Testez le son de votre chocolat chaud

Proposé par
le
dans

L'effet chocolat chaud ou effet allasonique est un phénomène que l'on peut reproduire en touillant un liquide chaud mélangé à de la poudre soluble puis en tapant sur le bord de la tasse de manière répétée avec la cuillère : on observe alors que le son produit devient de plus en plus aigu. Cet effet s'explique par les variations de la vitesse du son dans le liquide, dues à la présence de bulles de gaz (causées par la présence de poudre soluble type chocolat en poudre).

Le son entendu vient de la propagation dans l'air d'une onde stationnaire présente dans le mélange. Sa longueur d'onde étant fixée par la taille de la tasse, la fréquence du son dépend de sa vitesse dans le liquide. La présence de bulles d'air (compressibles) dans le liquide (incompressible) diminue fortement cette vitesse. Donc le son parait plus grave (fréquence moins élevée) au départ puis de plus en plus aigu à mesure que les bulles disparaissent.


Commentaires préférés (3)

La vidéo est vraiment très parlante.

Je me demande quand même comment on peu arriver à faire ce genre d'expérience.
Quand je touille mon chocolat chaud, je tape deux, trois fois maximum ma cuillère sur la tasse (posée sur la table) pour l'égoutter et je n'ai jamais fait attention à ce phénomène.

Posté le

android

(38)

Répondre

La vidéo ne montre pas du sport extrême, mais elle est quand même impressionnante, je ne m'attendais pas à quelque chose de si marqué après la lecture de l'anecdote.

Franchement c'est trop ouf ! Je suis scotché !
J'adore SCMB, ce genre d'anecdote est vraiment ce dont je raffole, merci de me donner ma dose quotidienne, moi le drogué de SCMB, vraiment longue vie à vous.

Posté le

android

(18)

Répondre


Tous les commentaires (19)

La vidéo est vraiment très parlante.

Je me demande quand même comment on peu arriver à faire ce genre d'expérience.
Quand je touille mon chocolat chaud, je tape deux, trois fois maximum ma cuillère sur la tasse (posée sur la table) pour l'égoutter et je n'ai jamais fait attention à ce phénomène.

Posté le

android

(38)

Répondre

La vidéo ne montre pas du sport extrême, mais elle est quand même impressionnante, je ne m'attendais pas à quelque chose de si marqué après la lecture de l'anecdote.

J'aime trop
Quoi de plus commun ? Et pourtant quasi personne de le remarque, trop fort

Posté le

android

(6)

Répondre

Si personnellement avec mon fils on s'en était rendu compte, et cela nous amuse souvent le matin, par contre on tapait la cuillère dans le fond de la tasse (avec du café ça fonctionne très bien aussi, et on peut recommencer si on touille).
nncmb !

Posté le

android

(8)

Répondre

Cela fait des années que je m'amuse avec ma cuillère à faire des sons de plus en plus aigu en tapant sur ma tasse mais je ne savais pas pourquoi il y avait ce phénomène. Merci, jmcmb

Posté le

android

(4)

Répondre

Franchement c'est trop ouf ! Je suis scotché !
J'adore SCMB, ce genre d'anecdote est vraiment ce dont je raffole, merci de me donner ma dose quotidienne, moi le drogué de SCMB, vraiment longue vie à vous.

Posté le

android

(18)

Répondre

Aucun fluide n’est incompressible, ils sont « quasi-incompressibles » mais pas incompressibles.
Vous allez dire que je joue sur les mots mais la rigueur en science (en Thermodynamique dans ce cas) c’est TRÈS important.
Certains croient que la Terre est ronde alors qu’elle est aplatie aux pôles (pas plate non plus) à cause de la force centrifuge.
D’autres croient que les orbites planétaires sont sphériques alors qu’ils sont elliptiques.
Certains croient que la célérité de la lumière dans le vide est de 300000 km/s alors que c’est 299 792.458 km/s et que c’est une valeur exacte (et non approchée).
Il y a tout un tas de croyances fausses et d’approximations dont l’incompressibilité fait partie.

a écrit : Aucun fluide n’est incompressible, ils sont « quasi-incompressibles » mais pas incompressibles.
Vous allez dire que je joue sur les mots mais la rigueur en science (en Thermodynamique dans ce cas) c’est TRÈS important.
Certains croient que la Terre est ronde alors qu’elle est aplatie aux pôles (pas plate n
on plus) à cause de la force centrifuge.
D’autres croient que les orbites planétaires sont sphériques alors qu’ils sont elliptiques.
Certains croient que la célérité de la lumière dans le vide est de 300000 km/s alors que c’est 299 792.458 km/s et que c’est une valeur exacte (et non approchée).
Il y a tout un tas de croyances fausses et d’approximations dont l’incompressibilité fait partie.
Afficher tout
Par sphérique tu voulais dire circulaire je pense ?
Effectivement, il faut être rigoureux en science :p.

Posté le

android

(11)

Répondre

Je vais aller voir les sources mais je ne vois pas le rapport avec la compressiblité d'un liquide ou d'un gaz. Pour moi c'était le changement de milieu qui intervenait.
Plus grande densité = propagation plus rapide et inversement.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je vais aller voir les sources mais je ne vois pas le rapport avec la compressiblité d'un liquide ou d'un gaz. Pour moi c'était le changement de milieu qui intervenait.
Plus grande densité = propagation plus rapide et inversement.
Je pense qu'il voulait parler de la manière dont une onde sonore se déplace dans un fluide, où un solide, techniquement, peut on dire qu'il y a micro-compressibilité?

Honnêtement j'en sais absolument rien. Perso je pense plutôt que ca fait un peu comme des vagues, mais d'un autre coté, j'imagine que dans un fluide, il est toujours possible d'arranger les molécules entre elles pour gratter un peu d'espace, un peu comme dans le paradoxe du tas d'oranges, où à partir d'un certain volume, le "vrac" prends moins de place que l'empilement en pyramide?

Merci 1000 fois, ca fait des années, j'etais enfant quand j'ai decouvert cette bizarrerrie et personne n'a jamais su me l'expliquer. Par contre ça ne marche pas qu'avec des produits en poudre. Je le fait regulierement avec du café, du thé. Peut etre que ça concerne les produits a base d'eau chaude.

Posté le

android

(1)

Répondre

Moi je le faisais dans mon café (avec du sucre), en tapant la cuillère dans le fond de la tasse :)

a écrit : Par sphérique tu voulais dire circulaire je pense ?
Effectivement, il faut être rigoureux en science :p.
Non sphérique, circulaire ça renvoie au cercle, la Terre n’est pas un cercle.
C’est une boule (sphère remplie) sauf que vu que c’est la surface qui nous intéresse dans ce cas, elle peut être assimilée à une sphère.
Donc c’est bel et bien sphérique.

Là c’est pareil, lorsque l’on souhaite corriger, il faut s’assurer qu’il y a une erreur avant.

a écrit : Aucun fluide n’est incompressible, ils sont « quasi-incompressibles » mais pas incompressibles.
Vous allez dire que je joue sur les mots mais la rigueur en science (en Thermodynamique dans ce cas) c’est TRÈS important.
Certains croient que la Terre est ronde alors qu’elle est aplatie aux pôles (pas plate n
on plus) à cause de la force centrifuge.
D’autres croient que les orbites planétaires sont sphériques alors qu’ils sont elliptiques.
Certains croient que la célérité de la lumière dans le vide est de 300000 km/s alors que c’est 299 792.458 km/s et que c’est une valeur exacte (et non approchée).
Il y a tout un tas de croyances fausses et d’approximations dont l’incompressibilité fait partie.
Afficher tout
La force centrifuge n'existe pas, c'est un effet.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non sphérique, circulaire ça renvoie au cercle, la Terre n’est pas un cercle.
C’est une boule (sphère remplie) sauf que vu que c’est la surface qui nous intéresse dans ce cas, elle peut être assimilée à une sphère.
Donc c’est bel et bien sphérique.

Là c’est pareil, lorsque l’on souhaite corri
ger, il faut s’assurer qu’il y a une erreur avant. Afficher tout
Non non. wernion a raison. Tu as parlé d'orbite sphérique. Mais on a tous compris que tu voulais dire circulaire ;-)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Aucun fluide n’est incompressible, ils sont « quasi-incompressibles » mais pas incompressibles.
Vous allez dire que je joue sur les mots mais la rigueur en science (en Thermodynamique dans ce cas) c’est TRÈS important.
Certains croient que la Terre est ronde alors qu’elle est aplatie aux pôles (pas plate n
on plus) à cause de la force centrifuge.
D’autres croient que les orbites planétaires sont sphériques alors qu’ils sont elliptiques.
Certains croient que la célérité de la lumière dans le vide est de 300000 km/s alors que c’est 299 792.458 km/s et que c’est une valeur exacte (et non approchée).
Il y a tout un tas de croyances fausses et d’approximations dont l’incompressibilité fait partie.
Afficher tout
Et orbite est un nom féminin

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Aucun fluide n’est incompressible, ils sont « quasi-incompressibles » mais pas incompressibles.
Vous allez dire que je joue sur les mots mais la rigueur en science (en Thermodynamique dans ce cas) c’est TRÈS important.
Certains croient que la Terre est ronde alors qu’elle est aplatie aux pôles (pas plate n
on plus) à cause de la force centrifuge.
D’autres croient que les orbites planétaires sont sphériques alors qu’ils sont elliptiques.
Certains croient que la célérité de la lumière dans le vide est de 300000 km/s alors que c’est 299 792.458 km/s et que c’est une valeur exacte (et non approchée).
Il y a tout un tas de croyances fausses et d’approximations dont l’incompressibilité fait partie.
Afficher tout
En soit, tu as raison, aucun fluide n'est incompressible. Mais tu oublies une chose importante que l'on pratique très souvent en physique, à savoir, la simplification. C'est valable pour tous les domaines de la physique et cela dépend des ordres de grandeur et de la variable étudiée.

Tu étudies un système de petite taille à la surface de la Terre, on va négliger Coriolis et l'effet centrifuge.
Tu étudies une petite bille en métal qui tombe de 1 m, on va négliger les effets de frottements de l'air.
Tu étudies la propagation des ondes sonores dans un liquide de faible volume, on va considérer que le liquide est incompressible.
Tu étudies la mécanique des fluides et le passage d'un milieu à un autre, tu prendras l'hypothèse que les milieux étudiés sont structurellement continu.

On appelle cela faire des hypothèses simplificatrices et c'est indispensable pour arriver à un résultat. Tu ne pourras jamais retranscrire la réalité en équations sans simplifier à un moment ou à un autre.

Bon courage pour faire de la mécaflux sans hypothèse simplificatrice.

Aaargh il y a des années que j'avais remarqué ce phénomène. Mais je n'avais jamais trouvé d'explication. Et je ne rate jamais l'occasion d'en faire la démo avec une tasse Nespresso par ex. Mais personne ne pouvait dire pourquoi. Merci d'avoir posté cela et merci JMCMB.