Le film sur les pirates de l'air qui est devenu réel

Proposé par
le
dans

Le 23 décembre 2016, le vol 209 d'Afriqiyah Airways fut détourné vers l'aéroport de Malte par des pirates de l'air. Par une curieuse coïncidence, l'aéroport accueillait ce jour-là le tournage du film "Entebbe", consacré au piratage du vol 139 d'Air France en 1976 et à l'opération de sauvetage Entebbe. Des séquences filmées de la véritable évacuation du vol 209 furent incorporées au film.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Dire "pirates de l'air" donne un petit côté rebelle... Ces gens sont purement et simplement des terroristes, et aucune cause, quelle qu'elle soit, ne justifie une prise d'otages. Ces gens ont eu de la chance d'être à Malte et de n'être condamnés qu'à 25 ans de prison, dans d';autres cas on n'aurait pas eu besoin de les juger Afficher tout Parce que tu penses que les pirates "marins" étaient des rebelles au grand coeur défendant une noble cause ? Il faut quand même faire la part des choses entre un imaginaire collectif, entretenu par les contes et le cinéma, et la réalité historique.

a écrit : Dire "pirates de l'air" donne un petit côté rebelle... Ces gens sont purement et simplement des terroristes, et aucune cause, quelle qu'elle soit, ne justifie une prise d'otages. Ces gens ont eu de la chance d'être à Malte et de n'être condamnés qu'à 25 ans de prison, dans d';autres cas on n'aurait pas eu besoin de les juger Afficher tout I beg to differ :)

Je pense que ce sont bien des pirates parce qu’ils font ça pour de l’argent, ils attendent des rançons (comme les pirates marins en Somalie etc). Ils font cela pour subvenir à leurs besoins personnels ou à ceux d’une quelconque organisation dont ils font partie.

Les terroristes ont eux comme objectif de répandre la terreur (d’où le nom) parfois en tuant, et sont parfois prêts à mourir pour remplir leur objectif, c’est donc différent

a écrit : Parce que tu penses que les pirates "marins" étaient des rebelles au grand coeur défendant une noble cause ? Il faut quand même faire la part des choses entre un imaginaire collectif, entretenu par les contes et le cinéma, et la réalité historique. Et que dire du pirate informatique, à qui son activité lui tient très très hacker ;)


Tous les commentaires (8)

Comme quoi, les producteurs sont vachement forts. Ils ont su manipuler des vrais pirates de l’air…!

Dire "pirates de l'air" donne un petit côté rebelle... Ces gens sont purement et simplement des terroristes, et aucune cause, quelle qu'elle soit, ne justifie une prise d'otages. Ces gens ont eu de la chance d'être à Malte et de n'être condamnés qu'à 25 ans de prison, dans d'autres cas on n'aurait pas eu besoin de les juger

a écrit : Dire "pirates de l'air" donne un petit côté rebelle... Ces gens sont purement et simplement des terroristes, et aucune cause, quelle qu'elle soit, ne justifie une prise d'otages. Ces gens ont eu de la chance d'être à Malte et de n'être condamnés qu'à 25 ans de prison, dans d';autres cas on n'aurait pas eu besoin de les juger Afficher tout Parce que tu penses que les pirates "marins" étaient des rebelles au grand coeur défendant une noble cause ? Il faut quand même faire la part des choses entre un imaginaire collectif, entretenu par les contes et le cinéma, et la réalité historique.

a écrit : Dire "pirates de l'air" donne un petit côté rebelle... Ces gens sont purement et simplement des terroristes, et aucune cause, quelle qu'elle soit, ne justifie une prise d'otages. Ces gens ont eu de la chance d'être à Malte et de n'être condamnés qu'à 25 ans de prison, dans d';autres cas on n'aurait pas eu besoin de les juger Afficher tout I beg to differ :)

Je pense que ce sont bien des pirates parce qu’ils font ça pour de l’argent, ils attendent des rançons (comme les pirates marins en Somalie etc). Ils font cela pour subvenir à leurs besoins personnels ou à ceux d’une quelconque organisation dont ils font partie.

Les terroristes ont eux comme objectif de répandre la terreur (d’où le nom) parfois en tuant, et sont parfois prêts à mourir pour remplir leur objectif, c’est donc différent

a écrit : I beg to differ :)

Je pense que ce sont bien des pirates parce qu’ils font ça pour de l’argent, ils attendent des rançons (comme les pirates marins en Somalie etc). Ils font cela pour subvenir à leurs besoins personnels ou à ceux d’une quelconque organisation dont ils font partie.

Les terroris
tes ont eux comme objectif de répandre la terreur (d’où le nom) parfois en tuant, et sont parfois prêts à mourir pour remplir leur objectif, c’est donc différent Afficher tout
Vi les mots ont un sens.
Comme pirate ou corsaire.
Bon même si le "mode opératoire" était semblable ^^, la motivation initiale différait grandement.

a écrit : Parce que tu penses que les pirates "marins" étaient des rebelles au grand coeur défendant une noble cause ? Il faut quand même faire la part des choses entre un imaginaire collectif, entretenu par les contes et le cinéma, et la réalité historique. Et que dire du pirate informatique, à qui son activité lui tient très très hacker ;)

a écrit : Parce que tu penses que les pirates "marins" étaient des rebelles au grand coeur défendant une noble cause ? Il faut quand même faire la part des choses entre un imaginaire collectif, entretenu par les contes et le cinéma, et la réalité historique. C’est marrant ton commentaire, au passé, tu parles d’histoire etc... Apparemment tu ne sais pas que la piraterie maritime existe toujours, et que c’est loin de l’image d’un bouffon avec une jambe de bois, une barbe, un perroquet et un cache-oeil.

a écrit : C’est marrant ton commentaire, au passé, tu parles d’histoire etc... Apparemment tu ne sais pas que la piraterie maritime existe toujours, et que c’est loin de l’image d’un bouffon avec une jambe de bois, une barbe, un perroquet et un cache-oeil. C'est bien, tu fais mine de me contredire pour arriver à la même conclusion.
Maintenant tu peux aller chercher la différence entre l'imparfait et le passé composé, et m'indiquer quelle partie dans mes propos explique que la piraterie est finie.
Ensuite, tu m'expliqueras comment l'imaginaire collectif dont je parle peut être basé sur des faits comtemporains, et donc utiliser le présent.
Enfin, tu m'expliqueras en quoi décrire le passé signifie que les faits ne sont plus d'actualités.
Indice : la phrase "il y avait des esclaves" veut-elle dire A/ il y a encore des esclaves B/ il n'y a plus d'esclaves C/ ni l'un ni l'autre, on ne sait pas et il n'y a pas de rapport avec le présent ?