Les albatros pour lutter contre la pêche illégale

Proposé par
le
dans

Les albatros parcourant de longues distances et suivant naturellement les bateaux, le CNRS a eu l'idée d'équiper 169 albatros de balises capables de détecter les bateaux coupant leur système d'identification, afin de lutter contre la pêche illégale. Ils ont couvert 47 millions de kilomètres carrés pendant l'étude, et ont repéré un tiers de bateaux sans système d'identification automatique, ce qui peut être le signe d'une activité de pêche illégale.


Commentaires préférés (3)

Le même stratagème est utilisé sur certains oiseaux charogniers, tels les vautours à Lima, au Pérou.
20% des déchets de la capitale Péruvienne (10 millions d'habitants), font l'objet d'un déversement dans des décharges sauvages, que les Autorités Municipales ont toutes les peines à contrôler et faire fermer.
C'est pour essayer de mettre fin à ces gestes inciviques, qu'elles ont recours à une dizaine de vautours équipés de GPS, pour tenter de localiser ces endroits, puis agir.
-----------------------
La même méthode a été contemplée dans et autour du Parc Naturel de Doñana, Andalousie, Espagne, équipant des mouettes de GPS.
-----------------------
Dans la "Provincia" de Valladolid, en Espagne, c'est l'équipement de GPS à des vautours, qui a permis de localiser le lieu où une des personnes déposaient des appâts empoisonnés, afin de tuer la faune considérée comme "compétiteurs" par les chasseurs.
Malheureusement, ceci a été fatal pour plusieurs exemplaires de cet oiseau protégé.

a écrit : Ça ressemble quand même à une fausse bonne idée. Du jour où ça se sait, les pêcheurs illégaux élimineront aussi les albatros qui viennent leur tenir compagnie... C'est plutôt croire que c'est une fausse bonne idée qui est une fausse bonne idée finalement, quand on entend les explications de Max Bird sur le (2e) lien aimablement communiqué par Kaeloo. Il dit notamment (Max Bird, pas Kaeloo) : "Alors je n'en veux absolument pas aux internautes qui se sont interrogés légitimement sur les conséquences de la médiatisation de ce projet, j'en veux uniquement à tous ceux qui n'ont jamais vu un albatros ni un pêcheur illégal de leur vie et qui se permettent de nous insulter de tous les noms, bien convaincus qu'ils ont, en deux secondes derrière leur ordi, mieux compris la situation que les chercheurs du CNRS qui ont bossé pendant des années sur ce projet.". J'adore la fin (convaincus qu'ils ont mieux compris en deux secondes derrière leur ordi...) ! C'est tellement vrai à propos des critiques qu'on peut voir fleurir régulièrement dans les commentaires de cette appli, sous des anecdotes relatant des faits que les auteurs des commentaires viennent juste de découvrir deux secondes plus tôt !


Tous les commentaires (35)

Ça ressemble quand même à une fausse bonne idée. Du jour où ça se sait, les pêcheurs illégaux élimineront aussi les albatros qui viennent leur tenir compagnie...

a écrit : Ça ressemble quand même à une fausse bonne idée. Du jour où ça se sait, les pêcheurs illégaux élimineront aussi les albatros qui viennent leur tenir compagnie... Dans ce cas là pas merci à Aschil et scmb de contribuer à la mort des albatros.

a écrit : Ça ressemble quand même à une fausse bonne idée. Du jour où ça se sait, les pêcheurs illégaux élimineront aussi les albatros qui viennent leur tenir compagnie... Hum, une DCA anti-albatros, c'est assez particulier comme armement.

a écrit : Hum, une DCA anti-albatros, c'est assez particulier comme armement. "ALERTE! ALERTE! Albatros en vue, tous les hommes à leur poste de combat!"

Un satellite européen en cours de construction sera prochainement lancé afin d' entre autre surveiller les navires capables de couper leurs systèmes d' identification.
Source : vidéo du 06/11 de Quentin (chaine "Le journal de l' espace" sur Youtube)

Le même stratagème est utilisé sur certains oiseaux charogniers, tels les vautours à Lima, au Pérou.
20% des déchets de la capitale Péruvienne (10 millions d'habitants), font l'objet d'un déversement dans des décharges sauvages, que les Autorités Municipales ont toutes les peines à contrôler et faire fermer.
C'est pour essayer de mettre fin à ces gestes inciviques, qu'elles ont recours à une dizaine de vautours équipés de GPS, pour tenter de localiser ces endroits, puis agir.
-----------------------
La même méthode a été contemplée dans et autour du Parc Naturel de Doñana, Andalousie, Espagne, équipant des mouettes de GPS.
-----------------------
Dans la "Provincia" de Valladolid, en Espagne, c'est l'équipement de GPS à des vautours, qui a permis de localiser le lieu où une des personnes déposaient des appâts empoisonnés, afin de tuer la faune considérée comme "compétiteurs" par les chasseurs.
Malheureusement, ceci a été fatal pour plusieurs exemplaires de cet oiseau protégé.

a écrit : Le même stratagème est utilisé sur certains oiseaux charogniers, tels les vautours à Lima, au Pérou.
20% des déchets de la capitale Péruvienne (10 millions d'habitants), font l'objet d'un déversement dans des décharges sauvages, que les Autorités Municipales ont toutes les peines à contrôler et f
aire fermer.
C'est pour essayer de mettre fin à ces gestes inciviques, qu'elles ont recours à une dizaine de vautours équipés de GPS, pour tenter de localiser ces endroits, puis agir.
-----------------------
La même méthode a été contemplée dans et autour du Parc Naturel de Doñana, Andalousie, Espagne, équipant des mouettes de GPS.
-----------------------
Dans la "Provincia" de Valladolid, en Espagne, c'est l'équipement de GPS à des vautours, qui a permis de localiser le lieu où une des personnes déposaient des appâts empoisonnés, afin de tuer la faune considérée comme "compétiteurs" par les chasseurs.
Malheureusement, ceci a été fatal pour plusieurs exemplaires de cet oiseau protégé.
Afficher tout
En l'occurrence ce n'est pas le fait d'avoir équipé les vautours de GPS qui a causé leur mort (ils auraient mangé les appâts empoisonnés de toute façon) et ça en a au contraire sauvé d'autres en faisant cesser les empoisonnements, contrairement à ce que craignent certains lecteurs pour les albatros, qui pourraient être tués parce qu'ils espionnent les bateaux, et qui n'ont rien à y gagner.

a écrit : Ça ressemble quand même à une fausse bonne idée. Du jour où ça se sait, les pêcheurs illégaux élimineront aussi les albatros qui viennent leur tenir compagnie... C'est une fausse-bonne conclusion :)

Les braconniers tuent les vautours car ils aident à les localiser (sans balise sur eux en plus). Car dès qu'un gros animal meurt (du genre rhinocéros), des centaines de vautours arrivent sur les lieux. Pour les tuer, les braconniers empoisonnent la carcasse.
C'est "efficace" puisque les braconniers ne sont intéressés que pour les cornes/défenses/trophées etc. Ils peuvent se permettre de laisser la viande pour éliminer les vautours.
En partant de cette pratique la, on peut imagine le pire pour les albatros.

Mais, les pêcheurs illégaux, eux, ont besoin du poisson (c'est d'ailleurs le but de la pêche illégale). On peut compter jusqu'à 4000 albatros dans une zone de pêche, ces derniers pouvant voir un bateau et son "butin" à plus de 5 km de distance.
Si les pêcheurs empoisonnent les poissons... autant tout jeter et se remettre à la pêche légale, car tu vas tout perdre.
Alors, me dira-t-on, ils peuvent tirer dessus. La encore, autant faire de la pêche légale. Déjà que sur terre, tirer un oiseau à 50m c'est compliqué, va tirer sur un albatros en pleine mer. Si tu comptes tirer sur TOUS les albatros, ton budget en balle va te bouffer tes bénéfice sur ta pêche.

Bref, ce plan, en plus d'être déjà connu chez les intéressés, ne met pas ces oiseaux en dangers. Par contre la pêche illégal oui. Ils pêchent des grandes quantités non autorisées qui privent poissons et oiseaux de nourritures.

C'est donc un plan parfait en terme de discrétion et d'efficacité.

a écrit : Ça ressemble quand même à une fausse bonne idée. Du jour où ça se sait, les pêcheurs illégaux élimineront aussi les albatros qui viennent leur tenir compagnie... C'est plutôt croire que c'est une fausse bonne idée qui est une fausse bonne idée finalement, quand on entend les explications de Max Bird sur le (2e) lien aimablement communiqué par Kaeloo. Il dit notamment (Max Bird, pas Kaeloo) : "Alors je n'en veux absolument pas aux internautes qui se sont interrogés légitimement sur les conséquences de la médiatisation de ce projet, j'en veux uniquement à tous ceux qui n'ont jamais vu un albatros ni un pêcheur illégal de leur vie et qui se permettent de nous insulter de tous les noms, bien convaincus qu'ils ont, en deux secondes derrière leur ordi, mieux compris la situation que les chercheurs du CNRS qui ont bossé pendant des années sur ce projet.". J'adore la fin (convaincus qu'ils ont mieux compris en deux secondes derrière leur ordi...) ! C'est tellement vrai à propos des critiques qu'on peut voir fleurir régulièrement dans les commentaires de cette appli, sous des anecdotes relatant des faits que les auteurs des commentaires viennent juste de découvrir deux secondes plus tôt !

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers...

a écrit : Hum, une DCA anti-albatros, c'est assez particulier comme armement. C'est idiot en effet. Il suffirait de détecter un nombre donné d'albatros morts en groupe pour identifier un pêcheur-chasseur d'albatros.

a écrit : C'est plutôt croire que c'est une fausse bonne idée qui est une fausse bonne idée finalement, quand on entend les explications de Max Bird sur le (2e) lien aimablement communiqué par Kaeloo. Il dit notamment (Max Bird, pas Kaeloo) : "Alors je n'en veux absolument pas aux internautes qui se sont interrogés légitimement sur les conséquences de la médiatisation de ce projet, j'en veux uniquement à tous ceux qui n'ont jamais vu un albatros ni un pêcheur illégal de leur vie et qui se permettent de nous insulter de tous les noms, bien convaincus qu'ils ont, en deux secondes derrière leur ordi, mieux compris la situation que les chercheurs du CNRS qui ont bossé pendant des années sur ce projet.". J'adore la fin (convaincus qu'ils ont mieux compris en deux secondes derrière leur ordi...) ! C'est tellement vrai à propos des critiques qu'on peut voir fleurir régulièrement dans les commentaires de cette appli, sous des anecdotes relatant des faits que les auteurs des commentaires viennent juste de découvrir deux secondes plus tôt ! Afficher tout Je me permets d'ajouter que couper son système de localisation peut être lié à plein d'autres activités que la pêche illégale:
- Trafic de stups (ben ouais, il se trouve que de l'autre côté de l'Atlantique, ils ont plein de trucs qu'on aime bien en Europe et qu'on a pas chez nous)
- Déballastage ou déversement de déchets en mer (ben pourquoi on paierait pour se débarrasser de nos déchets alors que dans la mer c'est gratuit ?)
- Trafic d'êtres humains (essentiellement des migrants économiques qui auront investi toutes leurs économies dans une traversée aussi risquée que l'ascension de l'Himalaya en solitaire sans assistance respiratoire).

J'ajouterai encore, mais ça peut paraitre évident, que tous ces aimables gens n'en ont rien à carrer des piafs qui tournent autour de leurs embarcations.

a écrit : Le même stratagème est utilisé sur certains oiseaux charogniers, tels les vautours à Lima, au Pérou.
20% des déchets de la capitale Péruvienne (10 millions d'habitants), font l'objet d'un déversement dans des décharges sauvages, que les Autorités Municipales ont toutes les peines à contrôler et f
aire fermer.
C'est pour essayer de mettre fin à ces gestes inciviques, qu'elles ont recours à une dizaine de vautours équipés de GPS, pour tenter de localiser ces endroits, puis agir.
-----------------------
La même méthode a été contemplée dans et autour du Parc Naturel de Doñana, Andalousie, Espagne, équipant des mouettes de GPS.
-----------------------
Dans la "Provincia" de Valladolid, en Espagne, c'est l'équipement de GPS à des vautours, qui a permis de localiser le lieu où une des personnes déposaient des appâts empoisonnés, afin de tuer la faune considérée comme "compétiteurs" par les chasseurs.
Malheureusement, ceci a été fatal pour plusieurs exemplaires de cet oiseau protégé.
Afficher tout
Merci d’avoir écrit « tels les vautours » et pas « tels comme les vautours » !

J’adore lire tes commentaires ibériques, souvent très instructifs, mais « tel comme » ca me piquait les oreilles à chaque fois.

a écrit : Merci d’avoir écrit « tels les vautours » et pas « tels comme les vautours » !

J’adore lire tes commentaires ibériques, souvent très instructifs, mais « tel comme » ca me piquait les oreilles à chaque fois.
Merci " Osito" !!

Tu n'es que le.... quatrième à me reprendre. :D
Je m'en fais donc une raison, même si "tel comme" me plaît beaucoup...

Hasta luego !

a écrit : Merci " Osito" !!

Tu n'es que le.... quatrième à me reprendre. :D
Je m'en fais donc une raison, même si "tel comme" me plaît beaucoup...

Hasta luego !
Tu peux utiliser une fois "tel" et une fois "comme" (car ils sont à peu près équivalents), si tu aimes bien ces deux mots, mais pas l'un derrière l'autre. Si tu as vraiment envie de les utiliser ensemble, ça existe mais dans l'ordre inverse : "comme tel". Exemple : "Cette nouvelle est non officielle et doit être accueillie comme telle" (c'est à dire doit être accueillie comme une nouvelle non officielle).

a écrit : Je me permets d'ajouter que couper son système de localisation peut être lié à plein d'autres activités que la pêche illégale:
- Trafic de stups (ben ouais, il se trouve que de l'autre côté de l'Atlantique, ils ont plein de trucs qu'on aime bien en Europe et qu'on a pas chez nous) /> - Déballastage ou déversement de déchets en mer (ben pourquoi on paierait pour se débarrasser de nos déchets alors que dans la mer c'est gratuit ?)
- Trafic d'êtres humains (essentiellement des migrants économiques qui auront investi toutes leurs économies dans une traversée aussi risquée que l'ascension de l'Himalaya en solitaire sans assistance respiratoire).

J'ajouterai encore, mais ça peut paraitre évident, que tous ces aimables gens n'en ont rien à carrer des piafs qui tournent autour de leurs embarcations.
Afficher tout
C'est intéressant, sur les camions, on a un système mouchard, qui quand il est desactivé, ca se voit et on a un PV, alors, on a ca sur les camions, mais pas sur les bateaux? Et je parle même pas des avions qui sont tous fliqués à 10 mètres près et que quand le transpondeur s'éteins, c'est branle bas de combat international.

Pour le déballastage (où dégazage) c'est carrément du foutage de gueule, j' décris:

-Capitaine, vous venez de traverser l'océan Atlantique et vos ballasts sont vides alors que vos soutes sont pleines, où avez vous dégazé avant Rotterdam?
-Dans ton cul!!
-Ok, tout est en règle. Circulez.

Sinon y'a un truc que je pige pas, pourquoi on ne note pas les balises qui s'éteignent? Le navire Machintruc n'a pas pu etre localisé pendant deux jours, purée, on localise mon smartphone quasiment en temps réel et on sait pas localiser un truc en ferraille de 500 tonnes? On me dirait que c'est fait exprès que je me demanderai si c'est pas fait exprès, mais il ne faut pas s'inquiéter, les goélands avec un GPS dans le fion, c'est la solution... C'est une bonne idée mais bon, on est en 2020, on pourrait trouver mieux que des piafs pour localiser des bateaux, non?

En tout cas, si un jour je veux commettre un crime, je sais qu'il faut que je laisse mon téléphone à la maison, et allumé bien entendu, et si un jour je me lance dans la pêche à la baleine, un petit bouton pour éteindre l'émetteur et HOP, ni vu ni connu... sans déconner...
-C'est pas moi j'étais pas là!

a écrit : Dans ce cas là pas merci à Aschil et scmb de contribuer à la mort des albatros. Je ne pense pas que ce soit dans l’intérêt des pêcheurs puisque les albatros sont suivis. Donc si un albatros se fait tuer, le bateau sera repéré et son cas sera aggravé.

a écrit : Max bird avait fait une chronique à ce sujet le 10 Février 2020 sur France Inter.
Puis à réagit dessus en avril 2020, notamment parce que les gens s’inquiétaient pour les albatros.
Je vous invite à écouter :

m.youtube.com/watch?v=0tGNXy0b3dk

m.youtube.com/watch?v=oLLHrTdW7tg
Bien envoyé, et merci des précisions ! Mon commentaire (un peu rapide je le reconnais) visait plutôt à soulever la question qu'à prétendre y répondre.

a écrit : C'est intéressant, sur les camions, on a un système mouchard, qui quand il est desactivé, ca se voit et on a un PV, alors, on a ca sur les camions, mais pas sur les bateaux? Et je parle même pas des avions qui sont tous fliqués à 10 mètres près et que quand le transpondeur s'éteins, c'est branle bas de combat international.

Pour le déballastage (où dégazage) c'est carrément du foutage de gueule, j' décris:

-Capitaine, vous venez de traverser l'océan Atlantique et vos ballasts sont vides alors que vos soutes sont pleines, où avez vous dégazé avant Rotterdam?
-Dans ton cul!!
-Ok, tout est en règle. Circulez.

Sinon y'a un truc que je pige pas, pourquoi on ne note pas les balises qui s'éteignent? Le navire Machintruc n'a pas pu etre localisé pendant deux jours, purée, on localise mon smartphone quasiment en temps réel et on sait pas localiser un truc en ferraille de 500 tonnes? On me dirait que c'est fait exprès que je me demanderai si c'est pas fait exprès, mais il ne faut pas s'inquiéter, les goélands avec un GPS dans le fion, c'est la solution... C'est une bonne idée mais bon, on est en 2020, on pourrait trouver mieux que des piafs pour localiser des bateaux, non?

En tout cas, si un jour je veux commettre un crime, je sais qu'il faut que je laisse mon téléphone à la maison, et allumé bien entendu, et si un jour je me lance dans la pêche à la baleine, un petit bouton pour éteindre l'émetteur et HOP, ni vu ni connu... sans déconner...
-C'est pas moi j'étais pas là!
Afficher tout
Alors.. pour info, on ne surveille pas les avions comme tu le penses, pas encore. Ils ont des transpondeurs à courtes portées qui servent surtout à les rendre visibles par les avions avoisinants (et à transmettre leurs identifiants par radio). Ils peuvent les éteindre en vol. Et les radars ont une portée de l'ordre de 500km, ils couvrent environ 10% de l'espace aérien mondial, donc ne peuvent pas tracer les avions non plus.

Pour le dégazage, ça n'est pas ce que tu penses. Les pétroliers dégazent leurs cuves pour éviter l'explosion mais ça ne pollue pas. Ce que tu évoques serait plutôt le déballastage sur les vieux pétroliers mais ils ont disparu quasi totalement. De nos jours les ballastes sont des cuves indépendantes qui ne reçoivent que de l'eau donc déballaster ne pollue pas. Du coup tu fais plutôt allusion aux vidanges sauvages de sludge tank (cuve à boues) contenant les huiles de vidange et résidus de carburant centrifugé.