Le train de nulle part : un livre sans verbes

Proposé par
le

"Le train de nulle part" est un roman de l'écrivain Michel Dansel, qui a la particularité d'avoir été écrit sans qu'il n'y ait aucun verbe tout au long de ses 233 pages.

Voici un extrait : « Quelle aubaine ! Une place de libre, ou presque, dans ce compartiment. Une escale provisoire, pourquoi pas ! Donc, ma nouvelle adresse dans ce train de nulle part : voiture 12, 3ème compartiment dans le sens de la marche. Encore une fois, pourquoi pas ? »

Ceci est à mettre en parallèle avec le livre "La disparition" de Georges Pérec (qui a d'ailleurs fait l'objet d'une anecdote), qui lui avait été écrit sans qu'il n'y ait une seule fois la lettre E.


Commentaires préférés (3)

Quand on sait que les verbes, principaux éléments d'une phrase, désignent une action, il doit pas y en avoir beaucoup dans ce roman.

Posté le

unknown

(456)

Répondre

Et ces 2 livres appartiennent au mouvement de l'Oulipo, mouvement littéraire du XXeme siècle :)

Posté le

unknown

(279)

Répondre

Oula. Ça doit être pire qu'un mega texto à déchiffrer !

Posté le

unknown

(203)

Répondre


Tous les commentaires (56)

C'est assez incroyable tout de même !

Posté le

unknown

(29)

Répondre

Quand on sait que les verbes, principaux éléments d'une phrase, désignent une action, il doit pas y en avoir beaucoup dans ce roman.

Posté le

unknown

(456)

Répondre

J'étais très curieux avec "la disparition" car même sans le "e", qui reste la lettre la plus utilisée, on à quand même des phrases complètes, on a juste des mots différents de d'habitude ^^
Mais là !... Certes c'est une performance assez incroyable, mais je ne sais pas quoi penser du résultat que ça peut donner.
Une seule solution, il faut que je le lise ! ^^

Posté le

unknown

(56)

Répondre

Et ces 2 livres appartiennent au mouvement de l'Oulipo, mouvement littéraire du XXeme siècle :)

Posté le

unknown

(279)

Répondre

C'est exact. Et d'ailleurs il a aussi écrit "les Revenentes" (avec un "e") ou au contraire il n'utilise que la voyelle "e" !

Posté le

unknown

(25)

Répondre

En effet G Perec n'utilise que la voyelle "e", mais en ne respectant pas l'orthographe. Exemple qe pour que, mement pour moment...

Posté le

unknown

(17)

Répondre

Oula. Ça doit être pire qu'un mega texto à déchiffrer !

Posté le

unknown

(203)

Répondre

Syma le livre sans verbe! A tester

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Pour G Perec, les revenentes, c'est assez aisée à lire tout de même, la plupart du temps c'est phonétique surtout, donc on s'y retrouve ;-)

Posté le

unknown

(5)

Répondre

J'avais déja lu un livre d'un auteur belge (Paul Emond) "la danse du fumiste" qui était q'une seul phrase assez longue car elle dourait 150 pages ...

Posté le

unknown

(40)

Répondre

Exploit littéraire tout a fait digne d'interêt qui donne envie de se ruer sur cet ouvrage! Ce que je vais faire sans tarder. Merci de cette intéressante info.

Posté le

unknown

(15)

Répondre

Une prouesse digne d'un grand maître, a lire absolument, ne serais ce que par curiosité.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Je me suis renseignée, l'editeur ne le publie plus, reste plus qu'à le chercher en occasion :/

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Juste incroyable j acheté le livre de suite

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Bonsoir Jean Bond , sympa ton nom

Posté le

unknown

(2)

Répondre

C'est pas plutôt de Michel Thaler ? Sinon félicitations pour l'appli, elle est super sympa

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Aux dernières nouvelles, en France tout du moins "mettre" était un verbe du 3ème groupe.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Karl au dessus il y a les guillemets de fin de citation de plus si tu voulais etre pointilleux y'a le verbe être conjugué juste avant.

Posté le

unknown

(9)

Répondre

Omg jureee!!! Je vaii a la biblio tout de suite !!!!!je veut a tout prix voir sa!!!

Posté le

unknown

(0)

Répondre