Pour retrouver des ruines, il faut retirer les arbres

Proposé par
le
dans

En utilisant le LiDAR ("Light Detection And Ranging"), des chercheurs ont retiré numériquement les arbres des images aériennes des ruines d'une civilisation précolombienne. Ils ont identifié les ruines de près de 60 000 maisons, palais et routes cachés sous la jungle du nord du Guatemala.

Il est ainsi estimé que ces villes étaient peuplées entre 10 et 15 millions d'habitants. Les villes mayas étaient reliées par des chaussées suffisamment larges pour laisser penser qu'elles étaient fortement fréquentées et utilisées pour le commerce. Ces routes étaient surélevées pour permettre un passage facile même pendant la saison des pluies.


Commentaires préférés (3)

Après le RADAR et le SONAR, voici le LIDAR qui, au lieu de faire usage d'ondes pour la détection, fait usage de lumière. (Impulsions de lumière laser)

Les photographies aériennes obtenues, ont permis de révéler les traces de plus de 60 000 édifices - dont plusieurs pyramides - de Culture Maya, datant entre le 7eme et 9ème siècle après JC. (Période Classique Tardif de cette civilisation).

Le LIDAR permet également de révéler les canaux, ainsi que les terrasses aménagées pour la culture du maïs, de la citrouille et de l'avocat.

C'est aussi dans le Bélize voisin, que la technique du LIDAR a été utilisée, pour découvrir l'extention réelle de restes Archéologiques Mayas datant de la même époque, ainsi que quelques restes du 10eme siècle.

La Civilisation Maya s'effondre au 9-10eme siècle, sans trop que les Historiens sachent encore pourquoi.
Un scénario plausible avance celui d'une période de sécheresse ayant réduit les ressources alimentaires, et mené à des conflits entre régions Mayas. Une sorte de Guerre Civile, pourrait-on dire.
Les photos du LIDAR montrent d'ailleurs des constructions hâtives de fortifications plus importantes que ce qui était initialement estimé, à partir des précédentes fouilles archéologiques sur le terrain.
www.nationalgeographic.com/culture/2019/03/lasers-reveal-maya-war-ruins/

Voici un autre lien, bien documenté (en langue Espagnole), à propos de l'effondrement de la Civilisation Maya.
elpais.com/elpais/2019/06/13/ciencia/1560418307_754496.html

a écrit : Après le RADAR et le SONAR, voici le LIDAR qui, au lieu de faire usage d'ondes pour la détection, fait usage de lumière. (Impulsions de lumière laser)

Les photographies aériennes obtenues, ont permis de révéler les traces de plus de 60 000 édifices - dont plusieurs pyramides - de Culture Maya, dat
ant entre le 7eme et 9ème siècle après JC. (Période Classique Tardif de cette civilisation).

Le LIDAR permet également de révéler les canaux, ainsi que les terrasses aménagées pour la culture du maïs, de la citrouille et de l'avocat.

C'est aussi dans le Bélize voisin, que la technique du LIDAR a été utilisée, pour découvrir l'extention réelle de restes Archéologiques Mayas datant de la même époque, ainsi que quelques restes du 10eme siècle.

La Civilisation Maya s'effondre au 9-10eme siècle, sans trop que les Historiens sachent encore pourquoi.
Un scénario plausible avance celui d'une période de sécheresse ayant réduit les ressources alimentaires, et mené à des conflits entre régions Mayas. Une sorte de Guerre Civile, pourrait-on dire.
Les photos du LIDAR montrent d'ailleurs des constructions hâtives de fortifications plus importantes que ce qui était initialement estimé, à partir des précédentes fouilles archéologiques sur le terrain.
www.nationalgeographic.com/culture/2019/03/lasers-reveal-maya-war-ruins/

Voici un autre lien, bien documenté (en langue Espagnole), à propos de l'effondrement de la Civilisation Maya.
elpais.com/elpais/2019/06/13/ciencia/1560418307_754496.html
Afficher tout
Je vais être pointilleux mais la lumière est une onde. Donc le LIDAR fait usage d'onde. Mais ce sont des ondes lumineuses, des ondes qui font parties du spectre du visible, entre 400 et 800nm de longueur d'onde.
Le RADAR utilise des ondes électromagnétique. Dans la pratique on n'utilise pas le spectre du visible mais dans la théorie rien ne l'empêche. Le LIDAR est donc un cas particulier du RADAR, seul la fréquence des ondes électromagnétiques changent.

Enfin le SONAR fait également usage d'onde, mais d'ondes mécaniques. C'est à dire les perturbations qui se propagent au sein de la matière, comme le son, les ondes sismiques ou les vibrations.

Les trois technologies reposent exactement sur le même principe la seul différence est onde mécanique ou électromagnétique et la bande de fréquence.

a écrit : Je vais être pointilleux mais la lumière est une onde. Donc le LIDAR fait usage d'onde. Mais ce sont des ondes lumineuses, des ondes qui font parties du spectre du visible, entre 400 et 800nm de longueur d'onde.
Le RADAR utilise des ondes électromagnétique. Dans la pratique on n'utilise pas le spe
ctre du visible mais dans la théorie rien ne l'empêche. Le LIDAR est donc un cas particulier du RADAR, seul la fréquence des ondes électromagnétiques changent.

Enfin le SONAR fait également usage d'onde, mais d'ondes mécaniques. C'est à dire les perturbations qui se propagent au sein de la matière, comme le son, les ondes sismiques ou les vibrations.

Les trois technologies reposent exactement sur le même principe la seul différence est onde mécanique ou électromagnétique et la bande de fréquence.
Afficher tout
Onde, oui, mais ce ne sont pas les bonnes longueurs d'onde que tu as données.

Extrait du site de YellowScan, une boîte FR :

La plupart des longueurs d'onde des LiDARs se situent dans la gamme infrarouge, comme c'est le cas pour les systèmes YellowScan : 903 ou 905 nm.

L'un des objectifs du système LiDAR est d'émettre une onde qui n'interfère pas avec les autres capteurs (c'est-à-dire la caméra, l'œil humain). Pour cette raison, la longueur d'onde du LiDAR se situe principalement dans la partie proche infrarouge du spectre électromagnétique (750 nm à 1,5 µm).


Tous les commentaires (30)

Après le RADAR et le SONAR, voici le LIDAR qui, au lieu de faire usage d'ondes pour la détection, fait usage de lumière. (Impulsions de lumière laser)

Les photographies aériennes obtenues, ont permis de révéler les traces de plus de 60 000 édifices - dont plusieurs pyramides - de Culture Maya, datant entre le 7eme et 9ème siècle après JC. (Période Classique Tardif de cette civilisation).

Le LIDAR permet également de révéler les canaux, ainsi que les terrasses aménagées pour la culture du maïs, de la citrouille et de l'avocat.

C'est aussi dans le Bélize voisin, que la technique du LIDAR a été utilisée, pour découvrir l'extention réelle de restes Archéologiques Mayas datant de la même époque, ainsi que quelques restes du 10eme siècle.

La Civilisation Maya s'effondre au 9-10eme siècle, sans trop que les Historiens sachent encore pourquoi.
Un scénario plausible avance celui d'une période de sécheresse ayant réduit les ressources alimentaires, et mené à des conflits entre régions Mayas. Une sorte de Guerre Civile, pourrait-on dire.
Les photos du LIDAR montrent d'ailleurs des constructions hâtives de fortifications plus importantes que ce qui était initialement estimé, à partir des précédentes fouilles archéologiques sur le terrain.
www.nationalgeographic.com/culture/2019/03/lasers-reveal-maya-war-ruins/

Voici un autre lien, bien documenté (en langue Espagnole), à propos de l'effondrement de la Civilisation Maya.
elpais.com/elpais/2019/06/13/ciencia/1560418307_754496.html

a écrit : Après le RADAR et le SONAR, voici le LIDAR qui, au lieu de faire usage d'ondes pour la détection, fait usage de lumière. (Impulsions de lumière laser)

Les photographies aériennes obtenues, ont permis de révéler les traces de plus de 60 000 édifices - dont plusieurs pyramides - de Culture Maya, dat
ant entre le 7eme et 9ème siècle après JC. (Période Classique Tardif de cette civilisation).

Le LIDAR permet également de révéler les canaux, ainsi que les terrasses aménagées pour la culture du maïs, de la citrouille et de l'avocat.

C'est aussi dans le Bélize voisin, que la technique du LIDAR a été utilisée, pour découvrir l'extention réelle de restes Archéologiques Mayas datant de la même époque, ainsi que quelques restes du 10eme siècle.

La Civilisation Maya s'effondre au 9-10eme siècle, sans trop que les Historiens sachent encore pourquoi.
Un scénario plausible avance celui d'une période de sécheresse ayant réduit les ressources alimentaires, et mené à des conflits entre régions Mayas. Une sorte de Guerre Civile, pourrait-on dire.
Les photos du LIDAR montrent d'ailleurs des constructions hâtives de fortifications plus importantes que ce qui était initialement estimé, à partir des précédentes fouilles archéologiques sur le terrain.
www.nationalgeographic.com/culture/2019/03/lasers-reveal-maya-war-ruins/

Voici un autre lien, bien documenté (en langue Espagnole), à propos de l'effondrement de la Civilisation Maya.
elpais.com/elpais/2019/06/13/ciencia/1560418307_754496.html
Afficher tout
Je vais être pointilleux mais la lumière est une onde. Donc le LIDAR fait usage d'onde. Mais ce sont des ondes lumineuses, des ondes qui font parties du spectre du visible, entre 400 et 800nm de longueur d'onde.
Le RADAR utilise des ondes électromagnétique. Dans la pratique on n'utilise pas le spectre du visible mais dans la théorie rien ne l'empêche. Le LIDAR est donc un cas particulier du RADAR, seul la fréquence des ondes électromagnétiques changent.

Enfin le SONAR fait également usage d'onde, mais d'ondes mécaniques. C'est à dire les perturbations qui se propagent au sein de la matière, comme le son, les ondes sismiques ou les vibrations.

Les trois technologies reposent exactement sur le même principe la seul différence est onde mécanique ou électromagnétique et la bande de fréquence.

a écrit : Je vais être pointilleux mais la lumière est une onde. Donc le LIDAR fait usage d'onde. Mais ce sont des ondes lumineuses, des ondes qui font parties du spectre du visible, entre 400 et 800nm de longueur d'onde.
Le RADAR utilise des ondes électromagnétique. Dans la pratique on n'utilise pas le spe
ctre du visible mais dans la théorie rien ne l'empêche. Le LIDAR est donc un cas particulier du RADAR, seul la fréquence des ondes électromagnétiques changent.

Enfin le SONAR fait également usage d'onde, mais d'ondes mécaniques. C'est à dire les perturbations qui se propagent au sein de la matière, comme le son, les ondes sismiques ou les vibrations.

Les trois technologies reposent exactement sur le même principe la seul différence est onde mécanique ou électromagnétique et la bande de fréquence.
Afficher tout
Onde, oui, mais ce ne sont pas les bonnes longueurs d'onde que tu as données.

Extrait du site de YellowScan, une boîte FR :

La plupart des longueurs d'onde des LiDARs se situent dans la gamme infrarouge, comme c'est le cas pour les systèmes YellowScan : 903 ou 905 nm.

L'un des objectifs du système LiDAR est d'émettre une onde qui n'interfère pas avec les autres capteurs (c'est-à-dire la caméra, l'œil humain). Pour cette raison, la longueur d'onde du LiDAR se situe principalement dans la partie proche infrarouge du spectre électromagnétique (750 nm à 1,5 µm).

a écrit : Je vais être pointilleux mais la lumière est une onde. Donc le LIDAR fait usage d'onde. Mais ce sont des ondes lumineuses, des ondes qui font parties du spectre du visible, entre 400 et 800nm de longueur d'onde.
Le RADAR utilise des ondes électromagnétique. Dans la pratique on n'utilise pas le spe
ctre du visible mais dans la théorie rien ne l'empêche. Le LIDAR est donc un cas particulier du RADAR, seul la fréquence des ondes électromagnétiques changent.

Enfin le SONAR fait également usage d'onde, mais d'ondes mécaniques. C'est à dire les perturbations qui se propagent au sein de la matière, comme le son, les ondes sismiques ou les vibrations.

Les trois technologies reposent exactement sur le même principe la seul différence est onde mécanique ou électromagnétique et la bande de fréquence.
Afficher tout
Tu es sur de toi ? Car quand je regarde comment la lumière se comporte avec des instruments pour moi c'est plutôt une particule ;-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je vais être pointilleux mais la lumière est une onde. Donc le LIDAR fait usage d'onde. Mais ce sont des ondes lumineuses, des ondes qui font parties du spectre du visible, entre 400 et 800nm de longueur d'onde.
Le RADAR utilise des ondes électromagnétique. Dans la pratique on n'utilise pas le spe
ctre du visible mais dans la théorie rien ne l'empêche. Le LIDAR est donc un cas particulier du RADAR, seul la fréquence des ondes électromagnétiques changent.

Enfin le SONAR fait également usage d'onde, mais d'ondes mécaniques. C'est à dire les perturbations qui se propagent au sein de la matière, comme le son, les ondes sismiques ou les vibrations.

Les trois technologies reposent exactement sur le même principe la seul différence est onde mécanique ou électromagnétique et la bande de fréquence.
Afficher tout
Voilà qui est dit, et je t'en remercie vivement !

Je ne voulais pas m'étendre sur les différences subtiles entre les trois, afin de concentrer mon commentaire sur les avancées archéologiques que le LIDAR apporte.
Il est, par exemple, utilisé en France, pour révéler la topographie des champs de bataille de la Grande Guerre de 1914-18, aujourd'hui (parfois) cachés sous des forêts domaniales.

Je vais tenter d'expliquer comment le LIDAR cartographie le terrain (et corrige-moi si je commet une erreur)

Monté sur un petit avion ou un drone, le LIDAR envoie vers le sol, des milliards d'impulsions laser, même si la zone est couverte de dense végétation.
Une partie de ces rayons laser passera au-travers du feuillage et mesurera donc la distance. Ce sont ces milliards de points qui permettront ensuite d'élaborer une carte en relief de la topographie... et révéler tout reste d'infrastructure tapie.

En tout cas @Fuust, encore merci pour ton commentaire.

D'ailleurs les "radars laser" actuels des forces de police (aussi appelé les jumelles) sont des LiDAR et non des radars même si comme le souligne fuust, un LiDAR n'est qu'un type de radar particulier.

Petite rectification, 10 à 15 millions d'habitants pour la population totale Maya.

Posté le

android

(5)

Répondre

Ayant déjà travaillé avec ce type de technologie sur la période romaine, il est possible de retrouver non seulement les fondations des bâtiments, certaines canalisations sous-terraines (aqueducs), des fosses et des routes.
Si l'on travaille suffisamment bien les données, il est même possible de retrouver les empreintes des anciennes zones cultivées avec l'aide de micro-reliefs de quelques centimètres de hauteurs. Ainsi, j'ai déjà vu que l'on pouvait retrouver des parcelles cultivées de l'époque médiévale sous les arbres d'une forêt.

Mais je ne comprend pas? Il y a 60 000 maisons pour 10 à 15 millions d’habitants ?

a écrit : Ayant déjà travaillé avec ce type de technologie sur la période romaine, il est possible de retrouver non seulement les fondations des bâtiments, certaines canalisations sous-terraines (aqueducs), des fosses et des routes.
Si l'on travaille suffisamment bien les données, il est même possible de retrouver l
es empreintes des anciennes zones cultivées avec l'aide de micro-reliefs de quelques centimètres de hauteurs. Ainsi, j'ai déjà vu que l'on pouvait retrouver des parcelles cultivées de l'époque médiévale sous les arbres d'une forêt. Afficher tout
Un petit cadeau bonus pour toi.

La technique du LIDAR a, en partie, permis de révéler récemment, l'existence de 66 nouveaux camps militaires Romains, dans le Centre Nord de l'Espagne.
Tout comme tu le commentes pour ton expérience, le LIDAR, couplé à d'autres techniques, a permis de les localiser, grâce à des petits dénivelés.
Je te passe le lien de l'article (en Espagnol. Utilisés un traducteur en ligne):
amp.europapress.es/ciencia/ruinas-y-fosiles/noticia-lidar-revela-docenas-campamentos-romanos-norte-espana-20201222105847.html

Ainsi que ce lien, en Anglais:
www.mdpi.com/2076-3263/10/12/485

a écrit : Après le RADAR et le SONAR, voici le LIDAR qui, au lieu de faire usage d'ondes pour la détection, fait usage de lumière. (Impulsions de lumière laser)

Les photographies aériennes obtenues, ont permis de révéler les traces de plus de 60 000 édifices - dont plusieurs pyramides - de Culture Maya, dat
ant entre le 7eme et 9ème siècle après JC. (Période Classique Tardif de cette civilisation).

Le LIDAR permet également de révéler les canaux, ainsi que les terrasses aménagées pour la culture du maïs, de la citrouille et de l'avocat.

C'est aussi dans le Bélize voisin, que la technique du LIDAR a été utilisée, pour découvrir l'extention réelle de restes Archéologiques Mayas datant de la même époque, ainsi que quelques restes du 10eme siècle.

La Civilisation Maya s'effondre au 9-10eme siècle, sans trop que les Historiens sachent encore pourquoi.
Un scénario plausible avance celui d'une période de sécheresse ayant réduit les ressources alimentaires, et mené à des conflits entre régions Mayas. Une sorte de Guerre Civile, pourrait-on dire.
Les photos du LIDAR montrent d'ailleurs des constructions hâtives de fortifications plus importantes que ce qui était initialement estimé, à partir des précédentes fouilles archéologiques sur le terrain.
www.nationalgeographic.com/culture/2019/03/lasers-reveal-maya-war-ruins/

Voici un autre lien, bien documenté (en langue Espagnole), à propos de l'effondrement de la Civilisation Maya.
elpais.com/elpais/2019/06/13/ciencia/1560418307_754496.html
Afficher tout
Les temples d'Angkor ont aussi été découverts grâce au LIDAR, c'est même là-bas que cette technologie a fait ses preuves d'une manière aussi spectaculaire pour la première fois. Comme pour les mayas, les khmers semblent avoir disparu ou déménagé brutalement, abandonnant leurs édifices à la jungle qui, en les recouvrant, s'est chargée de les faire oublier jusqu'à ce qu'on puisse voir à travers elle grâce au LIDAR. Mais contrairement aux mayas dont tu dis qu'ils auraient décliné ou été chassés par la sécheresse, pour les khmers, l'explication qui a été donnée suite aux recherches archéologiques serait au contraire que le climat était devenu davantage pluvieux ! Ce qui avait réduit les ressources alimentaires -comme la sécheresse pour les mayas- car les khmers avaient bâti un système de canaux alimentant des rizières qui se sont retrouvées tellement inondées qu'on ne pouvait plus les cultiver quand les précipitations sont devenues plus abondantes que celles pour lesquelles le système avait été conçu ! Comme quoi le changement climatique, dans un sens comme dans l'autre n'est jamais bon pour les civilisations !

Vu sur Disney+, c’est une série très intéressante de reportages sur National Geographic.

a écrit : Les temples d'Angkor ont aussi été découverts grâce au LIDAR, c'est même là-bas que cette technologie a fait ses preuves d'une manière aussi spectaculaire pour la première fois. Comme pour les mayas, les khmers semblent avoir disparu ou déménagé brutalement, abandonnant leurs édifices à la jungle qui, en les recouvrant, s'est chargée de les faire oublier jusqu'à ce qu'on puisse voir à travers elle grâce au LIDAR. Mais contrairement aux mayas dont tu dis qu'ils auraient décliné ou été chassés par la sécheresse, pour les khmers, l'explication qui a été donnée suite aux recherches archéologiques serait au contraire que le climat était devenu davantage pluvieux ! Ce qui avait réduit les ressources alimentaires -comme la sécheresse pour les mayas- car les khmers avaient bâti un système de canaux alimentant des rizières qui se sont retrouvées tellement inondées qu'on ne pouvait plus les cultiver quand les précipitations sont devenues plus abondantes que celles pour lesquelles le système avait été conçu ! Comme quoi le changement climatique, dans un sens comme dans l'autre n'est jamais bon pour les civilisations ! Afficher tout Très précieux commentaire de ta part. Merci.

Une vidéo pour expliquer ce que tu exposes:
youtu.be/o6Kq4XF1zKU

Il y a dix jours, la chaîne TV DMAX, a justement diffusé un reportage sur la disparition (supposée) de civilisations anciennes, à cause de changements climatiques.
Je n'aurai jamais imaginé que l'impact en temps anciens, pouvait être aussi important.
J'ai également été surpris d'apprendre la possible corrélation pouvant exister entre "éruption volcanique majeure" et effondrement d'une civilisation.

Je voudrais également apporter une précision que j'ai omise dans mon premier commentaire :
Aux 9-10 ème siècle, il ne s'agit pas d'un effondrement total de la Civilisation Maya, mais partiel dans la zone d'influence méridionale (actuel Guatemala et Bélize, ainsi que l'Ouest du Honduras et du Salvador). Il se note une immigration interne vers le Nord.
La - ou possiblement "les" - raison(s) n'est /ne sont toujours pas claire(s), bien qu'un changement climatique long dans le temps, est une des hypothèses avancées.
Il existe même l'hypothèse que les Mayas pourraient en être en partie responsables, par une déforestation trop importante.
En tout cas, "si l'Humain n'apprend pas de l'Histoire, il est condamné à la revivre".

a écrit : Mais je ne comprend pas? Il y a 60 000 maisons pour 10 à 15 millions d’habitants ? L'extimation démographique la plus retenue, est une population de 11 millions d'habitants, dans les Terres- Basses de la Civilisation Maya.

Cependant, l'étendue (2000 km2) explorée par le LIDAR, dans la partie Nord du Guatemala, n'est qu'une partie de ces Terres-Basses, elles mêmes bien plus vastes.
Bien que je n'arrive pas à trouver un chiffre indiquant la superficie de ces Terres-Basses, il est de savoir que l'étendue du territoire Maya était de 324 000 km2. (Les 3/5emes de la France)

Si -ceci reste une hypothèse de ma part-, les Terres-Basses avaient une étendue de 100 000km2, il est permis de faire une extrapolation de 61 000 édifices, multiplié par 50.

Je vais consulter le Net en Espagnol, pour voir si je trouve des infos sur le type d'habitat des Mayas (familial, communautaire ? )

Outil qu’on utilise dans mon métier de topographe.
A l’époque ils étaient installés uniquement sur des avions ou des hélicoptères. Aujourd’hui on en trouve sur des drones.
Particulièrement utile sur des zones fortement boisées, le coût d’utilisation a l’hectare reste cher. Il est donc utilisé que dans des cas particuliers - à mon échelle de topographe bien évidemment.

Alors, concernant les commentaires plus haut affirmant que la lumière est une onde, c’est vrai et faux.

La lumière est les deux selon si on l’observe ou non, elle peut être particule ou onde.

Pour plus d’infos parce que j’ai retenu la conclusion mais pas forcément tout le cheminement pour y arriver n’étant pas très bonne en physique je vous invite à aller vous renseigner sur l’expérience des fentes de Young et la dualité onde-particule.

Et pour tous les nuls en sciences comme moi je vous invite à lire JR Dos Santos qui bien que romançant pas mal la chose, parvient à vulgariser des principes scientifiques de façon à ce qu’ils soient relativement compréhensibles dans ses bouquins.

a écrit : Tu es sur de toi ? Car quand je regarde comment la lumière se comporte avec des instruments pour moi c'est plutôt une particule ;-) Ouais enfin j'ai déjà vu des particules se comporter comme des ondes...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Vu sur Disney+, c’est une série très intéressante de reportages sur National Geographic. Merci je vais aller voir !

a écrit : Alors, concernant les commentaires plus haut affirmant que la lumière est une onde, c’est vrai et faux.

La lumière est les deux selon si on l’observe ou non, elle peut être particule ou onde.

Pour plus d’infos parce que j’ai retenu la conclusion mais pas forcément tout le cheminement pour y
arriver n’étant pas très bonne en physique je vous invite à aller vous renseigner sur l’expérience des fentes de Young et la dualité onde-particule.

Et pour tous les nuls en sciences comme moi je vous invite à lire JR Dos Santos qui bien que romançant pas mal la chose, parvient à vulgariser des principes scientifiques de façon à ce qu’ils soient relativement compréhensibles dans ses bouquins.
Afficher tout
C'est pas une histoire de quantas? La lumière est une onde si on la considère comme une onde, où une particule si on la considère comme une particule?

C'est tordu... je suis certain qu'il y a encore pas mal de choses qui échappent à nos plus brillants scientifiques, mais, juste histoire de voir, je vais poser une question:

Est il possible de faire un rayon LASER avec des ondes radio? Style à une fréquence de 150 mégahertz?
réponse: NON, en tout cas, pas encore. (mais on y travaille^^)
Mais si la lumière est un rayonnement électromagnétique au même titre que les ondes radio, mais que c'est la seule gamme d'ondes électromagnétiques avec laquelle on peut faire un LASER, c'est bien que les ondes lumineuses ont une caractéristique spéciale? Mais POURQUOI? LAQUELLE???
"shhhht, on est en train de chercher, justement"
-S'couzi.

Ca, je n'ai jamais eu de réponse convaincante, que du... ben, en vrai, on sait pas vraiment. ^^