Une Allemande a une acuité visuelle incroyable

Proposé par
Invité
le
dans

Tous les commentaires (31)

a écrit : On peut donc en déduire qu'Amir n'est pas un dentiste amateur. Non, et il parait que c'était un bon dentiste. Je connais plusieurs personnes dont c'était le dentiste avant qu'il ne se lance dans la chanson.

Tu lui donne une lunette de visée elle va te répondre c'est quoi ta merde

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne pense pas.
J'étais très myope depuis mes 4ans et depuis mon opération des yeux (opération au laser PKR soit "ponçage" de la cornée) j'ai une vision évaluée à 15 dixième, soit supérieur à la plupart des tests effectués en médecine du travail.
Je pense que l'essentiel est lié a
u cristallin, qui va se déformer pour augmenter l'effet loupe (je simplifie) et à la cornée qui transmet la lumière au cristallin (dont la forme va modifier les rayons lumineux et donc sur l'effet loupe)
Concernant l'humeur vitreuse, je ne sais pas si cela joue sur la vision mais il est vrai que les propriétés d'un liquide peuvent faire varier la diffraction. A voir
Afficher tout
La réfraction n'entre que peu en jeu lorsqu'on parle d'acuité visuelle maximale.
Lorsque tu vas chez l'ophtalmo, on prend ton acuité visuelle corrigée pour savoir si elle est normale. Si elle sort de la norme (trop basse), on cherche pourquoi. L'acuité visuelle NON corrigée est peu pertinente dans le dossier médical du patient, parce que dans notre société évoluée, le patient est censé porter une correction quand il en a besoin, ça ne fait pas partie des éléments qui permettent de dépister un dysfonctionnement de l'oeil ou de ce qu'il y a derrière dans la chaine visuelle.
Bon quand tu as 5/6 dioptries d'astigmatisme et 15 de myopie, ça devient galère d'avoir une acuité visuelle corrigée normale, mais là on va dans des extrêmes peu représentatifs de la norme par essence.

En mettant de côté la réfraction, pour avoir 15/10 aux deux yeux (en monoculaire de chaque côté ou binoculaire?), tu devais avoir des prédispositions pour avoir une bonne acuité visuelle corrigée : transparence de tous les milieux de l'oeil (cornée/cristallin/vitré), une rétine bien irriguée et fournie en photorécepteurs/cellules ganglionnaires (des agrégateurs de photorécepteurs), des nerfs optiques/bandelettes optiques de qualité, ainsi qu'un cortex visuel bien développé (ça compte aussi!)
Tu connais ton acuité visuelle corrigée (donc avec lunettes/lentilles) avant ton opération ? Elle était probablement déjà plutôt bonne, à la condition d'être... Corrigé.

Il y a des patients, quand je les corrige, qui arrivent à 20/10 (mon échelle d'acuité visuelle s'arrête là) et d'autres qui peinent à atteindre les 9/10, même à 25 ans (bon OK c'est rare), même en insistant, même avec une réfraction aux petits oignons, hors pathologie. Et ce n'est pas faute de précision dans le choix des verres, avec des huitièmes de dioptries ce ne serait pas mieux (on est sur des quarts, de 0,25 en 0,25).

L'acuité visuelle, c'est le résultat de toute une chaîne de structures à la complexité folle ;)
Par contre je ne saurais te dire la proportion d'importance pour chaque structure, mes connaissances s'arrêtent là ^^

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : La réfraction n'entre que peu en jeu lorsqu'on parle d'acuité visuelle maximale.
Lorsque tu vas chez l'ophtalmo, on prend ton acuité visuelle corrigée pour savoir si elle est normale. Si elle sort de la norme (trop basse), on cherche pourquoi. L'acuité visuelle NON corrigée est peu pertin
ente dans le dossier médical du patient, parce que dans notre société évoluée, le patient est censé porter une correction quand il en a besoin, ça ne fait pas partie des éléments qui permettent de dépister un dysfonctionnement de l'oeil ou de ce qu'il y a derrière dans la chaine visuelle.
Bon quand tu as 5/6 dioptries d'astigmatisme et 15 de myopie, ça devient galère d'avoir une acuité visuelle corrigée normale, mais là on va dans des extrêmes peu représentatifs de la norme par essence.

En mettant de côté la réfraction, pour avoir 15/10 aux deux yeux (en monoculaire de chaque côté ou binoculaire?), tu devais avoir des prédispositions pour avoir une bonne acuité visuelle corrigée : transparence de tous les milieux de l'oeil (cornée/cristallin/vitré), une rétine bien irriguée et fournie en photorécepteurs/cellules ganglionnaires (des agrégateurs de photorécepteurs), des nerfs optiques/bandelettes optiques de qualité, ainsi qu'un cortex visuel bien développé (ça compte aussi!)
Tu connais ton acuité visuelle corrigée (donc avec lunettes/lentilles) avant ton opération ? Elle était probablement déjà plutôt bonne, à la condition d'être... Corrigé.

Il y a des patients, quand je les corrige, qui arrivent à 20/10 (mon échelle d'acuité visuelle s'arrête là) et d'autres qui peinent à atteindre les 9/10, même à 25 ans (bon OK c'est rare), même en insistant, même avec une réfraction aux petits oignons, hors pathologie. Et ce n'est pas faute de précision dans le choix des verres, avec des huitièmes de dioptries ce ne serait pas mieux (on est sur des quarts, de 0,25 en 0,25).

L'acuité visuelle, c'est le résultat de toute une chaîne de structures à la complexité folle ;)
Par contre je ne saurais te dire la proportion d'importance pour chaque structure, mes connaissances s'arrêtent là ^^
Afficher tout
j'ai pas compris cette histoire d'acuité visuelle corrigée, on a testé ma vue en me faisant regarder à travers des lentilles de verre, c'est ça? C'est vraiment le seul moyen de mesurer la vision? Et si on faisait juste lire des trucs de plus e plus loin, comme avant?
L'ophtalmo me demandais pas de lire, mais si c'était "mieux" où "moins" en rajoutant plein de lentilles par dessus des lentilles , c'est pas très précis cette affaire, parce que j'ai un télescope et les lentilles ajoutées aux lentilles, c'est un vrai merdier... heureusement que j'ai une lentille adaptative dans mon oeil... ^^

QUESTION:
Es ce que l'un d'entre vous, en regardant de près, en lisant le journal par exemple, arrive à faire exprès de voire flou où net? de le contrôler?

J'y arrive. et je peux expliquer pourquoi , comment et à quoi ca peut servir pour entraîner sa vue si ca intéresse quelqu'un, mais vu que dans la vie on m'a limite insulté où traité de mytho pour ça, j'attends qu'on me le demande, sinon j'dis rien. ;)

a écrit : j'ai pas compris cette histoire d'acuité visuelle corrigée, on a testé ma vue en me faisant regarder à travers des lentilles de verre, c'est ça? C'est vraiment le seul moyen de mesurer la vision? Et si on faisait juste lire des trucs de plus e plus loin, comme avant?
L'ophtalmo me demanda
is pas de lire, mais si c'était "mieux" où "moins" en rajoutant plein de lentilles par dessus des lentilles , c'est pas très précis cette affaire, parce que j'ai un télescope et les lentilles ajoutées aux lentilles, c'est un vrai merdier... heureusement que j'ai une lentille adaptative dans mon oeil... ^^

QUESTION:
Es ce que l'un d'entre vous, en regardant de près, en lisant le journal par exemple, arrive à faire exprès de voire flou où net? de le contrôler?

J'y arrive. et je peux expliquer pourquoi , comment et à quoi ca peut servir pour entraîner sa vue si ca intéresse quelqu'un, mais vu que dans la vie on m'a limite insulté où traité de mytho pour ça, j'attends qu'on me le demande, sinon j'dis rien. ;)
Afficher tout
Faire lire les lettres de loin, c'est pour avoir ton acuité visuelle (les dixièmes, la netteté de ta vue), corrigée (avec verres) ou pas (sans verres).
Demander si c'est mieux avec tel ou tel verre, c'est pratiquer une réfraction. Ça permet d'avoir les dioptries, la puissance des verres qui te donne ton acuité visuelle maximale si on fait bien notre job et que tu réponds correctement aux questions simples ;)

Ta capacité à contrôler l'accommodation (la distance du focus de tes yeux en gros), ce n'est pas du bullshit je confirme, parce que je sais le faire moi-même aussi depuis tout petit ;) On arrive à faire le focus de très près en faisant ça.

C'est comme l'anecdote sur le petit muscle de l'oreille interne qui permet d'égaliser la pression entre extérieur et intérieur que certains arrivent à contrôler volontairement (j'en fais partie aussi).

Ça donne le super pouvoir de voir flou, pratique si tu es peintre impressionniste :D
Après je ne saurais dire si ça peut impacter/freiner significativement l'arrivée de la presbytie... Je suis trop jeune pour y être confronté et j'avoue que je ne connais qu'une autre personne qui sache faire ça, c'est un pote et il a le même âge que moi.

Si tu connais des presbytes qui savent contrôler consciemment leur accommodation (dont l'acuité visuelle de loin est à 10/10 sans correction), je serais preneur d'un petit retour d'expérience ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : j'ai pas compris cette histoire d'acuité visuelle corrigée, on a testé ma vue en me faisant regarder à travers des lentilles de verre, c'est ça? C'est vraiment le seul moyen de mesurer la vision? Et si on faisait juste lire des trucs de plus e plus loin, comme avant?
L'ophtalmo me demanda
is pas de lire, mais si c'était "mieux" où "moins" en rajoutant plein de lentilles par dessus des lentilles , c'est pas très précis cette affaire, parce que j'ai un télescope et les lentilles ajoutées aux lentilles, c'est un vrai merdier... heureusement que j'ai une lentille adaptative dans mon oeil... ^^

QUESTION:
Es ce que l'un d'entre vous, en regardant de près, en lisant le journal par exemple, arrive à faire exprès de voire flou où net? de le contrôler?

J'y arrive. et je peux expliquer pourquoi , comment et à quoi ca peut servir pour entraîner sa vue si ca intéresse quelqu'un, mais vu que dans la vie on m'a limite insulté où traité de mytho pour ça, j'attends qu'on me le demande, sinon j'dis rien. ;)
Afficher tout
Le fait de lire les lettres de loin sans correction permet de connaitre ton acuité visuelle non corrigée, qui sera mauvaise si tu as besoin de lunettes.
C'est tout à fait possible si tu es curieux et que tu as envie de savoir (à -3.00 dioptries de myopie tu es vers les 1/10), mais en général dans un dossier médical ce n'est pas le paramètre le plus important.

Je prends toujours l'acuité visuelle non corrigée ou avec la correction du patient (les lunettes qu'il porte au moment du bilan) pour justifier un changement de correction lorsque c'est nécessaire, pour dire "c'est mieux avec telle correction" dans mes rapports, et donc justifier une prise en charge de la sécu et de la mutuelle pour une nouvelle paire de lunettes (je suis orthoptiste et non ophtalmo, mais je travaille en collaboration avec des ophtalmos).

D'ailleurs, ton histoire d'accommodation de près, on peut la commander à la fois en regardant de loin ou de près. Si tu es assez bon, tu peux faire le focus de très près (en forçant comme un malade) ou vers l'infini (en relâchant l'accommodation au max).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne suis pas spécialiste mais j'essaie d'apporter ma pierre.

Comme tu dis, les details de notre vision seront en principe limités par la concentration de cônes/bâtonnets sur la rétine.
Après, faut il encore que l'image se forme correctement sur ladite rétine.
La lumière soit
d'abord traverser (en autre je crois) le cristallin puis l'humeur vitrée (je crois) avant d'arriver au fond de l'œil. Du coup, des impuretés/inhomogeneités ou autre peuvent très légèrement dévier les rayons lumineux et produire une image floue sur la rétine.
On essaye de corriger comme on peut les défauts du cristallin avec les lunettes ou les lentilles, voire avec des opérations.

Du coup je pense que les plus grandes disparités viennent de l'œil en lui même et des ses imperfections, puis ensuite du traitement que le cerveau fait derrière. Qqn peut confirmer svp ?
Afficher tout
Les lunettes ne corrige pas mais compensent les défauts visuel, la chirurgie elles est corrective.

C'est une erreur de langage, la source mais deux diplôme d'optique !! :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les lunettes ne corrige pas mais compensent les défauts visuel, la chirurgie elles est corrective.

C'est une erreur de langage, la source mais deux diplôme d'optique !! :)
J'ai eu du mal à comprendre, alors si vous aussi vous ne comprenez pas tout de suite, il faut remplacer "mais deux diplômes" par "mes deux diplômes". Les autres fautes ne gênent pas la compréhension mais permettent de constater qu'il n'y a pas besoin d'être incollable en français pour être diplômé en optique (il faut quand même savoir lire NLTAVR OHSUE MCF ZU).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai eu du mal à comprendre, alors si vous aussi vous ne comprenez pas tout de suite, il faut remplacer "mais deux diplômes" par "mes deux diplômes". Les autres fautes ne gênent pas la compréhension mais permettent de constater qu'il n'y a pas besoin d'être incollable en français pour être diplômé en optique (il faut quand même savoir lire NLTAVR OHSUE MCF ZU). Afficher tout C'est quand même mieux d'aller jusqu'à MRTVFUE... ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les lunettes ne corrige pas mais compensent les défauts visuel, la chirurgie elles est corrective.

C'est une erreur de langage, la source mais deux diplôme d'optique !! :)
C'est exact, mais attention certains pensent que les complications possibles de la myopie sont aussi corrigées, ce qui n'est pas le cas: l'oeil garde sa longueur axiale trop importante, donc le risque de décollement/déchirure de la rétine est toujours bel et bien là (idem maculopathie, et je crois qu'il y a aussi le glaucome mais pas certain).
Ça vaut le coup de le dire même si vous le savez, si des myopes lisent ce fil de discussion, il faut toujours aller faire des fonds d'oeil chez l'ophtalmo de façon régulière pour éviter que ça ne tourne mal.

Il me semble que c'est une des raisons pour lesquelles on ne peut pas être pilote de chasse après une opération de la myopie, même avec 15/10 en monoculaire à chaque oeil.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne suis pas spécialiste mais j'essaie d'apporter ma pierre.

Comme tu dis, les details de notre vision seront en principe limités par la concentration de cônes/bâtonnets sur la rétine.
Après, faut il encore que l'image se forme correctement sur ladite rétine.
La lumière soit
d'abord traverser (en autre je crois) le cristallin puis l'humeur vitrée (je crois) avant d'arriver au fond de l'œil. Du coup, des impuretés/inhomogeneités ou autre peuvent très légèrement dévier les rayons lumineux et produire une image floue sur la rétine.
On essaye de corriger comme on peut les défauts du cristallin avec les lunettes ou les lentilles, voire avec des opérations.

Du coup je pense que les plus grandes disparités viennent de l'œil en lui même et des ses imperfections, puis ensuite du traitement que le cerveau fait derrière. Qqn peut confirmer svp ?
Afficher tout
Hello, je suis opticien :-) je vais faire un comparatif avec un appareil photo.

L'image traverse deux lentilles : la cornée et le cristallin, qui vont focaliser la lumière comme le fait un objectif photo pour qu'elle tombe net sur la rétine (le capteur). La lumière traverse aussi l'humeur aqueuse et le corps vitré mais c'est negligeable pour comprendre.

1) Nos deux lentilles peuvent être imparfaites : trop puissantes (myope), pas assez (hypermétrope) ou irrégulières (astigmate). Dans un oeil parfait, l'image d'un point lointain est un point net sur la rétine. Pour un hypermétrope léger c'est net aussi, mais le cristallin travaille et fait la mise au point. Dans un oeil myope ou trop hypermétrope, c'est un cercle flou. Dans un oeil astigmate, c'est un ovale flou plutôt qu'un cercle flou. Ça, ce sont les "défauts", qu'on corrige avec des lunettes : on met du - devant un oeil trop puissant, et du + devant un oeil pas assez puissant. (Je n'aborde pas la presbytie ici). La majorité des porteurs de lunettes ne sont concernés que par ce paragraphe.

2) À côté de ça, il peut y avoir d'autres problèmes :
- des irrégularités dans les liquides (corps vitré, humeur aqueuse) peuvent occasionner des mouches volantes.
- le cristallin peut s'opacifier (cataracte),
- la rétine (le capteur, toujours) peut se/s'être dégradée (DMLA), avoir des cônes (capteurs du bleu, rouge, vert) absents ou mal réglés (achromatopsie, dyschromatopsie - daltonisme), etc.
Je ne détaille pas plus. Là on n'est pas dans le défaut mais plutôt dans la pathologie (et si vous croyez être concernés dans ce paragraphe n'allez pas sur Doctissimo ! Parlez-en à un ophtalmo avant de paniquer !)

Donc, une fois tout notre appareil optique impliqué, on se retrouve avec une résolution finale de l'oeil, en fonction donc :
1/ de la qualité de transmission de l'image jusqu'à la rétine
2/ de la captation de cette image par la rétine
3/ du traitement de cette info par le cerveau.

Une acuité de 10/10 est considérée comme la norme pour les emmétropes (personnes sans défaut visuel), et les emmétropisés (personnes bien corrigées par leurs lunettes. Ça correspond à lire des lettres de 5 minutes d'arc (peu importe la distance, comme c'est une valeur angulaire). À 5 mètres ça fait des lettres de 7,25mm. Sur un E, les barres horizontales sont séparées de 1,45mm et mesurent la même largeur. Ça correspond à une capacité de discrimination dite "normale", mais une acuité 20% ou 40% meilleure (12/10 ou 14/10, avec lunettes ou bien sans) est fréquente. Une acuité de 16/10 n'est pas rare.

Si notre super-héroïne a une acuité 20 fois supérieure à une personne "normale", ça veut dire qu'elle pourrait lire des lettres de 15 secondes d'arc, soit la même taille à 100m de distance ou bien des lettres de 0,36mm à 5m... ça correspond à 200/10 et autant dire que je suis curieux de connaître le protocole de test mis en place par le Guiness pour définir un tel résultat.

Et je suis bien trop bavard.

Posté le

android

(0)

Répondre