L'asthme du boulanger

Proposé par
le

Les boulangers sont très exposés à ce que l'on appelle l'asthme du boulanger, causé par la respiration régulière de farine. C'est une maladie professionnelle qui atteint près d'un boulanger sur trois en incluant les rhinites allergiques. D'ailleurs, un travailleur asthmatique sur quatre exerce ce métier.

Ces statistiques sont sûrement en-dessous de la vérité puisque certains salariés ne déclarent pas leur maladie par peur d'être licencié.


Tous les commentaires (100)

a écrit : Question surrement indiscrete mais.. combien touche un boulanger environ? Par rapport a la quantité de travail Payé une misère, étant boulanger je peut te dire que niveau heures travaillés/salaires il faudrait un gros effort des patrons cela fait 6ans et demi que je fait ce métier et je l'adore mais je trouve ça vraiment mal payé, 1550? net (sachant que l'on travail weekend et jours fériés) pour environs 40 a 45 heures ont peut en faire 40 comme 75 en periode de noel alors je t'explique pas la vie de famille.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Je ne le savais pas. Cela ne donne pas trop envie d'être boulanger. ;)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Si le boulanger reste trop longtemps malade chez lui il risque d'avoir du pain sur la planche.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Un grand nombre de boulangeries se font livrer des patisseries toutes faites. ça gache un peu lartisanat du truc et ça ma rendu totalement soupçonneux quand je mange des pains au chocolat ou croissant ^^' les vrais boulangerie on les reconnaît au logo sur leur façade: soit d'un boulanger qui enfourne soit de l' inscription "artisant". et encore écrit "boulangerie" ce terme leur est strictement réserver. ceux marquer "pain" sont des terminales de cuissons souvent appelé "point chaud" (ils reçoivent leurs pates a pain congelé et ils leur reste plus qu'à la faire cuire idem pour leur patisserie qui sont sous vide)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : les vrais boulangerie on les reconnaît au logo sur leur façade: soit d'un boulanger qui enfourne soit de l' inscription "artisant". et encore écrit "boulangerie" ce terme leur est strictement réserver. ceux marquer "pain" sont des terminales de cuissons souvent appelé "point chaud" (ils reçoivent leurs pates a pain congelé et ils leur reste plus qu'à la faire cuire idem pour leur patisserie qui sont sous vide) Afficher tout C'est agaçant ce genre d'affirmation venant de personne qui n'y connaissent rien...

Concernant la pâtisserie il n y a aucune règles : que tu fasse tout toi même ou pas rien n'empêche d afficher sur l enseigne " pâtisserie ".
Pour la boulangerie la législation est simple : "a droit a l'appellation Boulangerie si la cuisson est effectuée sur place ".ex j ai une boulangerie principale dans laquelle je cuit et vends mes produits et j ai un autre point de vente ailleurs, dans le premier cas j ai le droit de l appeler "boulangerie ",dans le second non (dépot de pain).
Pour ton histoire d'enseigne c est n 'importe quoi....je suis boulanger pâtissier, on fait tout nous même et on a ni l'un ni l'autre....

Posté le

android

(0)

Répondre

Eh oui, malheureusement 64 % des boulangers ou pâtissier ne font rien eux même et sous traitent ... Moi qui suis à mon compte, je me démène et bosse 16 heures par jour avec mes employés (tqt ils ne font pas plus de 9h par jour) pour sortir de la camelote qui a été faite de A à Z dans mes locaux, mais à cause de certains abrutis qui prennent les clients pour des porcs, les gens sont beaucoup trop méfiants.. En ce qui concerne la corpulence, je fais 1,89 pour 96 kg donc non, les boulangers ne sont pas tous gros ;) et on se lasse vite fais d'engloutir toute la pâtisserie ;) a bon entendeur, je me situe à Fontainebleau ! JLSD

Posté le

iphone

(3)

Répondre

Y a pas que ce métier qui est à risque…
D'autres métiers comme l'ébéniste (poussière de bois), la métallurgie (intoxications aux métaux lourds), les coiffeurs (contaminations à l'isocyanate), les soignants (latex) etc… sont également ceux qui posent le plus d'invalidités passés 35 ans.

a écrit : Des fois les proprietaires mettent de la coke dedans pour booster les boulangers et rendre les clients accro !

Blague evidament, mais sont il pris en charge par la secu ?
Toi t'as vu le film Paulette ;)

a écrit : Un métier à risque ??! Tu blagues ?
C'est LE métier le plus dangereux au MONDE !!!
Sans parler du diabète qu'il doivent tous avoir à manger des pâtisseries toute la journée. Parce que le boulanger il prépare le pain etc le matin mais l'après-midi c'est pâtisseries à gogo !
Avec ta logique ceux qui bossent au mc do ne passe plus l'enseigne 6 mois apres :'(

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Voilà, merci d'avoir un minimum de respect pour ce métier très difficile, car vous êtes tous très content de trouver des personnes qui travaillent tous les dimanche et jours fériés pour que vous puissiez avoir des croissants chauds. Des personnes qui se lève extrêmement tôt et qui ont souvent des journées de 10 ou 15 heures. Afficher tout Merci, je suis boulanger et sa fait chaud au cœur de voir des personne qui respecte et sachent ce qu'on endure.. le travail de nuit, avec la chaleur, la farine (donc l'air très sec) c'est vraiment pas évident, après je sais que d'autre métier de nuit ne sont pas facile et je le sais! Mais boulanger il y a tellement de risque de se couper, se brûler, glisser etc.. que c'est vraiment pénible!

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Des fois les proprietaires mettent de la coke dedans pour booster les boulangers et rendre les clients accro !

Blague evidament, mais sont il pris en charge par la secu ?
Considere comme maladie professionel donc, oui forcement.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Des fois les proprietaires mettent de la coke dedans pour booster les boulangers et rendre les clients accro !

Blague evidament, mais sont il pris en charge par la secu ?
Nn mais par le rsi (régime social des indépendants) plutôt ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

Je confirme. La médecine du travail m'a fait arrêter de travail peu après avoir obtenue mon CAP pâtissier. Un grand moment de déprime. ...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et tu oublie le stagiaire de 14-15 ans qui est tomber dans la machine à pétrir... Je me demande s'ils l'ont consommé ou non.

Si la sécurité sociale accepte la maladie professionnelle elle est totalement prise en charge avec une indemnisation des séquelles.
Pour les employés dont les employeurs refusent de donner des masques ou autre pour se protéger et qui malheureusement tombent malades, il y a des procédures pour toucher une indemnisation supérieure de la sécurité sociale pour faute inexcusable de l'employeur.
Ceci est valable pour tous les métiers en cas d'accident de travail ou de maladie professionnelle dans le cadre du régime général. Renseignez-vous si ça vous arrive :-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Un métier à risque ??! Tu blagues ?
C'est LE métier le plus dangereux au MONDE !!!
Sans parler du diabète qu'il doivent tous avoir à manger des pâtisseries toute la journée. Parce que le boulanger il prépare le pain etc le matin mais l'après-midi c'est pâtisseries à gogo !
En comptant les allergies cutanés , Les problèmes liés à notre posture de travail , Les tendinites , Rhinites , Asthme ,Le traditionnel "surmenage" a Noël et Pâques , Oui je considère que l'on pratique un métier à risques ...

a écrit : En tout cas les boulangers sont presque tous gros et la plupart des "boulangères-serveuses" aussi. Ah bah sympa ! Tu connais beaucoup de boulanger pour affirmer ça ?
Laisse moi te dire que tu te trompe carrément ! Enfin ou alors on a pas la même signification de gros.

a écrit : Si la sécurité sociale accepte la maladie professionnelle elle est totalement prise en charge avec une indemnisation des séquelles.
Pour les employés dont les employeurs refusent de donner des masques ou autre pour se protéger et qui malheureusement tombent malades, il y a des procédures pour toucher une indemni
sation supérieure de la sécurité sociale pour faute inexcusable de l'employeur.
Ceci est valable pour tous les métiers en cas d'accident de travail ou de maladie professionnelle dans le cadre du régime général. Renseignez-vous si ça vous arrive :-)
Afficher tout
Tout à fait exact et très bon conseil !

a écrit : Je me demande s'ils l'ont consommé ou non. Pfff
Apparemment y'a que toi qui te le demande...