En 1783, l'Islande perdit un quart de sa population

Proposé par
Invité
le
dans

En 1783, l'Islande perdit un quart de sa population durant la "Móðuharðindin". Cette catastrophe globale, causée par l'éruption du volcan Laki, tua de façon directe ou indirecte la moitié des vaches et les trois quarts des moutons, ainsi qu'environ 23% de la population, et entraina aussi un fort exode.


Commentaires préférés (3)

L'éruption du Laki (Islande), en 1783, fut conjointe à celle du Volcan Asama (Japon), même si ce dernier n'expulsa pas autant de lave que les 12,3 km3 du mortiers Volcan Islandais.
Les recherches Scientifiques Historiques ont démontré que ces éruptions ont affecté à plus ou moins grande mesure, les températures de l'hémisphère nord.
Les cendres et composés chimiques soufrés émis par le Laki, qui auraient dû prendre la direction Nord, se sont trouvés pris dans un inhabituel flux de vent se dirigeant vers le Sud. En ont suivi une succession de saisons atypiques pour plusieurs années, dont des hivers froids et des printemps ou été pluvieux alternés de périodes de vagues de chaleur et d'orages. Ces instabilités ont assez grandement affecté les récoltes. La cerise sur le gâteau qui a fait déborder le vase de mécontentement en France, fut l'Historique orage du 13 Juillet 1788, de proportions Bibliques. En suivra une vague hivernale d'un froid intense gelant les fleures et rivières, alors indispensables pour le transport de vivres.
Le cocktail parfait etait servi, pour que les Français se lancent dans une Révolution, à l'été 1789.

Déjà en 1709, un conjonction tripartite d'éruptions (Mont Fuji, Santorin et Vésuve) avaient également perturbé tout le climat de l'hémisphère nord, apportant son lot de disette, famine et épidémies, durant les années suivantes.

Malheureusement, si les Champs Phlégréens (Italie) ou un autre supervolcan tel celui du Parc de Yellowstone (États-Unis) entraient en éruption, je ne donnerai pas cher pour la survie de notre mode de vie quotidien...


Tous les commentaires (10)

L'éruption du Laki (Islande), en 1783, fut conjointe à celle du Volcan Asama (Japon), même si ce dernier n'expulsa pas autant de lave que les 12,3 km3 du mortiers Volcan Islandais.
Les recherches Scientifiques Historiques ont démontré que ces éruptions ont affecté à plus ou moins grande mesure, les températures de l'hémisphère nord.
Les cendres et composés chimiques soufrés émis par le Laki, qui auraient dû prendre la direction Nord, se sont trouvés pris dans un inhabituel flux de vent se dirigeant vers le Sud. En ont suivi une succession de saisons atypiques pour plusieurs années, dont des hivers froids et des printemps ou été pluvieux alternés de périodes de vagues de chaleur et d'orages. Ces instabilités ont assez grandement affecté les récoltes. La cerise sur le gâteau qui a fait déborder le vase de mécontentement en France, fut l'Historique orage du 13 Juillet 1788, de proportions Bibliques. En suivra une vague hivernale d'un froid intense gelant les fleures et rivières, alors indispensables pour le transport de vivres.
Le cocktail parfait etait servi, pour que les Français se lancent dans une Révolution, à l'été 1789.

Déjà en 1709, un conjonction tripartite d'éruptions (Mont Fuji, Santorin et Vésuve) avaient également perturbé tout le climat de l'hémisphère nord, apportant son lot de disette, famine et épidémies, durant les années suivantes.

Malheureusement, si les Champs Phlégréens (Italie) ou un autre supervolcan tel celui du Parc de Yellowstone (États-Unis) entraient en éruption, je ne donnerai pas cher pour la survie de notre mode de vie quotidien...

a écrit : L'éruption du Laki (Islande), en 1783, fut conjointe à celle du Volcan Asama (Japon), même si ce dernier n'expulsa pas autant de lave que les 12,3 km3 du mortiers Volcan Islandais.
Les recherches Scientifiques Historiques ont démontré que ces éruptions ont affecté à plus ou moins grande mesure, les t
empératures de l'hémisphère nord.
Les cendres et composés chimiques soufrés émis par le Laki, qui auraient dû prendre la direction Nord, se sont trouvés pris dans un inhabituel flux de vent se dirigeant vers le Sud. En ont suivi une succession de saisons atypiques pour plusieurs années, dont des hivers froids et des printemps ou été pluvieux alternés de périodes de vagues de chaleur et d'orages. Ces instabilités ont assez grandement affecté les récoltes. La cerise sur le gâteau qui a fait déborder le vase de mécontentement en France, fut l'Historique orage du 13 Juillet 1788, de proportions Bibliques. En suivra une vague hivernale d'un froid intense gelant les fleures et rivières, alors indispensables pour le transport de vivres.
Le cocktail parfait etait servi, pour que les Français se lancent dans une Révolution, à l'été 1789.

Déjà en 1709, un conjonction tripartite d'éruptions (Mont Fuji, Santorin et Vésuve) avaient également perturbé tout le climat de l'hémisphère nord, apportant son lot de disette, famine et épidémies, durant les années suivantes.

Malheureusement, si les Champs Phlégréens (Italie) ou un autre supervolcan tel celui du Parc de Yellowstone (États-Unis) entraient en éruption, je ne donnerai pas cher pour la survie de notre mode de vie quotidien...
Afficher tout
Je ne connaissais pas cette grosse goutte du vase de la révolte française, merci Epoxy, je me coucherai doublement moins bête !
Notre mode de vie étant bien moins résilient aujourd'hui qu'il y a 2 ou 300 ans, une catastrophe d'une telle ampleur serait effectivement compliquée à surmonter... Maintenant, il apparaît aussi que nous disposons de biens meilleurs moyens techniques et de communications, mais serions nous capable de faire face de front à l'adversité sans nous mettre sur la tronche ?? Vous avez 4 heures ! ^^

a écrit : L'éruption du Laki (Islande), en 1783, fut conjointe à celle du Volcan Asama (Japon), même si ce dernier n'expulsa pas autant de lave que les 12,3 km3 du mortiers Volcan Islandais.
Les recherches Scientifiques Historiques ont démontré que ces éruptions ont affecté à plus ou moins grande mesure, les t
empératures de l'hémisphère nord.
Les cendres et composés chimiques soufrés émis par le Laki, qui auraient dû prendre la direction Nord, se sont trouvés pris dans un inhabituel flux de vent se dirigeant vers le Sud. En ont suivi une succession de saisons atypiques pour plusieurs années, dont des hivers froids et des printemps ou été pluvieux alternés de périodes de vagues de chaleur et d'orages. Ces instabilités ont assez grandement affecté les récoltes. La cerise sur le gâteau qui a fait déborder le vase de mécontentement en France, fut l'Historique orage du 13 Juillet 1788, de proportions Bibliques. En suivra une vague hivernale d'un froid intense gelant les fleures et rivières, alors indispensables pour le transport de vivres.
Le cocktail parfait etait servi, pour que les Français se lancent dans une Révolution, à l'été 1789.

Déjà en 1709, un conjonction tripartite d'éruptions (Mont Fuji, Santorin et Vésuve) avaient également perturbé tout le climat de l'hémisphère nord, apportant son lot de disette, famine et épidémies, durant les années suivantes.

Malheureusement, si les Champs Phlégréens (Italie) ou un autre supervolcan tel celui du Parc de Yellowstone (États-Unis) entraient en éruption, je ne donnerai pas cher pour la survie de notre mode de vie quotidien...
Afficher tout
Que Macron fasse attention, encore 1 mois de pluie comme en mai et il aura sa révolution

Comment ça s’écrit? Comme ça se prononce

a écrit : Comment ça s’écrit? Comme ça se prononce J avoue que ce mot respire hades, les enfers, la terreur....un mugissement de bovin echaude....

En cherchant un graphique de l'évolution de la population islandaise, j'ai constaté qu'elle avait également connu une baisse massive similaire vers les années 1755-1760

Je n'ai cependant pas trouvé de textes ou de documents mentionnant cette baisse

Si un connaisseur passe par là :') je lui en serai gré de nous éclairer

a écrit : Que Macron fasse attention, encore 1 mois de pluie comme en mai et il aura sa révolution Il n'a pas fallu attendre un mois

a écrit : En cherchant un graphique de l'évolution de la population islandaise, j'ai constaté qu'elle avait également connu une baisse massive similaire vers les années 1755-1760

Je n'ai cependant pas trouvé de textes ou de documents mentionnant cette baisse

Si un connaisseur passe
par là :') je lui en serai gré de nous éclairer Afficher tout
Le 18eme siècle, en Islande, à connu bien des déboires.
Au tout début de celui-ci (1707-09), il y eut une épidémie de variole.
Le climat a également changé, avec des hivers plus longs et des étés rigoureux. La famine a été présente.
Il y eut une autre importante éruption volcanique, ayant entraîné mort d'hommes, en 1755. Les sources ne précisent pas le nombre.
L'Islande a également connu une crise économique, due à une mauvaise gestion de la Compagnie Islandaise des transports, qui avait un monopole quant à l'import-export des marchandises, durant tout ce siècle.
L'éruption du Laki à évidemment eu son impact mortifère, mais de plus, il s'en est suivi une vague d'émigration de la population Islandaise vers les États-Unis.

Au bilan final, la population Islandaise était moins nombreuse à la fin de ce siècle, que 100 ans auparavant.

Tout comme toi, je ne trouve aucune source donnant une explication spécifique pour la période 1755-60.