Avant 1567, le premier jour de l'année dépendait de la région

Proposé par
le

En France, le calendrier actuel fut promulgué en 1564 par Charles IX, avec « l’édit de Roussillon ». Appliqué en 1567, il instaura le 1er janvier comme le premier jour de l’année, afin d’uniformiser l’année dans tout le royaume. Auparavant, le début de l’année variait selon les provinces ; généralement fixé au 25 mars, jour de l’Annonciation, il pouvait aussi tomber le jour de Noël ou de Pâques.

La coutume voulant que l’on s’offre des cadeaux en fin d’année, initialement entre le 25 mars et le 1er avril, fut donc décalée à la fin décembre. Mais les Français continuèrent à s’offrir des cadeaux « pour rire » à l’occasion du 1er avril.


Commentaires préférés (3)

C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année.

a écrit : C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année. Cela vient des Romains plutôt que le Moyen-âge. La nouvelle année était fixée lors de la République romaine au 1er Mars (les calendes de Mars), car symboliquement la vie renaît au printemps. Donc ce décompte était logique.

Cependant les consuls prenaient fonction le 1er janvier. Et les Romains utilisaient en pratique bien plus cette "année consulaire" que la véritable année civile dans la vie quotidienne.

Ils ne disaient ainsi pas qu'ils étaient en l'an 694 AUC (soit après la fondation légendaire de Rome qui était normalement l'an 1 du calendrier romain), mais plutôt qu'ils étaient l'année du consulat de César et de Bilbulus.

Un peu comme si on disait aujourd'hui que nous sommes à la 4e année de la présidence Macron, au lieu de dire en 2020 (pas forcément le plus pratique, surtout que chez les Romains les consuls étaient deux et changeaient tous les ans).

Ce qui fait que le 1er janvier c'était déjà peu à peu imposé en pratique à Rome. Et a été associé à Janus, divinité qui regarde à la fois vers le passé et l'avenir (parfait pour une divinité du jour de l'an et qui a donné le mot janvier). Avant de devenir jour de l'an officiel par la réforme de César (calendrier julien qui a corrigé beaucoup de problème du vieux calendrier romain).


Tous les commentaires (20)

C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année.

a écrit : C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année. Wow bien vu, première fois que je remarque ça !

a écrit : C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année. Cela vient des Romains plutôt que le Moyen-âge. La nouvelle année était fixée lors de la République romaine au 1er Mars (les calendes de Mars), car symboliquement la vie renaît au printemps. Donc ce décompte était logique.

Cependant les consuls prenaient fonction le 1er janvier. Et les Romains utilisaient en pratique bien plus cette "année consulaire" que la véritable année civile dans la vie quotidienne.

Ils ne disaient ainsi pas qu'ils étaient en l'an 694 AUC (soit après la fondation légendaire de Rome qui était normalement l'an 1 du calendrier romain), mais plutôt qu'ils étaient l'année du consulat de César et de Bilbulus.

Un peu comme si on disait aujourd'hui que nous sommes à la 4e année de la présidence Macron, au lieu de dire en 2020 (pas forcément le plus pratique, surtout que chez les Romains les consuls étaient deux et changeaient tous les ans).

Ce qui fait que le 1er janvier c'était déjà peu à peu imposé en pratique à Rome. Et a été associé à Janus, divinité qui regarde à la fois vers le passé et l'avenir (parfait pour une divinité du jour de l'an et qui a donné le mot janvier). Avant de devenir jour de l'an officiel par la réforme de César (calendrier julien qui a corrigé beaucoup de problème du vieux calendrier romain).

a écrit : Cela vient des Romains plutôt que le Moyen-âge. La nouvelle année était fixée lors de la République romaine au 1er Mars (les calendes de Mars), car symboliquement la vie renaît au printemps. Donc ce décompte était logique.

Cependant les consuls prenaient fonction le 1er janvier. Et les Romains utilisaient
en pratique bien plus cette "année consulaire" que la véritable année civile dans la vie quotidienne.

Ils ne disaient ainsi pas qu'ils étaient en l'an 694 AUC (soit après la fondation légendaire de Rome qui était normalement l'an 1 du calendrier romain), mais plutôt qu'ils étaient l'année du consulat de César et de Bilbulus.

Un peu comme si on disait aujourd'hui que nous sommes à la 4e année de la présidence Macron, au lieu de dire en 2020 (pas forcément le plus pratique, surtout que chez les Romains les consuls étaient deux et changeaient tous les ans).

Ce qui fait que le 1er janvier c'était déjà peu à peu imposé en pratique à Rome. Et a été associé à Janus, divinité qui regarde à la fois vers le passé et l'avenir (parfait pour une divinité du jour de l'an et qui a donné le mot janvier). Avant de devenir jour de l'an officiel par la réforme de César (calendrier julien qui a corrigé beaucoup de problème du vieux calendrier romain).
Afficher tout
Sans oublier que le mois de Juillet pour Juilius en hommage à Jules César s'appelait auparavant Quintilis (5ème mois) et le mois d'août pour Ausgutus en hommage à Auguste s'appelait Sextilis (6ème mois). Avril pour aprilis signifiant le second mois.

On avait donc pour le calendrier de Romulus une année à 10 mois :
Martius, Aprilis, Maius, Iunius, Quintilis, Sextilis, September, October, November, December.
Puis Numa Pompilius a rajouté Ianuarius et februarius et a diminué le nombre de jours de chaque mois pour se caler tous les 20 ans sur le cycle solaire.

Puis ensuite la réforme Julienne a modifié le nombre de jours et modifié les mois de quintilis et sextilis.

a écrit : C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année. C’est pour cela également que sur les actes d’état civil (naissance, mariage, décès) les mois sont notés 7bre, 8bre, 9bre et 10bre pour septembre, octobre, novembre et décembre. C’est un peu déroutant mais on s’y fait vite.

Du coup les français ont-ils répandu cet usage en Europe et indirectement au pays sous influence ou était-il répandu en Europe avant cela ?

a écrit : Du coup les français ont-ils répandu cet usage en Europe et indirectement au pays sous influence ou était-il répandu en Europe avant cela ? Charles IX signe l'édit de Roussillon mais il n'a que 14 ans en 1574. C'est le chancelier Michel de L'Hospital et le ministre Sébastien de L'Aubespine qui ont rédigé l'ensemble de l'édit et la signature se fera avec l'accord de la régente Catherine de Médicis.
L'édit transfère donc le début de l'année calendaire du 1er avril au 1er janvier. Les actes officiels dataient déjà les années au 1er janvier depuis l'édit de Saint Germain de 1570. L'édit de Roussillon s'aligne simplement sur les règles de l'empereur d'Allemagne Charles Quint qui lui même a copié l'idée du calendrier julien et qui instaure dans l'empire romain germanique le 1er janvier en 1540.

L'église avait tenté d'imposer le 1er janvier déjà en 352 avec le pape Libère mais sans grand succès. Le Saint-Siège réussira à l'imposer dans l'ensemble des pays catholique seulement en 1622.

D'ailleurs il y a un dicton qui dit,
;A la sainte Luce le jour croît d'un saut de puce.
Aujourd'hui la sainte Luce ou Lucie est le 13 décembre, et le jour ne croît pas encore, ce qui implique un changement de ce jour dans le temps.

C'est un peu loin dans mes souvenirs,
mais il me semble que le style de Pâques, était majoritairement utilisé dans les manuscrits français des 15ème et 16ème siécle. Ce qui pose un probleme : Pâques n'étant pas une fête à date fixe, certaines années comptaient plus de 52 semaines, ou au contraire moins... Vous pouvez donc avoir pour une même année datée en style pascal deux mois de mars !

Il me semble également que le 1er janvier correspond au jour de la circoncision de Jésus qui chez les juifs s effectue le 7 eme jour après la naissance D ailleurs les anciens calendriers nommaient le 1er janvier circoncision et non jour de l an.

a écrit : Il me semble également que le 1er janvier correspond au jour de la circoncision de Jésus qui chez les juifs s effectue le 7 eme jour après la naissance D ailleurs les anciens calendriers nommaient le 1er janvier circoncision et non jour de l an. Il y avait même le 31 au soir et le 1er janvier la fête du Saint Prépuce chez les catholiques et les vêpres de la circoncision chez les orthodoxes mais je pense que cela ne se célèbre plus.

a écrit : Et quinze ans plus tard, on changeait de calendrier, en vieillissant de 11 jours en une nuit...
fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_gr%C3%A9gorien
A ce propos, il y a une anecdote à écrire sur le sujet... par rapport à l'Alaska.

Quand l'Alaska fut vendue aux États-Unis, il était encore régit par le calendrier Julien, norme existant encore dans le monde Orthodoxe, dont en Russie.

Je vous laisse fouiller le Net pour plus de détails....

a écrit : Sans oublier que le mois de Juillet pour Juilius en hommage à Jules César s'appelait auparavant Quintilis (5ème mois) et le mois d'août pour Ausgutus en hommage à Auguste s'appelait Sextilis (6ème mois). Avril pour aprilis signifiant le second mois.

On avait donc pour le calendrier de Ro
mulus une année à 10 mois :
Martius, Aprilis, Maius, Iunius, Quintilis, Sextilis, September, October, November, December.
Puis Numa Pompilius a rajouté Ianuarius et februarius et a diminué le nombre de jours de chaque mois pour se caler tous les 20 ans sur le cycle solaire.

Puis ensuite la réforme Julienne a modifié le nombre de jours et modifié les mois de quintilis et sextilis.
Afficher tout
Une autre étymologie pour :
•Février viendrait de "Febris" (la fièvre : le mois des grippes !) et de "Februarius" (La purification : la fièvre chasse le mal).
•Avril viendrait de "aperire" : ouvrir (que l'on retrouve dans "aprire" en italien et "abrir" en espagnol). Ce sont les bourgeons printaniers qui s'ouvrent !

a écrit : Sans oublier que le mois de Juillet pour Juilius en hommage à Jules César s'appelait auparavant Quintilis (5ème mois) et le mois d'août pour Ausgutus en hommage à Auguste s'appelait Sextilis (6ème mois). Avril pour aprilis signifiant le second mois.

On avait donc pour le calendrier de Ro
mulus une année à 10 mois :
Martius, Aprilis, Maius, Iunius, Quintilis, Sextilis, September, October, November, December.
Puis Numa Pompilius a rajouté Ianuarius et februarius et a diminué le nombre de jours de chaque mois pour se caler tous les 20 ans sur le cycle solaire.

Puis ensuite la réforme Julienne a modifié le nombre de jours et modifié les mois de quintilis et sextilis.
Afficher tout
Il y a aussi une petite histoire d'ego, Auguste (août) et son mois voulais autant de jour que César (juillet) il a donc fallu rajouter 1 jour (piqué a février) à août pour faire 31 et tout le monde est content.

On note aussi que l'horoscope commence pas les béliers (qui commencent vers le 20 mars). Je crois que c'est lié aussi ;)

a écrit : D'ailleurs il y a un dicton qui dit,
;A la sainte Luce le jour croît d'un saut de puce.
Aujourd'hui la sainte Luce ou Lucie est le 13 décembre, et le jour ne croît pas encore, ce qui implique un changement de ce jour dans le temps.
Les jours rallongent bien les soirs aux environs de la sainte Lucie, le dicton est seulement imprécis mais pas inexact.
Les jours continuent simplement à se raccourcir le matin jusqu'à fin décembre, et le soliste marque simplement le moment où le jour rallonge plus le soir qu'il se raccourcit le matin, ce qui fait que sa durée totale croît qu'à partir de cette date.

Par exemple, entre la Saint-Lucie et aujourd'hui (18 décembre), on a gagné 1 minute de soleil à Paris le soir (16h54 à 16h55), mais on a en revanche perdu 4 minutes le matin (8h36 à 8h40).

a écrit : C’est d’ailleurs pour cette raison que les mois de SEPTembre, OCTobre NOVembre et DÉCembre furent à cette époque respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l’année. Et c'est pour çà que je me trompe souvent quand je dois mettre le mois d'octobre en chiffre, j'ai le réflexe de mettre 8 au lieu de 10. Heureusement que je ne fais plus de chèques depuis un moment...