La pierre de folie imaginaire

Proposé par
le

Au Moyen Âge, on imaginait guérir les fous en leur ôtant du crâne la pierre de folie car on pensait que la folie était due à une pierre dans la tête. Ces opérations étaient de véritables simulacres de chirurgie, le barbier-chirurgien ouvrait le cuir chevelu et faisait semblant d'en extraire une pierre que l'on présentait ensuite au patient.

Plusieurs gravures représentent ces opérations à l'aide de tenailles dont le tableau "L'excision de la Pierre de Folie" de Pieter Bruegel.


Tous les commentaires (60)

C est normal, avant ils n avaient pas la connaissance de la médecine d aujourd'hui. Avant la médecine dépendait plus de la religion que de la science.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C est normal, avant ils n avaient pas la connaissance de la médecine d aujourd'hui. Avant la médecine dépendait plus de la religion que de la science. Objection. Si c'est bien l'Eglise qui soignait et éduquait au Moyen-Age, elle ne le faisait pas à l'aveugle en suivant la Bible. Les hommes d'Eglise de l'époque ont étudiés, retranscrits, diffusés, et complétés les grands ouvrages de sciences, de mathématiques, et de médecines de tout horizons, en particulier ceux venant de l'Orient, très en avance sur son temps à cette époque.

Posté le

website

(6)

Répondre

A l'époque, le barbier fait aussi office de dentiste et usait de tenailles pour arracher systématiquement.
En revanche ils suturaient parfaitement bien. Quant à l'hygiène des instruments, il y allait de leur longue conservation. On ne rachetait pas le matériel si facilement, aussi on l'entretenait au mieux.
Jusqu'au 19ème siècle le barbier officiait régulièrement dans les petites villes, ou assistait le médecin lors d'opérations.
Pour l'anesthésie, on endormait parfois avec des sels, puis l'éther un peu plus tard.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : Et l'anesthésie?
Oui y avait meme des hopitaux a l'epoque (a prendre au second degres)

Posté le

iphone

(0)

Répondre


mais pour quoi il faisait semblant le chirurgien

Posté le

android

(0)

Répondre

Au moyen-age la moyenne de durée de vie devait être de 30 ans c'est pas possible ! Soit tu meurs a la guerre, soit on te brule pour sorcellerie, soit on te fai une opération bidon et tu creve.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui y avait meme des hopitaux a l'epoque (a prendre au second degres) En Europe rien jusqu'à l'invention de la distillation, dans le monde arabe, le hachish. En revanche il y avait bien des hôpitaux : tous les Hôtel-Dieu sont des hospices ou des hostos plus ou moins médiévaux. A Paris les Quinze-Vingts est une création de Saint Louis.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Surtout le médecin-charlatant. Il fait croire ai patient qu'il fait tomber une pierre de sont crâne en un tout de passe passe. Je trouve ça inhumain, d'abuser de la confiance des gens pour gagner du fric... Le pire c'est que cette personne ouvre le front de quelqu'un en ayant aucune expérience en chirurgie. sà s'apelle le moyen âge ! si on devrait faire une liste de tout les truck inhumain et degeulasse on aurait pas finit

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : franchement un barbier-chirurgien ca ne me rassure pas du tout!je sais pas vous mais faut vraiment etre fou pour s'en remettre a un barbier pour se faire opérer, lol l'escrot!
Mais justement, ils sont fous. mdr

Posté le

android

(1)

Répondre

C'était donc juste de la persuasion et du bluff.

a écrit : On se demande qui est réellement le plus fou des 2... De tous temps on a fait des opérations plus ou moins bizarres et c'est ça qui a fait avancer la science et la médecine et que tu as aujourd'hui des vaccins et des traitements efficaces!
Ici c'est une opération psychologiques ils devaient penser qu'en mettant le patients devant les faits, les effets de sa pathologie mentale seraient atténués voir éradiqués.
Donc ton commentaire aurait pu se passer d'être écrit.

a écrit : D'après ce que je comprends il n'ouvrait pas le crâne mais seulement le cuir chevelu (en même temps sans scie c'est difficile de découper la boite crânienne) puis faisait croire au patient qu'il lui avait enlevé son problème (sa pierre). Un placebo donc ! Mais si c'était vraiment un placebo on peut pas dire qu'ils y croyait à cette pierre enfin les "chirurgiens" ne devaient pas y croire où alors ils y croyait mais ne sachant pas comment enlever la pierre, faisaient semblant.

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça me fait penser à toutes ces histoires de lobotomie au XXème siècle...

D'accord c'est très barbare mais à l'époque, ils ne savaient pas autant de chose que nous.

les pauvres fous se faire ouvrir le crâne tous sa pour sortir de sa poche une petit pierre trouvée sur un chemin Pfff... il étais un peux je dirais *** a l'époque même si il ne savait pas tout se qu'on sais aujourd'hui mais quand même la c'étais du lourd et je parle même pas des autres histoires...

C'est une méthode toujours d'actualité dans certain pays.
Il me semble vers l'inde. Il existe un reportage sur ces pratiques.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais que le barbier faisait-il vraiment? Ouvrait-il le crâne sans rien faire ensuite?
N'est-ce pas ce que l'on appelle la Trépanation?
Pratique exercée depuis au moins le néolithique !!! Avec 70% de réussite. Pas mal pour une opération au silex :-o

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais que le barbier faisait-il vraiment? Ouvrait-il le crâne sans rien faire ensuite?
N'est-ce pas ce que l'on appelle la Trépanation?
Pratique exercée depuis le néolithique. Avec 70% de réussite. Pas mal pour une opération au silex !-)

Posté le

android

(0)

Répondre