Un scarabée pour renforcer la sécurité aéronautique ?

Proposé par
le

Les turbines de réacteurs des futurs avions pourraient s'inspirer de la carapace du scarabée diabolique. Surnommé "le cuirassé", ce coléoptère présente une carapace pouvant supporter une pression de 39 000 fois son poids. Constituée de lames imbriquées, sa carapace reste flexible, ce qui amène les scientifiques à travailler sur des applications concrètes.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Comme pour l'hélicoptère et la libellule et tant d'autres inventions;la nature à réponse à tout.
Ça me fasciner à toujours comme elle est bien faite.
Il me semble que pour l’hélicoptère ce sont les chinois au IVème siècle ainsi que Léonard de Vinci à la Renaissance qui ont lancé l’idée, mais je n’ai pas eu connaissance du fait que les libellules seraient à l’origine...

a écrit : Comme pour l'hélicoptère et la libellule et tant d'autres inventions;la nature à réponse à tout.
Ça me fasciner à toujours comme elle est bien faite.
J'ai cherché sur internet une relation entre l'hélicoptère et la libellule et n'en n'ai pas trouvé.
D'ailleurs, je ne crois pas que cette dernière soit à voilure tournante.

As-tu une source à nous donner ?

Posté le

android

(21)

Répondre

Si j'ai bien tout compris...
(J'ai cherché d'autres liens, principalement en Espagnol)

Certaines espèces d'insectes volants, protègent leurs fines ailes sous deux demi "coquilles ou étuis". Ce sont les élytres.
fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89lytre

Cette espèce de scarabée (qui a abandonné la capacité à voler comme stratégie de défense des predateurs) a développé un système d'union de ses deux élytres, au niveau de la ligne médiane du dos: la suture.
Les deux élytres s'unissent par un système ressemblant au principe de la fermeture Éclair, (mais en trois dimensions)
De plus, il semble que la carapace des élytres est une microstructure en laminé (couches de quitine sur une matrice protéique), servant à répartir la tension dans toute la "coupole", et non pas uniquement au point de pression.

Les chercheurs ont copié les systèmes utilisés par ce scarabée, faisant usage de plastiques renforcés et d'aluminium. Durant les preuves mécaniques, ils ont vérifié que la structure est plus forte et résistante que l'usage de rivets, boulons etc habituellement utilisés dans ce type de jointure.

Les connaissances acquises seraient applicables non seulement dans l'aéronautique, mais aussi en biologie, mécanique, physique...
principia.io/2020/11/01/el-escarabajo-phloeodes-diabolicus-inspiracion-para-la-ingenieria-aeronautica.IjEyNzci/
Une photo de ce lien, montre la coupe transversale de l'abdomen de ce scarabée. Au centre, se voient assez clairement la "fermeture Éclair" ainsi que la structure laminée des élytres.


Tous les commentaires (28)

Comme pour l'hélicoptère et la libellule et tant d'autres inventions;la nature à réponse à tout.
Ça me fasciner à toujours comme elle est bien faite.

Posté le

android

(2)

Répondre

le scarabée diabolique ! Diantre. Et pourquoi pas le scarabée machiavélique

a écrit : Comme pour l'hélicoptère et la libellule et tant d'autres inventions;la nature à réponse à tout.
Ça me fasciner à toujours comme elle est bien faite.
Il me semble que pour l’hélicoptère ce sont les chinois au IVème siècle ainsi que Léonard de Vinci à la Renaissance qui ont lancé l’idée, mais je n’ai pas eu connaissance du fait que les libellules seraient à l’origine...

a écrit : Il me semble que pour l’hélicoptère ce sont les chinois au IVème siècle ainsi que Léonard de Vinci à la Renaissance qui ont lancé l’idée, mais je n’ai pas eu connaissance du fait que les libellules seraient à l’origine... Oh certains on avalé un clown

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Comme pour l'hélicoptère et la libellule et tant d'autres inventions;la nature à réponse à tout.
Ça me fasciner à toujours comme elle est bien faite.
J'ai cherché sur internet une relation entre l'hélicoptère et la libellule et n'en n'ai pas trouvé.
D'ailleurs, je ne crois pas que cette dernière soit à voilure tournante.

As-tu une source à nous donner ?

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Oh certains on avalé un clown T’as pas du bien comprendre le message... il ne dit pas que des libellules auraient construit un helico. Il dit qu’elles ne l’ont pas inspiré...

a écrit : J'ai cherché sur internet une relation entre l'hélicoptère et la libellule et n'en n'ai pas trouvé.
D'ailleurs, je ne crois pas que cette dernière soit à voilure tournante.

As-tu une source à nous donner ?
C'est la vis sans fin (qui servait à pomper de l'eau) qui a inspiré l'idée d'un hélicoptère, en la faisant tourner suffisamment vite, on pourrait s'envoler, ca c'était la théorie. ^^

Si j'ai bien tout compris...
(J'ai cherché d'autres liens, principalement en Espagnol)

Certaines espèces d'insectes volants, protègent leurs fines ailes sous deux demi "coquilles ou étuis". Ce sont les élytres.
fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89lytre

Cette espèce de scarabée (qui a abandonné la capacité à voler comme stratégie de défense des predateurs) a développé un système d'union de ses deux élytres, au niveau de la ligne médiane du dos: la suture.
Les deux élytres s'unissent par un système ressemblant au principe de la fermeture Éclair, (mais en trois dimensions)
De plus, il semble que la carapace des élytres est une microstructure en laminé (couches de quitine sur une matrice protéique), servant à répartir la tension dans toute la "coupole", et non pas uniquement au point de pression.

Les chercheurs ont copié les systèmes utilisés par ce scarabée, faisant usage de plastiques renforcés et d'aluminium. Durant les preuves mécaniques, ils ont vérifié que la structure est plus forte et résistante que l'usage de rivets, boulons etc habituellement utilisés dans ce type de jointure.

Les connaissances acquises seraient applicables non seulement dans l'aéronautique, mais aussi en biologie, mécanique, physique...
principia.io/2020/11/01/el-escarabajo-phloeodes-diabolicus-inspiracion-para-la-ingenieria-aeronautica.IjEyNzci/
Une photo de ce lien, montre la coupe transversale de l'abdomen de ce scarabée. Au centre, se voient assez clairement la "fermeture Éclair" ainsi que la structure laminée des élytres.

a écrit : T’as pas du bien comprendre le message... il ne dit pas que des libellules auraient construit un helico. Il dit qu’elles ne l’ont pas inspiré... Merci d’avoir compris ce que je voulais dire et qui me semblait pourtant assez clair et logique...

a écrit : C'est la vis sans fin (qui servait à pomper de l'eau) qui a inspiré l'idée d'un hélicoptère, en la faisant tourner suffisamment vite, on pourrait s'envoler, ca c'était la théorie. ^^ Peut-être les fruits du tilleul aussi ?

Moi je ne suis pas étonné, rationnellement on peut trouver normal que la même solution soit apportée à un même problème

Ça me fait tjrs tiquer quand on désigne, dans certaines anecdotes, commentaires, voire articles de presse, certains chercheurs dans des domaines très spécifiques par le terme "les scientifiques". Comme s'il s'agissait d'une entité indivisible et homogène.

En fait il n'y a sans doute que l'un ou l'autre groupe de recherche dans le monde qui étudie ce sujet ...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : ....Ou encore les graines d'érables et de conifères.
Cette dispersion par le vent, s'appelle l'anémocorie.
www.thpanorama.com/blog/medio-ambiente/en-qu-consiste-la-dispersin-de-semillas.html
Oui je me suis mal exprimé, l'inspiration vient certainement de l'observation de la faculté de ces graines à planer, la vis sans fin était un moyen d'imaginer comment fabriquer l'hélico.

En vrai, ca ne pouvait pas marcher et De-Vinci le savait via ses calculs, mais les graines de l'aéronautique étaient semées. :)

a écrit : Oui je me suis mal exprimé, l'inspiration vient certainement de l'observation de la faculté de ces graines à planer, la vis sans fin était un moyen d'imaginer comment fabriquer l'hélico.

En vrai, ca ne pouvait pas marcher et De-Vinci le savait via ses calculs, mais les graines de l'aéronautique étaient semées. :)
Jeu de mot très élégant !!!

Je ne pense pas que tu te sois trompé dans l'explication du principe, bien que, ce qui manquait à l'époque de Léonard de Vinci, c'était un moteur pour produire la force nécessaire à l'élévation.

Pour revenir à "hélicoptère et libellule", il semblerait que ce soit exact: il ne s'agit bien sûr pas d'une copie (un biomimétisme ), mais d'une inspiration du mode de sustentation.

Si un spécialiste en hélicoptères passe par ici....

a écrit : Jeu de mot très élégant !!!

Je ne pense pas que tu te sois trompé dans l'explication du principe, bien que, ce qui manquait à l'époque de Léonard de Vinci, c'était un moteur pour produire la force nécessaire à l'élévation.

Pour revenir à "hélicoptère et libellule&q
uot;, il semblerait que ce soit exact: il ne s'agit bien sûr pas d'une copie (un biomimétisme ), mais d'une inspiration du mode de sustentation.

Si un spécialiste en hélicoptères passe par ici....
Afficher tout
Vous n'allez pas me croire, mais j'ai vu une vidéo de l'essai dans les années 1930 d'un "siège éjectable" pour hélico...
le Monsieur, il avait mal, mais il n'était pas mort, il avait pourtant été heurté par le rotor, que personne, à l'époque, n'avait pensé à éjecter avant le pilote

a écrit : C'est la vis sans fin (qui servait à pomper de l'eau) qui a inspiré l'idée d'un hélicoptère, en la faisant tourner suffisamment vite, on pourrait s'envoler, ca c'était la théorie. ^^ Oui, c'était à l'époque de de Vinci. Mais qu'en est-il de l'inspiration au IVe siècle ? La libellule ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Jeu de mot très élégant !!!

Je ne pense pas que tu te sois trompé dans l'explication du principe, bien que, ce qui manquait à l'époque de Léonard de Vinci, c'était un moteur pour produire la force nécessaire à l'élévation.

Pour revenir à "hélicoptère et libellule&q
uot;, il semblerait que ce soit exact: il ne s'agit bien sûr pas d'une copie (un biomimétisme ), mais d'une inspiration du mode de sustentation.

Si un spécialiste en hélicoptères passe par ici....
Afficher tout
Il manquait aussi à de Vinci un moyen d'empêcher tout l'ensemble de tourner sur lui-même.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il manquait aussi à de Vinci un moyen d'empêcher tout l'ensemble de tourner sur lui-même. Non, sur certains croquis on peut y voir deux vis qui tournent chacune dans un sens différent.. Pas con, Léo, il a tout prévu le barbu... et le pire c'est qu'on en a fait un, d'hélicoptère comme ça... et même deux, et ce sont les plus puissants en charge utile:
fr.wikipedia.org/wiki/Kamov
fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_CH-47_Chinook

@René, non, il ne s'agissait pas de siège éjectable, le pilote a été éjecté, mais c'était un accident, mais on peut se demander comment il a survécu par contre...

[email protected], beeeh, les graines? Enfin perso je me dis pour s'inspirer du vol d'une libellule, faudrait quand même avoir une sacrée bonne vue... mais pourquoi pas, après tout?

En y réfléchissant, la libellule n'a pas grand chose à voir avec les autres insectes pour ce qui est du vol, mais elle a quatre ailes, ca a du en intriguer, des scientifiques d'antan... et je crois que c'est le seul insecte qui peut faire marche arrière en vol, comme un hélico, l'affaire vient peut être de là.

a écrit : Non, sur certains croquis on peut y voir deux vis qui tournent chacune dans un sens différent.. Pas con, Léo, il a tout prévu le barbu... et le pire c'est qu'on en a fait un, d'hélicoptère comme ça... et même deux, et ce sont les plus puissants en charge utile:
fr.wikipedia.org/wiki/Kamovr /> fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_CH-47_Chinook

@René, non, il ne s'agissait pas de siège éjectable, le pilote a été éjecté, mais c'était un accident, mais on peut se demander comment il a survécu par contre...

[email protected], beeeh, les graines? Enfin perso je me dis pour s'inspirer du vol d'une libellule, faudrait quand même avoir une sacrée bonne vue... mais pourquoi pas, après tout?

En y réfléchissant, la libellule n'a pas grand chose à voir avec les autres insectes pour ce qui est du vol, mais elle a quatre ailes, ca a du en intriguer, des scientifiques d'antan... et je crois que c'est le seul insecte qui peut faire marche arrière en vol, comme un hélico, l'affaire vient peut être de là.
Afficher tout
Pour info Léonard incluait souvent (toujours?) Des erreurs dans ses plans au cas où ils soient volés. Ex: son char d assaut, les engrenages ne "tournent" pas.
(Du coup les vis qui tournent dans un sens différent semble être un "piège")

Posté le

android

(2)

Répondre