On a déjà mesuré les tours de Formule 1 à la seconde

Proposé par
le
dans

Au Grand Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne en 1954, les temps au tour étaient encore mesurés à la seconde pleine et non au millième comme aujourd'hui. Le meilleur tour en course n'a ainsi pas été réalisé par 1, ni 2, mais 7 pilotes, tous en 1 minute 50. Chacun reçut donc 1/7 de point, 0.14, événement unique à ce jour.

Les 7 pilotes furent Alberto Ascari, Juan Manuel Fangio, Mike Hawthorn, Jean Behra, Onofre Marimon, José Froilán González et Stirling Moss.


Commentaires préférés (3)

Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.

a écrit : Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.
Afficher tout
Le système tout entier de chronométrage est d'ailleurs déplacé de circuit en circuit afin d'éviter les écarts de mesure entre les circuits.

a écrit : Veuillez excuser mon ignorance en formule 1 mais je ne savais pas qu'on donne (donnait ?) un point pour le meilleur temps en course. La règle a plusieurs fois changé, aujourd'hui le pilote qui fait le meilleur temps en course marque un point supplémentaire s'il se classe dans le top 10 de la course à l'arrivée (ce qui arrive quasiment tout le temps, sauf abandon ou autre).

Si on prend l'exemple du dernier GP, il y a deux jours en Allemagne, Max Verstappen a fini 2ème et réalisé le meilleur temps en course, il a donc marqué 19 points, les 18 de la 2nde place, et le point "bonus".

Ce point donne lieu à des stratégies, généralement en toute fin de course, avec des pilotes passant au stand quand leur avance le permet, pour chausser des pneus neufs afin d'essayer de battre le meilleur temps. A prendre également en compte pour le faire la météo, la distance avec les voitures devant, la nature du circuit, l'usure du moteur, etc.


Tous les commentaires (26)

Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.

a écrit : Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.
Afficher tout
Le système tout entier de chronométrage est d'ailleurs déplacé de circuit en circuit afin d'éviter les écarts de mesure entre les circuits.

Veuillez excuser mon ignorance en formule 1 mais je ne savais pas qu'on donne (donnait ?) un point pour le meilleur temps en course.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Veuillez excuser mon ignorance en formule 1 mais je ne savais pas qu'on donne (donnait ?) un point pour le meilleur temps en course. La règle a plusieurs fois changé, aujourd'hui le pilote qui fait le meilleur temps en course marque un point supplémentaire s'il se classe dans le top 10 de la course à l'arrivée (ce qui arrive quasiment tout le temps, sauf abandon ou autre).

Si on prend l'exemple du dernier GP, il y a deux jours en Allemagne, Max Verstappen a fini 2ème et réalisé le meilleur temps en course, il a donc marqué 19 points, les 18 de la 2nde place, et le point "bonus".

Ce point donne lieu à des stratégies, généralement en toute fin de course, avec des pilotes passant au stand quand leur avance le permet, pour chausser des pneus neufs afin d'essayer de battre le meilleur temps. A prendre également en compte pour le faire la météo, la distance avec les voitures devant, la nature du circuit, l'usure du moteur, etc.

a écrit : Veuillez excuser mon ignorance en formule 1 mais je ne savais pas qu'on donne (donnait ?) un point pour le meilleur temps en course. C'est toujours le cas aujourd'hui.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est toujours le cas aujourd'hui. Merci pour la confirmation. JMCMB ce soir.
Ce point n'existe pas en motoGP... ;-)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.
Afficher tout
Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?

a écrit : Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?
Ils font le même temps pour un tour, pas forcément en même temps.

a écrit : Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?
Signer au figurer signifie « indiquer qu’on est auteur » (ex. signer son forfait).

a écrit : Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?
Les qualifications ne sont pas la course : les pilotes ne partent pas en même temps et donc n'arrivent pas en même temps. C'est le chronométrage qui permet de classer les pilotes après les qualifications.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?
C’est une expression ;)

a écrit : Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?
Il s'agit du meilleur temps au tour durant la course qui a été réalisé par plusieurs pilote différents (et certainement à des tours différents) à cause de l'imprécision du chronomètre. Le point attribué pour le meilleur temps est donc divisé en 7 car 7 pilotes ont fait le meilleur temps.

Si cela arrive en qualification alors c'est le premier pilote à le faire qui obtient la pole position comme le précise aschil.

a écrit : Qu'entend-on par "signer" un chronomètre ou un temps ?
Est-ce qu'on signe littéralement quelque chose avec un stylo ? Ou est-ce un terme technique ? Comment peut-on être "le premier pilote à avoir signé" quand justement les pilotes arrivent en même temps et le chrono ne semble pas les départager ?
C'est une drôle de question. Il s'agit d'une expression française. On ne signe rien. On réalise un temps.

"Signer" peut être remplacé par "faire, réaliser, valider, enregistrer, claquer...".

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le système tout entier de chronométrage est d'ailleurs déplacé de circuit en circuit afin d'éviter les écarts de mesure entre les circuits. Je ne vois pas bien de quoi tu parles. Il n'y a pas de comparaison de temps d'un circuit à l'autre. Et les chrono sont enregistrés par des transpondeurs embarqués et des boucles inductives dans le sol au niveau de la ligne de départ/arrivée (et autre).

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je chipote mais 72 millième ce n'es pas possible, ce sont des centièmes ça , sinon c'est 720 millièmes ;) Ben si c'est possible.. pourquoi ça ne le serait pas ^^

72 millièmes c'est pas 72 centièmes.

1.21.072 contre 1.21.720..

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.
Afficher tout
Je chipote mais 72 millième ce n'es pas possible, ce sont des centièmes ça , sinon c'est 720 millièmes ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et aujourd'hui les chronos sont mesurés en millièmes de seconde. Ce qui n'empêche toujours pas certaines égalités entre pilotes, comme au GP d'Europe de 1997 (décisif pour le titre de champion du monde en plus), quand trois pilotes signèrent le même meilleur temps en qualifications en 1 minute 21 secondes et 72 millièmes.
La règle est alors que le premier pilote à avoir signé le chronomètre bénéficie de l'avantage, ce qui permit dans ce cas à Jacques Villeneuve de prendre la pôle position devant Michael Schumacher et Heinz-Harald Frentzen.

Encore cette année, Pierre Gasly en a été victime en signant le même chrono au millième de seconde près que le pilote canadien Lance Stroll, qui avait réalisé son tour en premier, ce qui a empêché le français de poursuivre en qualifications.
Afficher tout
72 centièmes et non millièmes ;)

a écrit : 72 centièmes et non millièmes ;) Non non, comme l'a répondu Sleeperstyle à un autre commentaire, c'est bien 1.21.072, et donc bien 72 millièmes. Sinon ce serait 1.21.720, et là ce serait bien 72 centièmes (et 720 millièmes).

a écrit : Je ne vois pas bien de quoi tu parles. Il n'y a pas de comparaison de temps d'un circuit à l'autre. Et les chrono sont enregistrés par des transpondeurs embarqués et des boucles inductives dans le sol au niveau de la ligne de départ/arrivée (et autre). Je ne parle pas de comparaison de temps entre circuit mais d'obtenir une précision identique selon les circuits et pour cela il faut le même matériel.
Les boucle d'induction bien entendu sont propres à chaque circuit mais la salle de chronométrage "officielle" est déplacée sur chaque grand prix.

journal.hautehorlogerie.org/fr/rolex-chronometreur-officiel-de-la-formule-1/

a écrit : C'est une drôle de question. Il s'agit d'une expression française. On ne signe rien. On réalise un temps.

"Signer" peut être remplacé par "faire, réaliser, valider, enregistrer, claquer...".
C'est ce que je pensais jusqu'à lire "le premier pilote à signer un temps". Ne connaissant pas le fonctionnement de ces courses, et pensant que cela voulait dire que les pilotes arrivaient en même temps je ne comprenais pas. J'ai pensé qu'il s'agissait d'autre chose, d'une expression propre à ce sport.