Un chant grégorien est repris dans beaucoup de musiques de films

Proposé par
le
dans

Le requiem Dies Irae (Jour de colère) est un chant grégorien aux connotations sombres qui évoque la colère de Dieu et le Jugement dernier. Depuis 800 ans, les quatre premières notes sont utilisées par de nombreux compositeurs et plus récemment dans les œuvres de films horrifiques.


Commentaires préférés (2)

La Mort a de tout temps inspiré les artistes. On ignore exactement quand la musique du Dies Irae fut écrite et par qui, probablement au XI siècle vers l'an 1000, mais il est également fort possible qu'il soit antérieur à cette date. Il fait parti des nombreux thèmes anonymes (comme la Folia, Greensleeves etc) qui ont traversé les siècles et appartient au registre de la musique sacrée, à l'inverse de la musique profane qui elle n'a pas de texte liturgique, présence éventuelle d'un instrument (inacceptable dans l'église pendant de nombreux siècles encore)

Au Moyen Âge chaque moment de prière est mis en musique, c'est un excellent moyen d'apprentissage de la messe pour ceux qui ne savent pas lire (et par là même un excellent outil de contrôle, ce que le pape Grégoire Ier, "inventeur" du chant grégorien, avait bien compris).

Connu pour sa ligne mélodique glaçante, chanté a cappella par des voix d'hommes graves uniquement, il fut énormément repris sous de nombreuses formes par plusieurs compositeurs, ou utilisé dans la culture populaire.
On le retrouve notamment dans Orange Mécanique et Shining, Alien, Rencontre du 3ème type, Le Roi Lion également dans la chanson La Mort de Brel. Bien sûr c'est au niveau de la musique classique qu'il a le plus marqué, puisque de nombreuses œuvres, comme la Symphonie Fantastique de Berlioz (dernier mouvement), le Caprice 22 de Paganini, L'Obsession d'Ysaye, la Symphonie 2 de Malher (dernier mouvement), l'utilisent comme thème ou emprunt, il est aussi caricaturé dans la Danse macabre de Saint-Saëns.

Je vous recommande l'écoute de toutes ces pièces, le Dies Irae y est parfois bien caché.
PS : la vidéo YouTube est très intéressante !

Posté le

android

(64)

Répondre


Tous les commentaires (10)

La Mort a de tout temps inspiré les artistes. On ignore exactement quand la musique du Dies Irae fut écrite et par qui, probablement au XI siècle vers l'an 1000, mais il est également fort possible qu'il soit antérieur à cette date. Il fait parti des nombreux thèmes anonymes (comme la Folia, Greensleeves etc) qui ont traversé les siècles et appartient au registre de la musique sacrée, à l'inverse de la musique profane qui elle n'a pas de texte liturgique, présence éventuelle d'un instrument (inacceptable dans l'église pendant de nombreux siècles encore)

Au Moyen Âge chaque moment de prière est mis en musique, c'est un excellent moyen d'apprentissage de la messe pour ceux qui ne savent pas lire (et par là même un excellent outil de contrôle, ce que le pape Grégoire Ier, "inventeur" du chant grégorien, avait bien compris).

Connu pour sa ligne mélodique glaçante, chanté a cappella par des voix d'hommes graves uniquement, il fut énormément repris sous de nombreuses formes par plusieurs compositeurs, ou utilisé dans la culture populaire.
On le retrouve notamment dans Orange Mécanique et Shining, Alien, Rencontre du 3ème type, Le Roi Lion également dans la chanson La Mort de Brel. Bien sûr c'est au niveau de la musique classique qu'il a le plus marqué, puisque de nombreuses œuvres, comme la Symphonie Fantastique de Berlioz (dernier mouvement), le Caprice 22 de Paganini, L'Obsession d'Ysaye, la Symphonie 2 de Malher (dernier mouvement), l'utilisent comme thème ou emprunt, il est aussi caricaturé dans la Danse macabre de Saint-Saëns.

Je vous recommande l'écoute de toutes ces pièces, le Dies Irae y est parfois bien caché.
PS : la vidéo YouTube est très intéressante !

Posté le

android

(64)

Répondre

Un peu paradoxal, mais finalement la version que je préfère de ce chant n'a pas le même air.
C'est la version qu'on entend dans le Septième sceau de Bergman.
On peut l'entendre surv youtube ici
youtu.be/VkDKenVg1cY

Posté le

android

(4)

Répondre

Dans l’Étrange Noël de Mr Jack (Nightmare before Christmas), c'est exactement la mélodie de la chanson "making christmas' (musique de Danny Elfman)

Au lieu de « requiem Dies Irae », qui ne veut rien dire, j’aurais écrit « le Dies Irae de la messe de requiem ». Le Dies Irae étant un chant, appelé séquence, en milieu de cette messe chantée avant un enterrement. La messe de requiem doit son nom au chant d’introduction (introït) qui commence par le mot requiem (repos).

a écrit : Au lieu de « requiem Dies Irae », qui ne veut rien dire, j’aurais écrit « le Dies Irae de la messe de requiem ». Le Dies Irae étant un chant, appelé séquence, en milieu de cette messe chantée avant un enterrement. La messe de requiem doit son nom au chant d’introduction (introït) qui commence par le mot requiem (repos). Afficher tout « Requiem est aussi le nom de nombreuses compositions musicales entendues lors du service liturgique ou utilisées comme pièce de concert. À l'origine, ces compositions musicales classiques de Requiem étaient données pendant le service funèbre et étaient conçues pour pouvoir s'intégrer à la liturgie. Elles étaient essentiellement chantées par un chœur, chacun d'eux étant précédé par l'intonation chantée par le célébrant. Elles s'éloignèrent de la liturgie quand on y adjoignit des parties de solistes chantées assez importantes, ainsi qu'une partie orchestrale d'accompagnement. »

L’un des plus célèbres étant le Missa pro defunctis (Dies irae) d’Antoine Brumel.

a écrit : Dans l’Étrange Noël de Mr Jack (Nightmare before Christmas), c'est exactement la mélodie de la chanson "making christmas' (musique de Danny Elfman) C’est l’heureeeee, noël approche, noël approche Olala je l’ai dans la tête maintenant >-<

a écrit : C’est l’heureeeee, noël approche, noël approche Olala je l’ai dans la tête maintenant >-< La fête approche plutôt non ?
Une incroyable VF ce film en tout cas