usage de partie de l'argent de leurs consulats ou de leurs propres deniers personnels, ils loueront deux châteaux aux alentours de Marseille, afin de leur conférer une certaine immunité territoriale.
Plus de 1300 personnes attendaient dans ces deux lieux, puis sortaient par petits groupes en direction du port, pour finalement traverser l'océan Atlantique.
Gilberto Bosques est très souvent appelé "le Schindler Mexicain" et une plaque commémorative se trouve actuellement posée au 7, du square Stalingrad de Marseille.
www.tourisme-marseille.com/fiche/plaque-hommage-a-gilberto-bosques-le-schindler-mexicain-ancien-consultat-du-mexique-de-marseille/

Posté le

android

(71)

Répondre

Un biopic sur les années du mime Marceau pendant la guerre est prévu prochainement et il s’appellera Résistance. Jesse Einsenberg a le rôle principale (l’acteur qui a joué zuckerberg dans the social network).

a écrit : Je n'arrive pas à comprendre en quoi ses talents de mime ont aidé à sauver des juifs.

Il mimait de traverser une forêt devant les Allemands ? Ou mimait il un repas devant un feu de camp et le montage de la tente ?

Un sacré personnage tout de même qui fera plus que de la résistance : i
l s'engage dansb l'armée française et participe à la campagne d'Allemagne.

Édit : en fait ce n'est pas tant son art du mime qui a aidé d'après les sources, mais le fait quil était professeur de théâtre. Il devient mime après-guerre car sa voix l'empêchait de devenir acteur (il a une voix de gorge, voilée qui est handicapante pour devenir acteur).
Afficher tout
Il s'occupa des enfants, les accompagnant dans le train et a travers la forêt, aida son frère qui était résistant et utilisa ses (futurs) talents pour faire rire les enfants.

Posté le

android

(4)

Répondre

Belle anecdote et les commentaires accompagnants sont sublimes. Bravo à ce monsieur. Mon respect.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Sa plus belle prestation fut certainement d'avoir risqué sa vie pour sauver des centaines d'enfants pendant la Shoah, le tout à seulement 19 ans.

Pendant la guerre, très probablement pour cacher ses origines juives, il change son nom Mangel, pour son nom de scène Marceau, en hommage à un des ver
s des Châtiments de Victor Hugo.

Marcel Marceau est moniteur et intervenant dans plusieurs internats et orphelinats, ou il a l'habitude d'aller faire rire les enfants avec ses numéros. C'est alors qu'il décide de mettre à profit ses talents d'acteurs. Il commence par convaincre les enfants qu'ils partent en vacances, en colonie, dans les Alpes et se déguise lui-même en chef de patrouille scout. Problème, comment faire taire des enfants qui ont peur ? Par le mime et le rire ! Il affuble les enfants d'uniformes de petits scouts, les conduits jusqu'à la frontière suisse, au nez et à la barbe des Allemands et s'assure du silence de ses protégés grâce à son "art du silence", comme il se plaisait à le dire. L'artiste accompagnera les enfants jusqu'après la frontière, pour les rassurer jusqu'au passeur.
Bravo pour cette incroyable performance Monsieur Marceau !

C'est loin d'être l'unique action de résistance de Marceau, mais assurément la plus marquante. Briser le silence sur cette période tragique de sa vie fût très certainement difficile pour le mime, qui déclarera des années après à propos des événements : "Je n'aime pas parler de moi. Ce que j'ai fait pendant la guerre n'est qu'une humble contribution aux agissements des héros qui ont donné leur vie en ces temps de danger. [...] J'ai pleuré pour mon père (mort à Auschwitz), mais j'ai aussi pleuré pour ces millions de gens qui sont morts."

Une dernière petite citation du grand homme : "Ne faites jamais parler un mime, parce qu'il ne s'arrêtera jamais".
Afficher tout
Merci pour ce commentaire qui répond à ma question : mais comment l'art du mime a pu sauver des enfants pendant la guerre.

Un grand respect à cet artiste que j'ai aimé étant jeune... ;-)

Posté le

android

(9)

Répondre

Je découvre aussi avec étonnement dans les références que Marceau a contribuer à faire connaître le moonwalk, bien avant Jackson.

Posté le

android

(12)

Répondre

Ont lui doit le cliché sont les Américains sur les Français, qui nous imaginent tous en mime Marceau...

Posté le

android

(4)

Répondre

Quel rapport entre l'art du mime et se déguiser en chef scout? J'ai cherché et je le trouve pas

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quel rapport entre l'art du mime et se déguiser en chef scout? J'ai cherché et je le trouve pas L'art de l'acteur peut être?