Pourquoi les statues égyptiennes ont-elles souvent le nez cassé ?

Proposé par
le
dans

Si les statues des pharaons ont souvent le nez cassé, ce n'est pas à cause de l'usure du temps. Il s'agit d'un acte volontaire de vandalisme dû aux croyances : en tuant une seconde fois l'entité, en l'empêchant de respirer, on lui ôtait son accès à l'au-delà, et politiquement parlant, on s'attaquait à son pouvoir.

La main gauche et le cobra au front sont eux aussi des cibles de ce vandalisme de l'Antiquité.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque. La dégradation du sphinx semble plutôt être un acte isolé et on est certain qu'il fut endommagé bien avant l'arrivée de Napoléon et ses canons (on a retrouvé des écrits anciens mentionnant le nez cassé).

D'après certains historiens (et wiki), le visage du Sphinx fut endommagé en 1378 par Mohammed Sa'im al-Dahr, un musulman soufi qui voulait détruire une idole païenne. En effet, les paysans égyptiens donnant des offrandes au sphinx pour favoriser leurs récoltes. Il se serait attaqué en particulier au nez et aux oreilles.
Il fut d'ailleurs pendu peu après et brûlée par des paysans égyptiens devant le Sphinx.

On pourrait parler d'une dégradation d'ordre religieuse mais cela me semble assez différent des dégradations faites à d'anciennes statuts de pharaon par de nouveaux pharaons pour assoir leur pouvoir.

a écrit : As tu des sources pour en savoir plus ? C’est une thèse controversée de l’historien Cheikh Anta Diop qui affirme que les égyptiens étaient une population negroïde. Elle est fortement remise en question par les égyptologues meme si on sait que certains pharaons étaient noirs (mais ils venaient de pays voisins).
Les statues dont le nez n’a pas été cassé ont d’ailleurs un nez caucasien et les analyses adn des momies démontrent que les égyptiens de l’antiquité étaient plus proches des populations actuelles d’Israël, de Jordanie, du Liban, de la Turquie que celles d’Afrique centrale.

Les Egyptiens de l'Antiquité étaient convaincus que la représentation qui était faite des individus de leur vivant sous forme de dessin, de bas relief ou de sculpture, conditionnait leur vie dans l'au-delà. Un pharaon dont on coupait le nez sur une sculpture pouvait avoir des problèmes pour respirer après sa mort, mais il pouvait également se retrouver manchot ou unijambiste si on lui cassait un bras ou une jambe.
Les premiers égyptologues ont cru que les positions improbables dans lesquels se trouvaient les personnages sur les papyrus et les bas reliefs (représentation du bas du corps de profil et du torse de face, impression que certains personnages avaient deux mains droites, individus de tailles différentes,...) étaient dues à une méconnaissance des règles de perspective et de proportionnalité, alors qu'elle est liée à cette croyance.
Tout d'abord, la taille d'un personnage dépend de son statut social : plus on a une position importante dans la société, plus le personnage sera surdimensionné par rapport aux autres. Ensuite, peu importe la posture d'un personnage, ce qui compte, c'est de représenter le maximum de parties de son corps pour qu'il soit le plus complet possible dans l'au-delà. Peu importe donc qu'une main soit dessinée à l'envers si on voit bien ses dix doigts, qu'un buste soit de travers si on voit bien les deux épaules, qu'un pied soit plus long que l'autre s'il n'est pas caché, etc.


Tous les commentaires (26)

Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque.

En fait Obelix était un vandale !

Un Boulet ?? Un peu de respect pour ce cher Obélix ;)

a écrit : Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque. J'ai déjà lu sue l'histoire du boulet était un hoax. Mais je ne me souviens plus de la véritable histoire

a écrit : Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque. Ce serait un soufi iconoclaste au XIVème siècle qui ne supportait pas la dévotion que les égyptiens portaient à la statue (source fr.wikipedia.org/wiki/Sphinx_de_Gizeh#Origine_de_la_mutilation_du_nez).

a écrit : Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque. La dégradation du sphinx semble plutôt être un acte isolé et on est certain qu'il fut endommagé bien avant l'arrivée de Napoléon et ses canons (on a retrouvé des écrits anciens mentionnant le nez cassé).

D'après certains historiens (et wiki), le visage du Sphinx fut endommagé en 1378 par Mohammed Sa'im al-Dahr, un musulman soufi qui voulait détruire une idole païenne. En effet, les paysans égyptiens donnant des offrandes au sphinx pour favoriser leurs récoltes. Il se serait attaqué en particulier au nez et aux oreilles.
Il fut d'ailleurs pendu peu après et brûlée par des paysans égyptiens devant le Sphinx.

On pourrait parler d'une dégradation d'ordre religieuse mais cela me semble assez différent des dégradations faites à d'anciennes statuts de pharaon par de nouveaux pharaons pour assoir leur pouvoir.

a écrit : Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque. Le Sphinx était boxeur... ^^

a écrit : La dégradation du sphinx semble plutôt être un acte isolé et on est certain qu'il fut endommagé bien avant l'arrivée de Napoléon et ses canons (on a retrouvé des écrits anciens mentionnant le nez cassé).

D'après certains historiens (et wiki), le visage du Sphinx fut endommagé en 1378 par Mo
hammed Sa'im al-Dahr, un musulman soufi qui voulait détruire une idole païenne. En effet, les paysans égyptiens donnant des offrandes au sphinx pour favoriser leurs récoltes. Il se serait attaqué en particulier au nez et aux oreilles.
Il fut d'ailleurs pendu peu après et brûlée par des paysans égyptiens devant le Sphinx.

On pourrait parler d'une dégradation d'ordre religieuse mais cela me semble assez différent des dégradations faites à d'anciennes statuts de pharaon par de nouveaux pharaons pour assoir leur pouvoir.
Afficher tout
Une histoire qui fini bien donc !

a écrit : Une histoire qui fini bien donc ! C'est cher payé pour un nez cassé mais c'était une autre époque ^^

Complètement faux.
Les nez n’ont été cassé que bien plus tard par les européens pour cacher les traits « négroïdes » des statues. Apparement ils ont eu du mal à accepter à l’époque que tout ce savoir, ces merveilles avaient put être réalisées par des hommes ayant des traits subsahariens.

a écrit : Complètement faux.
Les nez n’ont été cassé que bien plus tard par les européens pour cacher les traits « négroïdes » des statues. Apparement ils ont eu du mal à accepter à l’époque que tout ce savoir, ces merveilles avaient put être réalisées par des hommes ayant des traits subsahariens.
As tu des sources pour en savoir plus ?

Après faut imaginer que pour se moucher, c'était pas évident un drap de 8m sur 6...

a écrit : As tu des sources pour en savoir plus ? C’est une thèse controversée de l’historien Cheikh Anta Diop qui affirme que les égyptiens étaient une population negroïde. Elle est fortement remise en question par les égyptologues meme si on sait que certains pharaons étaient noirs (mais ils venaient de pays voisins).
Les statues dont le nez n’a pas été cassé ont d’ailleurs un nez caucasien et les analyses adn des momies démontrent que les égyptiens de l’antiquité étaient plus proches des populations actuelles d’Israël, de Jordanie, du Liban, de la Turquie que celles d’Afrique centrale.

a écrit : As tu des sources pour en savoir plus ? Non, il n'en a pas parce que c'est du pipeau. S'il est exact qu'il y ait eu en Haute Egypte des pharaons noirs d'origine numide, provenant de l'amont du Nil (actuel Soudan), la plupart avaient la peau claire. Quant à la dernière dynastie, celle des Ptolémée, elle était évidemment d'origine grecque...

Les Egyptiens de l'Antiquité étaient convaincus que la représentation qui était faite des individus de leur vivant sous forme de dessin, de bas relief ou de sculpture, conditionnait leur vie dans l'au-delà. Un pharaon dont on coupait le nez sur une sculpture pouvait avoir des problèmes pour respirer après sa mort, mais il pouvait également se retrouver manchot ou unijambiste si on lui cassait un bras ou une jambe.
Les premiers égyptologues ont cru que les positions improbables dans lesquels se trouvaient les personnages sur les papyrus et les bas reliefs (représentation du bas du corps de profil et du torse de face, impression que certains personnages avaient deux mains droites, individus de tailles différentes,...) étaient dues à une méconnaissance des règles de perspective et de proportionnalité, alors qu'elle est liée à cette croyance.
Tout d'abord, la taille d'un personnage dépend de son statut social : plus on a une position importante dans la société, plus le personnage sera surdimensionné par rapport aux autres. Ensuite, peu importe la posture d'un personnage, ce qui compte, c'est de représenter le maximum de parties de son corps pour qu'il soit le plus complet possible dans l'au-delà. Peu importe donc qu'une main soit dessinée à l'envers si on voit bien ses dix doigts, qu'un buste soit de travers si on voit bien les deux épaules, qu'un pied soit plus long que l'autre s'il n'est pas caché, etc.

a écrit : En fait Obelix était un vandale ! Faux : Obélix était un gaulois !

a écrit : C’est une thèse controversée de l’historien Cheikh Anta Diop qui affirme que les égyptiens étaient une population negroïde. Elle est fortement remise en question par les égyptologues meme si on sait que certains pharaons étaient noirs (mais ils venaient de pays voisins).
Les statues dont le nez n’a pas été cass
é ont d’ailleurs un nez caucasien et les analyses adn des momies démontrent que les égyptiens de l’antiquité étaient plus proches des populations actuelles d’Israël, de Jordanie, du Liban, de la Turquie que celles d’Afrique centrale. Afficher tout
Ça, ils le sachent bien !!!^^

a écrit : Les Egyptiens de l'Antiquité étaient convaincus que la représentation qui était faite des individus de leur vivant sous forme de dessin, de bas relief ou de sculpture, conditionnait leur vie dans l'au-delà. Un pharaon dont on coupait le nez sur une sculpture pouvait avoir des problèmes pour respirer après sa mort, mais il pouvait également se retrouver manchot ou unijambiste si on lui cassait un bras ou une jambe.
Les premiers égyptologues ont cru que les positions improbables dans lesquels se trouvaient les personnages sur les papyrus et les bas reliefs (représentation du bas du corps de profil et du torse de face, impression que certains personnages avaient deux mains droites, individus de tailles différentes,...) étaient dues à une méconnaissance des règles de perspective et de proportionnalité, alors qu'elle est liée à cette croyance.
Tout d'abord, la taille d'un personnage dépend de son statut social : plus on a une position importante dans la société, plus le personnage sera surdimensionné par rapport aux autres. Ensuite, peu importe la posture d'un personnage, ce qui compte, c'est de représenter le maximum de parties de son corps pour qu'il soit le plus complet possible dans l'au-delà. Peu importe donc qu'une main soit dessinée à l'envers si on voit bien ses dix doigts, qu'un buste soit de travers si on voit bien les deux épaules, qu'un pied soit plus long que l'autre s'il n'est pas caché, etc.
Afficher tout
Une main dessinée à l'envers dont on voit bien les dix doigts ??? =8-0

a écrit : Intéressant... Du coup, ce type de "révolte" contre l'autorité est-il impliqué dans le nez du Sphinx sur le plateau de Gizeh ? J'avais toujours entendu parlé d'accident avec un boulet, lors d'une guerre quelconque à l'époque. Tout faux !
C’est juste Obélix en l’escaladant qui l’a cassé, juste avant qu’il s’exprime, je cite :
« J’vais faire un tour sur le front »

a écrit : Non, il n'en a pas parce que c'est du pipeau. S'il est exact qu'il y ait eu en Haute Egypte des pharaons noirs d'origine numide, provenant de l'amont du Nil (actuel Soudan), la plupart avaient la peau claire. Quant à la dernière dynastie, celle des Ptolémée, elle était évidemment d'origine grecque... Merci pour vos réponses et complément d'infos.

J'espérais avoir une réponse de l'auteur du 1er message parce que justement ce genre de vérité balancée en mode " c'est faux " ça m'énerve au plus haut point
mais apriori c'est peine perdue :)