L'incroyable puissance sonore du grand cachalot

Proposé par
le

La baleine bleue et la crevette-pistolet sont souvent citées comme les animaux les plus bruyants, mais le grand cachalot pourrait les surpasser via ses clics. Le cétacé est en effet capable de produire des clics jusqu'à 236 dB sous l'eau, si puissants qu’ils peuvent s'avérer dangereux pour les plongeurs.

Les clics, qui portent à plusieurs kilomètres, servent à l'écholocation et à la communication, et pourraient aussi servir à assommer des proies.


Commentaires préférés (3)

Quant au requin-limon faucille et au requin marteau, ils sont souvent cités comme les poissons les plus à gauche.

Il existe également la punaise d'eau qui produit des sons atteignant jusqu'à 99,2 décibels en frottant son pénis contre son abdomen.
Proportionnellement à sa taille, la punaise gagne le titre de l'animal le plus bruyant.

Un autre site qui explique en détail le langage "morse" des grands cachalots. C'est très impressionnant de savoir qu'ils ont développé un langage aussi complexe.
www.dauphinlibre.be/codas-clics-et-clangs-le-langage-morse-des-cachalots/


Concernant le son présenté dans l'anecdote, ce sont "des "clangs" qui annonce généralement l’arrivée d’un mâle âgé rendant visite à un groupe de femelles.
Ces clics sont émis selon un rythme très lent, à raison d’un son toutes les cinq secondes. Ils retentissent sous les eaux de manière si puissante qu’il ne peut s’agir là que d’une forme de manifestation de puissance destinée à impressionner les femelles et à mettre en garde les autres mâles."

Encore une histoire d'égo de mâles et de reproduction. ^^


Tous les commentaires (21)

Quant au requin-limon faucille et au requin marteau, ils sont souvent cités comme les poissons les plus à gauche.

Il existe également la punaise d'eau qui produit des sons atteignant jusqu'à 99,2 décibels en frottant son pénis contre son abdomen.
Proportionnellement à sa taille, la punaise gagne le titre de l'animal le plus bruyant.

Un autre site qui explique en détail le langage "morse" des grands cachalots. C'est très impressionnant de savoir qu'ils ont développé un langage aussi complexe.
www.dauphinlibre.be/codas-clics-et-clangs-le-langage-morse-des-cachalots/


Concernant le son présenté dans l'anecdote, ce sont "des "clangs" qui annonce généralement l’arrivée d’un mâle âgé rendant visite à un groupe de femelles.
Ces clics sont émis selon un rythme très lent, à raison d’un son toutes les cinq secondes. Ils retentissent sous les eaux de manière si puissante qu’il ne peut s’agir là que d’une forme de manifestation de puissance destinée à impressionner les femelles et à mettre en garde les autres mâles."

Encore une histoire d'égo de mâles et de reproduction. ^^

Pour vous donnez une idée à côté une onde de choc c'est un opéra

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quant au requin-limon faucille et au requin marteau, ils sont souvent cités comme les poissons les plus à gauche. Propagande capitaliste, rien de plus

a écrit : Il existe également la punaise d'eau qui produit des sons atteignant jusqu'à 99,2 décibels en frottant son pénis contre son abdomen.
Proportionnellement à sa taille, la punaise gagne le titre de l'animal le plus bruyant.
Il est possible que le record de la punaise d'eau que tu cites, soit surpassé par un ver marin de seulement trois centimètres de long.
Leocratides Kimuraorum, découvert en 2017 sur la côte Orientale de l'île Japonaise de Honshu, est capable d'émettre des sons mesurés entre 140 et 157 décibels.
www.larevista.cr/descomunal-este-gusano-de-3-cm-hace-tanto-ruido-como-una-ballena/#:~:text=Se%20sabe%20que%20los%20cachalotes,de%20emitir%20sonidos%20tan%20fuertes.

a écrit : Quant au requin-limon faucille et au requin marteau, ils sont souvent cités comme les poissons les plus à gauche. C’est bien joué !

a écrit : Il existe également la punaise d'eau qui produit des sons atteignant jusqu'à 99,2 décibels en frottant son pénis contre son abdomen.
Proportionnellement à sa taille, la punaise gagne le titre de l'animal le plus bruyant.
Waw, je pensais que c était les cigales, me semble avoir entendu 100 db

a écrit : Il est possible que le record de la punaise d'eau que tu cites, soit surpassé par un ver marin de seulement trois centimètres de long.
Leocratides Kimuraorum, découvert en 2017 sur la côte Orientale de l'île Japonaise de Honshu, est capable d'émettre des sons mesurés entre 140 et 157 décibels. /> www.larevista.cr/descomunal-este-gusano-de-3-cm-hace-tanto-ruido-como-una-ballena/#:~:text=Se%20sabe%20que%20los%20cachalotes,de%20emitir%20sonidos%20tan%20fuertes. Afficher tout
Effectivement et merci pour cette information.

a écrit : Il existe également la punaise d'eau qui produit des sons atteignant jusqu'à 99,2 décibels en frottant son pénis contre son abdomen.
Proportionnellement à sa taille, la punaise gagne le titre de l'animal le plus bruyant.
C’est pour ça que l’onanisme rend sourd.

Pour continuer sur le sujet du cachalot, il faut savoir que le clic d’écholocalisation du cachalot possède une portée de 16 km avec une fréquence de 15 kHz et dure 100 microsecondes.

Il faut également relativiser les valeurs. De manière générale, l'intensité sonore dans l'eau et dans l'air est environ la même si le SPL est 61,6 dB plus élevé dans l'eau car l’eau est plus dense que l'air. il semblerait donc qu'un son de 236 dB dans l’eau équivaut à une intensité de 174.4 dB dans l’air. Cela reste très élevé bien entendu.
La crevette pistolet mesuré à 218 dB sous l'eau fait donc un bruit équivalent de 156,4 dB dans l'air.

Pour mesurer le clic du cachalot on utilise un hydrophone, qui est l'équivalent sous-marin d'un microphone et qui fonctionne exactement pareil en mesurant à l'aide du membrane et d'une bobine, une variation de pression hydraulique.

Petit rajout : le son se propage plus vite dans les milieux denses ainsi il va plus vite dans l'eau (1480 m/s) que dans l'air (340 m/s). Il va donc aussi beaucoup plus vite dans l'acier (5100 m/s) que dans l'air. C'est pourquoi les hors-la-loi du far-west posent l'oreille sur les rails pour entendre le train arriver.

J'ai souvenir d'une anecdote SCMBi qui parlait d'un oiseau avec un cri aux décibels supérieurs à ceux d'un avion au décollage, sinon

a écrit : Pour continuer sur le sujet du cachalot, il faut savoir que le clic d’écholocalisation du cachalot possède une portée de 16 km avec une fréquence de 15 kHz et dure 100 microsecondes.

Il faut également relativiser les valeurs. De manière générale, l'intensité sonore dans l'eau et dans l'air e
st environ la même si le SPL est 61,6 dB plus élevé dans l'eau car l’eau est plus dense que l'air. il semblerait donc qu'un son de 236 dB dans l’eau équivaut à une intensité de 174.4 dB dans l’air. Cela reste très élevé bien entendu.
La crevette pistolet mesuré à 218 dB sous l'eau fait donc un bruit équivalent de 156,4 dB dans l'air.

Pour mesurer le clic du cachalot on utilise un hydrophone, qui est l'équivalent sous-marin d'un microphone et qui fonctionne exactement pareil en mesurant à l'aide du membrane et d'une bobine, une variation de pression hydraulique.

Petit rajout : le son se propage plus vite dans les milieux denses ainsi il va plus vite dans l'eau (1480 m/s) que dans l'air (340 m/s). Il va donc aussi beaucoup plus vite dans l'acier (5100 m/s) que dans l'air. C'est pourquoi les hors-la-loi du far-west posent l'oreille sur les rails pour entendre le train arriver.
Afficher tout
Mais, l'hydrophone donne-t-il une valeur ramenée à l'intensité dans l'air ?

a écrit : Un autre site qui explique en détail le langage "morse" des grands cachalots. C'est très impressionnant de savoir qu'ils ont développé un langage aussi complexe.
www.dauphinlibre.be/codas-clics-et-clangs-le-langage-morse-des-cachalots/


Concernant le son présenté da
ns l'anecdote, ce sont "des "clangs" qui annonce généralement l’arrivée d’un mâle âgé rendant visite à un groupe de femelles.
Ces clics sont émis selon un rythme très lent, à raison d’un son toutes les cinq secondes. Ils retentissent sous les eaux de manière si puissante qu’il ne peut s’agir là que d’une forme de manifestation de puissance destinée à impressionner les femelles et à mettre en garde les autres mâles."

Encore une histoire d'égo de mâles et de reproduction. ^^
Afficher tout
C'est pas crédible ton histoire de cachalot qui parle le morse !

a écrit : J'ai souvenir d'une anecdote SCMBi qui parlait d'un oiseau avec un cri aux décibels supérieurs à ceux d'un avion au décollage, sinon Tu fais référence à l araponga blanc dont le cri atteint les 113 décibels.

a écrit : Il est possible que le record de la punaise d'eau que tu cites, soit surpassé par un ver marin de seulement trois centimètres de long.
Leocratides Kimuraorum, découvert en 2017 sur la côte Orientale de l'île Japonaise de Honshu, est capable d'émettre des sons mesurés entre 140 et 157 décibels. /> www.larevista.cr/descomunal-este-gusano-de-3-cm-hace-tanto-ruido-como-una-ballena/#:~:text=Se%20sabe%20que%20los%20cachalotes,de%20emitir%20sonidos%20tan%20fuertes. Afficher tout
Alors attendre 2017 pour découvrir une nouvelle espèce qui emet 140 décibels c est quand même un comble !!! :)

a écrit : Un autre site qui explique en détail le langage "morse" des grands cachalots. C'est très impressionnant de savoir qu'ils ont développé un langage aussi complexe.
www.dauphinlibre.be/codas-clics-et-clangs-le-langage-morse-des-cachalots/


Concernant le son présenté da
ns l'anecdote, ce sont "des "clangs" qui annonce généralement l’arrivée d’un mâle âgé rendant visite à un groupe de femelles.
Ces clics sont émis selon un rythme très lent, à raison d’un son toutes les cinq secondes. Ils retentissent sous les eaux de manière si puissante qu’il ne peut s’agir là que d’une forme de manifestation de puissance destinée à impressionner les femelles et à mettre en garde les autres mâles."

Encore une histoire d'égo de mâles et de reproduction. ^^
Afficher tout
En même temps si les femelles ne se laissaient pas séduire par des clic...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est pas crédible ton histoire de cachalot qui parle le morse ! C'est vrai, quoi, "C'est assez!", dit la baleine. "Je me cache à l'eau!"

Ok, je sors

a écrit : C'est vrai, quoi, "C'est assez!", dit la baleine. "Je me cache à l'eau!"

Ok, je sors
... car j'ai le dos fin ^^

Je sors aussi...

a écrit : En même temps si les femelles ne se laissaient pas séduire par des clic... Insinuerais-tu que ce sons des putaclics ?